TAMISER (sift) créateur : Charlie Mansfield le 5. juin 2006.
Uses JavaScript to make Document Object Model [DOM] calls to change CSS
attribute settings in XHTML 1 under user control. Ctrl R refreshes corpus.
Click continue if your computer pauses during long replacements.

NUM Size in mm Colour    Φ    
NOM Size in mm Colour    Φ    
PRE  Size in mm Colour    Φ 
REP  Find what       Φ    
   Φ  SAC  Suppress accents (supprimer les accents)

        
        
        
TOTAL

--288--

[288c:1] Ci commence la table des Rubriches du Li- [288c:2] ure de la cité des dames le quel dit liure est [288c:3] parti en • iii • parties / La premiere parle com- [288c:4] ment et par qui la muraille et la cloison [288c:5] d´entour la cité fu faicte [288c:6] Item la • iie • parle comment et par qui la [288c:7] cité fu au par dedens maisonnée ediffiée et [288c:8] peuplée [288c:9] ITem la • iiie• partie parle comment et [288c:10] par qui les haulx combles des tours furent [288c:11] parfais et quelles nobles dames furent esta- [288c:12] blies pour demourer ès grans palais et ès [288c:13] haulx dongions [288c:14] Ci commencent les chapitres de la [288c:15] premiere partie [288c:16] Le premier chapitre parle pour quoy et [288c:17] par quel mouuement le dit liure fu fait • i • [288c:18] ITem dit xpcristine comment • iii • dames [288c:19] lui apparurent / et comment celle qui aloit [288c:20] deuant l´arraisonna premiere et la reconfor- [288c:21] ta d´un desplaisir qu´elle auoit • ii • [288c:22] ITem dit xpcristine comment la dame qui [288c:23] l´ot arraisonnée lui deuisa quelle estoit sa [288c:24] proprieté et de quoy elle seruoit et lui annon- [288c:25] ça comment elle ediffieroit une cité à l´ay- [288c:26] de d´elles • iii • dames • iii • [288c:27] ITem dit ancore comment la dame deui- [288c:28] se à xpcristine de la cité qui lui estoit commise [288c:29] à faire / et que elle estoit establie à lui aider [288c:30] à bastir la muraille et closture d´enuiron & [288c:31] puis lui dist son nom • iiii • [288c:32] ITem dit xpcristine / comment la • iie• da- [288c:33] me lui dist son nom et de quoy elle seruoit [288c:34] et comment elle lui ayderoit à maçonner & [288c:35] maisonner la cité des dames • u • [288c:36] ITem dit xpcristine comment la • iiie• da- [288c:37] me lui dist qui elle estoit et de quoy [288d:1] elle seruoit / et comment elle lui ayderoit [288d:2] à faire les haulx combles des tours de sa cité [288d:3] et la peupleroit de nobles dames ui • [288d:4] Item dit xpcristine comment elle parla aux [288d:5] dames • uii • [288d:6] Item dit dit xpcristine comment par le comman- [288d:7] dement et ayde de raison elle commença [288d:8] à fouyr la terre pour faire les fondemens uiii • [288d:9] ITem comment xpcristine fouyssoit en ter- [288d:10] re qui est à entendre les questions qu´el- [288d:11] le faisoit à raison et comment raison lui [288d:12] respondoit • ix [288d:13] ITem ancore de ce mesmes altercaci- [288d:14] ons et responces • x • [288d:15] Item demande xpcristine à raison pour [288d:16] quoy ce est que femmes ne siéent en sie- [288d:17] ge de plaidoirie et responce • xi • [288d:18] Item dit de l´empereris nicole et aps [288d:19] d´aucunes roynes et princeces de france xii • [288d:20] Item d´une royne de france qui fu [288d:21] nommée fredegonde • xiii • [288d:22] Item ancore altercacions et argumens [288d:23] de xpcristine à raison • xiiii [288d:24] Item de la Royne semiramis • xu • [288d:25] Item des amasones xui • [288d:26] Item de la Royne d´amasonye nommée [288d:27] thamaris xuii • [288d:28] Item comment le fort hercules et the- [288d:29] seus son compaignon alerent de grece à [288d:30] grant ost et à grant nauire sur les ama- [288d:31] sones / et comment les • ii • pucelles mana- [288d:32] lippe et yppolite les abatirent cheuaulx et [288d:33] tout en un mont xuiii [288d:34] Item de la Royne panthassellée com- [288d:35] ment elle ala au secours de troye xix • [288d:36] Item de Cenobie royne des palmu- [288d:37] renes • xx •

--289--

[289a:1] ITem de la noble royne arthemise xxi • [289a:2] ITem de lilie mere du uaillant cheualier [289a:3] Thierris xxii • [289a:4] Item parle encore de la royne fredegon [289a:5] de xxiii [289a:6] Item de la uierge camille xxiiii [289a:7] Item de la uierge ueronice de capadoce xxu [289a:8] Item de la hardiece de cleolis • xxui • [289a:9] Item demands xpcristine à raison se dieux [289a:10] uoult oncques anoblir aucun entendement [289a:11] de femme de la haultece des sciences et re- [289a:12] sonce de raison • xxuii [289a:13] Item commence à parler d´aucunes [289a:14] dames qui furent enluminées de grant [289a:15] science / et premierement de la noble pucel- [289a:16] le corniffie xxuiii • [289a:17] Item de probe la rommainne xxix • [289a:18] Item de sapho la tres soubtille poete et [289a:19] philosophe • xxx • [289a:20] Item de la pucelle manthoa xxxi • [289a:21] Item de medée et d´une autre royne [289a:22] nommée Ceres xxxii • [289a:23] Item demande xpcristine à raison se il [289a:24] fu oncques femme qui de soy trouuast au- [289a:25] cune science et elle lui respont de nicostrate [289a:26] qui trouua le latin xxxiii • [289a:27] Item dit de minerue qui trouua main- [289a:28] tes sciences de la maniere de faire armeu- [289a:29] res de fer et d´acier • xxxiiii • [289a:30] Item de la royne ceres qui trouua la [289a:31] maniere de labourer les terres & maintes [289a:32] autres ars • xxxu • [289a:33] Item de ysys qui trouua l´art de fai- [289a:34] re courtillages et planter plantes xxxui [289a:35] Item du grant bien qui est uenu au [289a:36] siecle par ycelles dames xxxuii [289a:37] Item ancore de ce mesmes xxxuiii • [289a:38] Item de la pucelle qui trouua L´art [289b:1] de les laines et de faire les draps ouuréz [289b:2] que l´en dit de haulte lice / et aussi trouua l´art [289b:3] de cueillir le lin de le filer et de faire toiles xxxix [289b:4] ITem dit de pamphile qui trouua l´art [289b:5] de traire la soye des uers et de la taindre en [289b:6] plusieurs couleurs et faire draps de soye xl • [289b:7] ITem de thamar qui fu soubtiue mais- [289b:8] tresse en l´art de painterie et d´une autre [289b:9] semblablement qui fu nommée yrane xli • [289b:10] Item de Sempronie la rommaine xlii [289b:11] Item demande xpcristine à raison [289b:12] se oû naturel sens de fem- [289b:13] me a prudence et la responce que raison [289b:14] lui fait xliii [289b:15] Item l´epistre salamonliure [289b:16] des prouerbes xliiii [289b:17] Item de gaye cyryle • xlu • [289b:18] Item de la prudence de la Royne dido [289b:19] • xlui • [289b:20] Item de opis royne de crete xluii • [289b:21] Item de lauine fille du roy latin xluiii [289b:28] Ci finist la table des rubriches de la [289b:29] premiere partie de ce liure •

--289--

[289v:1] )

--290--

[290r:1] Le Liure de la Cité des Dames xxix [290a:1] MIN17 [290a:2] Ci commence le liure de la Cité des dames du quel le premier chapitre parle pour [290a:3] quoy et par quel mouuement le dit liure fu fait •I• [290a:4] Selon la maniere que i'ay en usa- [290a:5] ge et à quoy est disposé Le [290a:6] excercite de ma uie / c'est assa- [290a:7] uoir en la frequentacion d'e- [290a:8] stude de lettres / un iour com- [290a:9] me ie feusse séant en ma cele auironnée de [290a:10] plusieurs uolumes de diuerses matieres mon [290a:11] entendement à celle heure auques traueil- [290a:12] lie de recueillir la pesanteur des sentences [290a:13] de diuers aucteurs par moy longue piece [290a:14] estudiéz dreçay mon uisage ensus du liure [290a:15] deliberant pour celle foiz laisser en paix cho- [290a:16] ses soubtilles et m'esbatre et regarder au- [290a:17] cune ioyeuseté des diz des poetes / et comme [290a:18] adonc en celle entente ie cerchasse entour [290a:19] moy d'aucun petit liuret entre mains me [290a:20] uint d'auenture un Liure estrange non mie [290b:1] de mes uolumes qui auec autres liures m'auoit [290b:2] esté baillié sicomme en garde adonc ouuert cel- [290b:3] lui ie uy en l'intitulacion que il se clamoit ma- [290b:4] theolus / Lors en soubz riant pour ce que onc- [290b:5] ques ne l'auoye ueu et maintes fois ouy di- [290b:6] re auoye qu'entre les autres liures cellui [290b:7] parloit à la reuerence des femmes me pen- [290b:8] say qu'en maniere de solas le uisiteroye / mais [290b:9] regardé ne l'oz moult lonc espace quant ie [290b:10] fus appellée de la bonne mere qui porta pour [290b:11] prendre la reffection du soupper dont l'eure [290b:12] estoit ia uenue par quoy preposant le ueoir [290b:13] l'endemain le laissay à celle heure / Le matin [290b:14] ensuiuant rassise en mon estude si que i'ay [290b:15] de coustume n'oubliay pas mettre à effect [290b:16] le uouloir qui m'estoit uenu de uisiter ycellui [290b:17] liure de matheole / adont pris à lire & proceday

--290--

[290v:1] Le Liure de la Cité des dames xxix [290c:1] un pou auant mais comme la matiere ne me [290c:2] semblast moult plaisant à gens qui ne se de- [290c:3] littent en mesdit ne aussi de nul prouffit à [290c:4] aucun edifice de uertu et de meurs / ueu anco- [290c:5] re les paroles et matieres deshonnestes de quoy [290c:6] il touche / uisitant un pou çà et là et ueue la [290c:7] fin le laissay pour entendre à plus hault estu- [290c:8] de et de plus grant utilité mais la ueue de [290c:9] ycellui dit liure / tout soit il de nulle aucto- [290c:10] rité ot engendré en moy nouuelle pensée qui [290c:11] fist naistre en mon courage grant admira- [290c:12] cion pensant quelle peut estre la cause ne [290c:13] dont ce peut uenir que tant de diuers hommes [290c:14] clercs et autres ont esté et sont si enclins à [290c:15] dire de bouche et en leurs traictiéz et escrips [290c:16] tant de deableries et de uituperes de femmes [290c:17] et de leurs condicions et non mie seulement [290c:18] un ou •ii• ne cestui matheolus qui entre les [290c:19] liures n'a aucune reputacion et qui traicte [290c:20] en maniere de trufferie / mais generaument [290c:21] auques en tous traictiéz philosophes poetes [290c:22] tous orateurs desquieulx les noms dire seroit [290c:23] longue chose semble que tous parlent par [290c:24] une mesmes bouche et tous accordent une [290c:25] semblable conclusion determinant les meurs femenins enclins et plains de tous [290c:26] les uices / ces choses pensant à par moy [290c:27] très parfondement / ie pris à examiner [290c:28] moy mesmes et mes meurs comme femme [290c:29] naturelle et semblablement discutoye des [290c:30] autres femmes que i'ay hantées tant [290c:31] princesses grandes dames moyennes et [290c:32] petites à grant foison qui de leur grace [290c:33] m'ont dit de leurs priuetéz et estroictes pen [290c:34] sées sauoir mon à iugier en conscience [290c:35] et sanz faueur se ce peut estre uray ce que [290d:1] tant de nottables hommes & uns et autres en [290d:2] tesmoignent / mais non obstant que pour [290d:3] chose que ie y peusse congnoistre tant lon- [290d:4] guement y sceusse uiser et esplucher ie ne ap- [290d:5] perceusse ne congneusse tieulx iugemens [290d:6] estre urays encontre les natureulz meurs & [290d:7] condicions femmenines / I'arguoye fort [290d:8] contre les femmes disant que trop fort seroit [290d:9] que tant de si renomméz hommes si sollemp- [290d:10] nelz clercs de tant hault et grant entende- [290d:11] ment si cler uoyans en toutes choses comme [290d:12] il semble que ceulx fussent en eussent parlé [290d:13] mençongieusement et en tant de lieux que [290d:14] à peine trouuoye uolume moral qui qu'en [290d:15] soit l'aucteur que auant que ie l'aye tout [290d:16] leu que ie n'y uoye aucuns chapitres ou cer- [290d:17] taines clauses au blasme d'elles / ceste seule [290d:18] raison brief et court me faisoit conclurre [290d:19] que quoy que mon entendement pour sa [290d:20] simplece et ignorence ne sceust congnoistre [290d:21] les grans deffaultes de moy mesmes [290d:22] & semblablement des autres femmes que [290d:23] urayement touteuoye couuenoit il que [290d:24] ainsi feust et ainsi m'en rapportoye plus [290d:25] au iugement d'autruy que à ce que moy [290d:26] mesmes en sentoye et sauoye / En ceste [290d:27] pensée fus tant et si longuement fort fi- [290d:28] chée que il sembloit que ie feusse sicomme [290d:29] personne en letargie et me uenoient au [290d:30] deuant moult grant foison d'aucteurs [290d:31] à ce propos que ie ramenteuoye en moy [290d:32] mesmes l'un après l'autre comme se ce feust [290d:33] une fontaine ressourdant / et en conclusion [290d:34] de tout ie determinoie que uille chose fist [290d:35] dieux quant il forma femme / en m'es- [290d:36] merueillant comment si digne ouurier

--291--

[291r:1] le liure de la cité des dames xxix [291a:1] Daigna oncques faire tant abominable ou [291a:2] ouurage qui est uaissel au dit d´iceulx si- [291a:3] comme le retrait et heberge de tous maulx [291a:4] et de tous uices / adont moy estant en ces- [291a:5] te pensée me sourdi une grant desplaisan- [291a:6] ce et tristece de courage en desprisant moy [291a:7] mesmes et tout le sexe femmenin sicomme [291a:8] se ce fust monstre en nature et disoie tieulz [291a:9] paroles en mes regrais Ha dieux [291a:10] comment peut cecy estre / car se ie ne erre [291a:11] en la foy / ie ne doy mie doubter que ton [291a:12] infinie sapience et tres parfaicte bonté [291a:13] ait riens fait qui tout ne soit bon / Ne [291a:14] formas tu toy mesmes tres singulierement [291a:15] femme et des lors lui donnas toutes teles [291a:16] inclinacions qu'il te plaisoit qu'elle eust [291a:17] Et comment pourroit ce estre que tu y [291a:18] eusses en riens failli et touteuoyes uoy cy [291a:19] tant de si grandes accusacions uoire toutes [291a:20] iugées determinées et concluses contre elles [291a:21] Ie ne sçay entendre ceste repugnance & [291a:22] s'il est ainsi beau sire dieux que ce soit uray [291a:23] que ou sexe femenin tant d'abominacions [291a:24] habondent si que tesmoignent maint et tu [291a:25] dis toy mesmes que le tesmoignage de plu- [291a:26] sieurs fait à croire/ par quoy ie ne doy [291a:27] doubter que ce ne soit uray / helas dieux [291a:28] pour quoy ne me feis tu naistre au mon- [291a:29] de en masculin sexe à celle fin que mes in- [291a:30] clinacions feussent toutes à te mieulx [291a:31] seruir / et que ie ne errasse en Riens et [291a:32] feusse de si grant perfeccion comme homme [291a:33] masle se dit estre / mais puis que ainsi [291a:34] est que ta debonnaireté ne se est de tant [291a:35] estendue uers moy / espargnes doncques [291a:36] ma negligence en ton seruise / beau sire di- [291a:37] eux et ne te desplaise / car le seruant qui [291b:1] moins reçoit de guerredons de son seigneur moins [291b:2] est obligié à son seruice / Tieulx paroles et [291b:3] plus asséz tres longuement en triste pensée [291b:4] disoie à dieu en ma lamentacion sicomme [291b:5] celle qui par ma folour me tenoie tres mal- [291b:6] contente de ce que en corps femenin m'ot [291b:7] fait dieux estre au monde [291b:8] Ci dit xpcristine comment •iii• dames lui [291b:9] apparurent et comment celle qui estoit [291b:10] deuant l'arraisonna premiere et la re- [291b:11] conforta d'un desplaisir que elle a- [291b:12] uoit • ii • [291b:14] En celle dolente pensée ainsi que ie [291b:15] estoie la teste baissée comme per- [291b:16] sonne honteuse les yeulx plains de larmes [291b:17] tenant ma main soubz ma ioe accoudée [291b:18] sus le pommel de ma chayere soubdaine- [291b:19] ment sus mon giron ui dessendre un ray [291b:20] de lumiere sicomme se le souleil fust / & ie [291b:21] qui en lieu obscur estoie oû quel à celle [291b:22] heure souleil royer ne peust / tressailli [291b:23] adoncques sicomme se ie fusse resueillée [291b:24] de somme et dreçant la teste pour regar- [291b:25] der dont tel lueur uenoit / ui deuant moy [291b:26] tout en estant •iii• dames couronnées de [291b:27] tres souueraine reuerence / des quelles [291b:28] la resplandeur de leurs cleres faces enlu- [291b:29] minoit moy mesmes et toute la place lors [291b:30] se ie fus esmerueillée nul nel demand con- [291b:31] siderant sur moy l'uys clos et elles là uenu- [291b:32] es doubtant que ce feust aucune fantasie [291b:33] pour me tempter fis en mon front le si- [291b:34] gne de la croix remplie de tres grant [291b:35] paour Adont celle qui premiere des [291b:36] trois estoit en sousriant me prist ainsi [291b:37] à arraisonner / fille chere ne t'espouantes

--291--

[291v:1] La Cité des dames xxix [291c:1] Car nous ne sommes mie cy uenues pour ton [291c:2] contraire ne faire aucun encombrier / ains pour [291c:3] toy consoler comme piteuses de ta turbacion [291c:4] et te giter hors de l'ignorance qui tant auu- [291c:5] gle ta mesmes congnoissance que tu debou- [291c:6] tes de toy ce que tu scez de certaine science [291c:7] et aioustes foy à ce que tu ne scez ne uois [291c:8] ne congnois autrement fors par pluralité [291c:9] d'oppinions estranges/ tu ressembles le fol [291c:10] dont la truffe parle qui en dormant au mo- [291c:11] lin fu reuestu de la robe d'une femme / et [291c:12] au resueiller pour ce que ceulx qui le mo- [291c:13] quoyent lui tesmoignoient que femme es- [291c:14] toit / crut mieulx leur faulx dis que la cer- [291c:15] taineté de son estre / comment belle fille qu'est| [291c:16] ton sens deuenu as tu doncques oublié que [291c:17] le fin or s'espreuue en la fournase qui ne [291c:18] se change ne meut de ses uertus ains plus [291c:19] affine de tant plus est martelé et demené [291c:20] en diuerses façons / ne scez tu que les tres [291c:21] meilleurs choses sont les plus debatues et [291c:22] les plus arguées se tu ueulx auiser mesme- [291c:23] ment aux plus haultes choses qui sont les [291c:24] ydées / c'est assauoir les choses celestielles [291c:25] regardes se les tres plus grans philoso- [291c:26] phes qui ayent esté que tu argues contre [291c:27] ton mesmes sexe en ont point determiné [291c:28] faulx et au contraire du uray et se ilz [291c:29] reppunent l'un l'autre et reprennent sicom- [291c:30] me tu mesmes l'as ueu oû liure de metha- [291c:31] phisique là où aristote redargue et reprent [291c:32] leurs oppinions et recite semblablement [291c:33] de platon et d'autres / et nottes de rechef [291c:34] se saint augustin et autres docteurs de l'egli- [291c:35] se ont point repris mesmement aristote en [291c:36] aucunes pars / tout soit il dit Le prince [291d:1] des philosophes et en qui philosophie na- [291d:2] turelle et morale fu souuerainement / et [291d:3] il semble que tu cuides que toutes les paroles [291d:4] des philosophes soient article de foy & que [291d:5] ilz ne puissent errer / Et des poetes dont tu [291d:6] parles ne scez tu pas bien que ilz ont parlé [291d:7] en plusieurs choses en maniere de fable & [291d:8] se ueulent aucunefois entendre au contrai- [291d:9] re de ce que leurs diz demonstrent & les peut [291d:10] on prendre par une figure de gramaire [291d:11] qui se nomme antifrasis qui s'entent sicom [291d:12] me tu scez sicomme on diroit tel est mau- [291d:13] uais / c'est à dire que il est bon / aussi à [291d:14] l'opposite / Si te conseille que tu faces ton [291d:15] prouffit de leurs dis et que l'entendes ain [291d:16] si quelque fust leur entente ès lieux où [291d:17] ilz blasment les femmes / et par auentu- [291d:18] re que cellui homme qui se nomma ma- [291d:19] theolus en son liure l'entendi ainsi / Car [291d:20] maintes choses y a les quelles qui à la [291d:21] letre tenir les uouldroit / ce seroit pure [291d:22] heresie / et la uituperacion que dit non [291d:23] mie seulement lui mais d'autres et mes- [291d:24] mement le rommant de la rose où plus [291d:25] grant foy est adioustée pour cause de [291d:26] l'auctorité de l'aucteur de l'ordre de ma- [291d:27] riage qui est saint estat digne et de di- [291d:28] eu ordené / c'est chose clere et prouuée par [291d:29] l'experience que le contraire est uray du [291d:30] mal qu'ilz proposent et dient estre en [291d:31] ycellui estat à la grant charge et coulpe [291d:32] des femmes / Car où fu oncques trou- [291d:33] ué le mari qui tel maistrise souffrist [291d:34] auoir à sa femme que elle eust loy de [291d:35] tant lui dire de uillenies & d'iniures [291d:36] comme yceulx mectent que femmes

--292--

[292r:1] de la Cité des dames xxix [292a:1] dient / ie croy que quoy que tu en ayes ueu en es- [292a:2] cript que oncques de nul de tes yeulx n'en [292a:3] ueys si sont mençonges trop mal coulourées [292a:4] Si te dis en concluant chere amie que simple- [292a:5] ce t'a meue à la present oppinion / or te reui- [292a:6] ens à toy mesmes reprens ton sens et plus [292a:7] ne te troubles pour tieulx fanfelues / Car [292a:8] saches que tout mal dit si generaument [292a:9] des femmes empire les diseurs non pas [292a:10] elles mesmes Ci dit xpcristine comment la [292a:11] dame qui l'ot arraisonnée lui deuisa quel- [292a:12] le estoit sa proprieté / et de quoy elle [292a:13] seruoit et lui anonça comment elle [292a:14] ediffieroit une cité à l'ayde d'elles [292a:15] iii• dames • [292a:16] iii [292a:17] Ces paroles me dit la dame renom- [292a:18] mée à la presence de la quelle Ie [292a:19] ne sçay le quel de mes sens fu plus entre- [292a:20] pris ou mon ouye en escoutant ses dignes [292a:21] paroles / ou ma ueue en regardant sa tres [292a:22] grant beauté / son atour / son reuerent port & [292a:23] sa tres honnourée contenance & semblablement [292a:24] des autres si que ne sauoie la quelle re- [292a:25] garder / car si fort s'entre ressembloient les [292a:26] iii• dames que à peine congneust on l'une [292a:27] de l'autre / excepté que la derraine tout [292a:28] ne feust elle de mendre auctorité que [292a:29] les autres / elle auoit la chere si fiere que [292a:30] qui ès yeulx la regardast si hardi ne feust [292a:31] que grant paour n'eust de mesprendre [292a:32] Car adès sembloit qu'elle menaçast les [292a:33] mal faicteurs / si estoie deuant elles en [292a:34] estend leuée pour leur reuerence les regar- [292a:35] dant sans mot dire comme personne si en- [292a:36] treprise que mot ne scet sonner & moult [292b:1] grant admiracion en mon cuer auoye pensant [292b:2] qui pouoient ycelles estre et moult uoulentiers [292b:3] se ie osasse enqueisse leurs noms et de leur [292b:4] estre et quelle estoit la signifiance des sep- [292b:5] tres differenciéz que chacune d'elles en sa [292b:6] main destre tenoit qui tous estoient de moult [292b:7] grant richece / et pour quoy furent là uenu- [292b:8] es / mais comme ie me repputasse non digne [292b:9] d'arraisonner en tieulx demandes si hau- [292b:10] tes dames comme elles m'apparoient / n'osas- [292b:11] se nullement ains continuant adès sur [292b:12] elles mon regart demie espouentée & [292b:13] demie asseurée pour les paroles que ouyes [292b:14] auoie qui m'orent gicté hors de ma premiere [292b:15] pensée mais la tres sage dame qui m'ot ar- [292b:16] raisonnée qui congneut en esperit ma pen- [292b:17] sée comme celle qui uoit en toutes choses [292b:18] respondi à ma cogitacion / disant ainsi [292b:19] Chiere fille saches que la prouidence [292b:20] de dieu qui riens ne laisse uague ne uuit [292b:21] nous a establies quoy que nous soyons [292b:22] choses celestielles estre et frequenter entre [292b:23] les gens de ce bas monde affin de mettre [292b:24] en ordre et tenir en equité les establisse- [292b:25] mens fais par nous mesmes selon le uou- [292b:26] loir de dieu en diuers offices / au quel di- [292b:27] eu toutes •iii• sommes filles et de lui nées [292b:28] si est mon office de radrecier les hommes [292b:29] et les femmes quant ilz sont desuoyéz [292b:30] et de les remettre en droite uoye / et quant [292b:31] ilz errent se ilz ont entendement qui me [292b:32] sache ueoir ie uiens à eulx quoyement en [292b:33] esperit et les presche et sermonne en de- [292b:34] monstrant leur erreur et ce en quoy ilz [292b:35] faillent et leur assigne les causes et [292b:36] puis ie leur enseigne la maniere de

--292--

[292v:1] La Cité des dames xxix [292c:1] suiure ce qui est à faire et comment fuiront [292c:2] ce qui est à laissier / et pour ce que ie sers [292c:3] de demonstrer clerement et faire ueoir en [292c:4] conscience et de faict à un chacun & chacune [292c:5] ses propres taches et deffaulx / me uois tu [292c:6] tenir en lieu de ceptre cestui resplandissant [292c:7] mirouer que ie porte en ma main dextre / si [292c:8] saches de uray qu'il n'est quelconques person- [292c:9] ne qui s'i mire quelque la créature soit qui [292c:10] clerement ne se congnoisce• Otant est de [292c:11] grant digneté mon mirouer sanz cause [292c:12] n'est il pas auironné de riches pierres [292c:13] precieuses si que tu le uois / car par lui les [292c:14] exausses / qualitéz proporcions et mesures [292c:15] de toutes choses sont congneues ne sans [292c:16] lui rien ne peut estre bien faict / Et pour [292c:17] ce que tu desires semblablement sauoir / [292c:18] quieulx sont les offices de mes autres [292c:19] seurs que tu uois cy / affin que le tesmoi- [292c:20] gnage de nous te soit plus certain cha- [292c:21] cune en sa personne respondra de son nom [292c:22] et de sa proprieté / mais le mouuement [292c:23] de nostre uenue te sera or endroit par moy [292c:24] declarié / ie te nottiffie que comme nous [292c:25] ne facions riens sanz bonne cause n'est [292c:26] mie en uain nostre apparicion cy endroit car [292c:27] quoy que nous ne soyons pas commu- [292c:28] nes en plusieurs lieux & que nostre congno- [292c:29] issance ne uiengne à toutes gens / néant- [292c:30] moins toy / pour la grant amour que [292c:31] tu as à l'inquisicion de choses urayes par [292c:32] lonc et continuel estude par quoy tu te [292c:33] rens ycy solitaire et soubstraicte du [292c:34] monde / tu as desserui et dessers estre [292c:35] de nous comme chere amie uisitée et [292c:36] consolée en ta perturbacion et tristece [292c:37] & que tu soies faicte cler uoyant ès [292d:1] choses qui contaminent et troublent ton cou- [292d:2] rage en obscurté de pensée Autre cause [292d:3] de nostre uenue y a plus grant et plus especi- [292d:4] ale que tu saras par nostre relacion / Si [292d:5] saches que pour forclorre du monde la [292d:6] semblable erreur oùu tu estoies encheute [292d:7] & que les dames et toutes uaillans femmes [292d:8] puissent d'or en auant auoir aucun re- [292d:9] trait et closture de deffence contre tant [292d:10] de diuers assaillans / Les quelles dictes [292d:11] dames ont par si lonc temps esté delais- [292d:12] sées descloses comme champ sanz haye [292d:13] sanz trouuer champion aucun qui pour [292d:14] leur deffence comparust souffisemment [292d:15] non obstant les nobles hommes qui par [292d:16] ordenance de droit deffendre les deus- [292d:17] sent qui par negligence et non chaloir [292d:18] les ont souffertes fouler par quoy n'est [292d:19] merueille se leur enuieux ennemis & [292d:20] l'oultrage des uillains qui par diuers [292d:21] dars les ont assaillies ont eu contre el- [292d:22] les uictoire de leur guerre par faulte [292d:23] de deffence / où est la cité si forte qui tost [292d:24] ne fut prise se resistance n'y estoit trou- [292d:25] uée ne si iniuste cause qui par contu- [292d:26] maxe ne feust gaignée de cellui qui [292d:27] plaide sanz partie et les simples debon- [292d:28] naires dames à l'exemple de pacience [292d:29] que dieu commande ont souffert ami- [292d:30] ablement les grans iniures qui tant [292d:31] par bouche de plusieurs comme par [292d:32] mains escrips leur ont esté faictes à [292d:33] tort et à pechié eulx rapportant à dieu [292d:34] de leur bon droit / mais or est temps [292d:35] que leur iuste cause soit mise hors des [292d:36] mains de pharaon / Et pour ce entre nous [292d:37] iii• dames que tu uois cy meues par

--293--

[293r:1] de la Cité des dames xxix [293a:1] pitié te sommes uenues annoncier un certain [293a:2] edifice en maniere de closture d'une cité fort [293a:3] maçonnée et bien ediffiée qui à toy à faire [293a:4] est predestinée et establie par nostre ayde [293a:5] et conseil en la quelle n'abitera fors toutes [293a:6] dames de renommée & femmes dignes de [293a:7] loz / car à celles où uertu ne sera trouuée [293a:8] les murs de nostre cité seront forclos [293a:9] Ci dit ancore comment la dame deui- [293a:10] se à xpcristine de la cité qui lui estoit com- [293a:11] mise à faire et qu'elle estoit commise [293a:12] à lui aydier à bastir la muraille et [293a:13] la closture d'enuiron / et / puis lui dist [293a:14] son norn• •iiii• [293a:16] Ainsi belle fille t'est donné la prero- [293a:17] gatiue entre les femmes de faire [293a:18] et bastir la cité des dames pour la quelle [293a:19] fonder et parfaire tu prendras et pui- [293a:20] seras en nous •iii• eaues uiues comme [293a:21] en fontaines cleres et te liurerons as- [293a:22] séz matiere plus forte et plus durable [293a:23] que nul marbre seellé à ciment ne [293a:24] pourroit estre / si sera ta cité tres belle [293a:25] sanz pareille et de perpetuelle durée [293a:26] au monde N'as tu pas leu que le [293a:27] Roy tros fonda la grant cité de troye [293a:28] par l'ayde d'appollo / de minerue / et [293a:29] de neptunus que les gens de lors rep- [293a:30] putoient dieux / Et aussi comment [293a:31] cadmus fonda thebes la cité par l'ad- [293a:32] monnestement des dieux / et touteuoy- [293a:33] es ycelles citéz par espace de temps [293a:34] decheyrent et sont tournées sicomme [293a:35] en Ruyne / mais ie te prophetise comme [293a:36] uraye sebile que a ceste cité que tu à [293b:1] nostre ayde fonderas ne sera anichilée ne decherra [293b:2] ains durera en prosperité à tous iours mal gré [293b:3] tous ses enuieux ennemis quoy qu'elle soit [293b:4] par mains assaulx combatue elle ne sera point [293b:5] prise ne uaincue Iadis fu commencié le [293b:6] royaume d'amasonie par l'ordonnance et em- [293b:7] prise de plusieurs dames de grant courage [293b:8] qui seruitude desprisierent sicomme les his- [293b:9] toires t'ont tesmoigné / et lonc temps aps [293b:10] par elles le maintindrent soubz la seigneu- [293b:11] rie de plusieurs roynes moult nobles da- [293b:12] mes qui elles mesmes eslisoient qui bien & [293b:13] bel les gouuernerent et par grant uigueur [293b:14] maintindrent la seigneurie et néantmoins [293b:15] tout fussent ycelles de grant force et puis- [293b:16] sance et que oû temps de leur dominacion [293b:17] grant partie de tout orient conquirent [293b:18] et toutes les terres uoisines espouenterent [293b:19] & mesmement les redoubterent ceulx du [293b:20] paÿs de grece qui adonc estoit la fleur des [293b:21] contrées du monde / mais non pour tant [293b:22] à chief de temps failli la puissance d'ycel- [293b:23] lui royaume par tel maniere que si qu'il [293b:24] est de toutes mondaines seigneuries il [293b:25] n'en est demouré oû temps d'ore fors seu- [293b:26] lement le nom / mais trop plus fort edefi- [293b:27] ce sera par toy basti en ceste cité que tu [293b:28] as à faire pour la quelle commencier suis [293b:29] commise par la deliberacion d'entre nous [293b:30] iii•• dames ensemble à te liurer mortier du- [293b:31] rable et sans corrupcion à faire les fors [293b:32] fondemens et les gros murs tout à l'enui- [293b:33] ron leuéz haulx larges et à grosses tours [293b:34] & fors chastiaulx fossoyéz / bastides douues [293b:35] & urayes tout ainsi qu'il appartient à cité [293b:36] de fort et durable deffense et par nostre

--293--

[293v:1] La Cité des dames xxix [293c:1] deuise tu les asserras en parfont pour plus durer [293c:2] et puis les murs sus tant hault esleueras que [293c:3] ilz ne craindront tout le monde / fille si t'ay ores [293c:4] dit les causes de nostre uenue et affin que plus [293c:5] adioustes foy à mes dis te uueil or endroit [293c:6] mon nom apprendre par le son du quel seule- [293c:7] ment pourras apprendre et sçauoir que tu as [293c:8] en moy se ensuiure ueulx mes ordonnances [293c:9] aministraresse en ton oeuure faire tele que [293c:10] errer ne pourras / Ie suis nommée dame rai- [293c:11] son / or auises doncques se tu es en bon con- [293c:12] duit / si ne t'en dis plus à ceste fois Ci [293c:13] dit comment la ii•e dame lui dist son nom [293c:14] et de quoy elle seruoit et comment elle lui [293c:15] ayderoit à maisonner la Cité des [293c:16] dames[293c:17] •u• [293c:18] Quant la dame dessus dicte ot sa pa- [293c:19] role acheuée ains que loisir eusse de [293c:20] respondre la seconde dame en commença en [293c:21] tel maniere / ie suis appellé droitture qui [293c:22] oû ciel plus qu'en terre ay ma demeure [293c:23] mais comme ray et resplandeur de dieu et [293c:24] messagiere de sa bonté ie frequente entre [293c:25] les iustes personnes et leur admonneste [293c:26] tout bien à faire rendre à chacun ce qui est [293c:27] sien selon leur pouoir dire et soustenir ue- [293c:28] rité porter le droit des poures & des igno- [293c:29] cens ne greuer autrui par exurpacion sou- [293c:30] stenir la renommée des accuséz sanz cause [293c:31] Ie suis escu et deffence des sers de dieu [293c:32] I'empeche la puissance et rigueur des [293c:33] mauuais / ie fois donner loyer aux traueil- [293c:34] lans et meriter les bien faicteurs / dieu [293c:35] magnifeste par moy à ses amis ses secrés [293c:36] Ie suis leur aduocate oû ciel / ceste ligne [293d:1] Resplandissant qu'en lieu de ceptre tenir [293d:2] me uois en ma main dextre / c'est la rigle [293d:3] droicte qui depart le droit du tort et de- [293d:4] monstre la difference d'entre bien et mal [293d:5] qui la suit ne se foruoye / c'est le baston [293d:6] de paix / qui reconsilie les bons et où ilz [293d:7] s'appuyent qui bat et fiert les mauuais [293d:8] Que t'en diroie par ceste ligne sont tou- [293d:9] tes choses limitées / car infinies sont les [293d:10] dignitéz d'elle / si saches qu'elle te serui- [293d:11] ra et bien besoing en as à l'edefice mesurer [293d:12] de la cité qui à faire t'est commise et bien [293d:13] besoing en aras pour la quelle dicte cité [293d:14] maisonner au par dedens faire leshaulx [293d:15] temples / les palais compasser / les mai- [293d:16] sons et toutes les mansions / les Rues & [293d:17] les places et toutes choses couuenables [293d:18] l'aider à peupler / ie suis uenue en ton ay- [293d:19] de / si sera tel mon office / or ne t'esmayes [293d:20] pour la grant largece et lonc circuite de [293d:21] la closture et de la muraille / car à l'ayde [293d:22] de dieu et de nous bien et bel la peuple- [293d:23] ras et ediffieras sanz Rien uague y de- [293d:24] laissier de belles et fortes mansions et [293d:25] heberges Ci dit comment la •iii•e dame [293d:26] lui dist qui elle estoit et de quoy elle ser- [293d:27] uoit et comment elle lui ayderoit à faire [293d:28] les haulx combles des tours et des [293d:29] palais et lui amenroit la Royne [293d:30] accompaignée de haultes dames [293d:31] •ui• [293d:33] Après parla la tierce dame qui dit [293d:34] ainsi • xpcristine amie ie suis iustice [293d:35] la tres singuliere fille de dieu et mon [293d:36] essence procede de sa personne purement

--294--

[294r:1] La Cité des dames xxix [294a:1] ma demeure si est oû ciel \ en terre & en enfer / ou ciel / pour la gloire des [294a:2] sains et des ames beneurées / en terre pour dep- [294a:3] partir et donner sa porcion à un chacun du [294a:4] bien ou du mal qu'il a desserui / en enfer pour [294a:5] la pugnicion des mauuais / ie ne flechis nul- [294a:6] le part car ie n'ay amy ne ennemi ne escalour- [294a:7] giant uoulenté / pitié ne me conuaint / ne cru- [294a:8] auté ne me meut / mon office seulement est [294a:9] de iugier departir et faire la paye selon la [294a:10] droicte desserte d'un chacun / ie soustiens [294a:11] toutes choses en estat ne sans moy rien ne [294a:12] seroit estable / ie suis en dieu et dieu est en [294a:13] moy et sommes comme une mesme chose [294a:14] qui me suit ne peut faillir et ma uoye est [294a:15] seure / i'enseigne à tout homme et femme [294a:16] de sain entendement qui me ueult croire [294a:17] de chastier congnoistre et reprendre pre- [294a:18] mierement soy mesmes / faire à autruy [294a:19] ce que il uouldroit que on lui feist / deppar- [294a:20] tir les choses sanz faueur dire uerité / fu- [294a:21] yr et haÿr \ mençonge / debouter toutes [294a:22] choses uiccieuses / cestui uaissel de fin or [294a:23] que tu me uois tenir en ma main dextre [294a:24] fait en guise d'une reonde mesure / dieu [294a:25] mon pere le me donna / et sert de mesurer [294a:26] à un chacun sa liurée de tel mesure com- [294a:27] me il doit auoir / Il est seigné à la fleur [294a:28] de lis de la trinité et à toutes porcions il [294a:29] se rent iuste / ne nul de ma mesure ne se [294a:30] peut plaindre / mais les hommes de terre ont [294a:31] autres mesures que ilz dient despendre et [294a:32] uenir de la mienne / mais faulsement main- [294a:33] tefois soubz ombre de moy ilz mesurent [294a:34] ne tous iours n'est mie leur mesure iuste [294a:35] ains est trop large aux aucuns et trop es- [294a:36] troicte aux autres / asséz te pourroye tenir [294b:1] lonc compte des proprietéz de mon office / mais [294b:2] à brief dire ie suis especiale entre les uertus [294b:3] Car toutes se reffierent en moy et entre nous [294b:4] iii• dames que tu uois cy sommes comme une [294b:5] mesmes chose ne ne pourriens l'une sans l'au- [294b:6] tre / et ce que la premiere dispose la •ii•e orde- [294b:7] ne et met à oeuure et puis moy / la •iii•e par- [294b:8] cheue la chose et la termine / si suis par le [294b:9] uouloir de nous •iii• establie à ton ayde pour [294b:10] parfaire et acheuer ta cité / et sera mon office [294b:11] de faire les haulx combles des tours et des [294b:12] souueraines mansions et heberges qui tous [294b:13] seront fais de fin or reluisant / et là te peu- [294b:14] pleray de dignes dames auec la haulte [294b:15] royne qui ie t'i amenray / et à ycelle sera [294b:16] l'onneur et la prerogatiue entre les autres [294b:17] femmes comme les plus excellentes / et ain- [294b:18] si te rendray ta cité par ton meismes ayde [294b:19] parfaicte fortiffiée et close de fortes por- [294b:20] tes que ie yray querre oû ciel et les clefs [294b:21] entre tes mains liureray Ci dit [294b:22] xpcristine comment elle parla aux •iii• [294b:23] dames• •uii• [294b:24] Ces parolles dessus dictes finées que [294b:25] ie os de toutes les •iii• dames escou- [294b:26] tées par grant entente qui de moy orent [294b:27] fortraicte entierement la desplaisance que [294b:28] ains leur uenue eue auoye / soubdainement [294b:29] me gitay à leurs piéz non mie seulement [294b:30] à genoulz mais toute estendue pour leur [294b:31] grant excellence / baisant la terre d'enuiron [294b:32] leurs piéz les aourant comme déesses [294b:33] de gloire Commençay à elles ainsi mon [294b:34] oroison• O Dames de souueraine digni- [294b:35] té lueurs des cieulx et enluminement de [294b:36] la terre fontaines de paradis et la ioye

--294--

[294v:1] De La Cité des dames xxix [294c:1] des beneuréz dont est uenue à uostre haultece [294c:2] tele humilité que daigné auéz dessendre de [294c:3] uoz pontificaulx sieges et resplandissans thro- [294c:4] snes pour uenir oû tabernacle troublé et ob- [294c:5] scur de la simple et ignorent estudiante qui [294c:6] pourra rendre graces souffisantes à tel [294c:7] benefice / et qui ia auéz par la pluye et ro- [294c:8] sée de uostre doulce parole sur moy dessen- [294c:9] due perciée et attrempée la secherresse de [294c:10] mon entendement si qu'il se sent des main- [294c:11] tenant prest de germer et gitter hors plan- [294c:12] tes nouuelles disposées à porter fruit de [294c:13] prouffitable uertu et delictable saueur [294c:14] Comment sera fait à moy tel grace que [294c:15] ie receuray don selon uostre parole de bastir [294c:16] et faire orendroit au monde nouuelle cité [294c:17] Ie ne suis mie saint thomas l'appostre qui [294c:18] au Roy d'inde par grace diuine fist oû [294c:19] ciel un Riche palais / ne mon foible sens [294c:20] ne scet ne congnoist l'art ne les mesures [294c:21] ne estudie ne à la science ne la pratique [294c:22] de maçonner / Et se ces choses par possibili- [294c:23] té de science estoient ores en mon entende- [294c:24] ment où seroit prise force souffisante à [294c:25] mon foible corps femenin pour mettre à [294c:26] oeuure si grant chose / mais touteuoyes [294c:27] mes tres redoubtées dames combien que [294c:28] l'admiracion de ceste nouuelleté me soit [294c:29] estrange / sçay ie bien que riens n'est im- [294c:30] possible quant à dieu et ne doy doubter [294c:31] que quelconques choses qui soient par [294c:32] le conseil et ayde de uous •iii• entreprises [294c:33] ne soient bien et bel terminées / si loe di- [294c:34] eu de toute ma puissance et uous mes [294c:35] dames qui tant honorées m'auéz qu'esta- [294c:36] blie suis à si noble commission la quelle [294d:1] reçoy par tres grant lëece et uoy cy uostre cham- [294d:2] beriere preste d'obeïr / Or commandéz Ie [294d:3] obeïray et soit fait de moy selon uoz pa- [294d:4] roles [294d:5] Ci dit xpcristine comment par le comman- [294d:6] dement et ayde de raison elle com- [294d:7] mença à fuyr la terre pour faire les [294d:8] fondemens •uiii• [294d:9] Adont respondi dame raison / et dist [294d:10] or sus fille sans plus attendre alons [294d:11] oû champ des escriptures là sera fondée [294d:12] la cité des dames en paÿs plain et ferti- [294d:13] le là où tous fruis et doulces riuieres sont [294d:14] trouuées et où la terre habonde de toutes [294d:15] bonnes choses pren la pioche de ton enten- [294d:16] dement et fouys fort et fais grant fosse [294d:17] tout par tout où tu uerras les trasses de [294d:18] ma ligne et ie t'ayderay à porter hors [294d:19] la terre à mes propres espaules Adont [294d:20] pour obeïr à son commandement me dre- [294d:21] çay appertement me sentant par la uertu [294d:22] d'elles trop plus forte et plus legiere que [294d:23] deuant n'estoye / si ala deuant et moy [294d:24] après et nous uenus oû dit champ pris [294d:25] à fossoier et fouyr selon son signe à tout [294d:26] la pioche d'inquisicion / et fu mon pre- [294d:27] mier ouurage fait ainsi Dame bien [294d:28] me souuient que ci deuant m'auéz dit [294d:29] appliquant au propos de ce que plusieurs [294d:30] hommes ont tant blasmées et blasment [294d:31] generaument les condicions des fem- [294d:32] mes que l'or plus est en la fournaise [294d:33] plus s'afine / qui est à entendre que plus [294d:34] sont blasmées à tort et plus croist le me- [294d:35] rite de leur gloire / mais ie uous prie [294d:36] dites moy pour quoy ce est et dont

--295--

[295r:1] La cité des dames xxix [295a:1] uient la cause que tant de diuers aucteurs ont [295a:2] parlé contre elles en leurs liures puis que [295a:3] ie sens de uous dès ia que c'est à tort ou se [295a:4] nature les y encline ou se par hayne le font [295a:5] et dont sourt celle chose / lors celle respont [295a:6] fille pour te donner uoye d'entrer plus en par- [295a:7] font / ie porteray hors ceste premiere hottée [295a:8] Saches que ce ne uient mie de nature ains [295a:9] est tout au contraire / car il n'est oû monde [295a:10] nul si grant ne si fort lian comme est cel- [295a:11] lui de la grant amour que nature par uou- [295a:12] lenté de dieu met entre homme et femme [295a:13] mais diuerses et differenciées sont les [295a:14] causes qui ont meu et meuuent plusieurs [295a:15] hommes à blasmer les femmes et mesme- [295a:16] ment les aucteurs en leurs liures ainsi [295a:17] que tu l'as trouué / car les aucuns l'ont [295a:18] fait en bonne entencion / c'est assauoir pour [295a:19] retraire les foruoyéz hommes de la frequen- [295a:20] tacion d'aucunes femmes uicieuses et dis- [295a:21] solues dont ilz peuent estre assottées / ou [295a:22] pour les garder que ilz ne s'en assottent [295a:23] & affin que tout homme fuie uie lubre et [295a:24] luxurieuse \ ilz ont blasmées generaument [295a:25] toutes femmes pour leur cuidier faire [295a:26] de toutes abominacion / Dames dis ie a- [295a:27] doncques pardonnes moy se ie romps ycy [295a:28] uostre parole / doncques ont il bien fait puis [295a:29] que bonne entencion les y a meus / car [295a:30] l´entencion dist on iuge l´omme / c´est mal [295a:31] pris belle fille dist elle / Car ignorence [295a:32] grasse ne fait mie à excuser / se on te occi- [295a:33] oit en bonne entente et par fol cuidier / se- [295a:34] roit ce dont bien fait / mais ont en ce fai- [295a:35] sant qui qu´ilz soient usé de mauuais [295a:36] droit / car faire grief et preiudice aune [295a:37] partie pour cuider secourir à une autre n´est [295b:1] pas equité / et de blasmer tous les meurs feme- [295b:2] nins au contraire de uerité si que ie te mon- [295b:3] streray par l'experience / poson que ilz layent [295b:4] fait en entente de retraire les folz de folie [295b:5] est aussi que se ie blasmoye le feu qui est [295b:6] eslement tres bon et tres neccessaire pour- [295b:7] tant se aucuns s'i bruslent et aussi l'eaue [295b:8] pour ce se on s'i noye / & semblablement se pour- [295b:9] roit dire de toutes bonnes choses de quoy [295b:10] on peut et bien et mal user / Touteuoies [295b:11] ne les doit on pas blasmer pour tant se les [295b:12] folz en abusent / et ces poins as tu toy mes- [295b:13] mes asséz bien touchié autre part en tes [295b:14] dictiéz mais yceulx qui ainsi ont parlé ha- [295b:15] bondaument quel que fust leur entente [295b:16] ilz ont pris leur propos sur le large pour [295b:17] seulement uenir à leur entente / tout [295b:18] ainsi que fait cellui qui se fait tailler [295b:19] longue et large robe à mesmes la grant [295b:20] piece de drap qui riens ne lui couste et [295b:21] que nul ne lui contredit / si prent et s'a- [295b:22] tribue l'autrui droit à son usage / mais si- [295b:23] comme tu as autre fois asséz bien dit [295b:24] se yceulx eussent quis les uoyes et les [295b:25] manieres de retraire les hommes de [295b:26] folie et de les garder que ilz ne s'i enla- [295b:27] çassent par blasmer la uie et les meurs [295b:28] de celles lesquelles se demonstrent ui- [295b:29] cieuses et dissolues comme il ne soit [295b:30] chose en ce monde qui plus face à fuyr [295b:31] à droite uerité dire que fait la mau- [295b:32] uaise femme dissolue et peruerse sicom- [295b:33] me monstre en nature qui est chose [295b:34] contrefaicte et hors de sa propre [295b:35] condicion naturelle qui doit estre sim- [295b:36] ple quoye et honneste / Ie consens bien [295b:37] que souuerainement aroient ediffié

--295--

[295v:1] de la cité des dames xxix [295c:1] bon et bel ouurage / mais de blasmer toutes ou [295c:2] tant en a de tres excellentes / ie te promets que [295c:3] ce ne uint oncques de moy / et que en ce tres- [295c:4] grandement faillirent et faillent tous ceulx [295c:5] qui les ensuiuent si giette hors ces ordes pi- [295c:6] erres broçonneuses et noires de ton ouurage [295c:7] car ia ne seront mises oû bel ediffice de ta [295c:8] cité Autres hommes ont blasmées fem- [295c:9] mes pour autres causes / car aux aucuns [295c:10] est uenu par leurs propres uices & les autres [295c:11] y ont esté meus par le deffault de leurs mes- [295c:12] mes corps / Les autres par pure enuie / au- [295c:13] cuns autres par delectacion que de leur [295c:14] propre condicion ont de mesdire / autres [295c:15] pour monstrer que ilz ont beau coup ueu [295c:16] d'escriptures se fondent sur ce que ilz ont [295c:17] trouué en liures et dient après les autres [295c:18] et aleguent les aucteurs Ceulx à qui [295c:19] il est uenu de leurs propres uices sont hom- [295c:20] mes qui ont usé leur ieunece en uie disso- [295c:21] lue et abondé en plusieurs amours de diuer- [295c:22] ses femmes / si sont Ruséz par maint cas [295c:23] qui leur sont auenu / et ia sont enuiellis [295c:24] en leurs pechéz sanz repentance / et ont re- [295c:25] grait à leurs folies passées et uie dissolue [295c:26] qu'en leur temps ont menée / mais natu- [295c:27] re est refroidie en eulx qui ne seuffre à [295c:28] la uoulenté du courage mettre à effect [295c:29] ce que l'appetit sans puissance uouldroit [295c:30] Si ont dueil quant ilz uoient que la uie [295c:31] que ilz souloient appeller bon temps est [295c:32] faillie pour eulx / et que les ieunes [295c:33] qui sont ores comme ilz souloient estre [295c:34] ont le temps ce leur semble / Si ne sceuent [295c:35] comment et apporter et mettre hors leur [295c:36] tristece fors par blasmer les femmes [295d:1] par les cuidier faire aux autres desplaire [295d:2] et uoit on communement tieulx uiellars [295d:3] parler lubrement et deshonnestement / ain- [295d:4] si que tu le peus ueoir proprement de mathe- [295d:5] olus qui confesse lui mesmes que il estoit [295d:6] uiellart plain de uoulenté et non puissan- [295d:7] ce / si peus par lui bien esprouuer uray ce [295d:8] que ie te dy et croy fermement que sem- [295d:9] blablement est il de mains autres / / [295d:10] Mais ces uiellars ainsi corrompus qui [295d:11] sont comme la meselerie qui garir ne peut [295d:12] ne sont mie des bons preudes hommes [295d:13] ancians que ie parfais en uertu et sagece [295d:14] Car tous les uieulx ne sont pas de tele [295d:15] corrompue uoulenté et dommage seroit [295d:16] en la quelle bouche des bons selon le [295d:17] courage sont toutes paroles de bon exem- [295d:18] ple honnestes et discretes / et yceulx hëent [295d:19] tout meffait et mesdit et ne blasment [295d:20] ne diffament hommes ne femmes / Les [295d:21] uices hëent et les blasment en general [295d:22] sanz nullui encoulper ne chargier / con- [295d:23] seillent fuyr le mal suiure les uertus et [295d:24] aler droite uoye / Ceulx qui ont esté meus [295d:25] par le deffault de leur propres corps sont [295d:26] aucuns impotens et diffourméz de leurs [295d:27] membres qui ont l'entendement agu & [295d:28] malicieux et le dueil de leur impotence [295d:29] n'ont sceu autrement uenger que par blas- [295d:30] mer celles de qui ioye uient à plusieurs [295d:31] et ainsi ont cuidié destourner le plaisir [295d:32] à autrui le quel ilz ne peuent en leur per- [295d:33] sonne user Ceulx qui par enuuie les [295d:34] ont blasmées sont aucuns meschans hom- [295d:35] mes / qui ont ueu et apperceu plusieurs [295d:36] femmes de plus grant entendement [295d:37] [296 r] [295d:38] La Cité des dames xxix [295a:1] & plus nobles de meurs que ilz ne sont / si en ont [295a:2] eu dueil et desdaing / et pour ce leur grant [295a:3] enuie les a meus à blasmer toutes femmes [295a:4] cuidant reprimer et appeticier la gloire & [295a:5] loz d'elles / Tout ainsi que a fait ne sçay quel [295a:6] homme en un sien dictié que il claime et in- [295a:7] titule de philosophie oû quel moult il se [295a:8] traueille de prouuer comment il n'appar- [295a:9] tient que quelconques femmes soient par [295a:10] hommes moult honorées et dit que ceulx [295a:11] qui si grant compte en font peruertissent [295a:12] le nom de son liure / c'est assauoir que de philo- [295a:13] sophie / font phisofolie / mais ie te promet [295a:14] et affie que lui mesmes par la deducion [295a:15] plaine de mençonges du procés que il y [295a:16] tient fait du contenu de son liure une [295a:17] droite phisofolie Ceulx qui par natu- [295a:18] re sont mesdisans n'est merueille quant [295a:19] ilz blasment chacun se ilz mesdient des [295a:20] femmes / Et touteuoies te promés ie que [295a:21] à tout homme qui uoulentiers mesdit de [295a:22] femme uient de tres grant uilté de coura- [295a:23] ge / car il fait contre raison et contre nature [295a:24] Contre raison / en tant que il est tres ingrat [295a:25] & mal congnoissant des grans biens que [295a:26] femmes lui a fais si grans que il ne pour- [295a:27] roit rendre et par tant de fois et continu- [295a:28] ellement a neccessité que elle lui face [295a:29] contre nature en ce que il n'est beste mue [295a:30] quelconques ne oysel qui naturellement [295a:31] n'aime cherement son per c'est la femmelle [295a:32] Si est bien chose desnaturée quant hom- [295a:33] me raisonnable fait au contraire Et [295a:34] sicomme il n'est si digne ouurage / tant [295a:35] soit fait de bon maistre que aucuns n'ay- [295a:36] ent uoulu et ueulent contrefaire / sont [295b:1] maint qui se ueulent mesler de dicter et leur [295b:2] semble que ilz ne peuent mesprendre puis que [295b:3] autres ont dit en liures ce qu'ilz ueulent dire [295b:4] et comme ce me dire i'en sçay / Aucuns d'yceulz [295b:5] se ueulent entremettre de parler en faisant [295b:6] dictiéz de eaue sans sel tieulx comme quieulx [295b:7] ou balades sans sentement parlant des meurs [295b:8] des femmes / ou des princes ou d'autre gent [295b:9] et eulx mesmes ne se sceuent pas congnoistre [295b:10] ne corriger leurs chetifs meurs et inclinaci- [295b:11] ons / mais les simples gens qui sont ignorens [295b:12] comme eulx dient que c'est le mieulx fait [295b:13] du monde Ci dit comment xpcristine fouys- [295b:14] soit en terre qui est à entendre les ques- [295b:15] tions que elle faisoit à raison et com- [295b:16] ment Raison lui Respondoit [295b:17] •ix• [295b:18] Or t´ay preparé et ordené grant ouura- [295b:19] ge / si penses à continuer de fouyr en [295b:20] terre selon la pourtraiture de mon signe & [295b:21] adont moy pour obeïr à son commandement [295b:22] frapay sus à tout mon pic en tele maniere [295b:23] Dame dont uint à ouide qui est reputé [295b:24] entre les poetes le plus souuerain quoy [295b:25] que plusieurs et moy mesmes m'y consens [295b:26] Touteuoyes soubz uostre correccion / que [295b:27] trop plus fait à louer uirgile que il tant [295b:28] blasma femmes en plusieurs de ses dictiéz [295b:29] sicomme oû liure que il fist que il appel- [295b:30] la de l'art d'amours / et aussi en cellui que [295b:31] il nomma de remede d'amours et en au- [295b:32] tres de ses uolumes• Response • Ouide [295b:33] fu homme soubtil en l'art et science de [295b:34] poesie et moult ot grant et uif entende- [295b:35] ment en ce à quoy il s'occupa / Touteuoy- [295b:36] es son corps laissa couler en toute uanité

--296--

[295v:1] Le liure de la cité des dames xxix [295c:1] et delit de char non mie en une seule amour [295c:2] mais abandonné à toutes femmes se il peust [295c:3] ne il n'y garda mesure ne loyauté ne tenoit [295c:4] à nulle / et tant come il pot en sa ieunece [295c:5] hanta celle uie / de la quelle chose à la parfin [295c:6] on ot le guerredon et la paye qui à tel cas af- [295c:7] fiert / c'est assauoir diffame et perte de biens [295c:8] et de membres / car pour sa grant lubrieté [295c:9] tant de fait en lui mesmes comme de parole [295c:10] en conseillant aux autres mener par sem- [295c:11] blable uie que il menoit il en fu mené en exil [295c:12] Item comme il auenist après que par faueur [295c:13] d'aucuns ieunes poissans rommains ses ade- [295c:14] rans il fust rappelléz de l'exil / et ne se gar- [295c:15] dast mie après d'encheoir oû meffait dont ou quel [295c:16] la coulpe l'auoit ia aucunement pugnis fu [295c:17] par ses demerites chastréz et difforméz de [295c:18] ses membres / si est à propos que cy dessus [295c:19] te disoie / car quant il uit que plus ne [295c:20] pourroit mener la uie où tant se souloit [295c:21] delicter/ adont print fort à blasmer Les [295c:22] femmes par ses soubtilles raisons / et par [295c:23] ce s'efforça de les faire aux autres desplai- [295c:24] re / Dame bien dites mais ie uy un liure [295c:25] d'un autre aucteur ytalien Ie croy du paÿs [295c:26] ou des marches de touscanne qui s'appelle [295c:27] Ceco d'ascoli qui en un chapitre en dit a- [295c:28] bominacions merueilleuses plus que nul [295c:29] autre et teles que ilz ne font à reciter de [295c:30] personne qui ait entendement • Response [295c:31] Se ceco d'ascoli dit mal de toutes femmes [295c:32] fille ne t'en esmerueilles / car toutes Les [295c:33] abominoit et auoit en hayne et desplai- [295c:34] sance et semblablement par son orrible [295c:35] mauuaistié les uouloit faire desplaire [295c:36] et haÿr à tous hommes si en ot le loyer [295c:37] selon son merite / car par la desserte de [295d:1] son criminel uice fu ars en feu deshonneste- [295d:2] ment un autre petit liure en Latin / uy [295d:3] Dame qui se nomme du secret des femmes [295d:4] qui dit de la composicion de leur corps [295d:5] naturel moult de grans deffaulx • Res- [295d:6] ponce • Tu peus congnoistre par toy mes- [295d:7] mes sanz nulle autre preuue / que cellui [295d:8] liure fu fait À uoulenté et faintement [295d:9] coulouré / car se tu l'as ueu ce te peut estre [295d:10] chose magnifeste que il est traictié tout [295d:11] de mençonges / et quoy que aucuns dient [295d:12] que ce fist aristote il n'est mie à croire que [295d:13] tel philosophe se feust chargié de si [295d:14] faictes bourdes / car par ce que les fem- [295d:15] mes peuent clerement par espreuue sa- [295d:16] uoir que aucune chose que il touche ne [295d:17] sont mie urayes ains pures bourdes peu- [295d:18] ent elles conclurre que les autres par- [295d:19] ticularitéz dont il traicte sont droittes [295d:20] mençonges / mais ne te souuient il que [295d:21] il dit à son commencement que ne sçay [295d:22] quel pape escommenia tout homme qui [295d:23] le liroit à femme / ou à lire lui bailleroit / [295d:24] Dame bien m´en souuient / scez tu la ma- [295d:25] licieuse cause pourquoy celle bourde fu [295d:26] donnée à croire aux hommes bestiaulx [295d:27] et nices / au commencement de ce liure [295d:28] Dame non / se ne le me dites / Ce fu af- [295d:29] fin que les femmes n'eussent congnois- [295d:30] sance de ce liure et de ce qu'il contient [295d:31] Car bien sauoit cellui qui le fist que se [295d:32] elles le lisoient ou ouoyent lire que [295d:33] bien saroient que bourdes sont / si Le [295d:34] contrediroient et s'en moqueroient / si [295d:35] uoult l'aucteur qui le fist abeiauner & [295d:36] frauder les hommes qui le liroient / par [295d:37] celle uoye / Dame il me souuient que

--297--

[297r:1] Le Liure de la Cité des dames xxix [297a:1] entre les autres choses que il dit quant il [297a:2] a asséz parlé de l'impotence et foiblece qui est [297a:3] cause de former le corps femenin oû uentre [297a:4] de la mere que nature est aussi comme tou- [297a:5] te honteuse quant elle uoit que elle a for- [297a:6] mé tel corps sicomme chose imparfaicte • [297a:7] Ha! la tres grant folie / auise doulce amie [297a:8] l'auuglement hors de toute raison qui [297a:9] mut à ce dire / et comment nature qui [297a:10] est chamberiere de dieu est elle doncques [297a:11] plus grant maistresse que son maistre [297a:12] dont lui uient tele auctorité / dieu tout [297a:13] poissant qui oû uoult de sa pensée auoit [297a:14] tres oncques la fourme d'omme et de femme [297a:15] quant uint à sa sainte uoulenté de former [297a:16] adam du limon de la terre ou champ de da- [297a:17] mas et il l'ot fait il le mena en paradis [297a:18] terrestre qui estoit et est la plus digne pla- [297a:19] ce de ce bas monde / Là endormi adam & [297a:20] de l'une de ses costes en signifiance que [297a:21] elle deuoit estre coste lui / et non mie à [297a:22] ses piéz comme serue et aussi que il l'amast [297a:23] comme sa propre char forma le corps de [297a:24] la femme / si n'ot pas honte le souuerain ou- [297a:25] urier de faire et former corps femenin et [297a:26] nature s'en hontoyeroit • Ha la somme des [297a:27] folies de ce dire / uoire et comment fut elle for- [297a:28] mée \ Ie ne sçay se tu le nottes \ elle fu for- [297a:29] mée à l'image de dieu • O comment ose [297a:30] bouche mesdire de uaissel qui porte si no- [297a:31] ble emprainte / mais aucuns sont si folz [297a:32] que ilz cuident quant ilz oyent parler que [297a:33] dieu fist homme à son ymage / que ce soit [297a:34] à dire du corps materiel / mais non est [297a:35] Car dieu n'auoit pas lors pris corps hu- [297a:36] main / ains est à entendre de l'ame qui [297a:37] est esperit intellectuel et qui durera sanz [297b:1] fin à la semblance de la deité / La quelle ame [297b:2] dieu créa et mist aussi bonne aussi noble & [297b:3] toute pareille en corps femenin comme oû [297b:4] masculin / mais à ancore parler de la créaci- [297b:5] on du corps la femme fu doncques faite du [297b:6] souuerain ouurier / et en quel place fu elle [297b:7] faicte / en paradis terrestre / De quelle chose [297b:8] fut ce / de uil matiere / Non / mais de la [297b:9] tres plus noble créature qui oncques eust [297b:10] esté creé / C'estoit le corps de l'omme / de quoy [297b:11] dieu la fist • Dame selon que i´entens de [297b:12] uous femme est moult noble chose / mais [297b:13] touteuoyes dit Tulles / que homme ne doit [297b:14] seruir nulle femme / et que cellui qui le [297b:15] fait s´auille / car nul ne doit seruir plus [297b:16] bas de lui / Response / cellui ou celle en qui [297b:17] plus a uertus est le plus hault ne la haul- [297b:18] teur ou abbaissement des gens ne gist mie [297b:19] ès corps selon le sexe / mais en la perfecci- [297b:20] on des meurs et des uertus et cellui est eu- [297b:21] reux qui sert à la uierge qui est par des- [297b:22] sus tous les anges / Dame ancore dit un [297b:23] des chatons qui fu si grant orateur que [297b:24] se ce monde fust sans femme nous conuer- [297b:25] sissions auecques les dieux • Responce • or [297b:26] peus tu ueoir la folie de cellui que on tint [297b:27] à sage / car par achoison de femme homme [297b:28] regne auecques dieu / et se aucun me dit que [297b:29] il en fu bany par femme pour cause de [297b:30] dame eue / ie dy que trop plus hault degré [297b:31] a acquis par marie que il ne perdi par [297b:32] Eue / Quant humanité est coniointe à deité [297b:33] ce qu'il ne seroit mie se le meffait de Eue [297b:34] ne fust auenu / si se doit louer homme [297b:35] et femme de celle mesprison / par la quelle [297b:36] tele honneur lui est ensuiuie Car de tant [297b:37] que nature humaine trebuche plus bas

--297--

[297v:1] le liure de la cité des d dames xxix [297c:1] par créature a elle esté releuée plus hault par [297c:2] créateur et de conuerser auecques les dieux [297c:3] comme dit cellui chaton / se femme n'estoit [297c:4] il dit plus uray que il ne cuidoit / car il estoit [297c:5] payen / et entre eulx de celle loy entendoient [297c:6] aussi bien dieux estre en enfer comme oû [297c:7] ciel / c'est assauoir les dëables que ilz appelloi- [297c:8] ent dieux d'enfer / si n'est mie bourde que [297c:9] auec yceulx conuersassent les hommes se [297c:10] marie ne fust Encore de ce mesmes [297c:11] altercacions et responces •x• [297c:12] Encore de rechief dit ycellui chaton uti- [297c:13] censis que la femme qui plaist à l´om- [297c:14] me naturellement / ressemble à la rose qui plai- [297c:15] sant est à ueoir / mais l´espine est dessoubz qui [297c:16] point • Responce • de rechief dit plus uray [297c:17] qu'il ne cuida ycellui chaton / Car toute bon- [297c:18] ne et honneste femme et de belle uie doit [297c:19] estre et est une des plus plaisans choses à [297c:20] ueoir qui soit / Et touteuoyes est l'espine [297c:21] de paour de mesprendre et de compunction [297c:22] oû courage de tele femme qui ne s'en part [297c:23] et ce la fait tenir quoye / rassise / et en cremeur [297c:24] et c'est ce qui la garde • Dame il est uray [297c:25] aucuns aucteurs ont tesmoignié que fem- [297c:26] mes sont par nature lecharresses et curi- [297c:27] euses en leurs mengiers / fille tu as par [297c:28] maintes fois ouy recorder le prouerbe [297c:29] qui dit / ce que nature donne nul ne peut [297c:30] tolir / si seroit moult grant merueille que [297c:31] naturellement elles y fussent tant en- [297c:32] clines / et que touteuoyes elles fussent pou [297c:33] ou néant trouuées ès lieux où se uendent [297c:34] les friandises et lecheries comme ès tauer- [297c:35] nes & autres lieux ad ce ordenéz la sont cler- [297c:36] semées & se aucun ueult respondre que honte [297d:1] les en garde / ie dis que ce n'est mie uray [297d:2] que autre chose les en garde fors leur con- [297d:3] dicion qui n'y est mie encline / et poson que [297d:4] enclines y fussent et que honte leur don- [297d:5] nast tele resistence contre inclinacion [297d:6] naturelle que ceste uertu et constance leur [297d:7] doit tourner à grant louange / Et ad ce [297d:8] propos ne te souuient il que n'a pas moult [297d:9] si que tu estoies à un iour de feste à la [297d:10] porte de ton hostel deuisant auecques une [297d:11] honorable damoiselle ta uoisine / et tu auui- [297d:12] sas un homme yssant d'une tauerne qui [297d:13] aloit deuisant à un autre / i'ai tant des- [297d:14] pendu en la tauerne / ma femme ne bu- [297d:15] uera huy mais de uin / et que adont tu [297d:16] l'appellas et lui demandas la cause pour [297d:17] quoy elle n'en buueroit / et il te dit pour [297d:18] ce dame / car elle a une tele maniere que [297d:19] toutes les fois que ie uiens de la tauer- [297d:20] ne elle me demande combien i'ay despen- [297d:21] du / et se plus y a de xii• deniers / elle [297d:22] ueult recompenser par la sobrece de sa bou- [297d:23] che en ce que i'ay trop despendu / et dit que [297d:24] se tous •ii• uoulons largement despendre [297d:25] nostre mestier ne pourroit fournir à la des- [297d:26] pense / Dame dis ie adoncques de ce moult [297d:27] bien me souuient et elle à moy par asséz [297d:28] de exemples peus tu congnoistre que par [297d:29] nature sont femmes sobres / et celles qui [297d:30] ne le sont se desnaturent / ne plus lait uice [297d:31] ne peut estre en femme que gloutonnie [297d:32] Car cellui uice où qu'il soit attrait plusieurs [297d:33] autres / mais tu les peus bien ueoir à [297d:34] tres grans tourbes et à grans presses par [297d:35] ses eglises / aux sermons et aux pardons [297d:36] tenans pater nostres et heures / tout en

--298--

[298r:1] le liure de la Cité des dames xxix [298a:1] est plain / uoire dame dis ie mais ces hommes dient [298a:2] que elles y uont cointes et iolies pour monstrer [298a:3] leur beauté et attraire les hommes à leur amour [298a:4] Responce • ce seroit chose à croire amie chere [298a:5] se on n'y ueoit ne mais les ieunes et iolies / [298a:6] mais se tu y prens garde pour une ieune que [298a:7] tu y uerras •xx ou •xxx• uielles de simple [298a:8] abit y uoit on conuerser les lieux de deuocion [298a:9] & se deuocion est ès femmes semblablement [298a:10] n'y deffault mie charité Car qui uisete [298a:11] les malades les reconforte / secuert aux [298a:12] poures cerche les ospitaulx / enseuelist les [298a:13] mors / il me semble que ce sont les oeuures [298a:14] des femmes / lesquelles oeuures sont les [298a:15] trasses souueraines que dieu commande [298a:16] à suiure Dame trop bien dites mais [298a:17] un aucteur dit que femmes ont par na- [298a:18] ture chetif courage / et que elles sont [298a:19] comme l´enfant / et pour ce conuersent uou- [298a:20] lentiers les enfans auecques elles et elles [298a:21] auec les enfans • Responce • fille se tu [298a:22] prens garde à la condicion de l'enfant de [298a:23] sa nature il aime amiableté et doulceur [298a:24] Et quel chose est en ce monde plus doul- [298a:25] ce et plus amiable que est femme bien or- [298a:26] denée • Ha mauuaises gens dyaboliques [298a:27] qui ueulent peruertir le bien et la uertu de [298a:28] benignité qui est en femme par nature en [298a:29] mal et en reproche / car se femmes aiment [298a:30] les enfans il ne leur uient mie par uice [298a:31] d'ignorence ains leur uient de la doulceur [298a:32] de leur condicion / et se elles sont comme [298a:33] l'enfant en benignité / de ce sont souuerai- [298a:34] nement bien conseillées / car si que recor- [298a:35] de l'euuangile / ne dit pas nostre seigneur [298a:36] à ses apostres lors que ilz contendoient [298a:37] ensemble / le quel seroit le plus grant d'en- [298a:38] tre eulx et il appella un enfant & lui mist [298b:1] La main sus le chief en disant / ie uous dy cer- [298b:2] tainement que cellui qui se tendra petit et [298b:3] humble comme l'enfant sera le plus exaus- [298b:4] sié / Car qui s'umilie est esleuéz / et qui s'eslieue [298b:5] est humiliéz Dame hommes me font [298b:6] un grant harnois d´un prouerbe en latin [298b:7] que ilz tant reprochent aux femmes qui [298b:8] dit plourer / parler / filer / mist dieux en [298b:9] femme • Responce • certes doulce amie / ceste [298b:10] parole est uraye combien que qui le cuide [298b:11] on die ce ne leur soit point de reprouche / [298b:12] Et de bonne heure pour celles qui par par- [298b:13] ler / plourer / filer / ont esté sauuées / mist [298b:14] dieux en elles ycelles condicions et contre [298b:15] ceulx qui tant leur reprochent la condicion [298b:16] de plourer • Ie dy que se nostre seigneur ihesu- [298b:17] crist à qui nulle pensée est muciée et qui [298b:18] tout courage uoit et congnoit eust sceu que [298b:19] les larmes des femmes uenissent seulement [298b:20] par fragilité et simplece / la dignité de [298b:21] sa tres grant haultece ne fust iamais [298b:22] enclinée à rendre lui meismes larmes [298b:23] des yeulx de son digne corps glorieux [298b:24] par compassion / quant il uid plourer [298b:25] marie magdelene et marte sa seur pour [298b:26] la mort de leur frere le ladre que il res- [298b:27] sucita• O quantes grans graces fist di- [298b:28] eux à femmes pour cause de leur larmes [298b:29] il ne desprisa mie celles de la dicte marie [298b:30] magdelaine / ains les accepta tant que il [298b:31] lui en pardonna ses pechéz / et par les meri- [298b:32] tes d'icelles larmes elle est oû ciel glori- [298b:33] eusement Item il ne debouta mie [298b:34] celles de la femme uesue qui plouroit aps [298b:35] son seul filz mort que on portoit en terre [298b:36] et nostre seigneur qui plourer la uid com- [298b:37] me cellui qui est fontaine de toute pitié [298b:38] meu de compassion pour les larmes

--298--

[298v:1] Le liure de la Cité des dames xxix [298c:1] d'icelle lui ala demander femme pour quoy [298c:2] pleures tu / et tantost lui ressucita son enfant [298c:3] autres grans graces qui longues seroient à dire si [298c:4] comme on peut ueoir en la sainte escripture [298c:5] fist dieux à maintes femmes pour leurs lar- [298c:6] mes et tous les iours fait / car ie tiens que [298c:7] à cause des larmes de leur deuocion soient [298c:8] sauuées plusieurs d'elles et d'autres pour qui [298c:9] elles prient / ne fu saint augustin le glo- [298c:10] rieux docteur de l'eglise conuertis à la foy [298c:11] pour cause des larmes de sa mere / Car la [298c:12] tres bonne dame sanz cesser plouroit priant [298c:13] à dieu que il lui pleust enluminer le cuer [298c:14] de son filz qui estoit payen et incredule de la [298c:15] lumiere de la foy / Dont saint ambroise à [298c:16] qui la sainte dame aloit souuent requerir [298c:17] que il priast dieu pour lui / lui dist femme [298c:18] Ie tiens que ce soit chose impossible que tant [298c:19] de larmes soient perdues • O benoit ambroi- [298c:20] se / tu ne tenoies pas que ce fussent friuoles [298c:21] que larmes de femmes et se peut respondre [298c:22] aux hommes qui tant les reprouchent que [298c:23] à cause des larmes d'une femme / est ce saint [298c:24] luminaire oû front de sainte eglise qui [298c:25] toute l'esclaire et enlumine / C'est assauoir [298c:26] monseigneur saint augustin / si ne parlent [298c:27] plus non hommes en cest androit Sem- [298c:28] blablement le parler mist dieux uoirement [298c:29] en femme il en soit louéz / car se parler n'y [298c:30] eust mis muetes fussent / mais contre ce que [298c:31] dit le dit prouerbe que ne sçay qui trouua [298c:32] à uoulenté en leur reprouche se lengage [298c:33] de femme eust esté tant reprouuable & [298c:34] de si petite auctorité comme aucuns ueu- [298c:35] lent dire / nostre seigneur Ihesucrist n'eust ia- [298c:36] mais daignié uouloir que si digne miste- [298c:37] re que fu cellui de sa tres glorieuse res- [298d:1] surrection fust premierement anoncié par [298d:2] femme / sicomme il meismes le commanda [298d:3] à la benoite magdelaine à qui premiere- [298d:4] ment s'apparu le iour de pasques que elle [298d:5] le deist et nonçast aux appostres et à pierre [298d:6] O benoit dieux tu soies louéz qui auec au- [298d:7] tres infinis dons et graces que tu as fai- [298d:8] tes et données au sexe femenin / uolz que [298d:9] femme fust portaresse de si haultes et si [298d:10] dignes nouuelles / bien se deussent tous [298d:11] leurs enuieux taire se bien y auisassent [298d:12] uoire dame dis ie / mais ie me soubry [298d:13] d´une folie que aucuns hommes dient [298d:14] et mesmement me souuient que ie l´ay [298d:15] ouy prescher à aucuns folz sermonneurs [298d:16] que pour ce s´apparut dieux à femme pre- [298d:17] mierement pour ce que il scet bien que [298d:18] elle ne se scet taire affin que plus tost [298d:19] fust sa resurreccion publiées / Responce • [298d:20] fille / tu as bien dit qui folz as appelléz [298d:21] ceulx qui se dient / Car ne leur souffit [298d:22] pas de blasmer les femmes se ilz n´imposent [298d:23] meismes à ihesucrist tel blafeme comme [298d:24] de dire que par un uice il eust uoulu re- [298d:25] ueller si grant perfeccion et humilité & [298d:26] ne sçay comment homme l´ose dire / Et [298d:27] quoy que ilz le dient par bourde dieu [298d:28] ne se doit point mettre en chose de moque- [298d:29] rie / mais ancore au premier propos en [298d:30] bonne heure pour elle fu si grant par- [298d:31] larresse ycelle femme cananée qui ne [298d:32] finoit de crier et braire après ihesucrist [298d:33] alant par les rues de iherusalem / disant [298d:34] ayes merci de moy sire / Car ma fille est [298d:35] malade / mais que faisoit le benoit dieu [298d:36] il en qui toute misericorde abon doit et [298d:37] abonde / et à qui souffisoit une toute seule

--299--

[299r:1] de la cité des dames xxix [299a:1] parole uenant du cuer pour auoir mercy / il sem- [299a:2] bloit que il se delictast en plusieurs paroles ys- [299a:3] sans de la bouche de celle femme tous iours [299a:4] perseuerent en sa priere / mais pour quoy le [299a:5] faisoit il / c'estoit pour esprouuer sa constance [299a:6] Car quant il l'ot comparée aux chiens ce [299a:7] sembla un pou rudement pour ce que elle es- [299a:8] toit d'estrange loy et non pas de celle de di- [299a:9] eu / elle n'ot pas honte de parler bien et sage- [299a:10] ment en disant Sire c'est bien uoir / mais [299a:11] des mietes de la table du seigneur se uiuent [299a:12] les petis chiennés • O tres sage femme qui [299a:13] t'apprist à ainsi parler tu gaignas ta cause [299a:14] par ton prudent lengage yssu de bonne uou- [299a:15] lenté et bien y paru / car nostre seigneur tes- [299a:16] moigna de sa bouche se tournant uers ses [299a:17] appostres que il n'auoit trouué tant de foy [299a:18] en tout israel et lui ottroya sa requeste [299a:19] Ha qui pourra sommer souffisamment [299a:20] cest honneur oû sexe femenin que les enui- [299a:21] eux ueulent desprisier considerant que [299a:22] oû cuer d'une petite femmellette de la li- [299a:23] gnée des payens dieu trouuast plus de [299a:24] foy qu'en tous les euesques / les princes [299a:25] les prestres et tout le peuple des iuifs qui [299a:26] se disoient estre le digne peuple de dieu [299a:27] En tele maniere parla aussi longuement [299a:28] et à grant plait bien pour elle la femme [299a:29] de samaritaine qui estoit uenue au puis [299a:30] traire de l'eaue où elle trouua ihesucrist [299a:31] séant tout lassé • O benoite diuinité con- [299a:32] iointe à ce digne corps comment souffro- [299a:33] yes tu celle sainte bouche ouurir à tenir [299a:34] resne de paroles de salu à celle petite [299a:35] femmellette pecharresse qui mesmement [299a:36] n'estoit de ta loy / Urayement tu mon- [299a:37] stroies bien que point ne desdaignoies [299b:1] le deuot sexe des femmes / Dieux à quans [299b:2] coups noz pontificaulx d'au iour d'huy dai- [299b:3] gneroient tenir parolles mesmes de son [299b:4] sauuement à une petite femmellette / [299b:5] Ne parla pas moins sagement la fem- [299b:6] me qui se seoit au sermon de ihesucrist [299b:7] qui fu si embrasée de ses saintes parolles [299b:8] que sicomme on dit que femmes ne se [299b:9] sceuent taire / de bonne heure parla à [299b:10] celle fois la parolle que sollempnéement [299b:11] est recordée en l'euuangile que elle dit [299b:12] lors que elle se leua par grant uoulenté [299b:13] disant haultement benoit soit le uentre [299b:14] qui te porta et les mamelles que tu sus- [299b:15] sas Ainsi que tu peus entendre belle [299b:16] doulce amie dieux a demonstré que uoi [299b:17] uoirement a il mis lengage en femme [299b:18] pour en estre seruy / si ne leur doit estre [299b:19] reprochié ce dont maint bien uient et [299b:20] pou de mal / car pou souuent uoit on grant [299b:21] preiudice uenir à cause de leur lengage [299b:22] Quant est du filler uoirement a [299b:23] dieu uoulu que ce leur soit naturel / car [299b:24] c'est office neccessaire au seruice diuin & [299b:25] à l'ayde de toute créature raisonnable [299b:26] sans le quel ouurage les offices du monde [299b:27] seroient maintenus en grant ordure / Si [299b:28] est grant mauuaistié de rendre en repro- [299b:29] che aux femmes ce que leur doit tourner [299b:30] à tresgrant gré honneur et loz demande [299b:31] xpcristine à raison pour quoy ce est que [299b:32] femmes ne siëent en siege de plaidoi- [299b:33] rie / et Responce • [299b:34] xi• [299b:35] Tres haulte et honorée dame uoz bel- [299b:36] les raisons satiffient tresgrande- [299b:37] ment ma pensée / mais ancore me dites

--299--

[299v:1] Le liure de la Cité des dames xxix [299c:1] s'il uous agrée la uerité pour quoy ce est que les [299c:2] femmes ne tiennent plaidoirie en cours de [299c:3] iustice ne congnoiscent des causes ne font [299c:4] iugemens / car s ces hommes dient que c'est [299c:5] pour ne sçay quel femme qui en siege de [299c:6] iustice se gouuerna mau sagement• / Fille [299c:7] Ce sont friuoles et choses controuuées par ru- [299c:8] se de ce que on dit d'ycelle / mais qui uouldroit [299c:9] demander les causes et raisons de toutes [299c:10] choses trop y aroit à respondre / ne Aristote [299c:11] combien qui l´en declaire maintes oû liure [299c:12] de ses problemes et en cellui des proprie- [299c:13] téz n'y souffiroit mie mais quant à ceste [299c:14] question / belle amie semblablement se pour- [299c:15] roit demander / pour quoy n'ordena di- [299c:16] eux aussi bien que les hommes feissent [299c:17] les offices des femmes que elles font et [299c:18] les femmes ceulx des hommes / si peut à [299c:19] ceste question estre respondu que tout [299c:20] ainsi que un sage seigneur bien ordené [299c:21] establist sa maisgnée à faire en diuers [299c:22] offices l'un une chose l'autre une autre / et [299c:23] ce que l'un fait l'autre ne fait mie sembla- [299c:24] blement dieux a establi homme et femme [299c:25] pour le seruir en diuers offices / et pour aus- [299c:26] si aydier conforter et compaigner l'un l'au- [299c:27] tre chacun en ce qui lui est establi à faire [299c:28] et à chacun sexe a donné tele nature et in- [299c:29] clinacion comme à faire son office lui appar- [299c:30] tient et compette / combien que l'espece hu- [299c:31] maine abuse souuent en ce que elle doit [299c:32] faire Il a donné aux hommes corps fort [299c:33] puissant et hardi d'aller de uenir / de par- [299c:34] ler hardiement / et pour ce les hommes qui [299c:35] ont celle nature apprennent les lois & [299c:36] faire le doiuent pour tenir le monde en [299c:37] ordre de iustice / et sont tenus que oû [299c:38] cas que aucun ne uouldroit obeïr aux lois [299d:1] establies par raison de droit que ilz les feis- [299d:2] sent obeïr par force de corps et par puissan- [299d:3] ce d'armes / la quelle excecucion ne pour- [299d:4] roient mie faire les femmes / les quelles [299d:5] combien que dieu leur ait donné entende- [299d:6] ment moult grant à de teles y a toute- [299d:7] uoyes pour l'onnesteté où elles sont encli- [299d:8] nes ce ne seroit point chose couuenable que [299d:9] elles se alassant monstrer en iugement [299d:10] baudement comme les hommes / car il [299d:11] y a asséz qui le fait / à quoy faire enuoye- [299d:12] roit on •iii• hommes leuer un fardel que [299d:13] •ii• peuent legierement porter Mais [299d:14] se aucuns uouloient dire que femmes [299d:15] n'ayent entendement souffisant pour ap- [299d:16] prendre les lois le contraire est magni- [299d:17] feste par preuue de experience qui appert [299d:18] et est apparue de plusieurs femmes si que [299d:19] sera dit cy après qui ont esté tresgran- [299d:20] des philosophes et ont apprises de trop [299d:21] plus soubtilles sciences et plus haultes [299d:22] que ne sont les lois escriptes et establissemens [299d:23] d'ommes / et de rechief qui uouldroit pro- [299d:24] poser qu'elles n'eussent sens naturel en [299d:25] fait de pollicie et de gouuernement Ie [299d:26] te donray exemple de plusieurs grans [299d:27] maistresses qui ont esté les temps pas- [299d:28] séz• Et mesmement t'en ramenteuray au- [299d:29] cunes de ton temps affin que tu mieulx [299d:30] congnoisces ma uerité qui sont demou- [299d:31] rées uesues / dont le bel gouuernement [299d:32] qu'elles ont eu et ont en tous leurs af- [299d:33] faires après la mort de leurs maris don- [299d:34] ne magnifeste experience que femme [299d:35] qui a entendement est couuenable en [299d:36] toutes choses Ci dit de l'empereris [299d:37] Nycole et après d'aucunes Roynes et [299d:38] princesses de france •xii•

--300--

[300r:1] de la Cité des dames xxix [300a:1] Ie te prye dis moy ou fu oncques roy de plus [300a:2] grant sauoir en faict de pollicie de gou- [300a:3] uernement et de souueraine iustice tenir / et [300a:4] mesmement de haulte magnificence de ui- [300a:5] ure que il est leu de la tres noble empereris [300a:6] Nicole car non obstant que ès contrées gran- [300a:7] des et lées et diuerses que elle dominoit [300a:8] eussent esté plusieurs roys de grant renom- [300a:9] mée appelléz pharaons des quieulx elle es- [300a:10] toit dessendue ceste dame fu celle qui pre- [300a:11] mierement commença à uiure en son regne [300a:12] selon lois et pollicie ordenée et destruisi et [300a:13] mist ad fin les rudes manieres de uiure [300a:14] des lieux que elle seignourissoit et amenda [300a:15] les rudes usages des ethiopiens bestiaulx [300a:16] Si fait ceste dame de tant plus à louer [300a:17] ce dient les aucteurs qui d'elle parlent que [300a:18] elle amenda la rudesce des autres / elle [300a:19] demoura heritiere des sus dis pharaons [300a:20] non mie de petit paÿs mais du royaume [300a:21] d'arabé de cellui d'ethioppe et de cellui d'e- [300a:22] gipte et de l'isle de meronnée qui est moult [300a:23] longue et moult large et abandonnée de [300a:24] tous biens / et est close du fleuue du nil [300a:25] qu'elle gouuerna par merueilleuse prudence [300a:26] Que te diroye de ceste dame / elle fu tant [300a:27] sage et de tant grant gouuernement [300a:28] que mesmes la sainte escripture parle de [300a:29] sa grant uertu / elle mesmes institua lois [300a:30] tres droitturieres pour gouuerner son [300a:31] peuple / elle abonda de grant noblece et [300a:32] combleté de richesses pres que autant [300a:33] que tous les hommes qui oncques furent [300a:34] elle fu parfonde et experte ès escriptures [300a:35] & sciences / et tant ot hault courage que [300a:36] marier ne se daigna ne uolt que homme [300a:37] s'acostast à elle [300b:1] Ci dit d'une Royne de france qui [300b:2] fu nommée Fredegonde • xiii [300b:3] Des dames de sage gouuernement des [300b:4] temps ancians asséz te pourroie dire [300b:5] sicomme cy après uendra ad ce propos ce que ie [300b:6] t'en diray / En france fu la royne fredegonde [300b:7] la quelle fu femme du roy Chilperich / celle [300b:8] dame non obstant feust elle cruelle oultre loy [300b:9] naturelle de femme touteuoyes après la mort [300b:10] de son mari gouuerna le royaume de france [300b:11] par grant sauoir uoire qui estoit pour lors en [300b:12] moult grant balance et peril / Car un petit [300b:13] filz sans plus lui estoit demouré heritier du [300b:14] pere que on nommoit clotaire / si auoit [300b:15] grant diuision entre les barons [300b:16] pour cause du gouuernement et ia estoit [300b:17] source grant guerre sus le royaume / mais [300b:18] celle dame tenoit continuellement son en- [300b:19] fant entre ses bras assembloit à conseil les [300b:20] barons et leur disoit Seigneurs uoy cy uo- [300b:21] stre Roy ne metéz pas en oubli la loyaulté [300b:22] qui tous iours a esté ès françois / et ne le [300b:23] uueilléz desprisier pour tant se il est en- [300b:24] fant / car à l'ayde de dieu il croistra / et [300b:25] quant il sera en aage il congnoistra ses [300b:26] bons amis et les guerredonnera selon leur [300b:27] dessertes / si ne le uueilléz desheriter à tort [300b:28] et à pechié / et quant à moy ie uous fais cer- [300b:29] tains que à ceulx qui bien et loyaument [300b:30] se maintendront / ie les guerredonneray [300b:31] si grandement qu'à tous iours mais leur [300b:32] en sera de mieulx / et ainsi ceste royne ap- [300b:33] paysoit les barons / de la quelle chose par [300b:34] son sage gouuernement tant fist que elle [300b:35] tira son filz des mains de ses ennemis / le [300b:36] nourrit elle mesmes tant qu'il fu grant [300b:37] et par elle fu reuestu de la couronne &

--300--

[300v:1] Le liure de la Cité des dames xxix [300c:1] de l' onneur du royaume ce qu'il n'eust oncques [300c:2] esté se la prudence d'elle ne feust & sem- [300c:3] blablement se peut dire de la tres sage et en [300c:4] tous cas bonne la noble royne blanche mere [300c:5] de saint louys qui tant noblement et prudem- [300c:6] ment gouuerna le royaume de france tant [300c:7] que son filz fu mendre d'aage que oncques [300c:8] mieulx par homme ne fu gouuerné & mes- [300c:9] mement quant il fu grant par l'espreuue du [300c:10] sage gouuernement d'elle fu tous iours chef [300c:11] du conseil ne riens n' estoit fait sans elle & [300c:12] mesmement en guerre suiuoit son filz In- [300c:13] finies d'autres à ce propos te pourroye dire [300c:14] que ie laisse pour briefté / mais puis que nous [300c:15] sommes entréz à parler des dames [300c:16] de france sans aler plus loings histoires [300c:17] querre / Tu ueys en ton enfance la noble [300c:18] Royne iehanne uesue du roy Charles •iiii•e [300c:19] de cellui nom / se tu en as memoire auises [300c:20] les grans biens que renommée tesmoigne [300c:21] de celle dame tant en nottable ordonnance [300c:22] de sa court comme en maniere de uiure et [300c:23] en souueraine iustice tenir / oncques ne [300c:24] fu parlé de nul prince qui mieulx la te- [300c:25] nist et gardast en sa terre de ce qui lui ap- [300c:26] partenoit que celle noble dame faisoit / / [300c:27] Et bien lui ressembla sa noble fille qui [300c:28] fu mariée au duc d´orliens filz du Roy [300c:29] philippe la quelle en sa uesueté où elle fu [300c:30] par lonc temps maintint iustice en son [300c:31] paÿs si droitturierement que plus ne [300c:32] pourroit estre faict Item la Royne [300c:33] de france blanche feu femme du Roy [300c:34] Iehan maintint sa terre et gouuerna par [300c:35] grant ordre de droit et de iustice / / [300c:36] Et que peut on dire de la uaillant et [300c:37] sage duchece d'aniou fille iadis de saint [300c:38] Charles de blois duc de Bretaigne et [300d:1] feu femme de l'ainsné frere après lui du [300d:2] sage roy Charles de france / le quel duc fu [300d:3] puis roy de cecile / comment tint celle da- [300d:4] me soubz grant uerge de iustice les terres [300d:5] et paÿs tant de prouuence comme d'ailleurs [300d:6] que elle gouuerna et tint en sa main pour [300d:7] ses tres nobles enfans tant comme ilz fu- [300d:8] rent petis • O com grandement fait à [300d:9] louer ceste dame en toutes uertus en sa [300d:10] ieunece fu de si souueraine beauté que [300d:11] elle passa toutes autres dames et de [300d:12] tresparfaicte chasteté et sagece en son [300d:13] parfaict a age de tres grant gouuer- [300d:14] nement et souueraine prudence et force [300d:15] et constance de courage comme il y [300d:16] paru / car après la mort de son seigneur [300d:17] qui mourut en ytalie auques toute sa [300d:18] terre de prouuence se rebella contre el- [300d:19] le et ses nobles enfans / mais ceste no- [300d:20] ble dame tant fist et tant pourchaça [300d:21] que par force que par amours que el- [300d:22] le la remist toute en bonne obedience [300d:23] et subgecion / et si bien la maintint soubz [300d:24] ordre de droit que oncques clameur ne [300d:25] plainte ne fu ouye de iniustice qu'elle [300d:26] feist•D'autres dames de france [300d:27] unes et autres qui bien et bel en leur [300d:28] uesueté gouuernerent elles et leurs iu- [300d:29] ridicions asséz te pourroye dire / La [300d:30] contesse de la marche dame et contes- [300d:31] se de uandosme et de castres et tres [300d:32] grant terrienne qui ancores est en uie [300d:33] que peut on dire de son gouuernement [300d:34] ne ueult elle sauoir comment et par quel [300d:35] maniere sa iustice est maintenue / et el- [300d:36] le mesmes comme bonne et sage s'en prent [300d:37] garde curieusement / Que t'en diroye ie [300d:38] t'asseure que foison de grandes moy-

--301--

[301r:1] de la Cité des dames xxix [301a:1] ennes et petites pareillement se peut dire les [301a:2] quelles qui prendre y ueult garde on peut [301a:3] ueoir qu'en leur uesueté ont soustenu et sous- [301a:4] tiennent en aussi bon estat leurs seignouries [301a:5] que faisoient leurs maris à leurs uiuans [301a:6] et qui autant sont amées de leurs subgés [301a:7] et mieulx de teles y a / Car n'est point de [301a:8] doubte n'en desplaise aux hommes que quoy [301a:9] qu'il soit des nices femmes que il en est main- [301a:10] tes qui ont meilleur entendement et plus [301a:11] uiue consideracion & indicatiue que n'ont [301a:12] tout plain d'ommes est il et des quelles se [301a:13] leurs maris les creussent ou eussent pa- [301a:14] reil sens grant bien et prouffit seroit pour [301a:15] eulx mais se les femmes communement [301a:16] ne se meslent du fait de iugier ou pro- [301a:17] noncier les causes des parties / de ce ne [301a:18] leur peut chaloir / car tant ont elles moins [301a:19] de charge à leurs ames et corps / et com- [301a:20] bien que ce soit chose neccessaire pour pu- [301a:21] nir les mauuais et faire droit à un cha- [301a:22] cun / asséz d'ommes sont en tieulx offices [301a:23] qui deuroient uouloir que oncques n'y [301a:24] eussent sceu ne que leurs meres / Car se [301a:25] tous y uont la droitte uoye ce scet dieux [301a:26] de la quelle chose quant faulte y a la [301a:27] pugnicion n'est pas petite [301a:28] Ancore altercacions et argumens [301a:29] de xpcristine à raison •xiiii [301a:30] Certes dame bien dites et moult [301a:31] sont consonnantes uoz raisons [301a:32] en mon courage / mais touteuoyes quoy- [301a:33] que il soit de l'entendement / C'est chose [301a:34] prouuée que femmes ont le corps foible [301a:35] tendre et non puissant en fait de force [301a:36] et par nature sont couardes et ycestes [301a:37] choses par le iugement des hommes [301b:1] appetissent moult le degré et auctorité du sexe [301b:2] femenin / car ilz ueulent dire que de tant com- [301b:3] me un corps est plus imparfaict en quelque [301b:4] chose de tant est reprimé et appeticié de sa uer- [301b:5] tu et par consequant il en fait moins à louer [301b:6] Responce • Fille chere ceste consequence n'est point [301b:7] bonne et ne fait à soustenir / Car sans fail- [301b:8] le on uoit souuent que quant nature se est [301b:9] restrainte de donner à quelque corps que [301b:10] elle ait formé / aussi grant perfection comme [301b:11] à un autre / ains la fait d'aucunes choses [301b:12] imparfaict ou deffourmé ou de beauté ou [301b:13] de aucune impotence ou foiblece de membres [301b:14] qu'il auient qu'elle le recompense d'aucun [301b:15] autre trop plus grant don qu'elle ne lui a [301b:16] tolu / Exemple sicomme il est dit du tres [301b:17] grant philosophe Aristote qui estoit tres [301b:18] lait de corps un oeil plus bas que l'autre & [301b:19] d'estrange phisonomie / mais se il ot aucu- [301b:20] ne difformité de corps urayement nature [301b:21] le recompensa moult grandement en en- [301b:22] tendement Retentiue et sentement sicomme [301b:23] il appert par ses auttentiques escriptures [301b:24] Si lui ualu trop plus celle recompensacion [301b:25] de si grant engin que se il eust eu le corps [301b:26] propre ou semblable de Absalon Pa- [301b:27] reillement se peut dire du grant empe- [301b:28] reur Alixandre qui fu tres lait petit et [301b:29] de chetif corsage / et touteuoyes ot il en [301b:30] son courage si grant uertu comme il y [301b:31] paru / Et ainsi est il de mains autres / si [301b:32] te promets belle amie que le grant & fort [301b:33] corps ne fait mie le uertueux et poissant [301b:34] courage / ains uient d'une uigueur uertu- [301b:35] euse naturelle qui est don de dieu que [301b:36] il concede à nature empraindre ès unes [301b:37] créatures raisonnables plus que ès autres

--301--

[301v:1] Le Liure de la Cité des dames xxix [301c:1] et est son giste mucié en l'entendement et oû [301c:2] courage et non mie en la force du corps ou [301c:3] des membres ce nous appert souuent par ce que [301c:4] asséz de grans hommes et fors de membres [301c:5] uoyons faillis et recréans et d'autres petis [301c:6] et foibles de corps qui sont hardis et uigue- [301c:7] reux / et semblablement est des autres uertus [301c:8] mais quant à la hardiece et tele force de [301c:9] corps dieux et nature a assez fait pour les [301c:10] femmes qui leur en a donné impotence / [301c:11] Car à tout le moins sont elles par cellui [301c:12] agréable deffault excusées de non faire [301c:13] les cruaultéz orribles les murtres et les [301c:14] grans et griefs extorcions / lesquelles à [301c:15] cause de force on a fait et fait on continuel- [301c:16] ment au monde / si n'en aront mie la pu- [301c:17] nicion que tieulx cas requierent / et bien [301c:18] seroit et aroit esté pour les ames de plusi- [301c:19] eurs des plus fors que ilz eussent passé [301c:20] leur pellerinage en ce monde en corps feme- [301c:21] nin et foible / et urayement ie dy et reuiens [301c:22] à mon propos que se nature n'a donné grant [301c:23] force de membres à corps de femme que [301c:24] elle l'a bien recompensé en ce que inclina- [301c:25] cion y a mise tres uertueuse / c'est de amer [301c:26] son dieu et estre cremeteuse de faillir con- [301c:27] tre ses commandemens et celles qui sont [301c:28] autres se desnaturent mais auise [301c:29] touteuoyes amie chiere comment il sem- [301c:30] ble que dieu tout de gré ait uoulu mon- [301c:31] strer aux hommes que pour tant se fem- [301c:32] mes n'ont mie toutes si grant force et [301c:33] hardiece corporelle que ont hommes com- [301c:34] munement que ilz ne doiuent mie dire [301c:35] ne croire que ce soit pour ce que du sexe [301c:36] femenin soit forclose toute force & har- [301c:37] diece corporelle / Il appert par ce que en [301d:1] plusieurs femmes a demonstré grant cou- [301d:2] rage force et hardement de toutes fortes [301d:3] choses emprendre et acheuer semblablement [301d:4] que firent les grans hommes sollempnelz [301d:5] conquereurs et cheualereux dont si grant [301d:6] mencion est faicte ès escriptures / Si [301d:7] que ie te ramenray cy après en exemple [301d:8] Belle fille et chiere amie or t'ay pre- [301d:9] paré grant et large fosse et tout descom- [301d:10] bré de la terre que i'ay portée hors à grans [301d:11] hottées sur mes espaules / et des or est [301d:12] temps que tu assiées ens les grosses et [301d:13] fortes pierres des fondemens des murs [301d:14] de la cité des dames / Si prens la truel- [301d:15] le de ta plume / et t'apprestes de fort ma- [301d:16] çonner et ouurer par grant diligence [301d:17] Car uoy cy une grande et large pierre [301d:18] que ie uueil qui soit la premiere assise [301d:19] oû fondement de ta cité / et saches que [301d:20] nature propre la pourtray par les signes [301d:21] d'astrologie pour estre mise et alouée [301d:22] en cest oeuure / si te tray un pou arriere [301d:23] et ie la te gitteray ius Ci dit de la [301d:24] Royne Semiramis •xu [301d:25] S2emiramis fu femme de moult [301d:26] grant uertu en fait de fort et [301d:27] uertueux courage ès entreprises et excer- [301d:28] cite du fais des armes / la quelle y [301d:29] fu si tres excellente que les gens de lors [301d:30] qui estoient payens distrent pour la [301d:31] grant puissance que elle auoit sur [301d:32] terre et sur mer / qu'elle estoit seur [301d:33] du grant dieu iupiter / et fille de [301d:34] l'ancian dieu saturnus que ilz di- [301d:35] soient estre dieux de terre et de la [301d:36] mer / Ceste dame fu femme du Roy [301d:37] ninus qui nomma la cité de niniue

--302--

[302r:1] Le liure de La Cité des dames xxix [302a:1] de son nom / et fu si grant conquereur que à [302a:2] l'ayde de sa femme Semiramis qui sembla- [302a:3] blement comme lui cheuauchoit en armes il [302a:4] conquist la grant babiloine et toute la grant [302a:5] terre d'assire et aultre paÿs maint / Aduint [302a:6] oû temps que la dame estoit ancore en as- [302a:7] sez ieune aage Ninus son mari fu occis [302a:8] d'une sayete à l'assault d'une cité / mais les [302a:9] obseques sollempnellement faictes si qu'il [302a:10] appartenoit du dit ninus ne delaissa pas [302a:11] la dame l'excercite des armes / ains plus que [302a:12] deuant par tres grant courage prist en ui- [302a:13] gueureuse force à gouuerner & seignourir [302a:14] les royaumes et terres que son mari et el- [302a:15] le auoient tant de leur propre comme conqui- [302a:16] ses à l'espée / Lesquieulx royaumes et terres [302a:17] elle garda moult nottablement & par grant [302a:18] discipline de cheualerie / si en tele mani- [302a:19] ere excercita et accompli tant de nottables [302a:20] oeuures que nul homme en uigueur et for- [302a:21] ce ne la surmonta / celle dame en qui ha- [302a:22] bondoit tres hardi courage ne redoubtoit [302a:23] nulle peine n'estoit espouantée pour nulz [302a:24] peris ains se exposoit à tous par tel excellen- [302a:25] ce que elle surmonta tous ses aduersaires [302a:26] qui l'auoient cuidié debouter en sa uesueté des [302a:27] contrées acquises par quoy elle fu tant crain- [302a:28] te et doubtée en armes que elle ne garda mie [302a:29] tant seulement les contrées ia conquises [302a:30] mais auec ce à tres grant armée ala sus [302a:31] la terre d'ethioppe qu'elle combati par grant [302a:32] force et la subiugua et adioingni à son em- [302a:33] pire / de là s'en ala à grant puissance en [302a:34] ynde et fort assailli les yndois aux quieulz [302a:35] oncques homme n'auoit approchié par leur [302a:36] faire guerre si les uainqui et subiugua puis [302b:1] ala plus auant sur les autres contrées tant [302b:2] que à brief parler auques tout orient conquist [302b:3] et mist à sa subgecion / auecques ses conques- [302b:4] tes qui furent grandes et puissantes / ceste [302b:5] dame Semiramis enforça et refist la cité [302b:6] de babiloine qui auoit esté fondée par nam- [302b:7] broth et les giayans & estoit assise oû champ [302b:8] de Samaar grande et de merueilleuse for- [302b:9] ce et circuité / mais ancore plus l'enforça [302b:10] ceste dame de plusieurs deffenses / et fist [302b:11] faire au tour larges et parfons fosséz / Se- [302b:12] miramis estoit une fois en sa chambre a- [302b:13] uironnée de ses damoiselles qui lui pi- [302b:14] gnoient son chief adont auint que nouuel- [302b:15] les lui uindrent que un de ses royaumes [302b:16] se estoit rebellé contre elle / si se leua tan- [302b:17] tost et iura par sa puissance que iamais [302b:18] l'autre trece de son chief qui estoit à trecier [302b:19] ne seroit treciée iusques ad ce que elle [302b:20] eust uengiée celle iniure et que la terre [302b:21] fust remise en sa subgecion / si fist preste- [302b:22] ment armer ses gens en grant multitu- [302b:23] de et ala sus les rebelles et par merueilleu- [302b:24] se force et uigueur les remist en sa subge- [302b:25] cion et telement espouanta yceulx et [302b:26] tous les autres subgés que oncques puis [302b:27] ne s'en osa pié rebeller / du quel fait tant [302b:28] noble et courageux par lonc temps don- [302b:29] na tesmoignage une grande statue [302b:30] d'une ymage faicte d'arain dorée riche- [302b:31] ment esleuée sus un hault piller en ba- [302b:32] biloine qui representoit une princesse te- [302b:33] nant une espée et auoit l'un des costéz [302b:34] de son chief trecié et l'autre non / ceste ro- [302b:35] yne fonda et ediffia de nouuel plusi- [302b:36] eurs citéz et fortes places et parfist plu-

--302--

[302v:1] De La cité des dames xxix [302c:1] sieurs autres grans fais et accompli tant que [302c:2] de nul homme n'est point escript plus grant [302c:3] courage ne plus de fais merueilleux et di- [302c:4] gnes de memoire Bien est uray que plu- [302c:5] sieurs lui donnent blasme et à bon droit [302c:6] lui fust donné se de nostre loy eust esté / de [302c:7] ce que elle prist à mari un filz que elle a- [302c:8] uoit eu de ninus son seigneur / mais les [302c:9] causes qui la murent à ce faire furent •ii• [302c:10] principales l'une qu'elle ne uouloit mie que [302c:11] en son empire eust autre dame couronnée [302c:12] que elle / la quelle chose eust esté se son [302c:13] filz eust espousée autre dame / L'autre es- [302c:14] toit qu'il lui sembloit que nul autre homme [302c:15] n' estoit digne de l'auoir à femme fors [302c:16] son propre filz / mais de ceste erreur qui [302c:17] trop fu grande ycelle noble dame fait [302c:18] aucunement à excuser pour ce que adont [302c:19] n'estoit ancores point de loy escripte / ains [302c:20] uiuoient les gens à loy de nature où il [302c:21] loisoit à chacun de faire sans mesprendre [302c:22] tout ce que le cuer lui apportoit / Car [302c:23] n'est pas doubte que se elle pensast que mal [302c:24] fust ou que aucun blasme lui en peust en- [302c:25] courir qu'elle auoit bien si grant et si haut [302c:26] courage et tant amoit honneur que ia- [302c:27] mais ne le feist Mais ore est assise [302c:28] la premiere partie ou fondement de nostre [302c:29] cité / si nous couuient d´ores en auant [302c:30] asseoir ensuiuant pierres à quantité pour [302c:31] auancier nostre edifice [302c:32] Des amasones •xui• [302c:33] Une terre siet uers la fin d'europpe selon [302c:34] la grant mer occéanne qui ençaint [302c:35] tout le monde / ycelle terre est appellée si- [302c:36] che ou sichie auint iadis que celle contrée [302d:1] fu par force de guerre despoulliée de tous [302d:2] les principaulx hommes masles abitans [302d:3] en ycelle contrée / Quant les femmes du [302d:4] lieu uirent que tous auoyent perdus leur [302d:5] maris et freres et parens et ne leur estoient [302d:6] demouréz que les uiellars et les petis enfans [302d:7] Elles s'assemblerent par grant courage & [302d:8] pristrent conseil entre elles et en conclusion [302d:9] delibererent que dela en auant par elles [302d:10] maintendroient leurs seignouries sans [302d:11] subgecion d'ommes et firent un tel edit / [302d:12] que homme quelconques ne seroit souffert [302d:13] entrer en leur iuridicion / mais pour a- [302d:14] uoir lignée elles yroient ès contrées uoi- [302d:15] sines à certaines saisons de l'année / et [302d:16] puis retourneroient en leur paÿs / et se [302d:17] elles enfantoient masles les enuoyeroient [302d:18] à leurs peres et se femmelles estoient les [302d:19] nourriroient / pour parfournir ceste or- [302d:20] denance establirent des plus nobles da- [302d:21] mes d'entre elles / •ii• que à roynes couron- [302d:22] nerent dont l'une fu appellée lampheto [302d:23] l'autre marphasie / Ceste chose faite tan- [302d:24] tost chacierent hors de leur paÿs tous les [302d:25] masles que leur estoient demouréz / et [302d:26] après s'armerent et à grant bataille toute [302d:27] de dames et de pucelles alerent sur leurs [302d:28] ennemis et toute la terre gasterent par [302d:29] feu et par armes \ ne il ne fu nul qui à [302d:30] elles peust resister et à brief parler moult [302d:31] bien uengierent la mort de leurs ennemis [302d:32] Et par celle uoye commencierent les fem- [302d:33] mes de sichie à porter armes qui furent [302d:34] puis appellées amasones qui uault autant [302d:35] à dire comme desmamellées pour ce que [302d:36] elles auoyent une tele maniere que aux

--303--

[303r:1] Le liure de la Cité des dames xxix [303a:1] nobles d'entre / elles quant petites fillettes es- [303a:2] toient leur cuisoient par certain artefice [303a:3] la mamelle senestre pour ce que elle ne leur [303a:4] encombrast à porter l'escu / et aux non no- [303a:5] bles ostoient la dextre pour plus aysé traire [303a:6] de l'arc / si s'allerent tant delictant en ycel- [303a:7] lui mestier d'armes que elles acrurent par [303a:8] force moult leur paÿs et leur regne tant que [303a:9] par tout ala leur haulte renommée / si que [303a:10] ie t'ay cy deuant touché / ycelles •ii• Roynes [303a:11] lampheto et marphasie s'estendirent en [303a:12] diuers paÿs chacune menant moult grant [303a:13] ost et tant y firent que elles conquirent [303a:14] grant partie d'europpe et de la region d'ay- [303a:15] se et plusieurs royaumes subiuguerent [303a:16] et adiousterent à leur seignourie uilles [303a:17] et citéz maintes fonderent et mesmement [303a:18] en ayse la cité de euphese qui est et lonc [303a:19] temps a esté de grant renommée / de ces [303a:20] •ii• roynes marpasie mourut la premiere [303a:21] en une bataille dont \ en son lieu les a- [303a:22] masones couronnerent une sienne fil- [303a:23] le uierge noble et belle qui nommée [303a:24] fu Cinoppe / Ceste tant ot grant et hault [303a:25] courage que iour de sa uie ne se daigna [303a:26] couppler à homme / ains remaint uierge [303a:27] tout son aage / si n'auoit autre amour [303a:28] ne autre cure fors seulement en l'excer- [303a:29] cite d'armes là estoit toute sa plaisance [303a:30] et par telle ardeur qu'elle ne pouoit es- [303a:31] tre saoulée de terres assaillir et conquer- [303a:32] re / par elle fu sa mere si grandement [303a:33] uengiée que tous ceulx de la contrée [303a:34] où occise ot esté mist à l'espée et toute [303a:35] gasta la terre et auec ce mainte autre [303a:36] contrée conquist De la Royne d'ama- [303a:37] Ainsi sonye Thamaris •xuii• [303a:38] comme tu peus ouyr / commencie- [303b:1] rent et maintindrent par moult lonc temps [303b:2] les amasones leur seignourie moult uiguereu- [303b:3] sement des quelles furent roynes par succession [303b:4] l'une de l'autre moult de uaillans dames qui [303b:5] à toutes nommer de ranc pourroit tourner [303b:6] aux lisans à ennuy si souffira dire d'aucu- [303b:7] nes principales Royne d'icelle terre fu [303b:8] la preux uaillant et sage thamaris par le quel [303b:9] sens cautelle et force fu uaincu et pris Cirus [303b:10] le fort et poissant roy de perse qui tant [303b:11] auoit fait de merueilles et conquis la grant [303b:12] babiloine et mesmement une grant partie [303b:13] du monde / Si uolt cellui cirus après main- [303b:14] tes autres conquestes que il auoit faites [303b:15] aler sur la terre et royaume d'amasonye [303b:16] en esperance de la mettre semblablement [303b:17] soubz sa seignourie / dont il auint que cel- [303b:18] le sage royne comme elle sceut par ses es- [303b:19] pies que Cirus uenoit sur elle à si tres [303b:20] grant force de gent que souffire deust [303b:21] à conquerir tout le monde s'auisa que im- [303b:22] possible seroit à tel ost desconfire par for- [303b:23] ce d'armes / si lui couuint user de cautel- [303b:24] le / Adont à loy de uaillant cheuetaine [303b:25] quant elle sceut que Cirus estoit ia en- [303b:26] tréz bien auant en sa terre la quelle chose [303b:27] elle auoit souffert tout de gré à passer [303b:28] auant sans nul contredit fist armer / [303b:29] toutes ses damoiselles et par moult bel- [303b:30] le ordonnance les mist en diuerses embu- [303b:31] ches sur montaignes et en bois par où [303b:32] Cirus ne pouoit passer par autre part [303b:33] Là moult quoyement thamaris à tout [303b:34] ses osts attendi tant que Cirus et tou- [303b:35] tes ces gens après lui se furent fichéz [303b:36] ès destrois et obscurs passages entre ro- [303b:37] ches et forests espesses par où aler lui [303b:38] couuenoit / Adont la dame quant uit

--303--

[303v:1] de la cité des dames xxix [303c:1] son point fist haultement sonner sa buisine [303c:2] Si se trouua esbahi Cirus qui garde ne s'en [303c:3] donnoit quant il se uit assailli de toutes pars [303c:4] Car par dessus les haultes montaignes leur [303c:5] lançoient les dames sur eulx grandes roches [303c:6] qui à tas les acrauantoient ne aler auant ne [303c:7] auancier ne se pouoient pour la diuersité du [303c:8] paÿs et si leur estoit une des embuches au [303c:9] deuant qui les occioit au feur que ilz yssoi- [303c:10] ent des destrois ne reculer aussi ne peussent [303c:11] pour l'autre embuche qui derriere eulx pa- [303c:12] reillement estoit si furent là tous mors [303c:13] et acrauantéz et Cirus pris et par le com- [303c:14] mandement de la royne laissié uif lui et [303c:15] ses barons que elle fist après la desconfiture [303c:16] amener deuant elle en un paueillon que [303c:17] fait ot tendre là pour la grant yre que el- [303c:18] le auoit à lui pour un sien filz qui auoit [303c:19] esté occis qu'enuoyé auoit au deuant de [303c:20] Cirus ne le uolt prendre à mercis ains fist [303c:21] à tous ses barons trancher les testes deuant [303c:22] lui / et puis après lui dist / Cirus qui par [303c:23] ta cruaulté oncques ne fus saoulé de sanc [303c:24] d'ommes / or en peus boire à ta uoulenté et [303c:25] adont sa teste qu'elle ot faicte trancher fist [303c:26] giter en une tine en la quelle auoit fait re- [303c:27] cueillir le sanc de ses barons Belle [303c:28] fille et ma chiere amie ycestes choses ie te [303c:29] ramentois pour ce que il affiert à la ma- [303c:30] tiere dont ie te parloie / non obstant que bi- [303c:31] en les saches et que toy mesmes les ayes [303c:32] recitées autre fois en ton liure de la mu- [303c:33] tacion de fortune / et mesmement en l'e- [303c:34] pistre othéa / Si t'en diray ancores ensui- [303c:35] uant Comment le fort hercules & [303c:36] Theseus son compaignon uindrent de [303c:37] grece à grant nauire sur les amazo- [303d:1] nes Et comment Les •ii• pucel- [303d:2] les Manalippe et ypolite Les aba- [303d:3] tirent cheuaulx et tout en un mont [303d:4] et comment à la fin les •ii• cheuali- [303d:5] ers orent uictoire sur les •ii• pucel- [303d:6] les non obstant la grant force dont el- [303d:7] les estoient• •xuiii• [303d:8] Que t'en diroie ia orent tant fait à la [303d:9] force de leur corps les dames d'ama- [303d:10] sonye que par tout paÿs furent craintes [303d:11] et redoubtées / et iusques en la terre de grece [303d:12] qui assez lontaine en estoit en alerent les [303d:13] nouuelles et comment ycelles dames ne [303d:14] cessoient d'enuaÿr terres et conquerre et que [303d:15] par tout aloient gastant paÿs et contrées [303d:16] se tost à elles ne s'en rendoient et comment [303d:17] il n'estoit force qui à la leur resister peust [303d:18] de ce fu grece espouantée doubtant que la [303d:19] force d'icelles s'estendist à la fois iusques [303d:20] en celle terre Adont estoit en grece en [303d:21] la fleur de sa ieunece hercules le merueil- [303d:22] leux et le fort qui en son temps fist plus [303d:23] de merueilles de force de corps que onques [303d:24] ne fist homme de mere néz dont il soit [303d:25] mencion en histoires / Car il se combatoit [303d:26] aux géans aux lyons aux serpens et [303d:27] monstres merueilleux et de tous auoit [303d:28] uictoire / et à brief parler tant fu fort que [303d:29] oncques de force homme ne l'ataigny / ex- [303d:30] cepté psanson le fort / Cellui hercules [303d:31] dist que il ne seroit pas bon d'atendre que [303d:32] les amasones uenissent sur eulx / si estoit [303d:33] trop le meilleur de les aler premierement [303d:34] enuaÿr / Lors pour ce faire fist armer [303d:35] nauire / et assembla grant foison de no- [303d:36] bles iouuenciaulx pour là aler à grant [303d:37] effort / Quant theseus le uaillant et le

--304--

[304r:1] Le liure de la Cité des dames xxix [304a:1] preux
qui roy estoit d'athenes sceut celle nouuel- [304a:2] le dist que sans lui n'iroit il mie / Si assem- [304a:3] ble son ost auecques cellui d'ercules / et ainsi à [304a:4] grant gent se mistrent en mer tirant uers [304a:5] le paÿs d'amasonie / et quant auques en fu- [304a:6] rent approchié / hercules non obstant sa tres [304a:7] merueilleuse force et hardiece / et qui si grant [304a:8] ost de uaillant gent auoit auecques lui n'o- [304a:9] sa oncques prendre port par iour ne dessen- [304a:10] dre sur terre tant ressongnoit la grant for- [304a:11] ce et hardiece d'icelles / la quelle chose seroit [304a:12] merueilleuse chose à dire et forte à croire se [304a:13] tant d'istoires ne le tesmoignoient que hom- [304a:14] me qui oncques par puissance de créature [304a:15] ne pot estre uaincu redoubtast force de fem- [304a:16] mes / Si atendi hercules lui et son ost tant [304a:17] que nuit obscure fu uenue et adont quant il [304a:18] fu l'eure que toute chose mortelle doit prendre [304a:19] repos et sompne yceulx saillirent hors des [304a:20] nefs ou paÿs entrerent et par les uilles pris- [304a:21] trent par tout à bouter feus & faire grant [304a:22] occision sur celles qui garde ne s'en donnoi- [304a:23] ent et qui despourueues furent prises si [304a:24] y fu grande la criée en petit d'eure / Et ne [304a:25] furent pas lentes à courir communement [304a:26] toutes aux armes / et au plus tost qu'elles [304a:27] porent qui mieulx mielx prirent comme tres [304a:28] hardies à courir à grans tourbes uers la [304a:29] marine sur leur ennemis Adont re- [304a:30] gnoit sur les amasones la royne orthia [304a:31] qui fu dame de moult grant uaillance [304a:32] et qui mainte terre auoit conquise / et [304a:33] ceste fu mere à la preux royne panthas- [304a:34] sellée dont cy après mencion sera faicte [304a:35] Ceste orthia auoit esté couronnée après la [304a:36] cheualereuse royne anthioppe qui les ama- [304a:37] sones auoient maintenues & gouuernées [304b:1] en grant discipline de cheualerie et moult auoit [304b:2] esté preude en son temps / Si ouÿ ceste orthia [304b:3] les nouuelles comment les grieux sans def- [304b:4] fier s'estoient par nuit embatus sur leur terre [304b:5] qui tout aloient occiant / Adont se elle fu a- [304b:6] yrée contre eulx nul nel demand et bien leur [304b:7] cuide chier uendre son mal talant / et tantost [304b:8] fort menaçant ceulx qui de Riens elle ne [304b:9] craint commanda à armer toutes ses batail- [304b:10] les / La ueissiés les dames embesongnées [304b:11] de courir aux armes et elles assembler [304b:12] au tour de leur royne qui à l'adiournant [304b:13] ot tous ses conrois prests Mais / en [304b:14] tandis que celle assemblée se faisoit / et que [304b:15] la royne entendoit à mettre ses osts [304b:16] batailles en ordonnance •ii• uaillans [304b:17] lans pucelles de souueraine force et cheua- [304b:18] lerie hardies et preux sur toute riens dont [304b:19] l'une estoit appellée manalippe et l'autre y- [304b:20] polite / et parentes bien prochaines à la roy- [304b:21] ne estoient n'atendirent pas les conrois de [304b:22] leur dame / ains au plus tost que estre po- [304b:23] rent armées les lances ès poins / les escus [304b:24] de fort olephant pendus au col montées sur [304b:25] les courans destriers s'en uindrent plus fort [304b:26] courant que elles porent uers le port / et [304b:27] par gant ardeur comme surprises d'ire [304b:28] et de mal talant les lances baissiées bro- [304b:29] chent contre les plus parens des grieux [304b:30] C'est assauoir manalippe uers hercules et y- [304b:31] polite à theseus / mais se elles orent yre bien [304b:32] y paru / car non obstant la grant force har- [304b:33] diece et grant courage d'iceulx si fort les [304b:34] hurterent et par si uiguereuse encontre les [304b:35] damoiselles que chacune abati son cheualier [304b:36] cheual et tout en un mont / et elles autressi [304b:37] de l'autre part cheyrent mais le plus tost

--304--

[304v:1] de la cité des dames xxix [304c:1] se releuerent et à bonnes espées leur coururent [304c:2] sus• O quel honneur dorent auoir ces damoi- [304c:3] selles quant par elles •ii• femmes estoient [304c:4] abatus •ii• les plus uaillans cheualiers qui [304c:5] fussent en tout le monde / et ceste chose ne [304c:6] seroit mie créable que elle peust estre uraye [304c:7] se tant de aucteurs auttentiques ne l'eussent [304c:8] en leurs liures tesmoignié / les quieulx auc- [304c:9] teurs mesmement eulx esmerueillant de [304c:10] ceste auenture en excusant par especial her- [304c:11] cules considerant sa desmesurée force dient [304c:12] que ce pot tenir à son cheual qui trebucha [304c:13] du grant hurt du coup / car ne cuident [304c:14] pas que se à pié feust eust esté trebuchéz [304c:15] honteux furent les •ii• cheualiers de estre [304c:16] par les •ii• pucelles abatus non [304c:17] pour tant ycelles se combatirent à eulx [304c:18] à bonnes espées par grant uertu et longuement [304c:19] en dura la bataille / mais au derrain et quel [304c:20] merueille / car ne deust pas estre la couple [304c:21] pareille / furent prises par eulx les damoi- [304c:22] selles De ceste prise se tindrent si gran- [304c:23] dement honoréz hercules et theseus qu'ilz [304c:24] n'en uoulsissent tenir l'auoir d'une cité / si [304c:25] se retrayrent à tant en leur nauire pour eulz [304c:26] refreschir et desarmer / et bien leur semble [304c:27] que grandement ont exploitié / Les dames [304c:28] moult grandement honorerent / et quant [304c:29] si belles et si auenantes desarmées les uirent [304c:30] Adont doubla leur ioye / car oncques n'orent [304c:31] prins proye qui tant leur feust agréable [304c:32] et à grant plaisir les regardoient Ja [304c:33] uenoit la royne sur les grieux à grant [304c:34] ost / quant les nouuelles lui uindrent des [304c:35] •ii• damoiselles que prises estoient / De ce [304c:36] fu dolente à merueilles mais pour doubte [304c:37] que pis en feissent aux damoiselles que [304c:38] prises estoient / De ce fu dolente à merueilles [304d:1] mais pour doubte que pis en feissent aux [304d:2] damoiselles que prises tenoient se sur eulx [304d:3] alast s'arresta à tant et leur manda par [304d:4] •ii• de ses baronnesses que ilz uoulsissent [304d:5] mettre à tel rançon les pucelles comme [304d:6] il leur plairoit et elle leur enuoyeroit • [304d:7] Hercules et \ theseus moult receurent à grant [304d:8] honneur les messagieres et courtoisement [304d:9] Respondirent que se la Royne uouloit fai- [304d:10] re paix à eulx et promettre elle et ses baron- [304d:11] nesses que iamais contre les grieux ne [304d:12] s'armeroient ains seroient leurs bonnes [304d:13] amies / et que autressi pareillement leur [304d:14] promettroient que ilz rendroient les da- [304d:15] moiselles tout quittement sans uouloir [304d:16] autre rençon fors les armeures seulement [304d:17] Car ce uouloient ilz bien auoir pour hon- [304d:18] neur et remembrance à tous iours d'y- [304d:19] celle uictoire que eue auoient sur les da- [304d:20] moiselles / la royne pour le desir de [304d:21] rauoir ses •ii• damoiselles qu'elle moult [304d:22] chieres \ tenoit fu contrainte de faire paix [304d:23] aux grieux / si fu tant la chose pourpar- [304d:24] lée et entre eulx accordée que la Royne [304d:25] toute desarmée à moult belle compaignie [304d:26] de dames et de pucelles en si riches atours [304d:27] que oncques pareil n'orent ueu les grieux [304d:28] ala deuers eulx pour les festoier et créan- [304d:29] ter la paix et là fu faicte moult grant [304d:30] ioye / mais non pour tant moult anuyoit [304d:31] à theseus de rendre ypolite / Car ia l'amoit [304d:32] de grant amour / si en pria et requist her- [304d:33] cules à la royne tant pour lui que elle [304d:34] ottroya que à femme la prensist et en [304d:35] son paÿs la menast grandes y furent fai- [304d:36] tes les riotes / puis s'en partirent les gri- [304d:37] eux et ainsi en amena theseus ypolite [304d:38] qui puis en ot un filz qui nommé fu

--305--

[305r:1] Le liure de la Cité des dames xxix [305a:1] ypolitus qui cheualier fu de grant eslicte et [305a:2] moult renommé / et quant en grece fu sceu que [305a:3] paix auoient aux amasones / oncques plus [305a:4] grant ioye ne fu menée Car riens n'estoit [305a:5] que tant redoubtassent de la Royne pan- [305a:6] thassellée et comment elle ala au se- [305a:7] cours de troye[305a:8] xix [305a:9] Lonc temps uesqui ceste Royne orthia [305a:10] et en grant prosperité ot tenu le re- [305a:11] gne d'amasonie et moult acreu leur puis- [305a:12] sance / et ia fu fort enuiellie quant elle tres- [305a:13] passa / si couronnerent après elle les ama- [305a:14] sones / sa noble fille la tresuaillant panthas- [305a:15] sellée et qui sur toutes porta la couronne de [305a:16] sens de pris de uaillance et de proece / ceste [305a:17] ne fut oncques lassée de porter / armes / ne de [305a:18] combatre / par elle fu plus que oncques mais [305a:19] leur seignourie acreue / car nul temps ne [305a:20] reposoit si estoit tant crainte de ses enne- [305a:21] mis que nul ne l'osoit atandre / ceste dame [305a:22] fu de si hault courage que oncques ne se [305a:23] daigna couppler à homme et uierge fu tou- [305a:24] te sa uie / En son temps fu la grant guer- [305a:25] re des grieux aux troyens / et pour la [305a:26] grant renommée qui adont flourissoit [305a:27] par tout le monde de la tres grant uail- [305a:28] lance et cheualerie de hector de troye com- [305a:29] me du plus preux du monde et du plus [305a:30] excellent en toutes graces ainsi comme [305a:31] c'est usage que uoulentiers chacun aime son [305a:32] semblable panthassellée qui estoit la souuer- [305a:33] aine des dames du monde / et qui tant [305a:34] de grans biens ouoyt continuellement [305a:35] dire du preux hector l'ama honorablement [305a:36] de tresgrant amour et sur toute Riens [305a:37] le desira à ueoir / et pour cellui desir acom- [305a:38] plir se parti de son regne à grant conroy [305b:1] et à moult noble compaignie de dames\ \et de pucel- [305b:2] les de grant proece et moult richement armées / [305b:3] et prist son chemin uers troye dont la uoye n'es- [305b:4] toit pas petite mais tres lontaine / mais [305b:5] riens ne semble lonc ne agréable à cuer qui [305b:6] bien aime quant grant desir le porte / À [305b:7] troye arriua la noble panthassellée / mais [305b:8] tart estoit Car ia trouua hector mort qui [305b:9] par achilles ot esté occis en agait en la batail- [305b:10] le et auques toute perie la fleur de la cheua- [305b:11] lerie troyenne / panthassellée fu receue à [305b:12] grant honneur à troye du Roy [305b:13] priant et de la Royne hecuba [305b:14] et de tous les barons / mais tant ot Le [305b:15] cuer dolent de ce que uif n'auoit trouué hec- [305b:16] tor que riens resiouyr ne la pouoit / mais [305b:17] le roy et la royne qui sanz cesser dueil [305b:18] menoient pour la mort de leur filz hec- [305b:19] tor lui dirent que puis que uif ne lui pou- [305b:20] oient monstrer que mort lui monstreroient [305b:21] Si la menerent au temple où sa sepultu- [305b:22] re orent fait faire la plus Riche et la [305b:23] plus noble qui oncques feust faicte dont [305b:24] mencion soit en histoires / La en une Riche [305b:25] chappelle toute d'or et de pierres precieuses [305b:26] deuant le maistre autel de leurs dieux [305b:27] seoit le corps de hector en une chayere qui [305b:28] si estoit embasméz et conreéz que il sem- [305b:29] bloit uisiblement que il fust tout uif [305b:30] L'espée nue tenant en sa main / sembloit [305b:31] ancore que son fier uisage menaçast [305b:32] les gregois / Là estoit uestu d'un gar- [305b:33] nement grant et large / tout tissu de [305b:34] fin or / bandé et pourfillé de pierres pre- [305b:35] cieuses qui trainsnoit tout par terre [305b:36] et couuroit les parties d'embas qu'il [305b:37] auoit toutes plungiées en fin basme [305b:38] qui à merueilles grant odeur rendoit

--305--

[305v:1] le liure de la cité des dames xxix [305c:1] La tenoient les troyens ce corps en aussi grant [305c:2] honneur comme ce feust un de leurs dieux [305c:3] à grant luminaire de cire et à moult grant [305c:4] clarté / ne nul ne pourroit sommer la richece [305c:5] qui là estoit / là menerent la royne panthas- [305c:6] selée / la quelle aussi tost que la chappelle fu [305c:7] ouuerte et qu'elle uid le corps elle s'agenoul- [305c:8] lia le saluant tout ainsi que se uif feust [305c:9] puis s'aprocha et en le regardant oû uisa- [305c:10] ge ententiuement prist tieulx parolles à [305c:11] dire tout en plourant Ha fleur et ex- [305c:12] cellence de la cheualerie du monde [305c:13] le sommet le comble et la consommacion [305c:14] macion de toute uaillance / qui se pourra [305c:15] d'or en auant après uous iamais uanter [305c:16] de proece ne çaindre espée puis que ores est [305c:17] estainte la lumiere & exemple de si grant [305c:18] haultece / helas! de quelle heure fu oncques [305c:19] né le bras tant maudit ne escommenié qui [305c:20] osa par son oultrage despouller le monde [305c:21] de tant grant tresor • O tres noble prince [305c:22] pour quoy m'a fortune esté tant contraire [305c:23] que pres de uous n'estoie quant le tray- [305c:24] tre qui ce uous fist agaitoit uostre personne [305c:25] Ja ce ne fust auenu car bien uous en gar- [305c:26] dasse / et se ores fust uif bien cuideroie sur [305c:27] lui uengier uostre mort et la grant yre et [305c:28] douleur que mon cuer sent d'ainsi uous [305c:29] ueoir sans uie ne puissance de parler à [305c:30] moy que ie tant desiroie / mais puis que [305c:31] fortune l'a ainsi consentu et que autrement [305c:32] ne peut estre / ie iure par tous les haulx [305c:33] dieux que nous creons et promets bien [305c:34] et affie à uous mon chier seigneur que [305c:35] tant que uie oû corps me pourra durer uo- [305c:36] stre mort sur grieux sera par moy uen- [305c:37] gée / Ainsi agenoulliée deuant le corps [305c:38] parloit si hault panthasselée que grant [305d:1] tourbe de barons de dames et de cheualiers [305d:2] qui là estoient la pouoient ouyr / et tous [305d:3] plouroient par pitié ne partir de la ne se [305d:4] pouoit / touteuoyes au derrain baisant [305d:5] la main dont il tenoit l'espée s'en parti di- [305d:6] sant O dignité et excellence de cheualerie [305d:7] quel deuiéz uous à uostre uiuant estre [305d:8] quant la representacion de uostre corps mort [305d:9] uous tesmoigne de si grant haultece et [305d:10] à tant s'en parti plourant moult tendrement [305d:11] et au plus tost qu'elle pot s'arma / et à [305d:12] tout son host sailli de la cité à moult [305d:13] noble arroy contre les grieux qui estoient [305d:14] au siege / et à brief parler de ce qu'elle y [305d:15] fist sanz faille tant y fist d'armes elle [305d:16] et sa route que se longuement uesquist [305d:17] ia des grieux ne retournast pié en grece [305d:18] elle abati pirrus qui auoit esté filz de [305d:19] achilles et moult uaillant cheualier [305d:20] de sa main estoit / et tant le bati et na- [305d:21] ura que à pou fu occis• & à moult grant [305d:22] peine lui fu de sa gent rescous / et comme [305d:23] mort en fu portéz / ne ia ne cuidoient [305d:24] grieux que il en reschappast dont [305d:25] grant dueil menoient / Car ce estoit [305d:26] toute leur esperance / mais se panthas- [305d:27] sellée porta hayne au pere bien le [305d:28] monstra au filz / Touteuoyes pour [305d:29] abregier le conte quoy que ses fais fus- [305d:30] sent merueilleux au derrain quant [305d:31] tant y ot fait d'armes par plusieurs [305d:32] iournées auec sa route la tres preux [305d:33] panthassellée que les grieux estoi- [305d:34] ent auques du tout au bas / Pirrus [305d:35] qui de ses playes fu respasséz ot à [305d:36] merueilles dueil et honte dont par [305d:37] elle ot esté abatus & si fouléz / Si orde- [305d:38] na aux gens de son host qui moult

--306--

[306r:1] La Cité des dames xxix [306a:1] estoient de grant prouece que ilz n'entendis- [306a:2] sent en la bataille à nulle autre chose fors [306a:3] à enclorre entr'eulx panthassellée et soub- [306a:4] traire des siennes car par sa main uouloit [306a:5] il qu'elle feust occise et leur promist que [306a:6] se tant pouoient faire grant guerredon [306a:7] leur en donneroit / À ceste chose accomplir [306a:8] mirent longuement peine la gent pirrus [306a:9] ains que auenir y peussent / Car pour les [306a:10] tres grans coups qu'elle donnoit trop à [306a:11] approcher la redoubtoient / mais non pour [306a:12] tant à la parfin comme ceulx qui à autre [306a:13] chose ne tendoient tant y exploiterent [306a:14] une iournée où elle auoit tant fait d'ar- [306a:15] mes que souffire deust pour un iour à [306a:16] peines à hector et par raison lassée deust [306a:17] estre que ilz l'enclouyrent entr'eulx et [306a:18] sepparerent de sa bataille / et les dames [306a:19] tant empresserent que secourre ne la po- [306a:20] rent et la non obstant que par uertu mer- [306a:21] ueilleuse se deffendist toutes lui derom- [306a:22] pirent ses armes et un grant quartier [306a:23] du heaume lui orent abatu / la fu pirr|us [306a:24] le quel quant la teste lui uid nue où [306a:25] paroient ses blons cheueulx si grant [306a:26] coup sur le chef lui donna que la tes- [306a:27] te et le ceruel lui pourfendi / et ainsi fi- [306a:28] na la tres preux panthasselée dont [306a:29] grant perte fu aux troyens et grant [306a:30] marrement à tout son paÿs où merueil- [306a:31] les grant dueil fu fait / et à bon droit [306a:32] car oncques puis sur les amasones pa- [306a:33] reille ne regna / si emporterent le corps [306a:34] à grant douleur en sa terre Et ainsi [306a:35] comme tu peus ouyr commença et se [306a:36] maintint le royaume des femmes en [306a:37] haulte poissance qui dura par l'espace de [306b:1] plus de uiiiC• ans sicomme tu peus toy mes- [306b:2] mes ueoir par le deuis des histoires le nom- [306b:3] bre du temps qui pot courir depuis leur com- [306b:4] mencement iusques après la conqueste [306b:5] du grant alixandre qui conquist le monde [306b:6] oû quel temps il appert qu'encore duroit le [306b:7] regne et seignourie des amasones / Car l'i- [306b:8] stoire de lui fait mencion comment il ala [306b:9] en ycellui royaume et comment il fu de la [306b:10] royne et des dames receus / Si fu cellui a- [306b:11] lixandre moult grant temps après la des- [306b:12] truccion de troye et mesmement plus de [306b:13] CCCC• ans après la fondacion de rom- [306b:14] me qui lonc temps fu après la dicte des- [306b:15] truccion par quoy se tu ueulx prendre le [306b:16] loisir de concorder les histoires ensemble [306b:17] et calculer le temps et le nombre tu trouue- [306b:18] ras par moult lonc espace auoir duré cel- [306b:19] lui royaume et la seigneurie des femmes [306b:20] et peus notter qu'en toutes les seignouries [306b:21] qui ont oû monde esté qui par l'espace de [306b:22] autant de temps ayent duré on ne trou- [306b:23] uera point plus de nottables princes ne [306b:24] en plus grant quantité ne qui plus de [306b:25] nottables fais ayent fait que furent et [306b:26] que firent des Roynes et des dames de [306b:27] ycellui royaume [306b:28] Ci dit de Cenobie Royne des palmu- [306b:29] renes • xx • [306b:30] Ne furent pas des femmes preux [306b:31] seulement celles d'amasonye / Car [306b:32] ne doit pas estre moins renommée la [306b:33] uaillant Cenobie Royne des palmure- [306b:34] nes dame de tres noble sanc yssue des [306b:35] ptholomées Roys d'egipte / De ceste dame [306b:36] fu apparent tres son enfance le grant [306b:37] courage et l'inclinacion cheualereuse

--306--

[306v:1] La Cité des dames xxix [306c:1] qu'elle auoit / et aussi tost que auques fu [306c:2] enforcie nul ne la pot garder qu'elle ne delais- [306c:3] sast la demeure des uilles fermées et des pa- [306c:4] lais et chambres royaulx pour abiter ès bois [306c:5] et ès forests oû quel lieu / çainte d'espée et de [306c:6] dars par grant diligence bersayoit la sau- [306c:7] uagine et puis des cerfs et des biches se prist [306c:8] à combatre aux lyons aux ours et à toutes [306c:9] autres fieres bestes qu'elle assailloit sans [306c:10] paour et uainquoit merueilleusement / ceste [306c:11] dame ne tenoit point à peine de gesir au [306c:12] bois sans riens doubter sus la terre dure [306c:13] par froit et par chault ne lui greuoit tracer [306c:14] par les destrois des forests / grauir par ses [306c:15] montaignes fouyr par ualées courant [306c:16] après les bestes / Ceste pucelle desprisoit [306c:17] toute amour charnelle et lonc temps ref- [306c:18] fusa mariage comme celle qui garder [306c:19] uirginité uouloit toute sa uie / mais à la [306c:20] parfin contrainte par ses parens prist à [306c:21] espoux le roy des palmurenes de grant [306c:22] beauté de corps et de uiaire souuerainement [306c:23] estoit la noble Cenobie qui pou de conte [306c:24] de sa beauté faisoit / et de tant fu fortune [306c:25] fauourable à son inclinacion qu'elle lui [306c:26] consenti auoir mari asséz correspondent [306c:27] à ses meurs / cellui roy qui tres cheualereux [306c:28] estoit ot uouloir de conquerre par force [306c:29] d'armes tout orient et les empires d'en- [306c:30] uiron / En cellui temps ualerien qui tenoit [306c:31] l'empire de romme estoit pris de sapou- [306c:32] re / Roy des persans / Son grant ost [306c:33] assembla le roy des palmurenes / adont [306c:34] Cenobie qui pas ne fit grant force de [306c:35] garder la frecheur de sa beauté se dis- [306c:36] posa de souffrir trauail d'armes auec son [306c:37] mary uestir le harnois estre participant [306d:1] auecques lui en tous labours en l'excercite [306d:2] de cheualerie / Le Roy qui nomméz estoit [306d:3] odonnet establi un filz qu'il auoit eu d'u- [306d:4] ne autre femme qui nomméz estoit hero- [306d:5] de pour mener une partie de son ost en [306d:6] l'auant garde contre le dit Sapoure Roy [306d:7] des persans qui adont occuppoit mesopota- [306d:8] nie / puis ordena que de l'autre part yroit [306d:9] sur lui cenobie sa femme à tout grant che- [306d:10] ualerie et il yroit d'autre léz à tout la [306d:11] tierce partie de son ost / si se parti en tele [306d:12] ordonnance / mais que t'en diroye / tele [306d:13] fu la fin de ceste chose si que tu peus ue- [306d:14] oir par les histoires que ycelle dame ce- [306d:15] nobie tant uigueureusement s´i porta [306d:16] et si courageusement et par tel hardie- [306d:17] ce et uertu que plusieurs batailles con- [306d:18] tre cellui roy de perse gaigna et ot la [306d:19] uictoire et tant que par sa proece me- [306d:20] sopotanie mist en la subgecion de son [306d:21] mari / sapoure à la parfin assegia en sa cité [306d:22] et le prist par force auec ses concubines [306d:23] et grant tresor y conquesta Après [306d:24] celle uictoire auint que son mari fu [306d:25] occis par un sien parent pour enuie [306d:26] de regner/ mais riens ne lui ualu [306d:27] Car la dame de noble courage bien [306d:28] l'en garda Car comme uaillant et [306d:29] preux prist la possession de l'empire [306d:30] pour ses enfans ancore petis & se mist [306d:31] en siege royal comme empereris / prist [306d:32] le gouernement par grant uertu [306d:33] et cure et à tout dire telement le [306d:34] gouuerna et par si grant sens et di- [306d:35] scipline de cheualerie que galerien [306d:36] et après lui claudien empereurs de [306d:37] Romme quoy que ilz occupassent

--307--

[307r:1] La Cité des dames xxix [307a:1] une partie d'orient pour les rommains n'o- [307a:2] serent oncques entreprendre aucune chose [307a:3] contre elle / et semblablement les egipciens [307a:4] ne les arabiens ne ceulx d'armenie / ains [307a:5] tant redoubterent sa puissance et sa [307a:6] grant fierté que ilz furent tous contemps [307a:7] de garder les termes de leurs contrées / ceste [307a:8] dame tant sagement se sauoit maintenir [307a:9] qu'elle estoit de ses princes treshonorée / de [307a:10] son peuple obeye et amée / de ses cheualiers [307a:11] crainte et doubtée / Car quant elle che- [307a:12] uauchoit en armes qui souuent auenoit [307a:13] point ne parloit à ceulx de son ost qu'elle [307a:14] ne fust de fer uestue et le heaume oû chef [307a:15] ne en bataille point ne se faisoit porter [307a:16] en cueurre non obstant que les roys de [307a:17] lors tous s´i feissent porter / En celle gui- [307a:18] se / ains tous iours estoit montée sur le [307a:19] destrier et aucunefois pour espier ses [307a:20] ennemis cheuauchoit mescongneue de- [307a:21] uant ses gens / ceste noble dame Ceno- [307a:22] bie auec ce qu'elle passoit en discipline [307a:23] et art de cheualerie tous les cheualiers [307a:24] du monde qui feussent en son temps [307a:25] Autressi passoit toutes autres dames [307a:26] en nobles et bonnes meurs & honnesteté [307a:27] de uie / tres sobre de son uiure estoit sou- [307a:28] uerainement / mais non obstant ce [307a:29] souuentes fois faisoit de grans assem- [307a:30] blées ou mengiers auecques ses barons [307a:31] & à estrangiers et là estoit tenue tou- [307a:32] te magnificence et royal largece en [307a:33] toutes choses et grans dons et beaulx [307a:34] leur donnoit et moult sauoit gent [307a:35] bel attraire à s'amour et beniuolence [307a:36] Ceste estoit de souueraine chasteté [307a:37] Car non pas seulement des autres [307b:1] hommes se gardoit mais mesmement auec [307b:2] son mari ne uouloit gesir fors pour auoir [307b:3] lignée et ce demonstroit elle magnifeste- [307b:4] ment par ce que point n'y couchoit / quant [307b:5] ançainte estoit / et affin que tous ses sem- [307b:6] blans de dehors se correspondissent et [307b:7] confermassent aux meurs de dedens [307b:8] elle n'auoit cure que nul homme luxu- [307b:9] rieux ne de uilz meurs frequentast à [307b:10] sa court et uouloit que tous ceulx qui [307b:11] sa grace uouloient auoir fussent uertu- [307b:12] eux et bien moriginéz / elle portoit honneur [307b:13] aux gens selon leur bonté et uaillance [307b:14] et uertus / et non mie pour richece ou lignée [307b:15] et moult amoit gens de pesans meurs [307b:16] et les esprouuéz en cheualerie / elle uiuoit [307b:17] à Royal coustume d'empereris par grant [307b:18] magnificence et coust d'estat selon la [307b:19] maniere de perse qui estoit la plus ponti- [307b:20] fical coustume qui fust entre les Roys [307b:21] elle estoit seruie en uaisseaulx d'or et de [307b:22] pierres precieuses aournée de tous pare- [307b:23] mens / assembloit grans tresors de ses [307b:24] reuenues et du sien propre sans [307b:25] extorcion faire à nullui et si large- [307b:26] ment en donnoit où il estoit raisonnable [307b:27] que oncques ne fu ueu prince de greigneur [307b:28] largece ne de plus grant magnificence [307b:29] Auec ces dictes choses le comble de [307b:30] ses uertus que ie t'ay à dire en toute somme [307b:31] elle fu tres apprise en letres / en celles des [307b:32] egipciens et en celles de leur lengage [307b:33] et quant elle estoit à repos / Adont dili- [307b:34] gemment uaquoit à l'estude et uoult estre [307b:35] apprise par longin le philosophe qui fu [307b:36] son maistre et l'introduisi en philosophie [307b:37] sceut le latin et les lettres grecques par

--307--

[307v:1] La cité des dames xxix [307c:1] l'ayde des quelles elle mesmes toutes les histoires [307c:2] soubz brieues paroles ordena et mist moult [307c:3] curieusement et semblablement uoult que ses [307c:4] enfans qu'elle nourrissoit en grant discipli- [307c:5] ne fussent introduis en science / Si nottes [307c:6] et auises chiere amie / se tu as point ueu ne [307c:7] leu de quelconques prince ou cheualier plus [307c:8] uniuersel en toutes les uertus • de la noble [307c:9] Royne Arthemise • xxi• [307c:10] Que dirons nous moins que des autres [307c:11] dames preux de la noble et tres- [307c:12] excellent arthemise royne de care la quelle [307c:13] quant demourée fu uesue du roy mansole [307c:14] son mari que elle ama de si grant amour [307c:15] que pour sa mort fu auques au cuer partir [307c:16] et comme il y paru si que deuisé te sera [307c:17] en temps et en lieu cy après / à ceste dame [307c:18] demoura moult grant paÿs en gouuerne- [307c:19] ment mais du gouuerner ne s'esbahi mie [307c:20] Car force en uertu & sagece de meurs et pru- [307c:21] dence en gouuernement estoit toute en elle [307c:22] Si ot auec ce si grant hardiece en fait de [307c:23] cheualerie et tant bien en garda la discipli- [307c:24] ne que par plusieurs uictoires que [307c:25] elle ot la magesté de son nom par [307c:26] grant renommée treshault esleua / car en [307c:27] son uesuage auec ce que moult nottablement [307c:28] gouuernoit le paÿs elle se arma par plu- [307c:29] sieurs fois et en especial en • ii • moult no- [307c:30] tables fais / l'un fu pour garder son paÿs [307c:31] l'autre fu pour tenir loyauté d'amistié [307c:32] et foy promise / le premier fu tel que quant [307c:33] le dit roy mansole son mari fu mort [307c:34] Ceulx de rodes qui marchissoient asséz [307c:35] pres du royaume de celle dame orent [307c:36] grant enuie et desdaing que une femme [307c:37] eust seignourie sur le royaume de carie [307d:1] Et pour ce en esperance de l'en mettre hors et [307d:2] gaigner la terre uindrent sur elle à grant [307d:3] armée et à foison nauire et adrecierent [307d:4] leur chemin deuant la cité de Alicarnase [307d:5] qui siet sur la mer en un hault lieu appellé [307d:6] ycare qui moult est forte place / Si a cel- [307d:7] le cité •ii• ports dont l'un est dedens la cité [307d:8] aussi comme mucié et couuert et à l'en- [307d:9] trée tres estroitte et y pouoit on aler et [307d:10] entrer du palais sans estre ueu de ceulx [307d:11] dehors ne mesmement de ceulx de la cité [307d:12] l'autre port communal est coste les murs [307d:13] de la cité / Quant la preux et sage ar- [307d:14] themise sceut par ses espies que ses en- [307d:15] nemis uenoient elle fist armer ses gens [307d:16] dont asséz en auoit assembléz et entra [307d:17] oû petit port oû nauire que là auoit [307d:18] fait uenir / mais ains qu'elle partist or- [307d:19] dena à ceulx de la cité / et à aucuns [307d:20] bons et féaulx en qui bien se fyoit que [307d:21] elley auoit commis et laissiéz pour ce [307d:22] faire que quant elle leur feroit certain [307d:23] signe que leur deuisa que ilz feissent [307d:24] à ceulx de rodes signe d'amour et que ilz [307d:25] les appellassent de dessus les murs & leur [307d:26] deissent que ilz leur rendroient la cité [307d:27] et que ilz uenissent hardiement / et tant [307d:28] feissent se ilz pouoient que de leurs [307d:29] nefz les feissent saillir & entrer dedens [307d:30] le marchié de la uille / et ceste chose or- [307d:31] dennée la dame à tout son ost s'en yssy [307d:32] hors du petit port et ala par un des- [307d:33] tour en la haulte mer sans que les [307d:34] ennemis s'en donnassent de garde [307d:35] et comme elle eust fait son signe et [307d:36] eust congneu par le signe de ceulx [307d:37] de la cité que les ennemis estoient

--308--

[308r:1] La Cité des dames xxix [308a:1] entréz dedens tantost elle retourna par le [308a:2] grant port et prist le nauire de ses ennemis [308a:3] entra dedens la cité et fist forment assail- [308a:4] lir les rodes de toutes pars par ses embu- [308a:5] ches et elle auec son ost leur fu au deuant [308a:6] & ainsi tous les occist desconfit et ot la uic- [308a:7] toire / plus grant uaillance fist arthemi- [308a:8] se / car elle entra après ès nefs de ses en- [308a:9] nemis à tout son ost et ala en rodes et [308a:10] fist leuer en hault le signe de uictoire com- [308a:11] me se fussent leurs gens qui retournas- [308a:12] sent uictorieux / et quant ceulx du paÿs [308a:13] ainsi les uirent cuidans que ce feussent [308a:14] les leur furent moult esiouys et laissi- [308a:15] erent leur port ouuert et arthemise en- [308a:16] tra dedens et ordena gens pour eulx [308a:17] tenir saisis du port / et ala droit au pa- [308a:18] lais et là prist et occist tous les princes [308a:19] et ainsi furent pris ceulx de rodes qui [308a:20] garde ne s'en donnoient et la dame se [308a:21] tint saisie de la cité / et tost après se [308a:22] rendi à lui toute l'isle de rodes / et aps [308a:23] ce que mise l'ot toute à son seruage et [308a:24] soubs treu elle la laissa garnie de bon- [308a:25] nes gardes et s'en retourna mais ain- [308a:26] çois qu'elle partist / elle fist faire en la ci- [308a:27] té •ii• ymages d'arain / desquieulx l'un [308a:28] representoit la personne de arthemise [308a:29] comme uainquerresse et l'autre la cité [308a:30] de rodes comme uaincue L'autre [308a:31] fait nottable qu'entre les autres de ses [308a:32] fais fist ceste dame / fu tel que comme [308a:33] il feust ainsi que xerxes le roy de per- [308a:34] se fust uenu contre les lacedemoniens [308a:35] et ia feust toute la terre remplie de [308a:36] ses gens de cheual et de pié et de son [308a:37] grant ost et le riuage plain & occuppé [308b:1] de ses nefz et de ses uaisseaulx comme cellui qui [308b:2] cuidoit toute grece destruire / adont les grieux [308b:3] qui alience d'amistié auoient à ceste royne [308b:4] arthemise lui enuoyerent requerre son ayde [308b:5] au quel ayde n'enuoya mie / ains comme tres [308b:6] cheualereuse y ala en propre personne / à [308b:7] tres grant ost et si bien y tint son lieu que [308b:8] à le faire brief tantost se mist en bataille [308b:9] contre xerxes et le desconfit / et quant sur [308b:10] terre l'ot desconfit / elle rentra en ses nefs [308b:11] et fu au deuant de son nauire / et coste la [308b:12] cité de Salemine lui donna la bataille / [308b:13] et ainsi comme ilz se combatoient à effort [308b:14] la uaillant arthemise estoit entre les premi- [308b:15] ers barons et cheuetains de son ost et les [308b:16] reconfortoit et donnoit cuer par moult [308b:17] grant hardement en disant or auant mes [308b:18] freres et bons cheualiers faites tant que [308b:19] l'onneur en soit nostre / si desseruez los et gloi- [308b:20] re et mes grans tresors ne uous seront es- [308b:21] pargnéz / et à tout dire tant bien exploita [308b:22] que pareillement que auoit fait sur terre [308b:23] desconfit xerxes par mer et s'en fuy hon- [308b:24] teusement et si auoit gens innombrables [308b:25] Car si que tesmoignent plusieurs histo- [308b:26] riografes il auoit si tres grant ost que par [308b:27] où ilz passoient les rus des fontaines & [308b:28] des riuieres tarissoient / et ainsi celle [308b:29] uaillant dame ot celle noble uictoire / & [308b:30] s'en retourna glorieusement à tout le [308b:31] dyademe d'onneur en son paÿs [308b:32] Ci dit de lillie mere du uaillant cheua- [308b:33] lier thierris • xxii [308b:34] Et combien que la noble dame lillie [308b:35] ne fu en propre personne en la ba- [308b:36] taille / ne fait elle bien à louer comme [308b:37] tres preux de ce qu'elle fist en admonnestant

--308--

[308v:1] La Cité des dames xxix [308c:1] thierrys son filz le tres uaillant cheualier de [308c:2] retourner en la bataille comme tu orras / Cil [308c:3] thierris fu en son temps un des plus grans prin- [308c:4] ces du palais de l'empereur de constantino- [308c:5] ble / de tres grant beauté estoit / et esprouué [308c:6] en uaillance de cheualerie / et auec ce par le [308c:7] tres bon nourrissement et admonicions de [308c:8] sa mere moult uertueux et excellemment mo- [308c:9] riginéz estoit / Aduint que un prince nom[308c:10] odouacre courut sus les rommains pour [308c:11] les destruire et toute ytalie se il peust / & [308c:12] comme les dis rommains alassent requerre [308c:13] au dit empereur de constantinoble ayde [308c:14] il leur enuoya cellui thierris comme le [308c:15] plus souuerain de sa cheualerie à tout [308c:16] grant ost de gent / si aduint que comme [308c:17] il se combatist en bataille ordenée contre [308c:18] ycellui odouacre la male fortune de la ba- [308c:19] taille tourna contre lui telement que par [308c:20] paour fu contraint de fuyr uers la cité [308c:21] de Rauenne / Quant la uaillant et sa- [308c:22] ge mere qui bien se prenoit garde de la [308c:23] bataille uit son filz fuyr elle ot douleur [308c:24] à merueilles considerant que plus grant [308c:25] reprouche ne peut estre en cheualier que [308c:26] fuyr en bataille Adont la grant noblece [308c:27] de son courage lui fist oublier toute pi- [308c:28] tié de mere en tele maniere que mieulx [308c:29] amast ueoir la mort de son filz honora- [308c:30] blement que ce qu'il encourust tel honte [308c:31] Si a couru tantost au deuant lui / et lui [308c:32] pria tres chierement que il ne se uoulsist [308c:33] deshonorer par tel fuyte / ains rassem- [308c:34] blast sa gent et retournast à la batail- [308c:35] le / mais comme cellui ne feist force des [308c:36] paroles / Adont la dame surprise de [308c:37] grant courroux leua sa Robe par deuant [308d:1] & lui dist urayement Beau filz tu n'as [308d:2] où fuyr se tu ne retournes de rechef oû [308d:3] uentre dont tu yssys / Adont fu thier- [308d:4] ris si honteux que il laissa la fuyte [308d:5] rassembla sa gent et retourna en la [308d:6] bataille en la quelle pour l'enflambe- [308d:7] ment qu'il auoit de la honte des pa- [308d:8] roles de sa mere se combati si uiguereu- [308d:9] sement qu'il desconfit ses ennemis & [308d:10] occist odouacre / Et ainsi fu deliure [308d:11] toute ytalye par le sens de celle dame [308d:12] qui en peril estoit d'estre toute perdue [308d:13] Si me semble que l'onneur de celle [308d:14] uictoire doit plus estre attribuée à [308d:15] la mere que au filz • Parle ancore [308d:16] de la Royne fredegonde • xxiii [308d:17] De celle Royne de france frede- [308d:18] gonde dont cy deuant t'ay [308d:19] parlé fu autresi grande la hardiece [308d:20] de ce qu'elle fist en bataille / Car si [308d:21] que ie t'ay ia touchié comme elle fust [308d:22] demourée uesue du roy chilperich son [308d:23] mari ayant clotaire son filz à mamelle [308d:24] et le royaume feust assailli de guerre [308d:25] elle parla aux barons en tel maniere [308d:26] Seigneurs ne uous espouantez pour [308d:27] la multitude de noz ennemis qui [308d:28] sur nous sont uenus Car i'ay pour- [308d:29] pensé un barat par quoy nous uain- [308d:30] crons / mais que croire me uueillez• Je [308d:31] lairay ester toute paour femenine & [308d:32] armeray mon cuer de hardiece d'om- [308d:33] me / à celle fin de croistre le courage [308d:34] de uous et de ceulx de nostre ost par pi- [308d:35] tié de uostre ieune prince / Si yray [308d:36] deuant à tout lui entre mes bras & [308d:37] uous me suiurés et ce que i'ay ordené

--309--

[309r:1] La Cité des dames xxix [309a:1] à faire à nostre connestable semblablement [309a:2] uous ferés Les barons respondirent qu'elle [309a:3] commandast et de bon cuer en tout l'obeiroi- [309a:4] ent elle fist bien et bel ordener tout l'ost [309a:5] puis se mist deuant bien montée son filz [309a:6] entre ses bras les barons après & les ba- [309a:7] tailles des cheualiers ensuiuant aloient [309a:8] après / et ainsi cheuaucherent uers leurs [309a:9] ennemis tant que la nuit fu uenue & [309a:10] adont entrerent en une forest / si coppa [309a:11] le connestable une haulte branche d'un [309a:12] arbre et tous les autres firent autressi [309a:13] et tous leurs cheuaulx couurirent de may [309a:14] et à plusieurs pendirent campanelles et [309a:15] clochettes comme on fait aux cheuaulx [309a:16] qui uont en pastures & en celle maniere ser- [309a:17] réz ensemble cheuaucherent pres de he- [309a:18] berges de leurs ennemis et tenoient haul- [309a:19] tes branches fueillues de may en leurs [309a:20] mains et tous iours aloit la royne deuant [309a:21] par hardi courage admonnestant par [309a:22] promesses et doulces paroles de bien faire [309a:23] tenant le petit roy entre ses bras les barons [309a:24] après dont tous auoient grant pitié [309a:25] et plus courageux estoient de garder [309a:26] son droit / et quant asséz pres de leurs [309a:27] ennemis leur sembla estre ilz s'arreste- [309a:28] rent et se tindrent quoy / Quant l'au- [309a:29] be du iour commença à creuer / ceulx [309a:30] qui faisoient le gait de l'ost des ennemis [309a:31] qui les apperceurent prirent à dire [309a:32] l'un à l'autre uoy cy trop grant merueil- [309a:33] le / car hersoir n'auoit bois ne forest [309a:34] pres de nous et uoy cy un tres grant [309a:35] et tres espès bois / Les autres qui re- [309a:36] gardoient ceste chose disoient que il [309a:37] couuenoit que le bois y fust de pieça [309b:1] car il ne pouoit estre autrement / mais que [309b:2] ilz auoient esté si nices que apperceu ne l'auoi- [309b:3] ent / et que il fust uoir que bois estoit les [309b:4] Campanes des cheuaulx et bestes qui pais- [309b:5] soient les en pouoient faire certains / Et a- [309b:6] dont sicomme ceulx deuisoient qui iamais [309b:7] ne pensassent la tricherie / soubdainement [309b:8] ceulx de l'ost de la royne gitterent ius leurs [309b:9] branches et lors ce qui sembloit à leurs en- [309b:10] nemis estre bois apparut cheualiers [309b:11] armés / si leur coururent sus mais ce fu [309b:12] si soubdainement que les ennemis n'orent [309b:13] loisir de eulx armer et tous estoient en [309b:14] leurs lis / si se ficherent par les heberges & [309b:15] tous les occirent et prirent / et ainsi orent [309b:16] uictoire par le sens de fredegonde [309b:17] Ci dit de la uierge Camille xxiiii [309b:18] Des preux et cheualereuses asséz [309b:19] te pourroie dire la uierge camil- [309b:20] le ne fu pas moins uaillant des susdites [309b:21] Fille fu ceste Camille du tres ancian [309b:22] Roy des uolques nommé Mathabius / [309b:23] Tres que elle fu née sa mere mouru d'elle [309b:24] et tost après son pere fu desherité par [309b:25] ses propres gens qui contre lui se rebellerent [309b:26] et atant le menerent que il fu contraint [309b:27] à fuir pour garentir sa uie / si n'emporta [309b:28] nulle autre chose fors camille sa fille [309b:29] que il aimoit de grant amour / et quant [309b:30] il uint à passer une grant riuiere que [309b:31] il lui couuenoit trauerser à no moult [309b:32] fu à grant meschef pour ce que il ne [309b:33] sauoit trouuer conseil de passer sa fille- [309b:34] te mais quant asséz y ot songié / il prist [309b:35] et esracha des arbres grans escorces & [309b:36] en fist un uaissel sicomme une petite [309b:37] nassellette / si mist l'enfant dedens

--309--

[309v:1] La Cité des dames xxix [309c:1] et à tout bonnes hars d'yerre lya la nassellet- [309c:2] te à son bras puis se mist en la riuiere et [309c:3] en nouant conduisoit après lui la nasselet- [309c:4] te / et ainsi oultre l'eaue passa lui et sa fillete [309c:5] ès boiz se uesqui cellui roy car autre part [309c:6] n'osoit aler de paour de l'agait de ses enne- [309c:7] mis / sa fille nourrissoit du lait des biches [309c:8] sauuages et tant qu'elle fu enforcie et au- [309c:9] ques grande et des bestes que il occioit [309c:10] uestoit lui et la pucelle n'auoient autre lit [309c:11] ne autre couuerture / quant elle fu parcreue [309c:12] elle se prist fort à guerroier les bestes et à [309c:13] les occire à fondes et à pierres / et couroit [309c:14] si legierement après que nul leurier ne [309c:15] peust mieulx / et ainsi le continua tant [309c:16] que elle fu en aage parfait / où quel se [309c:17] trouua de merueilleuse force legiereté et [309c:18] hardiece / et adont bien informée du [309c:19] pere du tort que lui auoient fait ses subgés [309c:20] elle se sentant de grant uigueur et tres [309c:21] courageuse se parti de là et prist les / ar- [309c:22] mes et à brief parler tant fist et tant ex- [309c:23] ploita que à l'ayde d'aucuns siens parens [309c:24] elle mesmes estant en personne ès fieres [309c:25] batailles fist tant par force d'armes [309c:26] qu'elle reconquesta son paÿs / et puis ne [309c:27] fina de poursuiure fais de cheualerie [309c:28] tant qu'elle en ot souueraine renommée [309c:29] mais tant fu de grant courage que on- [309c:30] ques mari ne daigna prendre ne se [309c:31] couppler à homme / ceste Camille fu cel- [309c:32] le uierge qui ala au secours de turnus [309c:33] contre Enéas quant il fu dessendu [309c:34] en ytalye / si que les histoires font men- [309c:35] cion Ci dit de la royne ueronice [309c:36] de Capadoce • xxu• [309d:1] Une Royne fu en capadoce qui nommée [309d:2] estoit ueronice noble de sanc et de [309d:3] courage comme celle qui estoit fille du grant [309d:4] Roy mitridates qui seignourissoit une grant [309d:5] partie d'orient et femme du roy Anares de [309d:6] Capadoce / ceste dame demoura uesue / en [309d:7] la quelle uesueté un frere de son feu mary [309d:8] l'assailli de guerre pour elle et ses enfans [309d:9] desheriter / et comme il auenist durant [309d:10] cellui contens qu'en une bataille l'oncle [309d:11] occisist •ii• de ses nepueus / c'est assauoir [309d:12] le filz de la dame elle en fu si tres du- [309d:13] rement dolente que celle grant yre [309d:14] fist fuyr d'elle toute paour femeni- [309d:15] ne / si s'arma elle mesmes et à grant [309d:16] ost ala contre son serourge / et tant y [309d:17] exploita qu'en la parfin l'occist de sa [309d:18] propre main / fist passer son chariot [309d:19] sur lui et uainqui la bataille [309d:20] Ci dit de la hardiece de Cleolis [309d:21] •xxui• [309d:22] Hardie femme et sage fu la no- [309d:23] ble rommaine cleolis non obstant [309d:24] ne fust en fait de guerre ou de batail- [309d:25] le / Car comme il auenist une fois que [309d:26] les rommains pour certaines couuenan- [309d:27] ces créantées entre eulx et un roy qui [309d:28] ot esté leur aduersaire couuensist que [309d:29] pour certifficacion d'icelles lui fussent [309d:30] enuoyées en ostage la noble pucelle [309d:31] cleolis et autres uierges de romme [309d:32] de noble lignée / quant une piece ot [309d:33] esté celle cleolis oû dit ostage elle [309d:34] se pensa que moult estoit grant a- [309d:35] menrissement de l'onneur de la cité [309d:36] de romme que tant de nobles uierges [309d:37] feussent tenues comme prisonnieres

--310--

[310r:1] La Cité des dames xxix [310a:1] d'un roy estrange / Si arma cleolis son \ cou- [310a:2] rage de grant hardiece / et fist tant par [310a:3] belles paroles et promesses qu'elle deceut [310a:4] cauteilleusement ceulx qui en garde les [310a:5] auoient et s'en parti par nuit et en amena [310a:6] ses compaignes et tant alerent qu'elles ar- [310a:7] riuerent sus la riuiere du tibre / là en la [310a:8] praerie trouua cleolis un cheual qui pais- [310a:9] soit Adont elle qui par auenture n'auoit [310a:10] oncques cheuauchié monta dessus et [310a:11] sanz nulle freour ne auoir paour de la [310a:12] parfondeur de l'eaue mist une de ses [310a:13] compaignes derriere elles / et passa oultre [310a:14] et puis ainsi toutes l'une après l'autre [310a:15] Reuint querre et les passa saines & sauues [310a:16] et à romme les mena et rendi à leurs [310a:17] parens La hardiece de ceste uier- [310a:18] ge fu moult prisiée de ceulx de romme [310a:19] & mesmement le roy qui en ostage la te- [310a:20] noit l'en prisa et en ot grant soulas & [310a:21] les rommains ad fin que de ce fait fust [310a:22] memoire à tous iours mais firent faire [310a:23] l'ymage de Cleolis qui fu fait en guise [310a:24] d'une pucelle montée sur un cheual et mis- [310a:25] trent cel ymage en un hault lieu sur le [310a:26] chemin par où on aloit au temple et y de- [310a:27] moura par lonc temps Mais des or [310a:28] sont acheuéz les fondemens de nostre cité [310a:29] or nous couuient leuer sus la haulte [310a:30] muraille tout à l´enuiron demande [310a:31] xpcristine à raison se Dieu uolt oncques [310a:32] anoblir aucun entendement de femme [310a:33] de la haultece des sciences et la Re- [310a:34] sponce que Raison fait [310a:35] • xxuii • [310a:36] Ces choses de moy ouyes Respon- [310a:37] dis à la dame qui parloit [310b:1] sans faille dame / uoirement monstra Dieux [310b:2] grans merueilles en la force d'ycelles femmes [310b:3] dont uous comptez mais ancores me faites [310b:4] sage s'il uous plait / s'il a point pleu à cellui [310b:5] Dieu qui tant leur fait de graces de honorer [310b:6] le sexe femenin par preuilegier aucunes d'el- [310b:7] les de uertu de hault entendement et grant [310b:8] science / et se elles ont point l'engin abile à [310b:9] ce Car ie le desire moult sauoir pour ce que [310b:10] hommes maintiennent que entendement [310b:11] de femme est de petite apprehensiue • Res- [310b:12] ponce • Fille par ce que ia t'ay dit cy deuant [310b:13] peus tu congnoistre estre uray le contraire [310b:14] de leur oppinion et pour le te exposer plus [310b:15] à plain te donray preuue par exemple • Ie [310b:16] te dis de rechief et ne doubtes le contraire [310b:17] que se coustume estoit de mettre les petites [310b:18] filles à l'escole & que suiuamment on les [310b:19] feist apprendre les sciences comme on fait [310b:20] aux filz qu'elles apprendroient aussi par- [310b:21] faictement et entendroient les soubtille- [310b:22] téz de toutes les ars & sciences comme ilz [310b:23] font et par auenture plus de teles ya [310b:24] Car si que i'ay touchié cy deuant de tant [310b:25] comme femmes ont le corps plus delié [310b:26] que les hommes plus foible et moins [310b:27] abile à plusieurs choses faire / de [310b:28] tant ont elles l'entendement plus à [310b:29] deliure et plus agu où elles s'appliquent [310b:30] Dame que dites uous ne uous desplaise [310b:31] souffrez uous sur ce point s'il uous plaist [310b:32] certainement hommes ne souffreroient [310b:33] iamais passer pour uraye ceste question [310b:34] se plus à plain n'estoit solue / Car ilz [310b:35] uouldroient dire que on uoit communement [310b:36] les hommes trop plus sauoir que les [310b:37] femmes ne font • Responce • Scez tu

--310--

[310v:1] La Cité des dames xxix [310c:1] pourquoy ce est que moins sceuent / dame non [310c:2] se ne le me dites Sans faille / ce est pour [310c:3] ce que elles ne frequentent pas tant de diuer- [310c:4] ses choses ains se tiennent en leurs hostelz [310c:5] et leur souffit de faire leur mainage / et il [310c:6] n'est rien qui tant appreigne créature rai- [310c:7] sonnable que fait l'excercite et experience [310c:8] de plusieurs choses et diuerses / Dame et puis [310c:9] qu´elles ont l´entendement abile à conceuoir [310c:10] et apprendre si que ont les hommes pour [310c:11] quoy n´apprennent elles plus Responce • [310c:12] Pour ce fille car il n'est pas neccessité à la [310c:13] chose publique qu'elles se meslent de ce qui [310c:14] est commis à faire aux hommes si que ie [310c:15] t'ai ia cy deuant dit / il souffit qu'elles fa- [310c:16] cent le commun office à quoy sont establi- [310c:17] es / Et de ce que on iuge par l'experience [310c:18] de ce que on les uoit moins sauoir commune- [310c:19] ment que les hommes leur entendement estre [310c:20] mendre • Regardes moy les hommes ruraulx [310c:21] de plat paÿs ou habitans ès montaignes tu [310c:22] les me trouueras en asséz de contrées que ilz [310c:23] semblent tous bestiaulx / tant sont simples [310c:24] et touteuoies n'est mie doubte que nature [310c:25] les a parfais de toutes choses en corps et en [310c:26] entendement aussi bien que les plus sages [310c:27] hommes & les plus expers qui soient ès [310c:28] citéz et ès bonnes uilles / mais tout ce [310c:29] tient à faulte d'apprendre / non obstant si [310c:30] que ie t'ay dit que d'ommes ou de femmes [310c:31] les uns ont meilleur entendement que [310c:32] les autres / Et qu'il ait esté de femmes de [310c:33] grant science & de hault entendement [310c:34] ie t'en diray et au propos que ie te di- [310c:35] soie de l'entendement des femmes sem- [310c:36] blable à cellui des hommes [310c:37] Commence À parler d'aucunes da- [310d:1] mes qui furent enluminées de grant [310d:2] science et premierement de la noble [310d:3] pucelle Corniffie [310d:4] • xxuiii • [310d:5] C2orniffie la noble pucelle fu de ses [310d:6] parens enuoyée à l'escole par ma- [310d:7] niere de trufferie et de ruse auec cornif- [310d:8] ficien son frere en l'aage de leur enfance [310d:9] mais celle fillette par merueilleux en- [310d:10] gin tant frequenta les letres qu'elle [310d:11] prist à sentir le doulx goust de sauoir [310d:12] par apprendre / si ne fust mie legiere [310d:13] chose à lui tolir celle plaisance à la quelle [310d:14] toutes autres oeuures femenines lais- [310d:15] siées s'appliqua du tout en tout / et [310d:16] tant par espace de temps s´i occupa qu'elle [310d:17] fu tres souueraine poete et non pas [310d:18] tant seulement en la science de poesie [310d:19] fu tres flourissant et experte / ains [310d:20] sembloit qu'elle fust nourrie du lait [310d:21] et de la doctrine de parfaicte philosophie [310d:22] Car elle uolt sentir et sauoir de toutes [310d:23] sciences qu'elle apprist souuerainement [310d:24] en tant que son frere qui tres grant [310d:25] poete estoit passa en toute excellence [310d:26] de clergie et ne lui souffit mie tant [310d:27] seulement le sauoir s'elle ne mist l'en- [310d:28] tendement à oeuure et les mains à [310d:29] la plume en compilant plusieurs [310d:30] tres nottables liures / les quieulx liures [310d:31] et dictiéz estoient oû temps de saint [310d:32] gregoire en tres grant pris et dont [310d:33] il mesmes fait mencion / de la quel- [310d:34] le chose bocace l'ytalien qui fu grant [310d:35] poete en louant ceste femme dist [310d:36] en son liure • O tres grant honneur [310d:37] à femme qui a laissié toute oeuure

--311--

[311r:1] La Cité des dames xxix [311a:1] femenine et a appliquié et donné son engin [311a:2] aux estudes des tres haulx clercs / Dist [311a:3] oultre cellui bocace certiffiant le propos [311a:4] que ie te disoie de l'engin des femmes qui [311a:5] se deffient d'elles meismes et de leur en- [311a:6] tendement / lesquelles ainsi que se elles [311a:7] fussent nées ès montaignes sans sauoir [311a:8] que est bien et qu'est honneur se descoura- [311a:9] gent et dient que ne sont à autre chose [311a:10] bonnes ne prouffitables fors pour acoler [311a:11] les hommes et porter et nourrir les en- [311a:12] fans / et dieu leur a donné le bel entende- [311a:13] ment pour elles appliquer se elles ueulent [311a:14] en toutes les choses que les glorieux & [311a:15] excellens hommes font se elles ueulent es- [311a:16] tudier les choses ne plus ne moins leur [311a:17] sont communes comme aux hommes & [311a:18] peuent par labour honneste acquerir nom [311a:19] perpetuel le quel à auoir est agréable aux [311a:20] tres excellens hommes / fille chiere peus [311a:21] ueoir comment cellui aucteur bocace tes- [311a:22] mongne ce que ie t'ay dit et comment [311a:23] il loe et appreuue science en femme [311a:24] Ci dit de probe la Rommaine [311a:25] • xxix • [311a:26] De grant excellence autresi fu pro- [311a:27] be de romme femme de aldelphe [311a:28] & fu xpcrestienne / ceste ot tant noble engin [311a:29] & tant ama et frequenta l'estude qu'el- [311a:30] le sot souuerainement les •uii• liberaux [311a:31] et fu souueraine poete et par si grant la- [311a:32] bour d'estude hanta les liures des poetes [311a:33] et par especial de uirgile & ses dictiéz que [311a:34] à tous propos lui estoient en memoire [311a:35] lesquieulx liures et les quieulx dictiéz [311a:36] comme une fois elle les leust par grant [311a:37] entente de son engin et de sa pensée [311b:1] et sicomme elle se prenoit garde de la signifi- [311b:2] ance d'iceulx / en son entencion lui uint que [311b:3] on pourroit selon les dis liures toute des- [311b:4] cripre l'escripture et les histoires du uiel [311b:5] testament et du nouuel par uers plaisans [311b:6] et plains de substance / la quelle chose pour [311b:7] certain ce dit l'aucteur bocace n'est pas sanz [311b:8] admiracion que si haulte consideracion [311b:9] peust entrer en ceruel de femme / mais [311b:10] moult fu chose plus merueilleuse ce dist [311b:11] il de le mettre à excecucion / car adoncques [311b:12] la dicte femme moult desireuse d'acom- [311b:13] plir sa pensée mist la main à euure et [311b:14] maintenant par bucoliques et puis par [311b:15] georgiques ou par Eneydos qui sont [311b:16] liures ainsi appelléz que fist uirgile[311b:17] ycelle femme couroit c'est à dire uisitoit [311b:18] et lisoit / et maintenant d'une partie [311b:19] les uers tout entiers prenoit & mainte- [311b:20] nant de l'autre aucunes petites parties [311b:21] touchoit par merueilleux artefice et soub- [311b:22] tiueté à son propos ordenéement uers [311b:23] entiers faisoit et les petites parties en- [311b:24] semble mettoit et coupploit et lyoit en re- [311b:25] gardant la loy l'art et les mesures des [311b:26] piéz et coniunctions des uers sans y fail- [311b:27] lir ordenoit tant magistraument que [311b:28] nul homme ne peust mieulx / et par tel [311b:29] maniere des le commencement du mon- [311b:30] de fist le commencement de son liure [311b:31] & ensuiuant de toutes les histoires de [311b:32] l'ancien testament et du nouuel uint [311b:33] iusques à l'enuoyement du saint esperit [311b:34] aux appostres / les liures de uirgile [311b:35] à tout ce concordans si ordenéement [311b:36] que qui n'aroit congnoissance de ceste [311b:37] composicion cuideroit que uirgile eust

--311--

[311v:1] La cité des dames xxix [311c:1] esté prophete et euuangeliste ensemble pour [311c:2] les quelles choses ce dit meismes bocace grant [311c:3] recommendacion et louange affiert à ceste [311c:4] femme / car il appert magnifestement qu'elle [311c:5] eust uraye congnoiscence et plainiere des [311c:6] sains liures et uolumes de la diuine escrip- [311c:7] ture la quelle chose pas souuent n'auient / [311c:8] mesmement à maint grans clercs et theolo- [311c:9] giens de nostre temps et uoult celle tres noble [311c:10] dame que sa dicte oeuure faicte et compo- [311c:11] sée par son labour feust appellée centomias [311c:12] et non obstant que le labour de celle oeu- [311c:13] ure pour sa grandeur deust souffire à [311c:14] la uie d'un homme à y uaquier ne s'en pas- [311c:15] sa mie à ytant / ains fist plusieurs autres [311c:16] liures excellens et tres louables un entre [311c:17] les autres en fist en uers appellé aussi cen- [311c:18] tomie pour la cause de cent uers qui y [311c:19] sont contenus et prist les dis de omerus [311c:20] le poete et les uers par quoy on peut con- [311c:21] clurre à la louange d'icelle que non pas [311c:22] tant seulement les letres latines sauoit [311c:23] mais aussi les grecques sceut parfaitement [311c:24] de la quelle femme et de ses choses ce [311c:25] dit bocace doiuent estre en grant plaisir [311c:26] d'ouyr aux femmes [311c:27] Ci dit de Sapho la tres soubtille femme [311c:28] poete et philosophe •xxx• [311c:29] N'ot pas moins de science que probe [311c:30] la sage Sapho qui fu une pucel- [311c:31] le de la cité de milisene / ceste Sapho [311c:32] fu de tres grant beauté de corps et de [311c:33] uis en contenance maintien et parole [311c:34] tres agréable et plaisant / mais sur tou- [311c:35] tes les graces dont elle fu douée pas- [311c:36] sa celle de son hault entendement car [311c:37] en plusieurs ars & sciences fu tres experte [311d:1] & parfonde & ne sauoit pas tant seulement [311d:2] letres et escriptures par autrui faictes / [311d:3] ains d'elle mesmes trouua maintes choses [311d:4] nouuelles et fist plusieurs liures et dicti- [311d:5] éz de la quelle dit le prouerbe bocace par [311d:6] doulceur de poetique lengage ces belles [311d:7] paroles / Sapho admonnestée de uif en- [311d:8] gin / et d'ardent desir par continuel estu- [311d:9] de entre les hommes bestiaulx et sans [311d:10] science / hanta la haultece de pernasus [311d:11] la montaigne / c'est assauoir d'estude par [311d:12] hardement et osement beneuré s'acompai- [311d:13] gna entre les muses non reffusée / c'est [311d:14] assauoir entre les ars et les sciences & [311d:15] s'en entra en la forest de lauriers plaine [311d:16] de may / de uerdure / de flours / de diuer- [311d:17] ses couleurs / odeurs de grant souefueté [311d:18] et de plusieurs herbes / où reposent & [311d:19] abitent gramaire logique & la noble [311d:20] rethorique / geometrie / arismetique [311d:21] & tant chemina qu'elle uint et arriua [311d:22] en la cauerne et parfondeur de appolin [311d:23] dieu de science et trouua le ruissel & [311d:24] conduit de Castalio la fontaine et de [311d:25] la harpe prist le plestren & la touche si [311d:26] en faisoit grans melodies auec les [311d:27] nimphes menans la dance / c'est à enten- [311d:28] dre auec ruiles d'armonie et d'acort [311d:29] de musique par ces choses que bocace [311d:30] dist d'elle doit estre entendu la par- [311d:31] fondeur de son entendement et les liures [311d:32] qu'elle fist de si parfondes sciences que [311d:33] les sentences en sont fortes à sauoir [311d:34] & entendre meismes aux hommes de [311d:35] grant engin et estude selon le tesmoing [311d:36] des ancians / et iusques au iour d'uy [311d:37] durent ancore ses escrips & dictiéz

--312--

[312r:1] La Cité des dames xxix [312a:1] moult nottablement fais et composéz qui sont [312a:2] lumiere et exemple à ceulx qui sont uenus [312a:3] après de parfaictement dicter & faire / elle [312a:4] trouua plusieurs manieres de faire chan- [312a:5] çons et dictiéz lais et plaintes plourables [312a:6] & lamentacions estranges d'amours et [312a:7] d'autre sentement moult bien faictes et par [312a:8] bel ordre qui furent nomméz de son nom [312a:9] Saphice / Et de ses dictiéz recorde orace [312a:10] que quant platon le tres grant philosophe [312a:11] qui fu maistre de Aristote fu trespassé [312a:12] on trouua le liure des dictiéz de sapho soubz [312a:13] son cheuet À brief parler ceste dame fu [312a:14] en science de si tres grant excellence qu'en [312a:15] la cité où elle conuersoit affin qu'elle fust [312a:16] de tous tres honorée et qu'à tous iours [312a:17] fust en souuenance on fist à sa semblan- [312a:18] ce une ymage d'arain dedié oû nom de [312a:19] elle esleué haultement / si fu celle dame [312a:20] mise et comptée entre les grans poetes [312a:21] renomméz des quieulx ce dit bocace les [312a:22] honneurs des dyademes et des couron- [312a:23] nes des roys & les mitres des euesques [312a:24] ne sont point greigneurs ne de ceulx [312a:25] qui ont uictoires les couronnes et chap- [312a:26] piaulx de lauriers et de palme De [312a:27] femmes de grant science te pourroie [312a:28] dire asséz / leonce qui fu femme grecque [312a:29] fu autresi si tres grant philosophe que [312a:30] elle osa par pures et urayes raisons [312a:31] reprendre et redarguer le philosophe [312a:32] theophaste qui en son temps tant es- [312a:33] toit renomméz Ci dit de la pucelle [312a:34] Manthoa •xxxi• [312a:35] Se les sciences sont sciibles aux [312a:36] femmes et couuenables à ap- [312a:37] prendre / saches de uray que semblablement [312b:1] leur sont les ars non ueéz Si que tu orras [312b:2] iadis en l'ancienne loy des payens les gens [312b:3] usoient d'endeuinemens de ce qui estoit [312b:4] à auenir par le uol des oysiaulx & par [312b:5] les flames du feu et par les entrailles des [312b:6] bestes mortes et ce estoit une propre art ou [312b:7] science que ilz tenoient en grant dignité [312b:8] en celle art fu souueraine maistresse une [312b:9] pucelle qui fu fille de thirisie qui estoit [312b:10] le tres grant prestre de la cité de thebes [312b:11] si que nous dirions euesque / car ès autres [312b:12] lois les prestres estoient mariéz / ceste [312b:13] femme qui nommée estoit manthoa et [312b:14] flourissoit oû temps de edippus Roy de [312b:15] thebes / fu de si cler et de si grant engin [312b:16] qu'elle sceut toute l'art de piromancie [312b:17] qui est à deuiner par le feu / de la quelle [312b:18] art usoient oû tres ancien temps ceulx [312b:19] de Caldée qui la trouuerent / et autres [312b:20] dient que nambroth le iayant la trou- [312b:21] ua / si n'estoit en son temps nul homme [312b:22] qui mieulx congneust les mouuemens [312b:23] des flames du feu les couleurs / le son qui [312b:24] du feu ist / et aussi tant clerement [312b:25] congnoisçoit les ueines des bestes les go- [312b:26] siers des thoriaulx & les entrailles des bestes [312b:27] que on creoit que par ses ars souuentes foiz [312b:28] contraignoit les esperis à parler et don- [312b:29] ner respons de ce qu'elle uouloit sauoir [312b:30] Oû temps de ceste dame fu thebes des- [312b:31] truite pour le contens des filz de edip- [312b:32] pus le roy / si s'en ala celle demourer [312b:33] en ayse et là fist au temple au dieu ap- [312b:34] pollo qui fu puis en grant renommée [312b:35] elle fina sa uie en ytalye et du nom de [312b:36] ceste dame pour son auctorité fu nom- [312b:37] mée une cité du paÿs et ancores est

--312--

[312v:1] La Cité des dames xxix [312c:1] manthoa de la quelle uirgile fu néz [312c:2] Ci dit de Medée et d'une autre Roy- [312c:3] ne nommée Circes •xxxii• [312c:4] M2edée de la quelle asséz d'istoires font [312c:5] mencion ne sceut pas moins d'art [312c:6] et de science que celle deuant dicte / elle [312c:7] fu fille de othes roy de colcos et de perse [312c:8] moult belle de corsage haulte et droite et [312c:9] asséz plaisant de uiaire / mais de sauoir el- [312c:10] le passa et exceda toutes femmes / elle sauoit [312c:11] de toutes herbes les uertus et tous les en- [312c:12] chantemens que faire se peuent et de nul- [312c:13] le art qui estre puist sceue elle n'estoit [312c:14] ignorente elle faisoit par uertu d'une [312c:15] chançon qu'elle sauoit troubler et obscur- [312c:16] cir l'air / mouuoir les uens des fosséz et [312c:17] cauernes de la terre / commouuoir les terres [312c:18] tempestes en l'air / arrester les fleuues / con- [312c:19] fire poisons / composer feux sans labour [312c:20] pour ardoir quelconques chose qu'elle uou- [312c:21] loit et toutes semblables choses sauoit fai- [312c:22] re / ceste fu celle qui par l'art de son enchan- [312c:23] tement fist conquerre à iason la toison d'or [312c:24] Circes autresi fu royne d'une contrée [312c:25] sur la mer qui siet sur les entrées d'yta- [312c:26] lie / ceste dame sceut tant de l'art d'enchan- [312c:27] tement qu'il n'estoit chose qu'elle uoulsist [312c:28] faire que par uertu de son enchantement [312c:29] ne feist / elle sauoit par uertu d'un beu- [312c:30] urage qu'elle donnoit transmuer corps [312c:31] d'ommes en figures de bestes sauuages & [312c:32] d'oisiaulx pour la quelle chose tesmoigner [312c:33] est escript en l'istoire de ulixes que quant [312c:34] il s'en retournoit après la destruccion [312c:35] de troye cuidant raler en son paÿs de gre- [312c:36] ce fortune et orage de temps transpor- [312c:37] ta ses nefs tant çà et là par maintes [312d:1] tempestes / qu'à la parfin arriuerent au [312d:2] port de la cité de ceste royne Circes mais [312d:3] comme le sage ulixes ne uoulsist mie [312d:4] descendre sans le congié et licence de la [312d:5] royne de celle terre / enuoya ses cheualiers [312d:6] par deuers elle pour sauoir se il lui plai- [312d:7] roit qu'ilz descendissent / mais celle da- [312d:8] me tantost reputant que ilz fussent ses [312d:9] ennemis abeuura les dis cheualiers [312d:10] de son beuurage par quoy tantost fu- [312d:11] rent en ports conuertis et muéz / mais uli- [312d:12] xes ala tantost uers elle et tant fist que [312d:13] ilz furent remis en leur propre forme [312d:14] Et semblablement dient aucuns de [312d:15] dyomedes qui estoit un autre prince de [312d:16] grece que quant il fu au port de circes [312d:17] arriuéz qu'elle fist ses cheualiers muer [312d:18] en oysiaulx qui ancores sont / Les quielx [312d:19] oysiaulx sont asséz grans et d'autre [312d:20] fourme que autres oysiaulx ne sont [312d:21] et sont moult fiers et les appellent [312d:22] ceulx de la contrée dyomedins [312d:23] Demande xpcristine à Raison se il fu on- [312d:24] ques femme qui de soy trouuast au- [312d:25] cune science non par auant sceue [312d:26] •xxxiii• [312d:27] Ie xpcristine qui ces choses entendoye [312d:28] de dame raison lui repliquay [312d:29] sur ce pas en tele maniere • Dame ie uoy [312d:30] bien qu'asséz et à grant nombre trou- [312d:31] uerés femmes apprises en sciences & [312d:32] ars mais uous demande se nulles en [312d:33] sauez qui par uertu de sentement & [312d:34] de soubtilleté d'engin & d'entendement [312d:35] ayent d'elles mesmes trouuées aucu- [312d:36] nes nouuelles ars & sciences necces- [312d:37] saires bonnes et couuenables qui par

--313--

[313r:1] La Cité des dames xxix [313a:1] auant n'eussent esté trouuées ne congneues [313a:2] Car n'est mie si grant maistrise de suiure [313a:3] & apprendre après autre aucune science [313a:4] ia trouuée et congneue comme est trou- [313a:5] uer de soy mesmes chose nouuelle et non [313a:6] accoustumée • Responce • ne doubtes pas [313a:7] du contraire chere amie que maintes no- [313a:8] tables et grans sciences et ars ont esté [313a:9] trouuées par engin & soubtiueté de fem- [313a:10] mes tant en speculacion d'entendement [313a:11] les quelles se demonstrent par escript [313a:12] comme en ars qui se demonstrent en [313a:13] oeuures manuelles et de labour / et de [313a:14] ce donray asséz exemple Et premi- [313a:15] erement te diray de la noble nycostrate [313a:16] que ceulx d'ytalie appellerent carmentis [313a:17] Ceste dame fu fille du roy d'archade [313a:18] nommé pallent / elle estoit de merueil- [313a:19] leux engin et douée de dieu d'especiaulx [313a:20] dons de sauoir / grant clergece estoit [313a:21] ès letres grecques / et tant ot bel & sage [313a:22] lengage et uenerable faconde que les [313a:23] poetes de lors qui d'elle escriprent faignirent [313a:24] en leurs dictiéz qu'elle estoit amée du [313a:25] dieu mercurius et un filz qu'elle auoit [313a:26] eu de son mari qui en son temps fu de [313a:27] moult grant sauoir dirent qu'elle l'a- [313a:28] uoit eu d'icellui dieu/ ceste dame par [313a:29] certaines mutacions qui auindrent [313a:30] en la terre où elle estoit se transporta [313a:31] de son paÿs / son filz et grant foison [313a:32] peuple qui la suiui auec elle à grant [313a:33] nauire en la terre d'ytalye et arriua [313a:34] sur le fleuue du tibre / là descendi [313a:35] si monta sur un hault mont qu'elle [313a:36] nomma du nom de son pere palentin [313a:37] sur le quel mont la cité de romme [313a:38] fu puis fondée / Là celle dame auec [313b:1] son filz & ceulx qui suiuie l'auoient fonda [313b:2] un chastel / Et comme elle eust trouuéz les [313b:3] hommes du paÿs comme tous bestiaulx [313b:4] escript certaines lois ès quelles elle leur [313b:5] enioignoit à uiure par ordre de droit uin- [313b:6] drent et yssirent qui premierement y es- [313b:7] tabli lois / ceste noble dame sceut par inspi- [313b:8] racion diuine et par esperit de prophe- [313b:9] cie dont auec les autres graces qu'elle [313b:10] auoit singuliere especiaulté lui en estoit [313b:11] donnée / comment celle terre deuoit estre [313b:12] le temps auenir anoblie de excellence [313b:13] & de renommée sur tous les paÿs du [313b:14] monde / si lui sembla que ce ne seroit pas [313b:15] chose honneste que quant la haultece de [313b:16] l'empire de romme uendroit qui tout le [313b:17] monde deuoit seignourir que ilz usas- [313b:18] sent de letres et de karacteres estran- [313b:19] ges et mendres d'autres paÿs / Et affin [313b:20] aussi qu'elle monstrast sa sapience et [313b:21] l'excellence de son engin aux siecles [313b:22] auenir / tant fist et tant estudia que [313b:23] elle trouua propres letres du tout dif- [313b:24] ferenciées des autres nacions / c'est as- [313b:25] sauoir l'a•b•c• et l'ordenance du latin [313b:26] l'assemblée d'icelles / et la difference des [313b:27] uoyeux et des mutes / et toute l'entrée de [313b:28] la science de gramaire / les quelles letres [313b:29] & science elle bailla et apprist aux gens [313b:30] et uolt que communement fust sceu / si [313b:31] ne fu pas petite science ne pou prouf- [313b:32] fitable que ceste femme trouua ne dont [313b:33] petit gré lui doye estre sceu / Car pour [313b:34] la soubtiueté de la dicte science / et pour la [313b:35] grant utilité et bien qui au monde [313b:36] en est ensuiui on peut dire que oncques [313b:37] chose plus digne ne fu trouuée au mon- [313b:38] de / Et de ce benefice n'ont pas esté

--313--

[313v:1] La Cité des dames xxix [313c:1] ingras les ytaliens & à bon droit / à qui ceste [313c:2] chose fu tant merueilleuse que ilz ne reputent [313c:3] mie seulement ceste femme plus que homme [313c:4] mais déesse pour la quelle chose meismes [313c:5] en sa uie l'onorerent d'onneurs diuines / et [313c:6] quant elle fu morte ilz lui ediffierent un [313c:7] temple que ilz dedierent en son nom & fu [313c:8] fait au pié de la montaigne où elle auoit [313c:9] demouré / et pour donner à celle dame perpe- [313c:10] tuelle memoire prirent plusieurs noms de [313c:11] la science que elle ot trouuée / et aussi don- [313c:12] nerent nom d'elle à plusieurs de leurs choses [313c:13] sicomme eulx mesmes de celle contrée pour [313c:14] la science du latin qui par celle dame '' se ap- [313c:15] pellerent '' fu la trouuée '' par grant honneur [313c:16] latins / et qui plus est pour ce que yta en latin qui [313c:17] ueult dire en françois ouyl est la souuerai- [313c:18] ne affirmacion d'icellui lengage latin / [313c:19] ne leur souffit mie encore que ycelle con- [313c:20] trée feust appellée terre latine / ains uoul- [313c:21] drent que tout le paÿs de oultre les mons [313c:22] qui moult est grant et large et où a main- [313c:23] tes diuerses contrées & seignouries fust [313c:24] appellé ytalye / De ceste dame carmentis [313c:25] furent nomméz dictiéz carmen en latin [313c:26] & mesmes les rommains qui depuis uindrent [313c:27] lonc temps après nommerent une des [313c:28] portes de la cité de romme carmentelle [313c:29] les quieulx noms pour quelconques pro- [313c:30] sperité que les rommains ayent eue ne [313c:31] pour haultece de quelconques de leurs [313c:32] empereurs ne changierent puis sicomme [313c:33] il appert iusques au iour d'uy qu'encores [313c:34] durent Et que ueulx tu plus belle fil- [313c:35] le peut on greigneur sollempnité dire [313c:36] d´omme ne de mere / mais ne cuides mie [313c:37] que ceste ait esté seule au monde par [313d:1] qui sciences plusieurs & diuerses ayent [313d:2] esté trouuées Ci dit de Minerue qui [313d:3] trouua maintes sciences et la mani- [313d:4] ere de faire armeures de fer et d'acier [313d:5] •xxxiiii• [313d:6] M2inerue si que toy mesmes en as ail- [313d:7] leurs escript fu une pucelle de grece [313d:8] & fu surnommée pallas / ceste pucelle fu [313d:9] de tant grant excellence en engin que la [313d:10] fole gent de lors pour ce que ilz ne sauoient [313d:11] pas bien de quieulx parens elle estoit [313d:12] & lui ueoient faire de choses qui oncques n'a- [313d:13] uoient esté en usage distrent que elle [313d:14] estoit déesse uenue du ciel / car de tant que [313d:15] moins congnoisçoient sa uenue si que [313d:16] dit bocace de tant leur fu plus merueil- [313d:17] lable le grant sauoir d'elle / sur toutes [313d:18] femmes en son temps ceste fu soubtille [313d:19] et de grant entendement / non mie seu- [313d:20] lement en une chose / mais generaument [313d:21] en toutes / elle trouua par sa soubtiueté [313d:22] aucunes letres grecques que on appelle [313d:23] Caracteres par les quelles on peut met- [313d:24] tre une grant narracion de choses en es- [313d:25] cript en l'espace de bien pou de letres [313d:26] et de brieue escripture / des quelles [313d:27] au iour d'uy ancores usent les grieux [313d:28] qui fu moult belle inuencion & soubtiue [313d:29] à trouuer / elle trouua nombres et ma- [313d:30] nieres de compter & d'assembler sommes [313d:31] soubz briefté / et à tout dire tant auoit [313d:32] l'esperit enluminé de sauoir qu'elle [313d:33] trouua plusieurs ars & ouurages à [313d:34] faire qui oncques n'auoient esté trou- [313d:35] uéz / l'art de la leine et de faire draps [313d:36] trouua toute / & fu la premiere qui on- [313d:37] ques s'auisast de brebis tondre de

--314--

[314r:1] La Cité des dames xxix [314a:1] Laine charpir pigner carder à diuers outilz [314a:2] netoyer amolir à broches de fer filler à la [314a:3] quenoulle puis les outilz à faire le drap [314a:4] & comment il seroit tissu Item elle trou- [314a:5] ua l'usage de faire l'uile des fruis de terre [314a:6] des oliues et d'autres fruis presser & entirer [314a:7] la liqueur / ITem elle trouua l'usage de [314a:8] faire l'uile des fruis de terre des oliues & [314a:9] d'autres fruis presser & en tirer la liqueur [314a:10] Item elle trouua l'art et usages de faire chars [314a:11] et charrettes à porter choses aysiéement [314a:12] d'un lieu en autre Item plus fist ceste [314a:13] dame & qui plus semble merueillable pour [314a:14] ce que c'est loings de nature de femme que [314a:15] elle de tele chose s'auisast / car elle trouua [314a:16] l'art et la maniere de faire le harnois & les ar- [314a:17] meures de fer et d'acier de quoy les cheuali- [314a:18] ers et les gens d'armes usent en bataille & [314a:19] dont ilz cueuurent leur corps qu'elle bailla [314a:20] premierement à ceulx d'athenes à qui elle [314a:21] apprist l'usage d'ordener ost et batailles & [314a:22] la maniere de combatre en ordre arrengée [314a:23] Item elle trouua premierement fleu- [314a:24] tes & flaiolz trompes et instrumens de [314a:25] bouche / ceste dame auec la grant uertu [314a:26] d'entendement qu'elle auoit fu tout son [314a:27] temps uierge et pour la grant chasteté [314a:28] dont elle estoit distrent les poetes en [314a:29] leurs fictions que uulcan le dieu du feu [314a:30] auoit longuement luitié à elle / & que fina- [314a:31] blement elle le uainqui et le surmonta [314a:32] qui estoit à dire qu'elle surmonta l'ar- [314a:33] deur et concupiscence de la char qui don- [314a:34] ne grant assault en ieunece / Les atheni- [314a:35] ens orent en si grant reuerence ceste [314a:36] pucelle que ilz l'aouroient comme dées- [314a:37] se & l'appelloient déesse d'armes et de [314a:38] cheualerie pour ce que premiere en trouua [314b:1] l'usage / & aussi l'appelloient déesse de sauoir [314b:2] pour la grant science qui en elle abondoit [314b:3] Après sa mort lui firent à athenes edif- [314b:4] fier un temple consacré en son nom / et [314b:5] en cellui temple assirent son ymage qui es- [314b:6] toit en la figure et semblance d'une pu- [314b:7] celle / oû quel ymage signiffierent sapi- [314b:8] ence et cheualerie / si auoit celle ymage [314b:9] les yeulx terribles et crueulx pour ce que che- [314b:10] ualerie est ordenée pour excecuter rigueur [314b:11] de iustice / et aussi signiffioit que on congnoist [314b:12] pou souuent à quel fin tent l'entencion du [314b:13] sage / elle auoit la teste heaumée qui signif- [314b:14] fioit que cheualier doit auoir force ou adur- [314b:15] cy & constant courage ès fais des armes [314b:16] et aussi signiffioit que les conseulz des sa- [314b:17] ges sont couuers secrés et muciéz / elle estoit [314b:18] uestue d'un haubert qui signiffioit la puis- [314b:19] sance de l'estat de cheualerie et nottoit [314b:20] aussi que le sage estoit tous iours arméz [314b:21] contre les mouuemens de fortune soit oû [314b:22] bien oû el mal / elle tenoit une hance ou [314b:23] une lance tres longue qui estoit à dire [314b:24] que le cheualier doit estre le baston de iu- [314b:25] stice / et signiffioit autressi que le sage fiche [314b:26] ses dars de moult loings / elle auoit pen- [314b:27] du au col une targe ou un escu de cristal [314b:28] qui signiffioit que le cheualier doit tous [314b:29] iours estre esueillié et ueoir par tout sur [314b:30] la deffence du paÿs et du peuple / aussi [314b:31] signiffioit que au sage sont toutes choses [314b:32] appertes et magnifestes / oû milieu de [314b:33] celle targe auoit pourtrait la teste de [314b:34] une serpent que on nommoit gorgon qui [314b:35] signiffioit que le cheualier doit estre [314b:36] cauteilleux et agaitant sur les enne- [314b:37] mis comme le serpent / estoit aussi à [314b:38] dire que le sage est auisié de toutes les

--314--

[314v:1] La Cité des dames xxix [314c:1] malices de quoy on lui pourroit nuire / mirent [314c:2] aussi coste celle ymage comme pour la gar- [314c:3] der un oisel qui uole par nuit que on nom- [314c:4] me çuete qui signiffioit que le cheualier doit [314c:5] aussi bien estre de nuit que de iour toutprest [314c:6] pour la deffence ciuille se mestier est / aussi [314c:7] signiffioit que le sage ueille à toute heure [314c:8] sur ce qui lui est propice à faire / ceste dame [314c:9] fu par lonc temps tenue en si grant reueren- [314c:10] ce et tant ala sa grant renommée que en [314c:11] plusieurs lieux establirent temples en son [314c:12] nom / & meismement lonc temps après que [314c:13] les rommains estoient en leur grant puis- [314c:14] sance mirent son ymage auec leurs au- [314c:15] tres dieux Ci dit de la Royne Cerés [314c:16] qui trouua l'art de labourer les terres & [314c:17] maintes autres ars ••xxxu• [314c:18] C2erés qui fu ès tres ancians aages [314c:19] Royne du royaume des siculiens [314c:20] ot prerogatiue de trouuer par soubtille- [314c:21] té d'engin premierement la science et [314c:22] usage du cultiuement des terres et des [314c:23] outilz qui y appartiennent / elle enseigna [314c:24] à ses subgéz à dompter et apriuoiser les [314c:25] beufs et à les accoustumer à estre accou- [314c:26] pléz au iouc / trouua aussi la charrue & [314c:27] leur monstra la maniere comment fen- [314c:28] droient et partiroient la terre auec ferre- [314c:29] mens et tout le labour qui y appartient [314c:30] et après leur enseigna à giter semence [314c:31] sur celle terre et couurir / et après quant [314c:32] celle semence se fu parcreue et multipliée [314c:33] monstra comment ilz soyeroient les blefs [314c:34] et par batre de fléaulx les osteroient [314c:35] des espis / puis enseigna à le mouldre [314c:36] entre pierres dures par engin et com- [314c:37] ment molins feroient et aps de la [314d:1] farine apprist à confire et à faire pain & [314d:2] ainsi ceste dame apprist et enseigna aux [314d:3] hommes qui auoient accoustumé comme be- [314d:4] stes à uiure de glans de bléz sauuages de pom- [314d:5] mes et de cenelles à user de plus couuenables [314d:6] pasture / Encore fist plus ceste dame / car [314d:7] les gens de lors qui auoient accoustumé [314d:8] de demourer çà et là par bois et par lieux [314d:9] sauuages uagans comme bestes fist assem- [314d:10] bler à grans tourbes et leur apprist à fai- [314d:11] re uilles et citéz maisonnées ès quelles ilz [314d:12] demourassent ensemble / et ainsi par ceste [314d:13] dame fu ramené le siecle de bestialeté à [314d:14] uie humaine et raisonnable / De ceste cerés [314d:15] faignirent les poetes la fable comment [314d:16] sa fille lui fu rauie par pluto le dieu [314d:17] d'enfer / et pour l'auctorité de son sauoir [314d:18] & le grant bien qu'elle auoit procuré au mon- [314d:19] de l'aourerent les gens de lors et l'appel- [314d:20] lerent déesse des bléz [314d:21] Ci dit de ysys qui trouua l'art de fai- [314d:22] re les courtillages et de planter plan- [314d:23] tes •xxui• [314d:24] Y2sys semblablement fu une dame [314d:25] de si grant sauoir oû fait de la- [314d:26] bour qu'elle ne fu pas tant seulement [314d:27] nommée Royne d'egipte / mais tres singu- [314d:28] liere et especiale dëesse des egipciens / de [314d:29] ceste ysys parle la fable que iupiter l'a- [314d:30] ma et comment il la tourna en uache & [314d:31] puis comment elle redeuint en sa premiere [314d:32] fourme qui sont toutes signiffiances de [314d:33] son grant sauoir / si que toy meismes [314d:34] as touchié en ton liure de othéa / elle [314d:35] trouua aucunes manieres de letres abre- [314d:36] giées qu'elle apprist aux egipciens / et [314d:37] leur donna fourme de leur lengage

--315--

[315r:1] La Cité des dames xxix [315a:1] trop lonc abregier / Ceste fu fille de yna- [315a:2] cus roy des grieux et seur de foroneus qui [315a:3] moult fu sages et se transporta celle da- [315a:4] me par aucun accident de grece en egipte [315a:5] auec son dit frere / là leur apprist entre [315a:6] les autres choses l'usage des courtillages [315a:7] & de faire plantes et antés de diuers es- [315a:8] tocs / elle donna et ordonna certaines lois [315a:9] bonnes et droiturieres apprist aux gens [315a:10] d'egipte qui uiuoient rudement et sanz [315a:11] loy iustice n'ordenance / à uiure par ordre [315a:12] de droicture et à brief parler tant y [315a:13] fist que uiue et morte l'orent en tres grant [315a:14] reuerence et par tout le monde ala sa [315a:15] renommée tant qu'en toutes parties [315a:16] lui furent establis temples et oratoires [315a:17] et mesmes à romme oû temps de leur [315a:18] haultece firent les rommains ediffier [315a:19] un temple en son nom où ilz ordenerent [315a:20] sacrefices et oblacions & grans sollempni- [315a:21] téz en la maniere que on auoit accoustu- [315a:22] mé de lui faire en egipte Le mary [315a:23] de ceste noble dame fu nommé apis qui [315a:24] selon l´erreur des payens fu filz du dieu [315a:25] iupiter et de nyobe fille de phoroneus [315a:26] dont les histoires anciannes et les poe- [315a:27] tes sont asséz mencion [315a:28] Du grant bien qui est uenu au siecle [315a:29] par ycelles dames •xxxuii• [315a:30] Dame i'ay grant admiracion de ce [315a:31] que ouy dire uous ay que tant [315a:32] de bien soit uenu au siecle par cause d'en- [315a:33] tendement de femme et ces hommes com- [315a:34] munement dient que leur sauoir est [315a:35] comme chose de nul pris / et est un repro- [315a:36] che que on dit communement quant on [315a:37] raconte de quelque folie / de dire c'est [315b:1] sauoir de femme / & ces hommes commune- [315b:2] ment dient que leur sauoir est comme chose [315b:3] de nul pris / et est un reprocher que on dit [315b:4] communement quant on raconte de quel- [315b:5] que folie de dire c'est sauoir de femme / et [315b:6] à brief dire l'oppinion et dit des hommes [315b:7] communement est que elles n'ont seruy [315b:8] au monde ne seruent fors de porter en- [315b:9] fans et de filler • Responce • Or peus tu [315b:10] congnoistre la grant ingratitude de ceulz [315b:11] qui ce dient et ilz sont comme ceulx qui [315b:12] uiuent des biens et ne sceuent dont ilz leur [315b:13] uiennent ne graces n'en rendent à nullui [315b:14] Et aussi tu peus ueoir clerement comment [315b:15] Dieux qui riens ne fait sanz cause a uoulu [315b:16] monstrer aux hommes que il ne desprise [315b:17] le sexe femenin ne que le leur quant il lui [315b:18] a pleu conceder qu'en ceruelle de femme [315b:19] ait si grant entendement que non mie [315b:20] seulement soient abilles à apprendre & [315b:21] retenir les sciences / mais trouuer d'elles [315b:22] meismes toutes nouuelles / uoire sciences [315b:23] de si grant utilité et proufftt au monde [315b:24] que riens n'est plus neccessaire / si que [315b:25] tu peus ueoir d'icelle carmentis dont or [315b:26] ains te parlay qui trouua les letres latines [315b:27] aux quelles dieu a esté tant fauorable et [315b:28] tant a multipliée la science que trouua celle [315b:29] dame que auques toute la gloire des letres [315b:30] ebrayques et grecques qui tant furent [315b:31] en grant pris ou effaciée et que pres que [315b:32] toute europpe qui contient moult grant [315b:33] partie et espace de la terre use de ces [315b:34] letres / des quelles sont fais et composéz [315b:35] sicomme infinis / liures et uolumes de tou- [315b:36] tes facultéz où sont mis et gardéz en [315b:37] perpetuelle memoire les fais des hommes

--315--

[315v:1] La Cité des dames xxix [315c:1] & les nobles et excellens gloires de dieu / les [315c:2] sciences et les ars et que on ne die que ycestes [315c:3] choses te die par faueur / ce sont les propres [315c:4] paroles de bocace des quelles la uerité est [315c:5] nottoire et magnifeste / Si peus conclurre [315c:6] que les biens que celle femme a fais sont [315c:7] infinis / car par elle sont hommes quoy [315c:8] que ilz ne le recongnoiscent tiréz hors de [315c:9] ignorence et mis en congnoissance / par el- [315c:10] le ilz ont l'art d'enuoyer les secrés de leurs [315c:11] pensées et entencions si loings que ilz ueulent [315c:12] de notiffier et faire sauoir par tout ce [315c:13] qui leur plaist et semblablement sauoir [315c:14] les choses passées et presentes et aucunes [315c:15] à auenir / de rechief par la science de celle [315c:16] femme peuent faire hommes acors et ioin- [315c:17] dre amistiéz à plusieurs personnes lontai- [315c:18] nes de eulx et par responces que ilz donnent [315c:19] les uns aux autres eulx entre congnoistre [315c:20] sanz s'entre ueoir / et à brief parler tout le [315c:21] bien qui uient de letres ne pourroit estre [315c:22] raconté car ilz descripsent et font enten- [315c:23] dre et congnoistre dieu / les choses celes- [315c:24] tes la mer la terre toutes personnes et [315c:25] toutes choses / ie te demande où fu oncques [315c:26] homme qui plus de bien feist •• [315c:27] Encore de ce mesmes • xxxuiii • [315c:28] Et pareillement où fu oncques hom- [315c:29] me par qui au monde plus de bien [315c:30] auenist qu'il a fait par celle noble royne [315c:31] ceres dont ie t'ay cy deuant dit qui pour- [315c:32] ra iamais acquerir nom de plus grant [315c:33] louange comme de ramener les hommes [315c:34] uagues et sauuages abitans ès bois comme [315c:35] bestes cruelles sans loy de iustice demourer [315c:36] ès uilles et citéz et les apprendre à user [315d:1] de droit & leur auoir pourchacié uitaille de [315d:2] meilleur pasture que glans et que pommes [315d:3] sauuages / c'est assauoir fourmens et bléz [315d:4] par la quelle pasture les hommes ont [315d:5] le corps plus bel plus cler et plus net et les [315d:6] membres plus fors et plus mouuables com- [315d:7] me ce soit uiande plus confortatiue et [315d:8] plus couuenable à nature humaine & [315d:9] la terre plaine de chardons d'espines & [315d:10] de buissons mal composée & plaine d'arbres [315d:11] sauuages auoir appris de l'embellir & [315d:12] nettoier par labour et semer de semence [315d:13] la quelle par la coultiueure de nuit de [315d:14] sauuage en franche et domistique oû [315d:15] prouffit commun et publique / et ainsi [315d:16] par celle dame nature humaine receut [315d:17] ce prouffit que le rude sauuage siecle [315d:18] fu muéz en ciuil et citoyen / et les engins [315d:19] des hommes uagues et pareceux estans [315d:20] ès cauernes d'ignorence mua attraÿ [315d:21] & ramena à la haultece de contempla- [315d:22] cion et excercitacions couuenables et [315d:23] ordena aucuns hommes ès champs pour [315d:24] faire les labours par les quieulx tant [315d:25] de uilles et de citéz sont remplies / et ceulz [315d:26] soustenus qui font les autres oeuures [315d:27] neccessaires à uiure Ysys semblable- [315d:28] ment ès courtillages qui pourroit som- [315d:29] mer le grant bien qu´elle procura au [315d:30] siecle de donner maniere d´esleuer plan- [315d:31] tes d´arbres portans tant de bons fruis [315d:32] et de toutes bonnes herbes tant couue- [315d:33] nables à la nourriture de l´omme / / [315d:34] Minerue aussi qui pouruey de son [315d:35] sauoir nature humaine de maintes [315d:36] choses tant neccessaires comme de ueste-

--316--

[316r:1] La cité des dames xxix [316a:1] mens de laine qui auant ne se uestoient fors [316a:2] de piaulx de bestes osta de la peine que ilz [316a:3] auoient de porter leurs choses neccessaires [316a:4] entre bras d'un lieu à autre par leur trou- [316a:5] uer la maniere de faire chars et charretes [316a:6] pour leurs secours / Et aux nobles et cheualiers [316a:7] trouuer et donner l'art et l'usage de faire [316a:8] harnois pour couurir leur corps pour plus [316a:9] grant seurté en guerre trop plus bel plus [316a:10] fort et plus couuenable que deuant ne [316a:11] l'auoient qui estoit seulement de cuyr [316a:12] de bestes / xpcristine et ie dis adont à elle / ha [316a:13] dame or apperçoy par ce que uous dites [316a:14] plus que oncques mais la tres grant ingra- [316a:15] titude & descongnoissance d'iceulx hom- [316a:16] mes qui tant mesdient des femmes / car [316a:17] non obstant que il me semblast que asséz [316a:18] cause souffisant y auoit de non les blas- [316a:19] mer par ce que femme est à tout home [316a:20] mere et les autres biens que on uoit ma- [316a:21] gnifestement que generaument femmes [316a:22] font à hommes / urayement uoy cy droit [316a:23] comble de benefices & à souueraine largece [316a:24] que ilz ont receu et reçoiuent d'elles / Or [316a:25] se taisent or se taisent d'or en auant [316a:26] les clercs mesdisans de femmes ceulx qui en [316a:27] ont parlé en blasme et qui en parlent en leurs liures et dictiéz et tous leurs com- [316a:28] plisses et consors et baissent les yeulx de [316a:29] honte de ce que tant en ont osé dire / con- [316a:30] siderant la uerité qui contredit à leurs [316a:31] dis / uoyant ceste noble dame carmentis [316a:32] la quelle par la haultece de son entende- [316a:33] ment les a appris comme leur maistres- [316a:34] se à l'escole / ce ne peuent ilz nier / la leçon [316a:35] de la quelle sauoir se tiennent tant haul- [316a:36] tains & honoréz c'est assauoir les nobles [316b:1] letres du latin / Mais que diront les no- [316b:2] bles et les cheualiers dont tant ya et c'est [316b:3] chose contre droit qui mesdient si generau- [316b:4] ment de toutes femmes refraignent leur [316b:5] bouche d'or en auant auisant que le usage [316b:6] des armes porter faire batailles et combatre [316b:7] en ordenance du quel mestier tant s'alosent [316b:8] & tiennent grans leur est uenu et donné [316b:9] d'une femme / et generaument tous hom- [316b:10] mes qui uiuent de pain & qui ciuilement [316b:11] uiuent ès citéz par ordre de droit / et aus- [316b:12] si ceulx qui cultiuent les gaignages ont [316b:13] ilz cause de blamer & debouter tant fem- [316b:14] mes comme plusieurs de eulx font pensant [316b:15] ces grans benefices / certes non / et que par femmes c'est assauoir / minerue / cerés / et [316b:16] ysys leur sont uenus tant de prouffis / [316b:17] desquieulx benefices ont leur uie à honneur [316b:18] & s'en uiuent et uiuront à tous iours / sont [316b:19] ce choses à peser / Sans faille dame il [316b:20] me semble que la doctrine d'aristote qui [316b:21] moult a prouffité à l'engin humain & [316b:22] dont on tient si grant compte et à bon droit [316b:23] ne de tous les autres philosophes qui onc- [316b:24] ques furent n'est point de pareil prouf- [316b:25] fit au siecle comme ont esté et sont les [316b:26] oeuures faictes par le sauoir des dictes [316b:27] dames / Et elle à moy dist / Cestes ne [316b:28] furent pas seules ains en yot maintes [316b:29] autres dont d´aucunes te diray [316b:30] Ci dit de la pucelle Areine qui trouua [316b:31] l'art de taindre les laines & faire les draps [316b:32] ouuréz que on dit de haulte lice / et [316b:33] aussi trouua l'art de cultiuer le lin [316b:34] et faire toiles • [316b:35] Non mie uoirement • •xxxix •• [316b:36] sanz plus par ycelles dames a

--316--

[316v:1] La Cité des dames xxix [316c:1] dieu uoulu pourueoir au monde de plusieurs [316c:2] choses couuenables et neccessaires / mais sem- [316c:3] blablement par maintes autres sicomme par [316c:4] une pucelle de la terre d'aise qui fu nommée [316c:5] Arenie fille de ydomete tholophone / la quelle [316c:6] de merueilleuse soubtiueté et engin estoit [316c:7] et tant se soubtiua qu'elle fu la premiere [316c:8] qui trouua l'art de taindre laines en diuer- [316c:9] ses couleurs et à tissir ouurages en draps [316c:10] sicomme font paintres en la maniere que [316c:11] nous dirions ces draps de haulte lice & [316c:12] en tout fait de tisserie fu de merueilleuse [316c:13] soubtiueté / et fu celle dont la fable dit [316c:14] qu'elle estriua à pallas qui la mua en y- [316c:15] raigne Autre science plus neccessaire [316c:16] trouua ceste femme / car ce fu celle qui [316c:17] premierement trouua la maniere du [316c:18] lin et chanure cultiuer ordener / Royr / [316c:19] teiller / cerancer et filler à la quenoulle [316c:20] & faire toiles / la quelle chose me semble [316c:21] a esté asséz neccessaire au monde quoy [316c:22] que l'excercite en soit par plusieurs hom- [316c:23] mes reprouchié aux femmes / ceste arey- [316c:24] ne aussi trouua l'art de faire rois las [316c:25] et filléz à prendre oysiaulx et les pois- [316c:26] sons et trouua l'art de pescherie & de [316c:27] prendre et deceuoir les fortes et cruel- [316c:28] les bestes sauuages par filéz et Rois & [316c:29] les connins et lieures et aussi les oyseaulz [316c:30] dont par auant riens ne sauoient / si ne [316c:31] fist pas en ce comme il me semble ceste [316c:32] femme petit seruice au monde qui depuis [316c:33] en a eu et a maint ayse et maint prou- [316c:34] fit Non obstant que aucuns aucteurs [316c:35] et mesmement cellui poete bocace qui [316c:36] raconte ces dites choses ont dit que le [316c:37] siecle ualoit mieulx quant la gent ne [316d:1] uiuoient fors de cenelles et de glans / et [316d:2] ne uestoient ne mais les piaulx des bestes [316d:3] que il n'a fait depuis que les choses à [316d:4] plus delicatiuement uiure leur ont esté [316d:5] enseignées / mais sauue sa grace et de [316d:6] tous ceulx qui uouldroyent dire que [316d:7] preiudice soit au monde que tele chose pour [316d:8] l'aise et nourrissement du corps humain [316d:9] fussent trouuées / Ie dis que de tant que [316d:10] créature humaine reçoit plus de biens [316d:11] de graces et de grans dons de dieu [316d:12] tant plus est tenue de le mieulx seruir [316d:13] & que se elle use mal des biens que son [316d:14] créateur lui a promis & ottroyéz à en user [316d:15] bien et couuenablement & que pour usa- [316d:16] ge d'omme et de femme fist que ce ui- [316d:17] ent de la mauuaistié & peruersité de [316d:18] ceulx qui mal en usent / et non pas que [316d:19] les choses de soy ne soient tres bonnes [316d:20] et prouffitables à en auoir l'usage & [316d:21] à s'en ayder licitement / et ihesucrist lui [316d:22] meismes en sa personne le nous mon- [316d:23] stra car il usa de pain / de uin / de char / [316d:24] de poisson / de robe de couleur / de linge [316d:25] et de tous si fais neccessaires / la quelle [316d:26] chose n'eust point fait se mieulx fust [316d:27] user de glans et de cenelles / et grant [316d:28] honneur fist à la science que seres / [316d:29] trouua / c'est à sauoir au pain quant il [316d:30] lui plot donner à homme et femme son [316d:31] digne corps soubz l'espece de pain & [316d:32] que ilz en usassent Ci dit de pamphile [316d:33] qui trouua l'art de traire la soye des [316d:34] uers et de la taindre et faire draps de [316d:35] soye •xl• [316d:36] De sciences trouuées par femmes [316d:37] bonnes couuenables & prouffitables

--317--

[317r:1] La Cité des dames xxix [317a:1] entre les autres ne fait mie à oublier cel- [317a:2] le que trouua la noble pamphile qui fu [317a:3] du paÿs de grece / ceste dame fu de tres [317a:4] soubtil engin en diuers ouurages & tant [317a:5] se delicta à inuestiguer et encercher cho- [317a:6] ses estranges qu'elle fu la premiere qui [317a:7] trouua toute l'art de la soye/ car sicomme [317a:8] elle fust moult speculatiue et ymagi- [317a:9] natiue elle auisa les uers qui font la [317a:10] soye naturellement sus les branches des [317a:11] arbres oû paÿs où elle estoit / si prist [317a:12] des bocetes que ces uers auoient faites [317a:13] qu'elle uit moult belles / et prist les fil- [317a:14] les de plusieurs ensemble à assembler [317a:15] puis esprouua se belle tainture en di- [317a:16] uerses couleurs prendroit cellui fil / et [317a:17] quant elle ot tout ce essayé ueu que bel- [317a:18] le chose estoit / elle se prist à faire et à [317a:19] tissir les draps de soye pour la quelle [317a:20] chose de la science de ceste femme est [317a:21] uenu grant beauté et prouffit au monde [317a:22] multipliée en toutes terres / car dieux [317a:23] en est honoréz & seruis en plusieurs pa- [317a:24] remens & en sont fais les nobles robes [317a:25] et paremens des prelas au diuin office [317a:26] & aussi des empereurs et des roys & [317a:27] princes et mesmement au peuple d'au- [317a:28] cune terre qui n'use d'autres uestemens [317a:29] par ce qu'ilz n'ont nulles laines et ont [317a:30] foison uers [317a:31] Ci dit de Thamar qui fu souueraine [317a:32] maistresse en l'art de painterie et d'u- [317a:33] ne autre semblablement qui fu nommee [317a:34] yrane et de marcia la rommaine •xli• [317a:35] Que ueulx tu que ie te die se natu- [317a:36] re de femme est abile et promp- [317a:37] te à apprendre les sciences speculatiues [317b:1] & aussi à les trouuer & semblablement les [317b:2] ars manuelles / ie te promet que aussi est [317b:3] elle tres propre et tres soubtiue à les exce- [317b:4] cuter et mettre à oeuure tres soubtiuement [317b:5] quant apprises les a / si qu'il est escript d'u- [317b:6] ne femme qui ot nom thamar qui fu de [317b:7] si grant soubtiueté en l'art et science de [317b:8] painterie qu'elle en estoit à son uiuant la [317b:9] souueraine que on sceust ceste ce dit boca- [317b:10] ce fu fille de nicon paintre & fu oû temps [317b:11] de la nonentiesme olimpe / olimpe estoit [317b:12] un iour d'une solempnité ainsi appellée [317b:13] en la quelle on faisoit diuers gieux & [317b:14] cellui qui gaignoit on lui ottroioit ce que [317b:15] il demandoit qui fust chose raisonnable [317b:16] La quelle feste et gieux se faisoient en [317b:17] l'onneur du dieu iupiter & estoit cele- [317b:18] brée de •ui• •ans en •ui• •ans •iiii• ans francs [317b:19] entre •ii• & ordena ceste feste premiere- [317b:20] ment hercules & du premier commence- [317b:21] ment qu'elle fut instituée faisoient leur [317b:22] date ainsi que font les xpcrestiens de l'in- [317b:23] carnacion de ihesucrist / ceste thamar [317b:24] toutes communes oeuures de femmes lais- [317b:25] sées par soubtiueté d'engin suiui l'art de [317b:26] son pere dont oû temps que regnoit ar- [317b:27] chelaon sus les macedonnois elle eut [317b:28] singuliere louange en tant que ceulx [317b:29] de la contrée de Euphese qui aouroient [317b:30] la déesse Dyane firent par grant cure [317b:31] paindre à ceste thamar en un tablet [317b:32] l'ymage de leur déesse [317b:33] le quel ilz garderent \ après tres lonc [317b:34] temps en grant dignité comme chose [317b:35] faicte par souueraine excellence et soub- [317b:36] tiueté et ne monstroient cel ymage fors [317b:37] à la feste et solempnité de la déesse

--317--

[317v:1] La Cité des dames xxix [317c:1] la quelle painture comme elle durast par tres [317c:2] grant aage porta si tres grant tesmoing de [317c:3] la soubtiueté de celle femme que iusques [317c:4] au iour d'uy est faite mencion de son engin [317c:5] En ceste science de painterie fu autresi [317c:6] si souuerainement apprise une autre femme [317c:7] mesmement de grece / la quelle painture [317c:8] comme elle durast par tres grant aage por- [317c:9] ta si tres grant tesmoing de la soubtiueté [317c:10] de celle femme que iusques au iour d'uy [317c:11] est faicte mencion de son engin En ces- [317c:12] te science de painterie fu autresi souue- [317c:13] rainement apprise une autre femme mes- [317c:14] mement de grece la quelle fu nommée [317c:15] yrane qu'elle passa tous ceulx du mon- [317c:16] de en son temps / ceste fu disciple d'un pain- [317c:17] tre appellé cracin qui estoit souuerain ou- [317c:18] urier / mais celle fu tant soubtiue et tant [317c:19] apprist de la science qu'elle passa et exce- [317c:20] da son maistre merueilleusement / laquelle [317c:21] chose tourna à la gent de lors à si grant [317c:22] merueille que pour memoire d'elle firent [317c:23] faire son ymage qui estoit comme une [317c:24] pucelle qui paignoit et l'assirent par hon- [317c:25] neur entre les ymages des souuerains [317c:26] ouuriers de certains ouurages qui auoi- [317c:27] ent esté deuant elle / car tele coustume [317c:28] auoient les ancians que ilz honnouroient [317c:29] tant ceulx qui passoient les autres en [317c:30] aucune excellence feust de leur memoi- [317c:31] re perpetuelle au monde [317c:32] ilz faisoient mettre leur ymages [317c:33] en haulx et honnourables lieux [317c:34] Marcia la rommaine qui aussi [317c:35] fu uierge de moult grant uertu en no- [317c:36] ble uie et en meurs comment autresi de [317d:1] noble engin en l'art de painterie / ceste par si [317d:2] grant art en ouura et si magistraument [317d:3] qu'elle en passoit tous hommes & meisme- [317d:4] ment gays et spolin qui estoient reputéz [317d:5] les souuerains paintres du monde en leur [317d:6] temps / à tout dire elle surmonta et ataigni [317d:7] le comble de tout quanque on peut sauoir [317d:8] d'icelle science selon ce que disoient les [317d:9] maistres / ceste marcia affin que memoi- [317d:10] re de sa science demourast après elle [317d:11] entre ses nottables oeuures fist une ta- [317d:12] ble par grant art où elle paigni sa figu- [317d:13] re en se regardant en un mirouer si pro- [317d:14] prement que tout homme qui la ueoit [317d:15] la iugioit estre uiue / la quelle table fu [317d:16] puis lonc temps tres souuerainement [317d:17] gardée et monstrée aux ouuriers com- [317d:18] me un tresor de sollempnité Lors [317d:19] dis à elle dame par ces exemples peut [317d:20] estre apperceu que anciennement moult [317d:21] estoient plus honoréz les sages que ores [317d:22] ne sont et en plus grant pris les sciences [317d:23] tenues / mais à propos de ce que uous [317d:24] dites de femmes expertes en la science [317d:25] de painterie / ie congnois au iour d'uy [317d:26] une femme que on appelle Anastaise [317d:27] qui tant est experte & apprise à faire [317d:28] uigneteures d'enlumineure en liures [317d:29] et champaignes d'istoires / qu'il n'est [317d:30] mencion d'ouurier en la uille de paris [317d:31] où sont les souuerains du monde qui [317d:32] point l'en passe ne qui aussi doulcement [317d:33] face fleureteure et menu ouurage que [317d:34] ellefait ne de qui on ait plus chier la [317d:35] besongne / tout soit le liure Riche ou [317d:36] chier que on à d'elle qui finer en peut

--318--

[318r:1] La Cité des dames xxix [318a:1] et ce sçay ie par experience / car pour moy mes- [318a:2] mes a ouuré aucunes choses qui sont tenues [318a:3] singulieres entre les uignetes des autres grans [318a:4] ouuriers •• Responce •• de ceste croys ie bien che- [318a:5] re fille asséz de femmes soubtilles trouueroit [318a:6] on par le monde qui cercher les uouldroit [318a:7] & ancore ad ce propos te diray d´une femme [318a:8] Rommaine • Ci dit de Sampronye [318a:9] de Romme • xlii • [318a:10] Ceste Sampronye qui fu de Romme [318a:11] fu femme de moult grant beauté [318a:12] mais non obstant que la fourme de son [318a:13] corps et de son uiaire passa en son temps sicom- [318a:14] me toutes femmes en beauté / encore plus [318a:15] passa et exceda l'excellence de la soubtille- [318a:16] té de son engin / le quel elle ot si tres grant [318a:17] qu'il n'estoit chose tant fust soubtille / [318a:18] fust en parole ou en oeuure que tantost [318a:19] ne retenist si entierement qu'elle n'y fail- [318a:20] loit point / si faisoit tout quanque elle [318a:21] uouloit de l'abilleté de son corps et repe- [318a:22] toit tout quanque elle ouoit dire ia si [318a:23] grant enarracion ne fust / ceste ne sauoit [318a:24] pas seulement letres latines / mais les [318a:25] grecques entierement et les escripsoit [318a:26] si tres ingenieusement que grant ad- [318a:27] miracion estoit du ueoir Item de [318a:28] parole de faconde et de maniere / si bel- [318a:29] le si auenante et tant propice que pour [318a:30] ses paroles & manieres elle sauoit attrai- [318a:31] re toute personne à ce qu'elle uouloit / car [318a:32] se à gieu uouloit esmouuoir ia ne fust [318a:33] personne si triste qu'elle ne esmeust & [318a:34] prouocast à soulas et à ioye & se elle [318a:35] uouloit à yre ou à plourer et à tristece [318a:36] semblablement y sceust esmouuoir tout [318a:37] homme ou à hardiece ou à aucun fait [318b:1] de force ou d'autre chose emprendre pouoir con- [318b:2] descendre se elle uouloit tous ceulx qui par- [318b:3] ler l'ouoient et auec ce tant estoit sa mani- [318b:4] ere de parler & le maintien de son corps [318b:5] plain de courtoisie et de doulceur que on [318b:6] ne se pouoit saouler de la regarder et ouyr [318b:7] Elle chantoit tres melodieusement et par [318b:8] grant art iouoit de tous instrumens de [318b:9] bouche souuerainement et à tous gieux [318b:10] uainquoit et à brief dire à toutes choses [318b:11] faire qu'engin humain peut comprendre [318b:12] elle estoit tres abille et engigneuse [318b:13] Demande xpcristine à Raison se en naturel [318b:14] sens de femme a prudence et la Respon- [318b:15] ce que Raison lui fait •xliii• [318b:17] Ie xpcristine ancore dis à elle / Dame [318b:18] urayement ie uoy bien que c'est uoir [318b:19] que dieux il en soit louéz a donné à enten- [318b:20] dement de femme asséz apprehensiue de [318b:21] toutes choses entendibles conceuoir et con- [318b:22] gnoistre et retenir / mais pour ce que on uoit [318b:23] asséz de gens qui ont l'engin moult soub- [318b:24] til en sentement et en entendre tout ce que [318b:25] on leur ueult monstrer et sont si ingeni- [318b:26] eux et prompts à conceuoir toutes choses [318b:27] qu'il n'est science qui ne leur soit apperte tant [318b:28] que par frequenter l'estude acquierent tres [318b:29] grant clergie et touteuoyes mains en ya [318b:30] meismes des plus reputéz grans clercs et [318b:31] plains de science uoit on aucune foiz asséz [318b:32] petite prudence en meurs et en gouuerne- [318b:33] ment mondain dont i'ay grant merueille [318b:34] Car n'est point de doubte que les sciences [318b:35] introduisent et apprennent les meurs [318b:36] Si saroie uoulentiers de uous dame s'il [318b:37] uous plaisoit se en entendement de femme [318b:38] qui asséz est comme il me semble par uoz

--318--

[318v:1] La Cité des dames xxix [318c:1] preuues et ce que i'en uoy comprenent et reten- [318c:2] tif ès choses soubtilles tant en sciences comme [318c:3] en aultres choses / est autressi prompt et abile [318c:4] ès choses qui prudence enseigne / c'est assa- [318c:5] uoir qu'elles ayent auis sur ce qui est le meil- [318c:6] leur à faire et à ce qui doit estre laissié sou- [318c:7] uenance des choses passées par quoy plus [318c:8] soient expertes par l'exemple que ont ueu [318c:9] sages oû gouuernement des choses presentes [318c:10] qu'elles ayent pouruéance sur celles à aue- [318c:11] nir• Ces choses comme il me semble ensei- [318c:12] gne prudence • Responce • Tu dis uoir [318c:13] fille mais ycelle prudence dont tu parles [318c:14] saches qu'elles uient par nature à homme [318c:15] & femme aux uns plus aux autres moins [318c:16] et ne la donne mie science du tout combien [318c:17] qu'elle perface moult en ceulx qui natu- [318c:18] rellement sont prudens / car tu peus sa- [318c:19] uoir que •ii• forces ensemble sont plus [318c:20] poissens et plus resistans que n'est chacu- [318c:21] ne force à par soy / et pour ce disoie que [318c:22] personne qui par nature a prudence que [318c:23] on appelle sens naturel & auec ce science [318c:24] acquise à celle personne affiert loz de grant [318c:25] excellence mais tel a l'un sicomme toy [318c:26] meismes as dit qui n'a pas l'autre / Car [318c:27] l'un est don de dieu par naturelle influ- [318c:28] ence et l'autre est acquis par lonc estude [318c:29] Si sont bons tous •ii• mais aucuns plus [318c:30] tost esliroient sens naturel sanz science ac- [318c:31] quise que grant science acquise à pou de [318c:32] sens naturel / et touteuoyes sur ceste pre- [318c:33] posicion peuent estre fondées maintes opi- [318c:34] nions / Desquelles peuent sourdre asséz [318c:35] de questions / Car on pourroit dire que [318c:36] cellui bien fait plus à eslire qui plus est [318d:1] ualable oû prouffit & utilité publique et [318d:2] commune / et il est ainsi que les sciences [318d:3] sauoir à singuliere personne prouffite [318d:4] plus à tous par la demonstrance que il [318d:5] en fait à tous que ne feroit tout le sens [318d:6] naturel que il pourroit auoir Car cellui [318d:7] sens naturel ne peut durer que la uie [318d:8] durant de la personne qui l'a et quant [318d:9] elle meurt son sens meurt auecques lui [318d:10] mais les sciences acquises durent à perpe- [318d:11] tuité à ceulx qui les ont / c'est assauoir en [318d:12] loz et prouffitent à maintes gens en [318d:13] tant que ilz les apprennent aux autres [318d:14] & en font liures pour ceulx auenir / si ne [318d:15] meurt pas leur science auecques eulx [318d:16] si que ie te puis monstrer par exemple d'a- [318d:17] ristote / et des autres par les quieulx [318d:18] les sciences furent baillées au monde [318d:19] que plus prouffite au siecle le sauoir ac- [318d:20] quis d'iceulx que ne fait toute la pru- [318d:21] dence sanz science acquise de tous les hom- [318d:22] mes passéz et qui sont non obstant que [318d:23] par la prudence de maint plusieurs ro- [318d:24] yaumes et empires ont esté bien gouuer- [318d:25] néz et adreciéz / mais toutes ycelles choses [318d:26] sont fallibles et s'en uont auec le temps [318d:27] et la science tous iours dure Mais [318d:28] ycestes questions te lairay insolues et à [318d:29] determiner à aultres / Car elles n'affie- [318d:30] rent au propos du bastissement de nostre [318d:31] cité et retourneray à la demande que [318d:32] tu m'as faicte / C'est assauoir / se en fem- [318d:33] me a naturelle prudence / de la quel- [318d:34] le chose ie te respons que si / et ce peus [318d:35] tu dès ia congnoistre par ce que deuant [318d:36] te est dit sicomme tu peus ueoir gene-

--319--

[319r:1] La Cité des dames xxix [319a:1] raument oû gouuernement d'elle ès offices [319a:2] qui à faire leur sont establis / et y prens [319a:3] garde se bon te semble tu trouueras que de [319a:4] leur mainage gouuerner et pourueoir à [319a:5] toutes choses selon leur puissance sont commu- [319a:6] nement toutes ou la plus grant partie tres [319a:7] curieuses songneuses et diligentes / et tant [319a:8] que aucunefoiz en anuye à aucuns de leurs [319a:9] negligens maris de ce que il leur semble que [319a:10] trop les timonnent & solicitent de faire ce que [319a:11] à eulx appartient à pourueoir / & dient que [319a:12] elles ueulent estre maistresses & plus sages [319a:13] que eulx / et ainsi reuertissent en malice [319a:14] que maintes leur dient en bonne entencion [319a:15] Et de ces prudentes femmes parle l´epistre [319a:16] Salamon / du quel la substance selon nostre [319a:17] propos ueult dire ce qui s'ensuit L´epistre [319a:18] Salamonliure des prouerbes [319a:19] Qui trouuera femme forte / c'est à dire [319a:20] prudente son mari n'ara pas faul- [319a:21] te de tous biens / elle est renommée par [319a:22] tout paÿs & son mari s'i fie car elle lui rent [319a:23] tout bien et toute prosperité en tout temps [319a:24] elle quiert et pourchace laines / c'est à en- [319a:25] tendre ouurage pour embesongner ses [319a:26] maignées en aucunes oeuures prouffita- [319a:27] bles / garnist son hostel et elle meismes [319a:28] met les mains à la besongne / elle est com- [319a:29] me la nef du marchant qui apporte tous [319a:30] biens et pouruoit de pain / elle donne ses [319a:31] dons à ceulx qui le ualent / & ceulx sont ses [319a:32] priuéz et toute habondance de uiandes sour- [319a:33] dent / meismes à ses seruantes / elle consi- [319a:34] dere la ualue du manoir ains qu'elle l'acha- [319a:35] te / et par l'ouurage de son sens elle a [319a:36] planté la uigne dont l'ostel est pourueu [319a:37] elle a auironné ses rains de force en la [319b:1] constance de solicitude & ses bras sont endurcis [319b:2] en continuelle bonne oeuure et pour tant la [319b:3] lumiere de son labour ne sera ia estainte quel- [319b:4] que temps tenebreux qu'il face / elle s'embeson- [319b:5] gne meismes ès fortes choses / & auec ce ne des- [319b:6] prise pas les femenins ouurages / ains elle [319b:7] mesmes y met les dois / elle estend ses dois [319b:8] aux poures et souffreteux en les secourant [319b:9] sa maison par sa pouruéance est gardée de [319b:10] froidure et de neges / et ceulx qu'elle a à [319b:11] gouuerner sont uestus de doubles robes / elle [319b:12] fait pour soy robe de soye / & de pourpre d'on- [319b:13] neur et de renommée / et son mari est ho- [319b:14] noré quant il est assis des premiers auec [319b:15] les ancians de la terre / elle fait toiles et [319b:16] linges deliéz / qu'elle uent / et sa uesteure est [319b:17] force et honneur / et pour ce ioye lui sera [319b:18] perpetuelle / sa bouche dit tous iours pa- [319b:19] roles de sapience et la loy de debonnaireté [319b:20] est en sa lengue / elle considere les proui- [319b:21] sions de son hostel par les angles ne point [319b:22] ne mengiue son pain oyseuse / les meurs [319b:23] de ses enfans monstrent qu'elle est leur [319b:24] mere et les oeuures de eulx preschent be- [319b:25] neurté / le net aournement de son mary [319b:26] lui rent louange / elle est maistresse de [319b:27] ses filles en toutes choses quoy qu'elles [319b:28] soient grandes / elle desprise faulse gloi- [319b:29] re et uaine beauté / Tele femme crain- [319b:30] dra nostre seigneur sera louée et il lui [319b:31] rendra fruit selon ses oeuures qui la [319b:32] loent en toutes places Ci dit de gaye [319b:33] Cirile •xlu• [319b:34] Au propos que dit l'epistre Salamon [319b:35] de femme prudent bien peut es- [319b:36] tre ramenteue la noble Royne gaye ciry- [319b:37] le / ceste dame fu de Romme ou de

--319--

[319v:1] La Cité des dames xxix [319c:1] touscanne et mariée au roy des rommains [319c:2] nommé Tarquin elle fu de moult grant [319c:3] prudence en fait de gouuernement / et [319c:4] moult uertueuse et auec le grant sens na- [319c:5] turel loyauté et bonté qu'elle auoit sur tou- [319c:6] tes femmes fu renommée d'estre tres grant [319c:7] mainagiere et de nottable pouruéance / et [319c:8] tout fust elle royne / et bien se peust passer [319c:9] de ouurer de ses mains / tant auoit celle da- [319c:10] me le cuer à tous iours prouffiter en aucu- [319c:11] ne chose et n'estre nul temps oyseuse que [319c:12] tous iours labouroit en aucune oeuure / & [319c:13] semblablement faisoit labourer les dames [319c:14] et pucelles d'enuiron elle & qui la seruoient [319c:15] elle trouua la maniere de sortir laines & [319c:16] faire fins draps et de plusieurs sortes & [319c:17] en ce se occuppoit qui estoit pour le temps [319c:18] tres honorable chose par quoy celle noble [319c:19] dame en fu par tout le monde louée ho- [319c:20] norée prisée par quoy pour la renommée [319c:21] & memoire d'elle les rommains qui puis [319c:22] crurent ancores en moult plus grant pois- [319c:23] sance que oû temps d'elle n'estoient orde- [319c:24] nerent et maintindrent tous iours tel [319c:25] coustume que aux nopces de leurs filles [319c:26] quant l'espousée entroit premierement [319c:27] en la maison de l'espoux on lui deman- [319c:28] doit comment elle seroit nommée & elle [319c:29] Respondoit gaye & ce donnoit à entendre [319c:30] qu'elle uouloit ycelle dame ensuiure en [319c:31] fais et en oeuures selon sa puissance [319c:32] Ci dit de la prudence et aduis de la [319c:33] Prudence si que Royne dido •xlui• [319c:34] toy mesmes as dit cy deuant est [319c:35] de auoir auis et regart sur les choses que [319c:36] on ueult emprendre comment ilz pourront [319d:1] estre terminées & que femmes soient en tel [319d:2] regart auisées meismes en grans choses [319d:3] te donray ancore exemple d'aucunes pois- [319d:4] sans dames / et premierement de dido / ycel- [319d:5] le Dido qui premierement fu nommée elis- [319d:6] sa demonstra bien le sauoir de sa prudence [319d:7] par ses oeuures si que ie te compteray / el- [319d:8] le fonda et ediffia en la terre d'auffrike [319d:9] une cité appellée cartage de la quelle elle [319d:10] fu dame et royne et la maniere du fon- [319d:11] der et d'acquerre la terre et de la posseder [319d:12] demonstra sa grant constance noblece [319d:13] et uertu sans les quelles graces auoir ne [319d:14] peut estre en personne droite prudence [319d:15] La uenue de ceste dame fu de ceulx de [319d:16] fenice qui des derrenieres parties d'e- [319d:17] gipte uindrent en la terre de Sirie et [319d:18] la ediffierent et fonderent plusieurs no- [319d:19] bles uilles et citéz / entre les quelles gens [319d:20] ot un Roy appellé agenor du quel des- [319d:21] cendi par lignage le pere de ceste di- [319d:22] do qui fu nommé bëel et fu roy de phe- [319d:23] nice et subiugua le royaume de chipre [319d:24] Cestui roy ot un seul filz nommé pima- [319d:25] lion / et ceste pucelle dido sanz plus d'en- [319d:26] fans quant il uint à mort il enchargia [319d:27] moult à ses barons que loyauté & amour [319d:28] portassent à ses •ii• enfans et que ainsi [319d:29] le feroient leur fist promettre / quant [319d:30] le roi fu mort ilz couronnerent pyma- [319d:31] lion son filz et marierent elisse qui [319d:32] moult estoit belle à un duc du paÿs [319d:33] le plus grant après le roy qui auoit [319d:34] nom acerbe ciceon ou ciceus et estoit cel- [319d:35] lui ciceus grant prestre du temple [319d:36] de hercules selon leur loy / & à merueilles

--320--

[320r:1] La Cité des dames xxix [320a:1] Riche Si s'entre amoient moult lui et sa [320a:2] femme et bonne uie ensemble menoient [320a:3] mais pimalion le roy estoit de mauuaises [320a:4] meurs cruel et la plus couuoiteuse personn- [320a:5] ne que ueoir on peust ne tant ne sauoit [320a:6] auoir que il ne couuoitast / Elisse sa seur [320a:7] qui bien congnoissoit sa grant couuoitise [320a:8] & sauoit bien que son mari auoit grant [320a:9] tresor et que grant renom estoit de sa [320a:10] richece lui conseilla et auisa que il se [320a:11] gardast du roy et meist son auoir en [320a:12] lieu secret affin que le roy ne lui ostast / Ce [320a:13] conseil crut ciceus / mais ne garda pas bien [320a:14] sa personne des agais du roy / si que elle [320a:15] lui auoit dit / si le fist le dit roy un iour [320a:16] occire affin que il eust ses grans tresors [320a:17] de la quelle mort tel dueil ot elisse que à [320a:18] pou de dueil mouru / et fu par lonc temps [320a:19] en plours et en gemissemens regraitant [320a:20] piteusement son ami et son seigneur en [320a:21] maudissant son cruel frere qui fait mou- [320a:22] rir l'auoit / mais le felon roy qui de son [320a:23] oppinion trouué fraudé se estoit par ce que [320a:24] il auoit pou ou nëant trouué de l'auoir [320a:25] de ciceus portoit grant rancune à sa seur car [320a:26] il pensoit qu'elle eust l'auoir mucié / et celle qui [320a:27] uit bien qu'elle estoit en grant peril de sa [320a:28] uie fu admonnestée par sa mesmes pruden- [320a:29] ce de laissier son propre paÿs et de s'en aler [320a:30] ceste chose deliberée elle prist en soy par [320a:31] uertueux \ courage auis de ce que elle feroit [320a:32] & se arma de force et de constance pour [320a:33] mettre à effaict ce que entreprendre uouloit [320a:34] si sauoit bien celle dame que• Le roy n'es- [320a:35] toit mie améz de tous Les barons ne du [320a:36] peuple pour Les grans cruaultéz & extor- [320a:37] cions que il faisoit / Si tira à soy aucuns [320a:38] des princes & des citoyens / et aussi de ceulx [320b:1] du peuple / et après ce que leur ot fait iu- [320b:2] rer que secrete la tendroient / elle par moult [320b:3] belles paroles leur prist à declairier son [320b:4] entencion tantque ilz furent d'accort de [320b:5] eulx en aler auecques elle et lui iurerent [320b:6] estre bons et fëaulx / si fist la dame au plus [320b:7] tost que elle pot apprester son nauire tout [320b:8] secretement et par nuit s'en parti à tout [320b:9] ses grans tresors et foison gens auecques [320b:10] elle et enchargia moult aux maronniers [320b:11] de fort exploitier d'aler / plus grant mali- [320b:12] ce fist ceste dame car elle sauoit bien que [320b:13] son frere aussi tost que il saroit son alée [320b:14] enuoyeroit après/ et pour ce fist emplir [320b:15] secretement grosses males bahus et grans [320b:16] fardiaulx de choses pesans de nulle ualue [320b:17] comme se fust son tresor affin que en bail- [320b:18] lant ycelles males & ces fardiaulx à ceulz [320b:19] que son frere enuoyeroit après ilz la lais- [320b:20] sassent aler & n'empeschacent son erre / La [320b:21] quelle chose auint car n'orent pas moult [320b:22] longuement erré quant foison gent de [320b:23] par le roy uindrent fuyant après elle [320b:24] pour l'arrester / mais la dame bien et [320b:25] sagement parla à eulx / et dit que elle [320b:26] aloit en un sien pelerinage si ne la uoul- [320b:27] sissent empescher / mais quant la dame [320b:28] uit que riens ne lui ualoit celle excusa- [320b:29] cion / dit que bien sauoit que le Roy son [320b:30] frere n'auoit que faire d'elle / mais au [320b:31] fort s'il uouloit auoir son tresor que uou- [320b:32] lentiers le lui enuoyeroit / et ceulx qui [320b:33] sauoient bien que le roy ne tendoit à autre [320b:34] chose distrent que hardiement le leur [320b:35] baillast / car par ce mettroient peine de [320b:36] contempter le roy et de l'apaisier uers [320b:37] elle / et lors la dame à triste chiere com- [320b:38] me se enuis le feist leur fist liurer &

--320--

[320v:1] La Cité des dames [320c:1] & chargier sur leurs nefs toutes les dites [320c:2] males et bahus / et ceulx qui bien cuide- [320c:3] rent auoir exploitié et que bonnes nouuel- [320c:4] les portassent au roy s'en partirent à tant [320c:5] et la royne sanz de ce faire nul semblant [320c:6] fait penser de son erre au plus tost que elle [320c:7] pot & ainsi tant errerent que iour que nuit que [320c:8] ilz arriuerent en l'isle de chipre / là un pou se [320c:9] refrechirent / puis tantost monta la dame [320c:10] sur son nauire quant fait ot aux dieux ses [320c:11] oblacions & en amena auecques elle le pre- [320c:12] stre de iouis & sa meisgnée le quel auoit par [320c:13] auant deuiné que il uendroit une dame [320c:14] des parties de phenice pour la quelle il lairoit [320c:15] son paÿs & s'en yroit auecques elle / Ainsi s'en [320c:16] alerent et laissierent derriere eulx la terre [320c:17] de crete et à destre la terre de cecile & longue- [320c:18] ment nagierent coste la terre de mesulie tant [320c:19] que ilz arriuerent en auffrike et là dessen- [320c:20] dirent / et tantost uindrent des gens du [320c:21] paÿs pour ueoir le nauire et quel gent y [320c:22] auoit et quant la dame uirent et que [320c:23] gent de paix estoient / ilz leur apporterent [320c:24] foison uiures / et la dame parla à eulx moult [320c:25] amiablement / et dist que pour le bien que [320c:26] elle auoit ouy dire d'icelle contree estoient [320c:27] uenus pour y demourer se il leur plaisoit [320c:28] et ilz respondirent que bien le uouloient [320c:29] et la dame qui fist semblant que moult [320c:30] grant abitacle ne uouloit faire sur estran- [320c:31] ge terre leur requist à uendre sus la ma- [320c:32] rine tant de terre seulement comme un [320c:33] cuir de beuf pourroit enclorre pour y faire [320c:34] ediffier aucun heberge pour elle et pour [320c:35] sa gent / La quelle chose lui fu ottroyée & [320c:36] les couuenances & marchié fait et iuré [320c:37] entre eulx / La dame qui adont demon- [320c:38] stra son sauoir et grant prudence fist [320d:1] prendre un cuir de beuf & le fist trancher [320d:2] par les plus deliées conroies que faire se [320d:3] pouoit et lier ensemble tout en une çain- [320d:4] ture puis les fist estendre sus la terre en- [320d:5] uiron la marine qui contenoit à merueil- [320d:6] les grant paÿs / de la quelle chose les uen- [320d:7] deurs furent moult esbahis & esmerueil- [320d:8] liéz de la cautelle et sens de ceste femme [320d:9] & non pourtant couuint que lui tenissent [320d:10] son marchié Et ainsi celle dame ot ac- [320d:11] quise terre en auffrike / et en la dicte pour- [320d:12] prise fu trouuée la teste d'un cheual par [320d:13] la quelle teste et par le uol et cry des oy- [320d:14] siaulx ilz entendirent selon leurs deui- [320d:15] nemens qu'en la cité qui là seroit fondée [320d:16] aroit gens guerroieurs & moult preux [320d:17] aux armes / si enuoya tantost celle da- [320d:18] me par tout querre ouuriers et desploya [320d:19] son tresor une cité ediffier à merueilles [320d:20] belle grande & forte qu'elle nomma car- [320d:21] tage et la tour et le dongion elle appel- [320d:22] la burse qui est à dire cuir de beuf / / [320d:23] Et sicomme elle commençoit ia à [320d:24] ediffier sa cité / elle ouy nouuelles de [320d:25] son frere qui fort la menaçoit & tous [320d:26] ceulx qui accompaignée l'auoient pour [320d:27] cause qu'elle l'auoit moquié & gabé du [320d:28] tresor / mais elle respondi aux messa- [320d:29] ges que le tresor estoit bon et bel que [320d:30] baillé auoit pour porter à son frere / [320d:31] mais que il pouoit estre que ceulx qui [320d:32] l'auoient porté l'auoient robé & mis faul- [320d:33] ses choses en lieu / ou par auenture que [320d:34] pour le pechié que le roy auoit commis [320d:35] de son mari faire occire / les dieux n'a- [320d:36] uoient pas uoulu que il iouysist de [320d:37] son tresor / si l'auoient tresmué / Mais [320d:38] quant à la menace elle pensoit que à

--321--

[321r:1] La Cité des dames xxix [321a:1] L'ayde des dieux bien se deffendroit de son frere [321a:2] et adont fist appeller tous ceulx / qu'elle auoit [321a:3] amenéz et leur dist que mie ne uouloit [321a:4] qu'auec elle remansissent contre leur bon [321a:5] gré et courage ne que par elle peussent auoir [321a:6] aucun encombrier par quoy se retourner s'en [321a:7] uouloient tous ou aucun d'eulx qu'elle leur [321a:8] restitueroit leurs labours et les en enuoyeroit [321a:9] et ilz respondirent tous d'une uoix qu'ilz uiuro- [321a:10] yent et mourroient auecques elle sans par- [321a:11] tir iour de leurs uies / si s'en partirent les me- [321a:12] sages / et la dame tant comme elle pot exploi- [321a:13] ta de parfaire sa cité / Et quant parfaicte fu [321a:14] elle establi lois et ordenances au peuple pour [321a:15] uiure selon droit et iustice / et tant se gou- [321a:16] uerna nottablement et par grant prudence [321a:17] qu'en toutes terres en aloient les nouuelles [321a:18] et ne parloit on se d'elle non / telement que [321a:19] pour la grant uertu qui fu ueue en elle tant [321a:20] pour la hardiece et belle entreprise que fait [321a:21] auoit comme pour son tres prudent gouuer- [321a:22] nement lui transmuerent son nom / & l'ap- [321a:23] pellerent dido qui uault à dire comme [321a:24] uirago en latin qui est à dire celle qui a [321a:25] uertu et force d'omme / Et ainsi uesqui glo- [321a:26] rieusement un grant temps et tous iours [321a:27] eust fait / se fortune ne lui eust neu / mais [321a:28] comme elle soit souuent enuieuse de ceux [321a:29] qui sont en prosperité / lui destrempa à [321a:30] la parfin trop dur buurage sicomme cy [321a:31] après en temps et en lieu te diray [321a:32] Ci dit de opis Royne de crete [321a:33] xluii• [321a:34] O2ppis ou ops qui fu appellée déesse et [321a:35] mere des dieux fu ès tres ancians [321a:36] aages repputée prudente pour ce que se- [321a:37] lons ce que dient les anciannes histoires [321b:1] moult prudemment & constamment se sceut [321b:2] contenir entre les prosperitéz et aduersitéz [321b:3] qui lui auindrent en son temps / Ceste da- [321b:4] me fu fille de urane qui fu homme tres [321b:5] poissant en grece et de uesta sa femme / moult [321b:6] rude et pou sçauent estoit ancores le siecle [321b:7] Adont elle ot à espoux saturnus le Roy de [321b:8] crete qui son frere estoit / si ot en auision [321b:9] cellui roy de crete que sa femme deuoit en- [321b:10] fanter un filz masle qui l'occiroit & pour [321b:11] ce affin de obuier à celle destinée ordena [321b:12] que tous les filz masles que la royne a- [321b:13] roit fussent occis / mais pour ce que la da- [321b:14] me fist tant par son sauoir que elle par [321b:15] sage cautelle respita les •iii• filz de mort [321b:16] C'est assauoir Iupiter / neptunus & pluto [321b:17] fu puis moult honorée et sa prudence lou- [321b:18] ée et pour son sauoir / et pour l'auctorité [321b:19] de ses enfans acquist en son temps si [321b:20] grant uoix & honneur au monde que la [321b:21] fole gent l'appellerent déesse et mere des [321b:22] dieux / car ses filz furent dès en leurs [321b:23] uies repputéz dieux pour ce que ilz estoi- [321b:24] ent en aucunes choses plus sauans que les [321b:25] autres hommes qui tous estoient bestiaux [321b:26] Si fu à ceste dame constituéz temple et [321b:27] sacrefices / La quelle oppinion comme [321b:28] folz tindrent par lonc temps et mesme- [321b:29] ment à romme oû temps de la prosperité [321b:30] des Rommains duroit celle folie & auoi- [321b:31] ent celle déesse en grant renommée [321b:32] De lauine fille du Roy latin [321b:33] •xluiii• [321b:34] L2auine qui fu Royne des laurentins [321b:35] ot aussi renommée de prudence [321b:36] Ceste noble dame estoit aussi descendue [321b:37] d'icellui saturnus Roy de crete dont

--321--

[321v:1] La Cité des dames xxix [321c:1] parlé auons / et fu fille du roy Latin / et puis [321c:2] mariée à Enéas / et ains que mariée fust [321c:3] Turnus le roy des Turiliens la couuoi- [321c:4] toit à auoir mais son pere qui auoit eu res- [321c:5] pons des dieux qu'elle deuoit estre donnée [321c:6] à un duc de troye retardoit tous iours Le [321c:7] mariage non obstant que la royne sa fem- [321c:8] me moult l'en pressast / Et quant Enéas [321c:9] fu arriuéz en ytalie il fist demander con- [321c:10] gié à cellui roy latin de dessendre en sa [321c:11] terre mais il ne lui donna pas seulement [321c:12] ce congié / ains lui ottroya tantost lauine [321c:13] sa fille en mariage / et pour celle cause [321c:14] Turnus esmut guerre contre enéas en [321c:15] laquelle ot fait grant occision et lui mes- [321c:16] mes y fu occis / et enéas ot la uictoire et [321c:17] espousa lauine qui ot puis un filz de lui [321c:18] du quel demoura ençainte quant enéas [321c:19] trespassa / mais quant elle uint à l'enfan- [321c:20] ter pour la grant paour que elle auoit [321c:21] que un filz que enéas auoit eu d'une autre [321c:22] femme que on nommoit Ascaneus [321c:23] ne feist pour couuoitise de regner mourir [321c:24] l'enfant qu'elle enfanteroit / elle ala en- [321c:25] fanter en un bois et mist à l'enfant à [321c:26] nom Iulius siluius / Ceste dame ne [321c:27] uoult oncques puis estre mariée / et se [321c:28] gouuerna en sa uesueté moult prudemment [321c:29] et maintint le royaume par grant sa- [321c:30] uoir / son fillastre sceut tenir en si grant [321c:31] amour que il n'ot nul mal uouloir contre [321c:32] elle ne contre son frere / ains après ce [321c:33] qu'il ot ediffiée la cité d'albe il y ala de- [321c:34] mourer / et lauine auec son filz gouuer- [321c:35] na tres sagement / tant que l'enfant [321c:36] fu parcreus / du quel enfant dessendi- [321c:37] rent puis remus et Romulus qui fonde- [321d:1] rent Romme et les haulx princes rommains [321d:2] qui puis uindrent / / Que ueulx tu que [321d:3] plus t'en die / Fille chiere il me semble [321d:4] que asséz ay produit de preuues à mon [321d:5] entencion / C'est assauoir de te demon- [321d:6] strer par uiue raison et exemple que di- [321d:7] eu n'a point eu ne a / en reprobacion le [321d:8] sexe femenin / ne que cellui des hom- [321d:9] mes / si que tu uois clerement / Et com- [321d:10] me il y a paru et apperra par la depo- [321d:11] sicion de mes autres •ii• seurs qui cy [321d:12] sont / Car bien me semble que des or [321d:13] mais doit souffire / en ce que ie t'ay basti [321d:14] ès murs de la closture de la cité des [321d:15] dames / et sont tous acheuéz et enduis [321d:16] uiengnent auant / mes autres seurs [321d:17] et par leur ayde et deuis soit par toy [321d:18] parfaict le surplus de l'edefice [321d:25] Explicit la premiere partie du liure [321d:26] de la Cité des Dames [321d:29] Cy commencent les Rubriches

--322--

[322r:1] Ci dit de la cité des dames xxix [322a:1] Ci commencent les rubriches de la •ii• e par- [322a:2] tie de ce liure la quelle parle comment et par [322a:3] qui la cité des dames fu au pardedens mais- [322a:4] sonnée ediffiée et peuplée [322a:6] Le premier chapitre parle des x• sebiles i• [322a:7] Item de Sebile erithéa • ii [322a:8] Item de Sebile almethéa iii [322a:9] Item de plusieurs dames prophetes iiii [322a:10] Item ancore de Nicostrate / de cassan- [322a:11] dra et de la Royne Basine •u• [322a:12] Item de anthoine qui fu puis empe- [322a:13] reris ui [322a:14] Item dit xpcristine à dame droitture uii• [322a:15] Item commence à parler des filles [322a:16] qui amerent pere et mere et premierement [322a:17] de dripetrue uii [322a:18] Item de ysyphyle ix [322a:19] Item de la uierge Claudine x [322a:20] Item d´une femme qui alaictoit sa [322a:21] mere en la prison xi [322a:22] Item dit droicture qu´elle a acheué [322a:23] le maisonnage de la cité et qu´il est temps [322a:24] que peuplée soit xii• [322a:25] Item demande xpcristine à dame droitu- [322a:26] re se c´est uoir ce que les liures et les dient hom- [322a:27] mes dient que la uie de mariage soit si [322a:28] dure à porter pour l´occasion des femmes [322a:29] & à leur grant tort / Respont droiture & [322a:30] commence à parler de la grant amour des [322a:31] femmes à leurs maris xiii [322a:32] Item de la royne hipsistrate xiiii [322a:33] Item de l´empereris triaire xu [322a:34] Item ancore de la royne arthemise xui [322a:35] Item de argine fille du roy adrastus xuii [322a:36] Item de la noble dame agrippine xuiii [322a:37] Item dit xpcristine et puis droicture lui [322a:38] respont donnant maint exemple et de la [322b:1] noble dame iulie Fille de Iulius cesar et [322b:2] femme du prince pompée xix [322b:3] Item de la noble dame tierce emulienne xx [322b:4] Item de xancippe femme du philosophe [322b:5] Socrates •xxi• [322b:6] Item de pompeye pauline femme de [322b:7] Seneque xxii [322b:8] Item de la noble dame Sulpice xxiii [322b:9] Item de plusieurs dames ensemble qui [322b:10] respiterent leurs maris de mort xxiiii [322b:11] Item dit xpcristine à dame droitture con- [322b:12] tre ceulx qui dient que femmes ne sceuent [322b:13] riens celer / et la responce qu´elle lui fait [322b:14] est de porcia fille de Catho xxu [322b:15] Item à ce mesmes propos dit de la no- [322b:16] ble dame curia xxui [322b:17] Item ancore à ce propos xxui [322b:18] Item preuues contre ce que aucuns [322b:19] dient que homme est uil qui croit au con- [322b:20] seil de sa femme ne y adiouste foy / deman- [322b:21] de xpcristine et droitture lui respont xxuii [322b:22] Item des hommes à qui bien est ensui- [322b:23] ui de croire leurs femmes donne exemple [322b:24] d´aucuns xxix [322b:25] Item du grant bien qui est uenu au mon- [322b:26] de et uient tous les iours pour cause de [322b:27] femmes dit xpcristine xxx [322b:28] Item de Iudich la noble dame ues- [322b:29] ue qui sauua le peuple xxxi [322b:30] Item de la Royne hester qui sauua [322b:31] le peuple xxxii [322b:32] Item des dames de Sabine qui mirent [322b:33] paix entre leurs amis xxxiii [322b:34] Item de la noble dame ueturie qui a- [322b:35] paisa son filz qui uouloit destruire rom- [322b:36] me •xxxiiii• [322b:37] Item de la sainte royne de france cro- [322b:38] tilde par la quelle son mary le Roy clodouée

--322--

[322v:1] La Cité des dames xxix [322c:1] fu conuertis à la foy xxxu• [322c:2] Item contre cuelx qui dient qu´il n´est pas [322c:3] bon que femmes appreignent letres xxxui [322c:4] Item dit xpcristine à droiture contre ceulx [322c:5] qui dient qu´il soit pou de femmes chastes [322c:6] et parle de Susanne xxxuii• [322c:7] Item dit de Sarra xxxxuiii [322c:8] Item de rebecha xxxix [322c:9] Item de Ruch •xl• [322c:10] Item de peneloppe femme de ulixes xli• [322c:11] Item contre ceulx qui dient que à peines [322c:12] sont belles femmes chastes dit de Maria- [322c:13] mire xlii [322c:14] Item ancore de ce mesmes dit de Anthoi- [322c:15] ne femme de druse thibere xliii [322c:16] Item contre ceulx qui dient que fem- [322c:17] mes ueulent estre esforciées donne esemples [322c:18] plusieurs et premierement de Lucrece xliiii [322c:19] Item de ce mesmes propos dit de la roy- [322c:20] ne des gausgres xlui [322c:21] Item ancore de ce mesmes dit des si- [322c:22] cambres et d´aucunes uierges xlui [322c:23] Item preuues contre ce que on dit de [322c:24] l´inconstance des femmes parle xpcristine & [322c:25] puis droiture lui respont de l´inconstance [322c:26] & fragilité d´aucuns empereurs xluii [322c:27] Item parle de noiron xluiii [322c:28] Item de l´empereur galba et d´autres xlix [322c:29] Item de constantes femmes en uertu [322c:30] parle de gliselidis marquise de Saluces [322c:31] forte femme en uertu •l• [322c:32] Item de florence de Romme •li• [322c:33] Item de la femme bernabo le ienne- [322c:34] uois •lii• [322c:35] Item après ce que droitture a compté [322c:36] des dames constantes xpcristine lui deman- [322c:37] de pour quoy c´est que tant de uaillans [322c:38] femmes qui ont esté n´ont contredit aux [322d:1] liures et aux hommes qui mesdisoient d´elles [322d:2] et les responces que droitture lui fait liii [322d:3] Item demande xpcristine à droitture se c´est [322d:4] uoir ce que plusieurs hommes dient que [322d:5] si pou soit de femmes loyales en la uie a- [322d:6] moureuse et la responce de droiture •liiii• [322d:7] Item de dido royne de cartage à pro- [322d:8] pos d´amour ferme en femme •lu• [322d:9] Item de medée amante lui• [322d:10] Item de thisbé luii [322d:11] Item de hero luiii [322d:12] Item de Sismonde fille du prince de [322d:13] Galerne lix [322d:14] Item de lisabeth et d´autres dames a- [322d:15] mantes •lx• [322d:16] Item de Iuno et de plusieurs dames re- [322d:17] nommées •lxi• [322d:18] Item dit xpcristine et droiture lui res- [322d:19] pont contre ceulx qui dient que femmes attrayent les hommes par leurs ioliue- [322d:20] tez lxii [322d:21] Item de Claudine femme rommai- [322d:22] ne •lxiii• [322d:23] Item dit droitture que plusieurs fem- [322d:24] mes sont amées pour leurs uertus plus [322d:25] que autres pour leurs ioliuetez lxiiii• [322d:26] Item de la royne blanche mere de [322d:27] saint louys et d´autres dames bonnes et [322d:28] sages amées pour leurs uertus •lxu• [322d:29] Item dit xpcristine et droiture lui res- [322d:30] pont contre ceulx qui dient que femmes [322d:31] par nature sont escharces •lxui• [322d:32] Item de la riche dame liberale nommée [322d:33] buse lxuii [322d:34] Item des princesses et dames de fran- [322d:35] ce lxuiii [322d:36] Item parle xpcristine aux princesses aux [322d:37] dames et a toutes femmes lxix

--323--

[323r:1] de la Cité des dames xxix [323a:1] MIN 20 [323a:2] Cy commence la iie• partie de ce liure [323a:3] laquelle parle comment la cité des dames [323a:4] fu au par dedens maisonnée ediffiée [323a:5] et peuplée •I• [323a:6] Après les paroles de la premi- [323a:7] ere dame qui raison estoit [323a:8] nommée se tira uers moy la [323a:9] Seconde qui droiture auoit [323a:10] à nom / Et ainsi me dist/ A- [323a:11] mie chiere ie ne doy pas me tirer arriere [323a:12] d'edifier et maisonner auec ton ayde oû [323a:13] circuit de la closture et de la muraille ia [323a:14] bastie par ma seur Raison / de la cité des [323a:15] dames• Or prens tes outilz et uiens a- [323a:16] uec moy / et uiens auant si destrempes le [323a:17] mortier oû cornet et maçonnes fort à la [323a:18] trempe de ta plume / car assez de quoy [323a:19] te liureray / et en pou d'eure par uertu [323a:20] diuine arons ediffiéz les haulx palais [323b:1] royaulx et nobles mansions des excellens [323b:2] dames de grant gloire et renommée qui en [323b:3] ceste cité seront herbergées et demoureront [323b:4] à perpetuité et à tous iours mais Adont [323b:5] ie xpcristine oyant la parole de la dame honorée [323b:6] dis en ceste maniere / Très excellent dame [323b:7] uëez me cy preste or commandez / car mon [323b:8] desir est d´obeir / Et celle à moy dist ainsi [323b:9] Regardez amie les belles reluisans pierres [323b:10] plus precieuses que autres nulles que ie [323b:11] t'ay acquerries et rendues prestes pour [323b:12] aluer en ce maçonnage / ay ie dont esté [323b:13] oyseuse tandis que toy auec raison fort [323b:14] bastissoies / or les arrenges selon ma ligne [323b:15] que tu uois cy par l'ordonnance que ie te di- [323b:16] ray Entre les dames de souueraine [323b:17] digneté sont de haultece les très remplies [323b:18] de sapience sages sebiles / les quelles si que [323b:19] mettent les plus autentiques aucteurs [323b:20] en leurs institucions furent •x•• par nom- [323b:21] bre quoy que aucuns n'en mettent que [323b:22] ix• O amie chiere prens cy garde quel [323b:23] plus grant honneur en fait de reuelacion [323b:24] fist oncques dieux à prophete quel qu'il [323b:25] fust tant l'amast qu'il donna et ottroia [323b:26] à ces tres nobles dames dont ie te parle [323b:27] ne mist il en elles saint esperit de prophe- [323b:28] cie tant et si auant qu'il ne sembloit mie [323b:29] de ce qu'elle disoit que ce fust pronostica- [323b:30] cion du temps auenir / ains sembloit que [323b:31] ce fussent sicomme croniques de choses [323b:32] passées et ia auenues tant estoient clers [323b:33] et entendibles et plains leurs dis et es- [323b:34] crips / et mesmes de l'aduenement ihesucrist [323b:35] qui de moult lonc temps uint après en [323b:36] parlerent plus clerement et plus auant que [323b:37] ne firent si qu'il est trouué tous les pro- [323b:38] phetes / ycestes dames userent toute leur [323b:39] uie en uirginité / et despriserent polucion

--323--

[323v:1] La Cité des dames xxix [323c:1] Si furent toutes nommées Sebiles / et n'est [323c:2] mie à entendre que ce fust leur propre nom / [323c:3] ains est à dire sebile ainsi que sauant la pen- [323c:4] sée de dieu / et furent ainsi appellées pour ce [323c:5] que elles prophetisierent si merueilleuses [323c:6] choses que il couuenoit que ce qu'elles disoient [323c:7] leur uenist de la pure pensée de dieu / si est [323c:8] nom office et non pas propre / cestes furent [323c:9] nées de diuerses contrées du monde / et [323c:10] non mie tout en un temps et toutes prophe- [323c:11] tisierent grant foison choses à auenir / et [323c:12] par especial de ihesucrist et de son aduene- [323c:13] ment très clerement si que dit est et tou- [323c:14] teuoies furent elles toutes payennes et [323c:15] non mie de la loy de iuifs / La premiere [323c:16] fu de la terre de perse et pour ce est nommée [323c:17] persia / La seconde fu de libé si fu nommée [323c:18] libica / La tierce de delphe engendrée oû [323c:19] temple d'appolin pour ce ot nom delphica [323c:20] et ceste predit lonc temps deuant la des- [323c:21] truccion de troye / et d'elle mist ouide en [323c:22] son liure plusieurs uers / la quarte fu d'yta- [323c:23] lie et fu nommée cimeria / La quinte fu [323c:24] née en babiloine / et fu nommée erophile [323c:25] ceste respondi à ceulx de grece qui lui en de- [323c:26] mandoient que troye et ylyon le fort chas- [323c:27] tel par eulx periroit et que omer en escrip- [323c:28] roit mençongeusement / ceste fu nommée [323c:29] Erithée pour ce qu'en celle isle demoura et [323c:30] la furent ses liures trouuez / la •ui•e fu de l'is- [323c:31] le de Samos & fu nommée Samia • La [323c:32] uii•e fu appellée cumana et fu d'ytalye née [323c:33] en la cité de cumins en la terre de campai- [323c:34] gne / La•uii•e fu nommée helespontine et [323c:35] fu née en helespont oû champ de troye & [323c:36] flourissoit oû temps du noble aucteur solin [323c:37] et de tiry / La•ixe fu de frige pour ce fu [323c:38] nommée frigica / ceste moult parla du [323d:1] dechéement de pluieurs seigneuries et [323d:2] moult au uif aussi parla de l'aduenement [323d:3] du faulx prophete antecrist • La x•e fu [323d:4] dicte tiburtine par autre nom nommée [323d:5] albunia de la quelle les dictiéz sont [323d:6] moult honoréz pour ce qu'elle escript tres [323d:7] clerement de ihesucrist / Et non obstant que [323d:8] ces sebiles fussent uenues et nées des pa- [323d:9] yens toutes reprouuerent la loy d'iceulx [323d:10] et blasmerent aourer plusieurs dieux [323d:11] disant qu'il n'en estoit fors un seul et que [323d:12] les ydoles estoient uaines Cy dit de [323d:13] Sebille Erithée • •ii• [323d:14] Il est à sauoir qu'entre les sebiles Eri- [323d:15] thée ot la plus grant prerogatiue de [323d:16] sapience / car de ceste fu tant grande la [323d:17] uertu par don singulier & especial de dieu [323d:18] qu'elle descript et prophetisa plusieurs cho- [323d:19] ses à auenir tant clerement que ce semble [323d:20] mieulx estre euuangile que prophecie [323d:21] Et à la requeste des grieux escript tant [323d:22] clerement en dictiéz leurs labours / les ba- [323d:23] tailles et la destruccion de troye que ce [323d:24] n'estoit point plus clere chose après le fait [323d:25] que deuant / Semblablement descript [323d:26] et composa en pou de paroles et urayes l'em- [323d:27] pire de romme et la seignourie des rom- [323d:28] mains et leurs diuerses auentures par [323d:29] lonc temps deuant qu'il fust auenu & [323d:30] telement que ce semble mieulx estre une [323d:31] brieue memoire des choses passées que cho- [323d:32] ses à auenir / Et plus grant fait dist & [323d:33] plus merueillable / car elle predit et [323d:34] magnifesta plainement le secret \ de la [323d:35] puissance de dieu qui n'estoit point re- [323d:36] uellé fors par les prophetes fors par [323d:37] figures et paroles obscures et couuertes [323d:38] C'est assauoir du saint \ esperit le hault

--324--

[324r:1] de la Cité des dames xxix [324a:1] mistere de l'incarnacion du filz de dieu en la [324a:2] uierge et en son liure auoit escript Ihesus ceytos [324a:3] ceny / yos / sother / c'est à dire en latin ihesu- [324a:4] christ filz de dieu sauueur / La uie et les oeu- [324a:5] ures de lui / la trayson la prise / les moque- [324a:6] ries et la mort / la resurreccion / la uictoire [324a:7] & l'assompcion la uenue du saint esperit aux [324a:8] appostres / l'aduenement de lui au iour du [324a:9] iugement et telement qu'elle semble auoir [324a:10] dit et composé en brief les misteres de la [324a:11] foy xpcrestienne et non mie auoir predit les [324a:12] fais à auenir Ceste dit du iour du [324a:13] iugement ces paroles / A cellui tremblable [324a:14] iour terre en signe de iugement suera sanc [324a:15] du ciel uendra le roy qui iugera tout le [324a:16] siecle / si les uerront bons et mauuais / toute [324a:17] ame reprendra son corps / & chacun aura loy- [324a:18] er selon sa desserte / Lors fauldront riche- [324a:19] ces et les faulx ymages / le feu sera appert [324a:20] et toute riens uiuant mourra / lors ara [324a:21] plour et tristece / gent estraindront leurs [324a:22] dens par destrece / souleil / lune & estoilles [324a:23] perdront leur clarté mons et uallées seront [324a:24] faictes onnies mer terre et toutes choses [324a:25] de çà ius seront ramenées à esgaleté / la [324a:26] trompe du ciel appellera l'umaine espece [324a:27] à uenir au iugement / Lors sera grant la [324a:28] fureur chacun plourera sa folie & adont [324a:29] sera fait terre neuue Roys princes et [324a:30] toutes gens seront deuant le iuge qui [324a:31] donnera à chacun sa desserte / feu de souf- [324a:32] fre partira du ciel qui cherra en enfer [324a:33] Et ycestes choses sont contenues en •xxuii• [324a:34] uers que ceste Sebile fist pour les quieulx [324a:35] merites ce dit bocace / & tous autres sages [324a:36] aucteurs qui d'elle ont escript le tiennent [324a:37] est à croire qu'elle fu tres amée de dieu [324a:38] & qu'elle soit à honnourer plus que autre [324b:1] femme après les saintes xpcrestiennes de paradis [324b:2] / ceste auec uirginité qu'elle garda toute [324b:3] sa uie est à presumer qu'elle estoit esleue [324b:4] en toute purté / car en cuer tachié et ordoyé [324b:5] de uices ne \ peut auoir tant grant lumiere [324b:6] & congnoissance des choses à auenir Cy dit [324b:7] de Sebille almethéa • iii• [324b:8] S2ebille almethéa fu née comme dit [324b:9] est de la terre de campaigne qui siet [324b:10] uers romme / ceste ot semblablement très espe- [324b:11] ciale grace d'esperit de prophecie & fu née si [324b:12] comme dient aucunes histoires des le temps [324b:13] de la destruccion de troye / et uesqui iusques [324b:14] au temps de tarquin l'orgueilleux / aucuns [324b:15] l'appellerent deiphile / ceste dame non obstant [324b:16] qu'elle uequist merueilleusement grant aa- [324b:17] ge si fu elle uierge toute sa uie / et pour la [324b:18] grant sapience de ceste cy aucuns poetes fai- [324b:19] gnirent qu'elle fu amée de phebus que ilz [324b:20] appelloient dieu de sapience / et que par le [324b:21] don d'icellui phebus elle acquist si grant sa- [324b:22] uoir et uesqui si longuement qui est à en- [324b:23] tendre que pour sa uirginité et purté elle [324b:24] fu amée de dieu souleil de sapience qui [324b:25] l'enlumina de clarté de prophecie par la quel- [324b:26] le elle a predit et escript plusieurs choses [324b:27] à auenir / oultre ce est escript que elle es- [324b:28] tant au riuage de bayol emprès le lac d'en- [324b:29] fer / eut une noble et merueilleuse respon- [324b:30] ce et reuelacion diuine qui est escripte & [324b:31] gardée en son nom et est en uers Riméz [324b:32] et tout soit la chose moult ancianne / tou- [324b:33] teuoies donne elle ancores admiracion [324b:34] de la grandeur et excellence de celle femme [324b:35] à qui bien la considere et regarde / aucu- [324b:36] nes ficcions \ dient qu'elle mena enéas [324b:37] en enfer et le Ramena / Ceste uint à [324b:38] Romme et apporta ••ix liures / les quieulx

--324--

[324v:1] La Cité des dames xxix [324c:1] presenta a uendre au roy tarquin / mais com- [324c:2] me il reffusast à en donner le pris que elle [324c:3] demandoit / elle en ardi •iii• en sa presence [324c:4] Et comme l'autre iour elle lui demandast [324c:5] des autres •ui• liures qui demouréz estoient [324c:6] ycellui mesmes pris que elle auoit deman- [324c:7] dé des •ix• et affermast que se on ne lui don- [324c:8] noit ce pris qu'elle demandoit tantost ar- [324c:9] droit •iii• d'iceulx liures / et au iour en- [324c:10] suiuant les autres •iii• Le roy tarquin lui [324c:11] donna le pris qu'elle auoit premierement [324c:12] demandé / si furent les liures bien gar- [324c:13] déz & fu trouué que ilz declairoient entie- [324c:14] rement les fais qui aux rommains estoi- [324c:15] ent à auenir / et les grans cas qui puis [324c:16] leur auindrent trouuerent tous predis ès [324c:17] diz liures / les quieulx ès tresors des em- [324c:18] pereurs furent tres singulierement gar- [324c:19] déz \ sicomme pour conseil recourir à eulx [324c:20] comme à responce diuine / Or prens [324c:21] cy garde doulce amie et uois comment di- [324c:22] eu donna si grant grace à une seule fem- [324c:23] me que elle ot sens de conseiller & auiser [324c:24] non mie seulement un empereur à son [324c:25] uiuant / mais sicomme tous ceulx qui [324c:26] le monde durant estoient à auenir à [324c:27] romme et tous les fais de l'empire / Si [324c:28] me dy ie t'en pri où fu oncques homme [324c:29] qui ce feist / et tu comme folle te tenoies [324c:30] nagaires mal content d'estre du sexe [324c:31] de tieulx créatures pensant que dieu [324c:32] l'eust sicomme en reprobacion De ceste [324c:33] sebille parla en uers uirgile en son liure [324c:34] elle fina ses iours en siche et le tombel [324c:35] d´elle fu par lonc \ temps monstré [324d:1] De plusieurs dames prophectes •iiii• [324d:2] Mais ne furent mie seulement ycestes [324d:3] x• dames au monde par don sin- [324d:4] gulier de dieu prophetisantes / ains tres [324d:5] grant foison en a esté uoire en toutes les [324d:6] lois qui ont esté tenues / car se tu quiers [324d:7] en la loy des iuifs assez en trouueras / sicom- [324d:8] me delbora qui fu femme prophete oû [324d:9] temps des iuges de israel par la quelle [324d:10] delbora et par son sens fu deliuré le peu- [324d:11] ple de dieu de la seruitude du Roy Ca- [324d:12] nam qui •xx• ans les auoient tenus [324d:13] serfs / Item la benoite helisabeth cousine [324d:14] de nostre dame ne fut elle prophete quant [324d:15] elle dit à la glorieuse uierge qui l'estoit [324d:16] alée ueoir / dont uient ce que la mere de [324d:17] dieu soit uenue à moy / Touteuoies ne [324d:18] sauoit elle pas qu'elle eust conceu du saint [324d:19] esperit se ce n'estoit par esperit de pro- [324d:20] phecie / ainsi que ot Simeon le prophe- [324d:21] te au quel nostre dame presenta Ihesucrist [324d:22] le iour de la chandeleur à l'autel du tem- [324d:23] ple / et le saint prophete sceut que c'estoit [324d:24] le sauueur du monde / & entre ses bras [324d:25] le prist lors qu'il dit Nunc dimittis [324d:26] Mais la bonne dame anne qui aloit [324d:27] par le temple faisant son office aussi tost [324d:28] qu'elle uid la uierge tenant son enfant [324d:29] entrer oû temple elle congneut en espe- [324d:30] rit que c'estoit le sauueur si s'agenoullia [324d:31] et l'aoura et à haulte uoix dist que c'es- [324d:32] toit cellui qui estoit uenu pour sauuer [324d:33] le monde / Assez d'autres femmes prophe- [324d:34] tes trouueras se tu y prens garde en [324d:35] la loy des iuifs / En celle des xpcrestiens [324d:36] comme infinies sicomme les saintes [324d:37] plusieurs mais passons oultre cestes

--325--

[325r:1] De la Cité des Dames xxix [325a:1] ycy pour ce que on pourroit dire que Dieu les [325a:2] eust par especial don preuilegiées & alons [325a:3] oultre parlant ancores des payennes / [325a:4] La Royne saba de la quelle la sainte [325a:5] escripture mesmement fait mencion que [325a:6] quant elle qui estoit de souuerain entende- [325a:7] ment ouy parler de la sapience de Sala- [325a:8] mon / dont la renommée couroit par tout [325a:9] le monde / elle le desira à ueoir / et pource [325a:10] se mut des parties d'orient du cornet de [325a:11] la derreniere partie du monde & laissa [325a:12] son paÿs et cheuaucha par la terre d'ethi- [325a:13] ope & de egipte par les riuages de la rou- [325a:14] ge mer et par les grans desers d'arabe [325a:15] & à tout moult noble compaignie de princes [325a:16] de seigneurs / de cheualiers et de nobles [325a:17] dames à moult grant estat et tresor de [325a:18] plusieurs choses precieuses uint et arriua [325a:19] en la cité de Iherusalem pour ueoir & uisi- [325a:20] ter le sage roy Salamon et pour esprou- [325a:21] uer et ueoir se uoir estoit ce que on disoit [325a:22] de lui par tout le monde / si la receut sa- [325a:23] lamon à moult grant honneur comme [325a:24] raison estoit et fu auec lui grant pie- [325a:25] ce et esprouua sa sapience en maintes [325a:26] choses / plusieurs demandes et questions [325a:27] lui fist et maintes deuinailles obscures [325a:28] & couuertes lui proposa / aux quelles il [325a:29] respondi selon qu'elle demandoit si gran- [325a:30] dement qu'elle dist que non pas par [325a:31] engin humain salamon auoit si grant [325a:32] sagece mais par especial don de dieu [325a:33] Ceste dame lui donna plusieurs choses [325a:34] precieuses entre lesquelles furent [325a:35] plantéz de petis arbres qui rendent [325a:36] liqueur et portent le basme / Lesquieulx [325a:37] le Roy fist planter emprès un lac [325a:38] appellé allefabter et commanda que [325b:1] la fussent cultiuéz et labouréz songneusement [325b:2] & pareillement lui donna le roy plusieurs [325b:3] ioyaulx precieulx De la sapience de ces- [325b:4] te femme et de sa prophecie parlent aucunes [325b:5] escriptures qui dient que si que elle estoit [325b:6] en Iherusalem et que salamon la menoit pour [325b:7] ueoir la noblece du temple que il auoit fait [325b:8] ediffier / elle uit une longue aiz plate qui [325b:9] estoit couchée au trauers d'un fengias [325b:10] et d'une boue et en faisoit on planche au [325b:11] trauerser celle fondriere / Adont la da- [325b:12] me s'arresta en regardant la planche & [325b:13] l'aoura et dist Ceste planche qui ores est [325b:14] tenue en grant uilté et mise soubz les pi- [325b:15] éz sera tel temps uendra honorée sur tous [325b:16] les fusts du monde & aournée de pierres [325b:17] precieuses ès tresors des princes / et dessus [325b:18] le fust de cette planche mourra cellui par [325b:19] qui sera anientie la loy des iuifs / ceste [325b:20] parole ne tindrent mie à truffe les iuifs [325b:21] ains l'osterent de là et l'enterrerent en li- [325b:22] eu où ilz cuidierent que iamais ne fust [325b:23] trouuée / mais ce que Dieux ueult garder [325b:24] est bien gardéz / car si bien ne la sorent [325b:25] iuifs mucier qu'elle ne fust trouuée oû [325b:26] temps de la passion de nostre seigneur ihe- [325b:27] sucrist / et de celle planche ueult on dire [325b:28] que fu faite la croix sur la quelle nostre [325b:29] sauueur souffri mort & passion / si fu [325b:30] lors auoirie la prophecie d'icelle dame [325b:31] Encore de nycostrate et de cassandra et [325b:32] de la Royne basine••u• [325b:33] Ycelle Nycostrate dont cy deuant a [325b:34] esté parlé aultre si fu femme pro- [325b:35] phete / Car aussi tost qu'elle ot passé le [325b:36] fleuue du tibre / et elle auec son filz [325b:37] euander du quel les histoires font assez [325b:38] mencion / fu montée sur le mont palentin

--325--

[325v:1] La cité des dames xxix [325c:1] elle prophetisa que sur ce mont seroit ediffi- [325c:2] ée une cité la plus renommée qui iamais [325c:3] fust au monde et qui seroit le chief et sou- [325c:4] ueraine de toutes seigneuries mondaines [325c:5] et affin qu'elle fust la premiere qui pier- [325c:6] re y asseist elle y ediffia un fort chastel [325c:7] si que dit est deuant et là fu puis romme [325c:8] assise et ediffiée Item Cassandra la [325c:9] noble uierge troyenne fille priant le Roy [325c:10] de troye et seur du preux hector qui tant [325c:11] fu grande clergece qu'elle sauoit toutes [325c:12] les ars / ne fu elle semblablement femme [325c:13] prophete / car comme celle pucelle onques [325c:14] ne uoulsist prendre homme à baron tant [325c:15] fust grant prince et sceust en esperit ce [325c:16] qui estoit à auenir aux troyens tous iours [325c:17] estoit en tristece et quant elle sauoit [325c:18] la grant prosperité de troye plus flourir [325c:19] et estre en grant magnificence des a- [325c:20] uant que la guerre commençast que [325c:21] troyens orent puis aux grieux / tant [325c:22] plus celle plouroit crioit et faisoit grant [325c:23] dueil / regardant la noblece et richece de [325c:24] la cité / ses beaulx freres si renomméz / le [325c:25] noble hector qui tant auoit de pris / elle [325c:26] ne se pouoit taire du grant mal qui lui [325c:27] estoit à auenir / Et quant elle uit la [325c:28] guerre encommencier adont enforcy son [325c:29] dueil / si ne finoit de crier braire et timon- [325c:30] ner son pere et ses freres pour dieu que [325c:31] ilz feissent paix aux \ grieux / ou que sanz [325c:32] faille par celle guerre seroient destruis [325c:33] mais de toutes ces paroles ne faisoient [325c:34] compte ne point ne l'en creoient / et toutes- [325c:35] uoies comme celle qui moult plaignoit [325c:36] et à bon droit celle grant perte et ce dom- [325c:37] mage ne s'en pouoit taire par quoy [325c:38] maintes foiz en fu batue de son pere [325d:1] & de ses freres qui disoient que fole estoit [325d:2] mais pour tant ne s'en tut mie ne pour [325d:3] mourir ne s'en teust ne souffrist de leur [325d:4] dire sanz cesser par quoy couuint se paix [325d:5] uouldrent auoir qu'en une chambre lon- [325d:6] taine de gens l'enfermassent pour oster [325d:7] sa noise de leurs oreilles / mais mieux [325d:8] leur uaulsist auoir creue / car tout ce [325d:9] leur aduint que predit leur auoir / si s'en [325d:10] repentirent à la parfin mais ce fu trop [325d:11] tart pour eulx Item ne fut ce pas au- [325d:12] tresi merueilleuse pronosticacion que [325d:13] fist la royne basine qui ot esté femme [325d:14] du roy de thoringe et puis fu femme [325d:15] à childerich le quart roy de france [325d:16] si que les croniques le racontent / Car [325d:17] dit l'istoire que la nuit des nopces d'elle [325d:18] et du dit roy Childerich / elle lui dist [325d:19] que il se tenist celle nuit chastement [325d:20] et il uerroit merueilleuse auision / Si [325d:21] lui dist tantost que il se leuast et alast [325d:22] à l'uis de la chambre et nottast ce que [325d:23] il uerroit / le Roy y ala et lui sembla [325d:24] que il ueist grans bestes que on nomme [325d:25] unicornes lieppars et lyons qui aloient [325d:26] et uenoient par le palais / si s'en retour- [325d:27] na tous espouantéz / et demanda à la [325d:28] royne que ce signiffioit / et elle respondi [325d:29] que au matin le lui diroit / et que il n'eust [325d:30] nulle paour / ains retournast de Rechef [325d:31] et il si fist / Si lui sembla que il ueist [325d:32] grans ours et grans loups qui se uoul- [325d:33] sissent courir sus l'un à l'autre / La Royne [325d:34] lui renuoya la •iii•e fois / et il lui sem- [325d:35] bla que il ueist chiens et petites bestes [325d:36] qui s'entre despeçoient toutes / et comme [325d:37] le Roy fust moult espouantéz / & esmer- [325d:38] ueilléz de ceste chose / la Royne lui

--326--

[326r:1] La Cité des dames xxix [326a:1] dist que l'auision des bestes qu'il auoit ueues [326a:2] signiffioit diuerses generacions de princes [326a:3] qui en france deuoient regner qui de eulx [326a:4] dessendroient des quieulx leurs meurs & [326a:5] leurs fais se retrairoient à la nature et [326a:6] diuersité des bestes qu'il auoit ueues / Si [326a:7] pouez clerement ueoir belle amie comment [326a:8] nostre seigneur a magnifesté et magnifeste [326a:9] souuent au monde ses secrés par femmes [326a:10] De Anthoine qui deuint empereris •• [326a:11] •ui• [326a:12] Ce ne fu pas petit secret que dieu reue- [326a:13] la par uision de femme à iustini- [326a:14] en qui puis fu empereur de Constantino- [326a:15] ble / Cellui iustinien estoit garde des tre- [326a:16] sors et des coffres de l'empereur iustin / Ad- [326a:17] uint un iour que comme cellui iustinien [326a:18] se fust alé esbatre sur les champs & auoit [326a:19] mené auecques lui pour le solacier une [326a:20] femme qu'il amoit la quelle auoit nom [326a:21] Anthoine / Quant l'eure de midi fu ue- [326a:22] nue uoulenté de reposer prist a Iustinien [326a:23] si se coucha soubz un arbre pour dormir [326a:24] & mist sa teste oû giron de s'amie / et sicom- [326a:25] me il se fu endormis / Adont Anthoine [326a:26] uid uenir un grant aigle uolant par des- [326a:27] sus eulx qui se penoit d'estendre ses elles [326a:28] pour garder le uisage de iustinien de [326a:29] l'ardeur du souleil / celle qui fu sage [326a:30] entendi la signifiance / quant il [326a:31] fu esueillié elle l'araisonna par belles [326a:32] paroles / et lui dist beau doulx ami Ie [326a:33] uous ay moult amé et aime sicomme [326a:34] uous qui estes tout maistre de mon [326a:35] corps & de m'amour pouez sauoir / Si [326a:36] n'est mie raison que amant bien amé [326a:37] de s'amie lui doye Riens refuser / et pour [326a:38] ce uous uueil requerir en guerredon [326b:1] de mon pucelage et de m'amour que un don [326b:2] le quel tout soit il tres grant à moy / et [326b:3] semblera à uous estre tres petit / me uueil- [326b:4] lez ottroyer / Iustinien respondi à s'amie [326b:5] qu'elle requist hardiement et que ia ne [326b:6] fauldroit à chose que il ottroier peust [326b:7] Adont dist Anthoine le don que uous requier [326b:8] est que quant uous serés empereur que uous [326b:9] n'ayés en despris uostre poure amie Anthoi- [326b:10] ne ains soit compaigne de uostre honneur [326b:11] et de uostre empire par loyal mariage / [326b:12] et ainsi dès maintenant promettre Le [326b:13] me uueillez / Quant iustinien ot ainsi [326b:14] ouy parler la damoiselle il s'en commen- [326b:15] ça à rire cuidant que ce eust elle dit par [326b:16] trufferie comme cellui qui tenoit que impos- [326b:17] sible fust qu'il peust auenir qu'il fust em- [326b:18] pereur lui promist que sanz faille à fem- [326b:19] me la prendroit quant empereur seroit [326b:20] et ainsi lui iura par tous ses dieux / & [326b:21] celle l'en mercia et pour enseignes de [326b:22] ceste promesse se fist donner son annel [326b:23] et elle lui redonna le sien / et tantost elle [326b:24] lui print à dire iustinien ie t'anonce cer- [326b:25] tainement que tu seras empereur / & ce [326b:26] t'auendra en brief terme et à tant se de- [326b:27] partirent / si ne passa lonc temps après [326b:28] que ainsi comme l'empereur iustin auoit [326b:29] assemblé son ost pour aler sur ceulx de [326b:30] perse / une maladie le prist dont il mou- [326b:31] rut / Et comme après les barons et [326b:32] princes fussent assembléz pour eslire [326b:33] nouuel empereur et ilz ne peussent [326b:34] accorder / auint que par maniere de [326b:35] despit l'un de l'autre ilz eslirent iustini- [326b:36] en pour estre empereur / Le quel ne son- [326b:37] gia mie / ains tantost tres uigueureu- [326b:38] sement à grant ost couru sus aux persans

--326--

[326v:1] de la Cité des dames xxix [326c:1] et gaigna la bataille prist le roy de perse & [326c:2] grant honneur et auoir y conquesta / et [326c:3] quant il fu retourné en son palais / Anthoi- [326c:4] ne s'amie ne s'oublia pas / ains fist tant que [326c:5] elle entra par grant soubtiueté / là où il [326c:6] seoit en son throsne auec ses princes / et là [326c:7] agenoulliée deuant lui commença sa rai- [326c:8] son et dist qu'elle estoit une pucelle qui [326c:9] lui uenoit demander droit et raison d'un [326c:10] uarlet qui l'auoit fiancée et lui auoit don[326c:11] son annel et prins le sien / L'empereur qui [326c:12] mais ne pensoit à elle lui respondi que [326c:13] se il estoit ainsi que aucun l'eust fiancée [326c:14] que raison estoit que cellui la prensist [326c:15] et que uoulentiers lui en feroit droit [326c:16] mais qu'elle le prouuast / Adont Anthoi- [326c:17] ne tira l'annel de son doit / et lui tendi [326c:18] disant noble empereur ie le puis prouuer [326c:19] par cest annel regardes se tu le congnoi- [326c:20] stras / Adont uit bien l'empereur que il [326c:21] se estoit pris par ses paroles / et non pour- [326c:22] tant lui uoult garder sa promesse / et tan- [326c:23] tost la fist mener en ses chambres et pa- [326c:24] rer de nobles paremens et la prist à [326c:25] femme Dist xpcristine À dame [326c:26] droiture ••uii• [326c:27] Dame par ce que i'entens et uoy ma- [326c:28] gnifestement le grant droit des [326c:29] femmes contre ce de quoy sont tant acu- [326c:30] sées me fait mieulx congnoistre que on- [326c:31] ques mais le grant tort de leurs accuseurs [326c:32] et ancore ne me puis ie taire d'une cou- [326c:33] stume qui cuert assez communement entre [326c:34] les hommes et mesmement entre aucu- [326c:35] nes femmes / qui est tele que quant les [326c:36] femmes sont ençaintes / et elles en- [326c:37] fantent filles / les maris s'en troublent [326c:38] plusieurs ya et murmurent pour ce que [326d:1] leur femmes n'ont filz enfanté / et leurs [326d:2] nisses femmes qui deussent auoir souue- [326d:3] raine ioye de ce que dieux à sauueté les [326d:4] a deliurées et le mercier de bon cuer & [326d:5] semblablement s'en troublent pour ce que [326d:6] elles uoient que leurs maris en sont trou- [326d:7] bléz / et dont uient ce dame que ainsi s'en [326d:8] marrissent / leur sont doncques filles [326d:9] de plus grant preiudice que les filz ou [326d:10] se de moins d'amour sont à leurs parens [326d:11] et plus non chalentes de eulx que les [326d:12] masles ne sont / Responce • amie chiere [326d:13] pource que tu me demandes la cause [326d:14] dont ce uient Ie te respons certainement [326d:15] que ce uient de tres grant simplece & [326d:16] ignorence à ceulx qui s'en troublent non [326d:17] obstant que la cause principale qui les [326d:18] meut est pour le coustement que ilz [326d:19] ressongnent de ce que marier les cou- [326d:20] uient / si fault que ilz y mettent de leur [326d:21] auoir / et anssi aucuns le font pour ce [326d:22] que ilz doubtent les perilz que par [326d:23] mauuais conseil en simple & ieune [326d:24] aage elles puissent estre deceues / mais [326d:25] toutes ces causes au regart de raison [326d:26] sont nulles / car quant est a la doubte [326d:27] qu'elles facent folie il n'y a que de les [326d:28] sagement introduire quant elles sont [326d:29] petites et que la mere leur donne bon [326d:30] exemple par soy mesmes en honneste- [326d:31] té et doctrine / Car se la mere estoit [326d:32] de fole uie petit exemple seroit à la [326d:33] fille / et qu'elle soit gardée de mauuai- [326d:34] se compaignie et court tenue et en crain- [326d:35] te / car discipline tenue à enfans / et [326d:36] aux Ieunes leur est preparatoire de [326d:37] bonnes meurs à toute leur uie / Item [326d:38] quant à la coustange / Ie croy que se

--327--

[327r:1] La Cité des dames xxix [327a:1] les parens regardoient bien ce que les filz [327a:2] leur font tant en faire apprendre science [327a:3] ou mestier comme en tenir estat et mesme- [327a:4] ment en despenses superflues soient de [327a:5] grant estat ou moyen ou de petit / en foles [327a:6] compaignies et en maintes nicetéz / Ie [327a:7] croy que ilz ne trouueroient gaires plus [327a:8] d'auantage ès filz ne que ès filles & le cour- [327a:9] rous et soucy que donnent plusieurs y a [327a:10] souuentes fois aspres et ameres de brigues [327a:11] et riottes que ilz font ou de suiure uie [327a:12] dissolue et tout au grief et coust de leurs [327a:13] parens / Ie pense que ce peut bien monter [327a:14] au soucy que ilz ont de leurs filles / Regar- [327a:15] des quans filz tu trouueras qui nourrissent [327a:16] pere et mere en leur uiellece doulcement [327a:17] & humblement si que faire doiuent Ie tiens [327a:18] que ilz sont cler seméz / non obstant qu'il [327a:19] en soit et ait esté maint / mais ce auient [327a:20] à tart / ainçois quant pere et mere ont [327a:21] fait de leurs filz comme de leur dieu & [327a:22] ilz sont ia grans deuenus / et par le pour- [327a:23] chas du pere et par leur faire apprendre [327a:24] science ou mestier ou par quelque bonne [327a:25] fortune sont riches et plains / et leur ui- [327a:26] el pere soit deuenu par aucune mesa- [327a:27] uenture poure et dechoit ilz le despri- [327a:28] sent et en sont tanéz et honteux quant [327a:29] ilz le uoient et se le pere est riche ilz de- [327a:30] sirent sa mort pour auoir le sien / O [327a:31] dieux scet quans filz de grans seigneurs [327a:32] et de Riches hommes desirent la mort [327a:33] de leurs parens pour auoir leurs terres [327a:34] et leur auoir / et de ce bien dit uoir pe- [327a:35] trac qui dist / o fol homme tu desires [327a:36] auoir enfans / mais tu ne peus auoir [327a:37] nulz si mortieulx ennemis / Car se tu [327a:38] es poure ilz seront tanéz de toy & desireront [327b:1] ta mort pour en estre deschargéz / et se tu es [327b:2] riche ilz ne la desireront pas moins pour [327b:3] auoir le tien Ie ne uueil mie dire que tous [327b:4] soient tieulx mais maint en ya et se ilz sont [327b:5] mariéz dieux scet la grant couuoitise que [327b:6] ilz ont de tous iours traire du pere et de la [327b:7] mere tant que pou leur chauldroit se les [327b:8] las de uielles gens mouroient de fain / mais [327b:9] qu'ilz eussent tout ha quel nourriture/ [327b:10] ou se leurs meres demeurent uesues là où [327b:11] ilz les deussent reconforter et estre le baston [327b:12] et le port de leur uiellece / elles qui tant les [327b:13] ont cheris et mignotement nourris en [327b:14] sont bien guerredonnées / car il semble aux [327b:15] mauuais enfans que tout doit estre leur [327b:16] et se elles ne leur baillent tout ce qu'ilz [327b:17] ueulent auoir ilz ne les espargnent mie [327b:18] de leur dire du desplaisir assez / et dieux [327b:19] scet comment reuerence y est gardée / et [327b:20] pis y a Car les aucuns ne se feront ia [327b:21] conscience de mouuoir contre elles plait [327b:22] et procés / et c'est le guerredon que plusieurs [327b:23] ont quant ilz se sont toutes leurs uies pour [327b:24] acquerir ou mettre auant leurs enfans [327b:25] De tieulx filz est il assez et de tieulx fil- [327b:26] les ce peut bien estre / mais se tu y prens [327b:27] garde ie croy que plus d'enfans peruers [327b:28] trouueras filz que filles / et poson que tous [327b:29] fussent bons / si uoit on communement [327b:30] les filles tenir plus grant compaignie à [327b:31] peres et à meres que les fieulx / et plus [327b:32] les uisetent confortent et gardent en leurs [327b:33] maladies et uiellece / La cause si est pour [327b:34] ce que les filz uont plus auau le monde [327b:35] & çà et là et les filles sont plus quoyes / si [327b:36] s'en tiennent plus pres / ainsi que de toy [327b:37] mesmes le peus ueoir / Car non obstant [327b:38] que tes freres fussent tres natureulx

--327--

[327v:1] de la Cité des dames xxix [327c:1] et de grant amour et bons ils sont aléz par [327c:2] le monde et tu seule es demourée pour com- [327c:3] paignie à ta bonne mere qui lui est souuerain [327c:4] reconfort en sa uiellece / et pour ce en conclu- [327c:5] sion te dy que trop sont folz ceulx qui se cour- [327c:6] roucent et marrissent quant filles leur [327c:7] naiscent / et pour ce que sus ce propos m'as [327c:8] mise dire te uueil d'aucunes femmes dont [327c:9] entre les autres les escriptures parlent qui [327c:10] moult sont naturelles et de grant amour [327c:11] à leurs parens Ci Commence à par- [327c:12] ler des filles qui amerent leurs parens [327c:13] et premierement de dripetrue •uiii• [327c:15] De grant amour à son pere fu dripe- [327c:16] true royne de Leodocie / celle fu fil- [327c:17] le du grant roy mitridates et tant l'ama [327c:18] qu'en toutes ses batailles les suiuoit / elle [327c:19] estoit moult laide car elle auoit double [327c:20] ranc de dens qui estoit chose moult dif- [327c:21] formée / mais de tant grant amour es- [327c:22] toit à son pere que oncques ne le laissa [327c:23] ne en prosperité ne en male fortune / & [327c:24] tout fust elle royne et dame de grant [327c:25] royaume par quoy bien peust estre aise [327c:26] et à repos en son paÿs elle fu par tout [327c:27] participant des peines et trauaulx que [327c:28] son pere ot eu en mainte armée où il fu [327c:29] Et quant il ot esté uaincu du grant pom- [327c:30] pée oncques elle ne le laissa / ains le seruoit [327c:31] par grant cure et diligence [327c:32] Ci dit de ysyphile •ix• [327c:33] Y2siphile se mist en peril de mort [327c:34] pour sauuer son pere qui auoit [327c:35] nom thoant / et estoit roy des leuidini- [327c:36] ens et comme son paÿs se rebellast con- [327c:37] tre lui et à grant fureur courussent au [327c:38] palais pour le occire / sa fille ysyphyle [327d:1] le muça tantost en un de ses escrins et [327d:2] puis sailli dehors pour appaysier le peu- [327d:3] ple / mais ce ne lui ualut riens / et comme [327d:4] ilz queissent le roy par tout et ne le peus- [327d:5] sent trouuer ilz apointerent les glaiues [327d:6] contre ysyphyle et moult le menacierent [327d:7] de mort se elle ne leur enseignoit / et auec [327d:8] ce lui promettoient que se elle leur en- [327d:9] seignoit qu'à royne la couronneroient [327d:10] et à elle obeiroient / mais la bonne et [327d:11] naturelle fille qui mieulx amoit la [327d:12] uie de son pere que estre royne ne point [327d:13] n'estoit flechie pour paour de mort leur [327d:14] respondoit de tres hardi courage que [327d:15] sanz faille il s'en estoit fuys grant piece [327d:16] auoit / et à la parfin par ce que ilz ne [327d:17] le porent trouuer / et qu'elle tant asseuré- [327d:18] ement leur asseuréement leur affermoit [327d:19] que fuis s'en estoit l'en crurent et la cou- [327d:20] ronnerent à royne et une piece paysible- [327d:21] ment regna sur eulx / mais elle qui une [327d:22] piece de temps ot son pere gardé secrete- [327d:23] ment de paour qu'à la parfin par quel- [327d:24] que enuieux peust estre encusée / le mist [327d:25] hors par nuit et l'en enuoya par mer [327d:26] à seureté à tout grant auoir / mais com- [327d:27] me ceste chose fust à la parfin reuellée [327d:28] aux desloyaulx citoyens ilz chacierent [327d:29] leur royne deiphile et occise l'eussent [327d:30] mais ce qu'elle estoit tant bonne mut [327d:31] à pitié les aucuns d'eulx [327d:32] De la uierge claudine •x• [327d:33] O comme grant signe d'amour mon- [327d:34] stra la uierge claudine à son pere [327d:35] lors que par les bien fais de lui et par [327d:36] les grans uictoires que il auoit eues [327d:37] en maintes batailles / lui retourné [327d:38] uictorieux fu Receu à Romme en la

--328--

[328r:1] la Cité des dames xxix [328a:1] souueraine honneur que ilz appelloient trium- [328a:2] phe qui estoit une honneur moult grant [328a:3] en la quelle receuoient les princes quant [328a:4] ilz retournoient uainqueurs d'aucun grant [328a:5] faict / ainsi cellui pere de Claudine qui [328a:6] un des princes de romme estoit moult uail- [328a:7] lant estant en ycel honneur de triumphe [328a:8] fu assailli de faict par un autre des sei- [328a:9] gneurs de romme qui le hayoit / mais [328a:10] quant claudine sa fille qui estoit sacrée [328a:11] à la déesse uesta / si que dirions mainte- [328a:12] nant religieuse d'aucune abbaye & estoit [328a:13] auecques les dames de son ordre qui es- [328a:14] toient alées à la procession à l'encontre [328a:15] d'icellui prince si que la coustume estoit [328a:16] ouy la noise et sceut que son pere estoit [328a:17] assailli de ses ennemis / Adont la grant [328a:18] amour que la fille auoit au pere lui [328a:19] fist oublier tout le simple et quoy main- [328a:20] tieng que uierge religieuse seult auoir [328a:21] communement et aussi lui fist mettre [328a:22] arriere toute crainte et toute paour en [328a:23] tele maniere que tantost elle sailli ius [328a:24] du char \ où elle auec ses compaignes [328a:25] estoit ala fuyant par la presse et hardi- [328a:26] ement se ficha entre les glaiues et espe- [328a:27] es qu'elle ueoit sur son pere et de fait [328a:28] ala prendre à la gorge cellui que elle [328a:29] uit plus pres / et de son pouoir prist [328a:30] fort à deffendre son pere / là fu grande [328a:31] la presse qui tantost la meslée desparti [328a:32] mais comme les uaillans rommains [328a:33] eussent de coustume de faire moult [328a:34] grant compte de toute personne qui [328a:35] faisoit aucun faict digne d'amiracion [328a:36] prisierent moult ceste uierge et lui don- [328a:37] nerent grant louange de ce que elle ot [328b:1] fait •Ci dit d'une femme qui alaictoit [328b:2] sa mere en la prison •xi• [328b:3] Grant amour semblablement ot à sa [328b:4] mere une femme de romme dont [328b:5] les histoires parlent / il auint que la dicte [328b:6] mere pour certain crisme dont elle fu atain- [328b:7] te fu condampnée à mourir en prison & [328b:8] que on ne lui donnast que boire ne que men- [328b:9] ger / sa fille contrainte de grant amour [328b:10] filliale dolente de ceste condampnacion [328b:11] requist de grace especiale à ceulx qui la [328b:12] prison gardoient que sa mere peust par [328b:13] chacun iour uisiter tant comme elle se- [328b:14] roit en uie / à celle fin qu'amonnester de [328b:15] pacience la peust / et à brief dire tant en [328b:16] ploura et tant en pria que les gardes [328b:17] des prisons en orent pitié et lui ottroyerent [328b:18] que tous les iours peust uisiter sa mere [328b:19] mais ainçois que deuers elle la meissent [328b:20] moult bien la cerchoient que elle ne lui [328b:21] portast aucune chose à uiure / et comme [328b:22] ceste uisitacion eust ia duré par tant [328b:23] de iours que impossible sembla aux ioliers [328b:24] que la femme prisonniere peust naturel- [328b:25] lement tant uiure sans mourir / et toute- [328b:26] uoyes n'estoit pas morte et consideré que [328b:27] autre ne la uisetoit que sa fille la quel- [328b:28] le tres songneusement cerchoient ains que [328b:29] deuers sa mere entrast se merueillerent [328b:30] moult forment que ce pouoit estre et de [328b:31] fait un iour espierent la mere et la fille [328b:32] ensemble / et adont uirent que la lasse fille [328b:33] qui assez de nouuel auoit eu un enfant [328b:34] donnoit la tette à sa mere tant que tout [328b:35] lui auoit la mere tiré le laict des mamelles [328b:36] et ainsi rendoit la fille à sa mere en sa [328b:37] uiellece ce qu'elle auoit pris d'elle en son

--328--

[328v:1] de la Cité des dames xxix [328c:1] enfance ceste continuelle diligence / et ceste [328c:2] grant amour de fille à mere mut à grant pi- [328c:3] tié les ioliers et le fait rapporté aux iuges me- [328c:4] us de humaine compassion deliurerent la [328c:5] mere et rendirent à sa fille Encore à [328c:6] propos d'amour de fille à pere peut on dire [328c:7] de la tres bonne et sage gliselidis qui puis [328c:8] fu marquise de Saluces / de la quelle te ra- [328c:9] compteray cy après la grant uertu fermeté [328c:10] et constance • O comment grant amour [328c:11] par loyale nature en elle aduiuée lui fai- [328c:12] soit estre tant songneuse de seruir si hum- [328c:13] blement et tant obeissamment son poure [328c:14] pere ianicole malade et uiel qu'elle en sa [328c:15] purté et uirginité et en fleur de ieunece [328c:16] nourrissoit et gouuernoit tant diligem- [328c:17] ment par le labour et mestier de ses mains [328c:18] gaignoit à grant cure et solicitude la poure [328c:19] uie de eulx • ii • Otant sont de bonne heu- [328c:20] re nées filles de teles bonté et de si grant [328c:21] amour à peres et à meres / car non obstant [328c:22] qu'elles facent ce qu'elles doiuent toute- [328c:23] uoyes y acquierent grant merite à l'ame [328c:24] et grant loz au monde leur en doit estre [328c:25] donné et semblablement aux filz Que [328c:26] ueulx tu que ie t´en die plus sans cesser [328c:27] exemples te pourroie dire de cas sembla- [328c:28] bles mais à tant te souffise Ci dit droi- [328c:29] ture qu'elle a acheué le maisonnage de [328c:30] la Cité et qu'il est temps que peuplée [328c:31] soit • xii • [328c:32] Dès or me semble chere amie que bien [328c:33] est auancié nostre edefice et la cité des [328c:34] dames hault maisonnée tout au lonc de [328c:35] ces larges Rues et les palais royaulx [328c:36] fort ediffiéz / et ces dongions et tours [328c:37] deffensables hault leuéz et drois que de [328c:38] loings ia les peut on ueoir / si est bien [328d:1] dès or en auant \ qu'à peupler commenci- [328d:2] ons ceste noble cité / affin qu'elle ne soit [328d:3] uague ne uuide / ains habitée toute [328d:4] de dames de grant excellence / car autres [328d:5] gens n'y uoulons / o tant seront eureuses [328d:6] les citoyennes de nostre ediffice / Car n'a- [328d:7] ront besoing d'auoir crainte ne doubte [328d:8] d'estre deslogées de leur possession par es [328d:9] tranges ostes / car tele est la proprieté [328d:10] de cest ouurage que les possessarresses [328d:11] n'en pourront estre deboutées / et ores [328d:12] est un nouuel royaume de femenie en- [328d:13] commencié / mais trop plus est digne [328d:14] que cellui de iadis / car ne couuendra [328d:15] aux dames ycy hebergées aler hors [328d:16] de leur terre pour conceuoir ne enfanter [328d:17] nouuelles heritieres pour maintenir leur [328d:18] possession par diuers aages de ligne en li- [328d:19] gne / car assez souffira pour tous iours [328d:20] mais de celles que ores y mettrons / / [328d:21] Et quant nous l'arons peuplée de [328d:22] nobles citoyennes uendra après dame [328d:23] iustice ma serour qui amenra la roy- [328d:24] ne sur toutes excellente accompaignie [328d:25] de princesses de tresgrant dignité / Les [328d:26] quelles abiteront ès plus haultes pla- [328d:27] ces et ès souuerains dongions / Si est [328d:28] bien raison que quant la royne y uen- [328d:29] dra qu'elle treuue ia sa cité garnie et [328d:30] peuplée de nobles dames qui à honneur [328d:31] la reçoiuent comme leur souueraine [328d:32] dame empereris de tout leur sexe / mais [328d:33] quieulx citoyennes y mettrons nous se- [328d:34] ront ce femmes dissolues ou diffamées [328d:35] Certes non ains seront toutes preude- [328d:36] femmes de grant beauté & de grant au- [328d:37] ctorité / car plus bel peuple ne plus grant [328d:38] parement ne peut estre en cité que bonnes

--329--

[329r:1] La Cité des dames xxix [329a:1] preudefemmes / Or sus chere amie / ortemes [329a:2] en besongne et passe auant si les alons quer- [329a:3] re • Demande xpcristine à dame droitture [329a:4] se c'est uoir ce que les liures et les hom- [329a:5] mes dient que la uie de mariage soit [329a:6] si dure à porter pour l'occasion des fem- [329a:7] mes et à leur grant tort et respont [329a:8] droitture et commence à parler de [329a:9] la grant amour de femmes à [329a:10] leurs maris • [329a:11] • xiii•• [329a:13] Adont en alant querre les dictes [329a:14] dames par l'ordenance de dame [329a:15] droitture disoie en alant ycestes paroles [329a:16] Dame urayement uous et raison m'auez [329a:17] solues et concluses toutes mes questions [329a:18] et demandes que repliquer plus n'y saroie [329a:19] et me tiens pour tres bien informée de ce que [329a:20] ie queroie / et assez par uous •ii•• ay appris [329a:21] comment toutes choses faisables & sciibles [329a:22] tant en force de corps comme en sapience [329a:23] d'entendement et de toutes uertus sont [329a:24] possibles et aisiées à estre excecutées par [329a:25] femmes / mais ancore uous pry que dire [329a:26] me uueillez et certiffier se c'est uraye cho- [329a:27] se ce que ces hommes dient / et tant de [329a:28] aucteurs le tesmoignent dont ie suis en [329a:29] trop grant pensée que la uie de l'ordre [329a:30] de mariage soit aux hommes plaine et [329a:31] auironnée de si grant tempeste par la [329a:32] coulpe et impetuosité des femmes et de [329a:33] leur rancuneuse moleste comme il est es- [329a:34] cript en mains liures / et assez de gens le [329a:35] tesmoignent que elles si pou aiment [329a:36] leurs maris et leur compaignie que ri- [329a:37] ens tant ne leur anuye par quoy pour [329a:38] obuier & escheuer ces inconueniens plu- [329b:1] sieurs ont conseillié aux sages que ilz ne se [329b:2] marient certiffiant que nulles ou pou d'elles [329b:3] soient loyales à leur partie / Et mesmement [329b:4] ualere à Ruffin en escript / Et Theofrastus [329b:5] en son liure dit que nul sage ne doit pren- [329b:6] dre femme / car trop a en femme de cures [329b:7] pou d'amour et foison gengleries / et que [329b:8] se l'omme le fait pour estre mieulx serui & [329b:9] gardé en ses maladies / que trop mieulx [329b:10] et plus loyaument le seruira et gardera [329b:11] un loyal seruiteur et ne lui coustera pas [329b:12] tant / et que se la femme est malade le [329b:13] mari est alengouré et ne s'osera bouger [329b:14] d'emprés elle / et assez de tieulx choses dit [329b:15] qui trop longues seroient à reciter / dont [329b:16] ie dy chere dame que se cestes choses sont [329b:17] urayes tant sont ces deffaulx uilains [329b:18] que toutes autres graces et uertus que [329b:19] auoir pourroient en sont anienties / et es- [329b:20] taintes Responce •, Certes amie si que toy [329b:21] mesmes as autre fois dit à ce propos / qui [329b:22] meine procés sanz partie bien à son aise [329b:23] plaide / et te promet que les liures qui ce [329b:24] dient / les femmes ne les firent mie / mais [329b:25] ie ne doubte pas que qui des debas de ma- [329b:26] riage uouldroit faire informacion pour [329b:27] en faire nouuel liure selon le uray on [329b:28] trouueroit autres nouuelles • Ha chere [329b:29] amie quantes femmes est il et tu mes- [329b:30] mes le scez qui usent leur lasse de uie [329b:31] oû lien de mariage par durté de leurs [329b:32] maris / en plus grant penitence que se [329b:33] elles fussent esclaues entre les sarrasins [329b:34] Dieux quantes dures bateures sanz cau- [329b:35] se et sans raison / quantes laidenges / [329b:36] quantes uillenies / iniures seruitudes & [329b:37] oultrages y seuffrent maintes bonnes [329b:38] preudes femmes qui toutes n'en cryent

--329--

[329v:1] de la Cité des dames xxix [329c:1] pas harou / et de teles qui meurent de fain [329c:2] et de mesaise à tout plain foyer d'enfans & [329c:3] leurs maris sont en lieux dissolus / ou mai- [329c:4] nent les gales par la uille ou ès tauernes [329c:5] et ancores les poures femmes seront batues [329c:6] au retourner et ce sera leur soupper / qu'en [329c:7] dis tu mens ie en ueis tu oncques nulle de [329c:8] tes uoisines ainsi atournées / et ie à elle cer- [329c:9] tes dame si ay fait mainte dont grant [329c:10] pitié auoie / Ie t'en croy / et à dire que les [329c:11] maris soient tant adouléz pour les mala- [329c:12] dies de leurs femmes / Je te pry m'amie où [329c:13] sont ilz sans que plus ie t'en die / Tu peus [329c:14] bien sauoir que ces babuises dites et escrip- [329c:15] tes contre les femmes furent et sont choses [329c:16] trouuées et dites à uoulenté et contre ue- [329c:17] rité / car les hommes sont maistres sur leur [329c:18] femmes et non mie les femmes sur leur [329c:19] maris maistresses / si ne leur souffreroient [329c:20] iamais tele auctorité / mais ie te promés [329c:21] que tous les mariages ne sont mie main- [329c:22] tenus en tieulx contens / car il en est qui [329c:23] uiuent en grant paysibleté amour et loy- [329c:24] auté ensemble par ce que les parties sont [329c:25] bonnes discretes et raisonnables / et quoy [329c:26] qu'il soit des mauuais maris / il en est [329c:27] de tres bons uaillans et sages et que les [329c:28] femmes qui les encontrerent nasquirent [329c:29] de bonne heure quant à la gloire du [329c:30] monde de ce que dieux les y adreça & [329c:31] ce peus tu bien sauoir par toy mesmes [329c:32] qui tel l'auoies / qu'a fin souhaid ne sceus- [329c:33] ses mieulx demander / et qui à ton iuge- [329c:34] ment nul autre homme de toute bonté [329c:35] paysibleté loyauté et bonne amour ne [329c:36] le passoit / du quel les regrais de ce que [329c:37] mort le te toli iamais de ton cuer ne par- [329c:38] tiront / Et quoy que ie te die & Il est uoir que [329d:1] il soit moult de bonnes femmes moult mal mené- [329d:2] es par leurs diuers maris / saches pour [329d:3] tant que il en est de moult diuerses et [329d:4] sans raison Car se ie disoie que toutes [329d:5] fussent bonnes / ie pourroie assez de leger [329d:6] estre prouuée mentarresse / mais c'est en [329d:7] la mendre partie / et de celles qui teles sont [329d:8] ie ne me mesle / car teles femmes sont [329d:9] comme chose hors de sa nature Mais [329d:10] à dire des bonnes pour ce que cellui theofra- [329d:11] stus dont tu as parlé dit que aussi loy- [329d:12] aument / autant songneusement sera un [329d:13] homme gardé en sa maladie ou essoine par [329d:14] son seruant que par sa femme / ha quan- [329d:15] tes bonnes femmes sont autant songneu- [329d:16] ses de leurs maris seruir sains et mala- [329d:17] des par loyale amour que ce fussent leurs [329d:18] dieux / ie croy que on ne trouueroit point [329d:19] de tel seruiteur / Et pour ce qu'entrée som- [329d:20] mes en ceste matiere / ie t'en donray [329d:21] mains exemples de grant amour et [329d:22] loyauté de femmes portée à leurs maris [329d:23] Et or sommes dieu merci retournées [329d:24] à nostre cité à tout belle compaignie de [329d:25] nobles preudes femmes que nous y he- [329d:26] bergerons / et uoy cy ceste noble royne [329d:27] hipsistrate femme iadis du Riche [329d:28] roy mitridates pour ce que moult est [329d:29] d'ancian temps et sa ualeur de grant di- [329d:30] gnité premiere y hebergerons oû lieu [329d:31] & noble palais qui lui est appresté [329d:32] Ci dit de la Royne hipsitrate • xiiii • [329d:33] Comment pourroit estre nulle cre- [329d:34] ature de plus grant amour à [329d:35] autre que fu la tres belle bonne loyale [329d:36] hipsitrate à son mari et bien lui demon- [329d:37] stra / ceste fu femme du grant Roy [329d:38] Mitridates qui seignourissoit les contrées

--330--

[330r:1] de la Cité des dames xxix [330a:1] de xxiiii• lengages / et ia soit que cestui roy [330a:2] fust sur tous poissant les rommains lui [330a:3] menerent moult dure guerre / mais en tout [330a:4] le temps que il uaqua longuement et par [330a:5] grans cures ès batailles / où que il alast [330a:6] oncques sa bonne femme ne le laissa / Et [330a:7] combien que cestui roy selon la maniere [330a:8] barbarine eust plusieurs concubines toute- [330a:9] uoyes ceste noble dame fu tous iours en [330a:10] parfaicte amour embrasée en tele maniere [330a:11] que nulle part ne souffrist que il alast sanz [330a:12] elle / ou souuent estoit auecques lui ès grans [330a:13] batailles en peril de perdre son royaume [330a:14] en auenture de mort contre les rommains [330a:15] mais alast en region estrange ou en lon- [330a:16] tain paÿs passast la mer ou desers perilleux [330a:17] oncques n'ala en lieu qu'elle ne fust tous [330a:18] iours sa tres loyale compaigne sanz point [330a:19] departir / car elle l'amoit de si parfaicte [330a:20] amour qu'elle pensoit que nul homme [330a:21] ne pourroit si nettement si loyaument ne [330a:22] si bien seruir son seigneur comme elle fe- [330a:23] roit / Et contre ce que le philosophe theofra- [330a:24] stus dit touchant ceste matiere / ceste da- [330a:25] me pour ce qu'elle sauoit que souuentes [330a:26] fois roys et princes ont de faulx seruiteurs [330a:27] dont s'ensuit faulx seruise / elle comme loy- [330a:28] ale amante à celle fin qu'à son seigneur [330a:29] les choses couuenables et neccessaires peust [330a:30] tous iours administrer ia soit ce qu'elle [330a:31] y souffrist grant peine le uolt tous iours [330a:32] suiuir / et pour tant qu'à tel faict l'abit [330a:33] de femme n'estoit pas couuenable ne ex- [330a:34] pedient que une femme au costé d'un [330a:35] si grant roy et si noble combatant fust [330a:36] ueue en bataille affin que homme sem- [330a:37] blast estre / coppa ses cheueulx loncs et [330a:38] blons comme or qui au parement des [330b:1] femmes est chose moult auenant / mais auec [330b:2] ce n'espargna mie la belle frecheur de son [330b:3] uisage / ains prist le heaume soubz le quel [330b:4] fu souuent soulliée plaine de sueur & de poul- [330b:5] dre et son beau corps & souef uesti d'armes [330b:6] et de haubergion chaucée de fer et les ane- [330b:7] aulx precieux et les riches aournemens os- [330b:8] téz en en lieu d'eulx tenir haches ès mains [330b:9] et dures lances arcs et sayetes / çaindre es- [330b:10] pée en lieu de riches conroyes / et en tele ma- [330b:11] niere se gouuernoit celle noble dame par [330b:12] force de grant et loyal amour que la tendre- [330b:13] té de son beau corps ieune et delié et souef [330b:14] nourri estoit conuerti sicomme en un tres [330b:15] fort et uiguereux cheualier armé / O ce dit [330b:16] Bocace qui ceste histoire racompte que est [330b:17] ce que amours ne face faire quant celle [330b:18] qui auoit accoustumé à uiure tant deli- [330b:19] catiuement / coucher souef et toutes choses [330b:20] auoir à son aise est maintenant demenée [330b:21] par sa franche uoulenté comme se fust [330b:22] homme dur et fort par montaignes et par [330b:23] ualées nuit et iour gisant ès desers et ès [330b:24] forés souuentes fois sur la terre en paour [330b:25] des ennemis auironnée de toutes pars de [330b:26] bestes et de serpens / mais tout ce lui estoit [330b:27] doulx pour tous iours estre coste son mari [330b:28] pour le reconforter conseiller et seruir en [330b:29] toutes ses affaires / Et ancore après quant [330b:30] elle ot par longue endurée souffert maint [330b:31] dur trauaulx auint que son mari fu des- [330b:32] confit moult crueusement par pompée prin- [330b:33] ce de l'ost des rommains si que il fu con- [330b:34] traint de fuir / mais comme il fust de [330b:35] tous les siens delaissié et demourast seul [330b:36] ne le delaissa pas sa bonne femme ains [330b:37] courant après par montaignes et par [330b:38] ualées et lieux obscurs & sauuages adès

--330--

[330v:1] La Cité des dames xxix [330c:1] le suiuoit et lui qui de tous ses amis estoit de- [330c:2] laissié et relenqui ne plus n'auoit esperance [330c:3] estoit reconforté par sa bonne femme qui dou- [330c:4] cement d'auoir esperance de meilleur fortu- [330c:5] ne l'admonnestoit / et quant lui et elle estoi- [330c:6] ent en plus grant desolacion et plus celle [330c:7] mettoit peine de lui donner soulas et de l'es- [330c:8] iouir par la doulceur de ses paroles affin [330c:9] qu'il entroubliast sa merencolie par graci- [330c:10] eux et solacieux gieux qu'elle sauoit trou- [330c:11] uer pour lesquelles choses et pour la grant [330c:12] doulceur d'elles tant lui donnoit de conso- [330c:13] lacion ceste dame qu'en quelconques misere [330c:14] ou souffrette que il fust tant eust de tribu- [330c:15] lacion elle lui faisoit si oublier que souuent [330c:16] il disoit qu'il n'estoit point homme exillé / [330c:17] ains lui sembloit que il fust tres delicieu- [330c:18] sement en son palais auec sa loyal espou- [330c:19] se de l'empereris Tryare • xu•• [330c:20] Assez pareille et semblable à la susdicte [330c:21] Royne en cas et en loyal amour uers [330c:22] son mari fu la noble empereris triare fem- [330c:23] me de lucien utilien empereur des rommains [330c:24] celle l'amoit de si grant amour qu'elle le [330c:25] suiuoit par tout et en toutes batailles ar- [330c:26] mée comme un cheualier estoit hardiement [330c:27] coste lui et se combatoit uiguereusement [330c:28] dont il auint oû temps que cellui empereur [330c:29] ot guerre à uaspasian pour cause de la [330c:30] seigneurie de l'empire que comme il a- [330c:31] last contre une cité des uolques et par nuit [330c:32] feist tant que il entrast dedens où il trou- [330c:33] ua les gens endormis aux quieulx il [330c:34] couru sus cruellement / mais celle noble [330c:35] dame Triare qui par toute la nuit auoit [330c:36] suiui son mari / n'en estoit mie adont loings [330c:37] Ains desirant que il eust la uictoire elle [330c:38] tout armée l'espée çainte se combatoit [330d:1] fierement en la route \ coste son mari main- [330d:2] tenant çà maintenant là par les tenebres [330d:3] de la nuit n'auoit point de paour ne de [330d:4] orreur / ains tant s´i porta uigueureusement [330d:5] que de celle bataille elle ot de tous le [330d:6] pris et merueilles y fist / Si demonstra [330d:7] bien ce dit bocace la grant amour qu'el- [330d:8] le auoit à son mari en approuuant le [330d:9] lien de mariage que autres ueulent tant [330d:10] reprocher Encore de la Royne [330d:11] Arthemise•• xui•• [330d:12] Des dames qui ont amé de grant [330d:13] amour leurs maris et qui de fait [330d:14] l'ont monstré puis ancore diré d'icelle no- [330d:15] ble dame arthemise royne de Care que [330d:16] comme elle eust pareillement que comme [330d:17] dessus dit suiui en mainte bataille le [330d:18] Roy mansole / et il uenist à mort elle atain- [330d:19] te et \ oultrée de si grant douleur que cre- [330d:20] ature peut porter / se elle auoit bien demon- [330d:21] stré en sa uie qu'elle l'amoit / n'en fist mie [330d:22] moins à la fin / car en faisant toutes [330d:23] les sollempnitéz qui à l'usage de lors se [330d:24] peussent faire à roy fist ardoir à grant [330d:25] obseque et à grant compaignie de prin- [330d:26] ces et de barons le corps / du quel elle [330d:27] mesmes en cueilli la cendre en faisant [330d:28] la lessiue de ses larmes et la mist en un [330d:29] uaissel d'or / Si lui sembla que ce n'es- [330d:30] toit pas raison que les cendres de cellui [330d:31] que tant auoit amé eussent autre sepul- [330d:32] cre que le cuer et le crops où estoit la ra- [330d:33] cine de celle grant amour / et pour ce el- [330d:34] le but les dictes cendres par succession [330d:35] de temps meslées auec buurage petit [330d:36] à petit iusques elle ot tout pris / mais non [330d:37] obstant ceste chose / uoult en remermbrance [330d:38] de lui faire un tel sepulcre qu'à tousiours

--331--

[331r:1] de la Cité des dames xxix [331a:1] en fust memoire / et pour ce faire n'espargna [331a:2] nul auoir / Si fist querre certains ouuri- [331a:3] ers qui sauoient pourpenser et faire ouura- [331a:4] ges merueilleux en edefices / c'est assauoir [331a:5] Scope / briare / thimothé et leothaire qui es- [331a:6] toient ouuriers de grant excellence / et à [331a:7] ceulx dit la royne comment elle uouloit [331a:8] que un sepulchre fust faict au roy manso- [331a:9] le son seigneur le plus sollempnel que roy [331a:10] ne prince que oû monde fust / eust / car elle [331a:11] desiroit car par l'oeuure merueilleuse le [331a:12] nom de son mari durast à tous iours & [331a:13] ceulx dirent que bien le feroient / si leur [331a:14] fist la royne querre pierre de marbre as- [331a:15] sez et de iaspre de diuerses coulours & [331a:16] tout quanque ilz demanderent / La fin [331a:17] de l'ouurage fu tel que lesdiz ouuriers [331a:18] deuant la cité de Elicarnase qui est [331a:19] la maistre cité de Care esleuerent un [331a:20] grant estre de pierre de marbre entail- [331a:21] lée moult noblement et fu de querrée [331a:22] figure et en chacune quarre ot • lxiiii • pi- [331a:23] éz et de hault • C • xl•• piéz / et plus grant [331a:24] merueilles fu car tout ce tres grant edi- [331a:25] fice fu assis sus • xxx • grosses coulombes [331a:26] de marbre et chacun des • iiii • ouuriers [331a:27] en tailla par estrif l'un de l'autre l'une [331a:28] des quarrures de l'edefice dont l'oeuure [331a:29] fu tant merueilleuse qu'elle ne donna [331a:30] pas tant seulement remembrance de [331a:31] cellui pour qui auoit esté faicte / mais [331a:32] donna amiracion de la soubtiueté des [331a:33] ouuriers / le quint ouurier uint à celle [331a:34] oeuure parfaire qui ot nom ytare / et cel- [331a:35] lui fist la haultece de l'eguille du dit [331a:36] sepulchre / la quelle il leua par dessus [331a:37] ce que les autres auoient fait par • xl • [331b:1] degréz / et après uint le ui•e ouurier nom[331b:2] pichis le quel tailla un chariot de mar- [331b:3] bre et le mist en la haultece de l'edefice [331b:4] Ceste oeuure fu tant merueilleuse qu'elle [331b:5] fu reputée l'une des • uii • merueilles du [331b:6] monde / et pour ce qu'elle fu faicte pour [331b:7] le roy mansole l'oeuure en prist son nom [331b:8] et fu appellée mansole / et pour ce que cel- [331b:9] lui fu le plus sollempnel sepulcre qui [331b:10] oncques fust fait pour roy ne prince [331b:11] tous les autres sepulcres des roys et des [331b:12] princes ce dit bocace \ ont puis esté appel- [331b:13] léz mansoles / et ainsi apparu en fait et [331b:14] en signe la loyale amour que arthemi- [331b:15] se ot à son loyal espoux / La quelle amour [331b:16] dura tant comme elle uesqui Ci dit [331b:17] de Argine fille du Roy adrastus xuii • [331b:18] O la tres grant amour esprouuée [331b:19] que ot argine fille de adrastus [331b:20] le roy d'arges enuers pollinicés son ma- [331b:21] ri / qui est cellui qui ose dire que pou d'a- [331b:22] mour ait femme à son mari / se il consi- [331b:23] dere ceste dame / cellui pollinicés qui [331b:24] mari estoit d'argine contendoit à son [331b:25] frere ethioclés pour cause de la seigneu- [331b:26] rie du royaume de thebes qui lui appar- [331b:27] tenoit par certaines couuenances qu'en- [331b:28] tre eulx auoient / mais comme ethiocles [331b:29] se uoulsist du tout attribuer le royaume [331b:30] pollinicés son frere lui mut guerre / au quel [331b:31] ayde ala son seigneur le roy adrastus [331b:32] à toute sa puissance / mais si mal tour- [331b:33] na la fortune contre pollinicés que lui [331b:34] et son frere s'entre occirent en la bataille [331b:35] et ne demoura de tout l'ost en uie fors le [331b:36] dit roy Adrastus lui • iii •e de gent mais [331b:37] quant argine sceut que son mari estoit

--331--

[331v:1] La Cité des dames xxix [331c:1] mort en la bataille elle se parti et auec elle [331c:2] toutes les dames de la cité d'arges et laissa [331c:3] son siege royal et de ce qu'elle fist dist boca- [331c:4] ce en ceste maniere / la noble dame argine [331c:5] ouy dire que le corps de pollinicés son espous [331c:6] gisoit mort non enseueli entre les corps & [331c:7] charongnes du peuple commun qui là estoit [331c:8] occis / tantost elle plaine de douleur laissa [331c:9] l'abit et aournement royal et la moleste [331c:10] et doulceur de demourer en ses chambres [331c:11] parées / et auec ce surmonta et uainqui par [331c:12] grant desir et ardeur d'amour la foiblece & [331c:13] tendreté femenine / et tant ala par ses iour- [331c:14] nées qu'elle uint au lieu où auoit esté la [331c:15] bataille oû quel chemin ne l'auoit point es- [331c:16] pouentée les embuches des agaitans en- [331c:17] nemis ne rendue lasse la longueur de la [331c:18] uoye ne la chaleur du temps et elle uenue [331c:19] en champs ne l'espouenta point les bestes [331c:20] crueuses ne les grans oysiaulx suiuans [331c:21] les corps mors ne les mauuais esperis les [331c:22] quieulx comme plusieurs folz oppinent uo- [331c:23] lent entour les corps des hommes & qui est [331c:24] chose plus merueilleuse ce dit bocace ne [331c:25] doubta point le edit et commandement [331c:26] du roy Creonce qui auoit commandé et [331c:27] fait crier sur peine capitale que nul ne [331c:28] uisitast ne enseuelist les corps qui qu'ilz [331c:29] fussent / mais n'estoit pas alée celle part [331c:30] pour obeir à cellui commandement / ains si- [331c:31] tost qu'elle y fu arriuée qui fu enuiron l'a- [331c:32] nuiter / adont ne laissa pas aussi pour la [331c:33] pueur qui moult grant yssoit des charongnes [331c:34] que elle menée par moult ardent et triste [331c:35] courage ne prensist à patoier les corps puis [331c:36] les uns puis les autres en cerchant cellui [331d:1] qu'elle amoit puis çà \ puis là / et ainsi ne [331d:2] cessa iusques ad ce que à la lumiere d'un [331d:3] petit brandon qu'elle tenoit congneut son [331d:4] tres amé mari / et ainsi trouua ce qu'elle [331d:5] queroit / O ce dit bocace merueilleuse amour [331d:6] & tres ardent desir et affection de femme [331d:7] Car comme la face de son mari par l'en- [331d:8] roulleure des armes moitié mengiée [331d:9] et toute emplie de puanteur toute en- [331d:10] sanglantée pouldreuse chargiée et tachée [331d:11] d'ordure / toute palle et noircie qui ia es- [331d:12] toit comme descongnoissable ne pot es- [331d:13] tre muciée à celle femme tant ardamment [331d:14] l'amoit ne la punaisie du corps ne l'or- [331d:15] dure du uiaire n'ont peu empescher qu'el- [331d:16] le ne le baisast et embrassast estroitement [331d:17] ne le edit et commandement du roy [331d:18] creonce ne la pot retraire qu'elle ne criast [331d:19] à haulte uoix lasse lasse i'ay trouué cellui [331d:20] que i'amoie et qu'elle ne plourast par [331d:21] grant abondance / car comme elle eust [331d:22] quis par plusieurs baisiers de bouche se [331d:23] en lui estoit plus l'ame / et eust laué de [331d:24] ses larmes les membres ia tous puans [331d:25] et souuent par grans cris pleurs et gemis- [331d:26] semens l'eust appellé / Adont affin qu'elle [331d:27] lui feist le derrenier et piteux office le mist [331d:28] oû feu à grans cris du quel elle recueilli [331d:29] la cendre chierement en un uaissel d'or [331d:30] et quant elle ot tout ce fait comme celle [331d:31] qui uouloit exposer son corps à mort pour [331d:32] uenger son mari fist tant et y mist tel [331d:33] peine à l'ayde des autres dames dont [331d:34] grant quantité y auoit que les murs de [331d:35] la cité furent perciéz & gaignerent la uil- [331d:36] le et tout mirent à mort

--332--

[332r:1] de la Cité des dames xxix [332a:1] de la noble dame Agrippine • xuiii [332a:2] Bien doit estre mise entre les nobles [332a:3] Dames de grant amour à leurs [332a:4] maris la bonne et loyale agripine fille [332a:5] de marc agrippe et de iulie fille de l'empe- [332a:6] reur octouien seigneur de tout le monde [332a:7] et comme ceste noble dame fust donnée [332a:8] en mariage à germanice tres noble prince [332a:9] bien moriginéz sage et cultiueur du bien [332a:10] publique de romme / thibere l'empereur [332a:11] de mauuaises meurs qui adonc regnoit [332a:12] prist tel enuie du bien que il ouoit dire [332a:13] de germanice mari de la dicte agrippi- [332a:14] ne et de ce que chacun l'amoit que il le [332a:15] fist agaitier et occire de la quelle mort [332a:16] sa bonne femme ot tel dueil qu'elle uoul- [332a:17] sist semblablement estre occise / et de ce [332a:18] faisoit bien semblant / car ne se taisoit [332a:19] mie de dire grans uillenies à thibere [332a:20] par quoy il la fist batre et tourmenter [332a:21] cruellement et tenir en chartre / mais com- [332a:22] me celle qui pour la douleur de son ma- [332a:23] ri que oublier ne pouoit mieulx amast [332a:24] la mort que la uie proposa de iamais [332a:25] plus ne boire ne menger / mais ce pro- [332a:26] pos uenu à congnoissance du tirant thi- [332a:27] bere pour la tourmenter plus longue- [332a:28] ment la uolt par tourmens contraindre [332a:29] qu'elle mengiast mais Riens n'y ualu [332a:30] Si lui uoult à force faire giter de la [332a:31] uiande en l'estommac / mais elle lui [332a:32] monstra bien que il auoit puissance [332a:33] de faire gent mourir / mais de les en [332a:34] garder non se ilz uouloient car elle fina [332a:35] ainsi ses iour dit xpcristine et puis [332a:36] droitture lui Respont donnant exem- [332a:37] ples et dit de la noble dame Iulie [332b:1] fille de Iulius cesar & femme de pompée•xix [332b:2] Tandis que dame raison me disoit [332b:3] ces choses ie lui repliquay en tele [332b:4] maniere / Dame certes moult me semble [332b:5] estre grant honneur au sexe femenin de [332b:6] tant de tres excellens dames ouyr raconter [332b:7] et entre les autres uertus d'elle moult doit [332b:8] estre agréable à toute gent que si grant [332b:9] amour puist estre en cuer de femme oû [332b:10] lien de mariage / or se uoisent dormir & [332b:11] se taisent matheolus et tous les autres [332b:12] gengleurs qui enuieusement et part tant [332b:13] de menteries en ont parlé contre les fem- [332b:14] mes / mais dame ancore me souuient [332b:15] que le philosophe theofrastus dont i'ay [332b:16] parlé ci dessus dit que les femmes hëent [332b:17] leurs maris / quant ilz sont uieulx / et [332b:18] aussi que elles n'aiment pas hommes [332b:19] de science ne clercs / car il dit que les cures [332b:20] que il couuient auoir ès dongiers des fem- [332b:21] mes et l'estude des liures sont ensemble [332b:22] contraires •Responce • O chere amie tais [332b:23] toy ie t´ay tantost trouué exemples con- [332b:24] traires à leur dis par quoy le rendrons [332b:25] non uoir disant Iulie fu en son [332b:26] temps la plus noble des dames rommaines [332b:27] fille de iulius cesar qui puis fu empe- [332b:28] reur et de cornille sa femme dessendus [332b:29] de Enée et uenus de troye / ceste dame [332b:30] fu femme de pompée le grant conque- [332b:31] reur le quel ce dit bocace en uainquant [332b:32] les roys en les deposant et refaisant des [332b:33] autres en subiuguant les nacions et [332b:34] destruisant les larrons ayant la faueur [332b:35] de romme et des roys de tout le monde [332b:36] en acquerant les seigneuries non pas tant [332b:37] seulement des terres mais aussi de la

--332--

[332v:1] La Cité des dames xxix [332c:1] mer / et des eaues par merueilleuses uictoires [332c:2] en souuerain honneur / estoit ia enuiellis [332c:3] et debriséz / mais non pour tant la noble [332c:4] dame iulie sa femme qui ancore moult ieu- [332c:5] ne estoit l'amoit de si tres parfaicte loyale [332c:6] et grant amour que elle en fina sa uie par [332c:7] diuerse auenture / car il auint un iour [332c:8] que pompée ot deuocion de donner louange [332c:9] aux dieux des nobles uictoires que il a- [332c:10] uoit eues et uolt sacrifier selon la coustu- [332c:11] me de lors / et comme la beste sacrifiée fust [332c:12] sur l'autel et pompée par deuocion la te- [332c:13] nist d'un costé / sa robe fu toullée du sanc [332c:14] yssant de la playe de la beste par quoy il [332c:15] se despoullia et enuoya la robe que ues- [332c:16] tue auoit par un de ses seruiteurs en son [332c:17] hostel pour querir une autre nette et fres- [332c:18] che Si auint par male fortune que cel- [332c:19] lui qui portoit la dicte robe encontra iu- [332c:20] lie la femme de pompée la quelle quant [332c:21] elle uit la robe de son seigneur si toullée [332c:22] de sanc / adont pour ce qu'elle sauoit bien [332c:23] que aucune fois à romme que à ceulx [332c:24] qui estoient les meilleurs on couroit sus [332c:25] par enuie et à la fois les occioit on / fu [332c:26] surprise soubdainement par le signe que [332c:27] elle uit de certaine créance que ainsi fust [332c:28] auenu de son mari par quelque fortu- [332c:29] ne par quoy tele douleur soubdaine lui [332c:30] prist au cuer comme celle qui plus ne [332c:31] uouloit uiure qu'elle estant grosse d'en- [332c:32] fant chut pasmée palle et destainte les [332c:33] yeulx tournéz en la teste ne si tost n'y [332c:34] pot estre remede mis ne celle paour os- [332c:35] tée qu'elle ne rendeist l'esperit / la quel- [332c:36] le mort dot par raison estre grant du- [332c:37] eil au mari / mais ne fu mie seulement [332c:38] BL1 [332d:1] preiudiciable à lui ne aux rommains / ains [332d:2] le fu aussi à tout le monde du temps [332d:3] de lors / car se elle et son enfant eussent [332d:4] uescu la grant guerre n'eust iamais es- [332d:5] té qui puis fu entre iulius cesar et pom- [332d:6] pée / la quelle guerre fu en toutes terres [332d:7] preiudiciable De la noble dame tierce [332d:8] emulienne • xx • [332d:9] Ne hay pas son mari pour estre uiel [332d:10] aultre si la belle et bonne tierce [332d:11] emulienne femme du prince scipion [332d:12] le premier affrikant / Ceste dame es- [332d:13] toit de moult grant prudence et tres [332d:14] uertueuse / et comme son mari fust ia [332d:15] enuiellis et elle ancore belle et ieune [332d:16] non obstant ce se couchoit auecques une [332d:17] sienne serue qui estoit chamberiere [332d:18] d'elle et par tant de foiz y encheut [332d:19] que la uaillant dame s'en apperceut [332d:20] mais elle non obstant que moult lui [332d:21] en feist mal usa de la uertu de son [332d:22] grant sauoir et non mie de passion [332d:23] de ialousie / car si sagement le dis- [332d:24] simula que oncques son mari ne autre [332d:25] n'en ouy parler / car à lui ne le uoult [332d:26] pas dire pour ce que il lui sembla que [332d:27] honte seroit de reprendre un si grant [332d:28] homme comme il estoit / et d'en faire [332d:29] mencion à autre uauldroit ancore [332d:30] pis / car ce seroit en reprimant et a- [332d:31] menuisant la louange de tant sage [332d:32] homme et contre l'onneur de sa per- [332d:33] sonne qui tant auoit conquis de roy- [332d:34] aumes et d'empires / si ne l'en laissa [332d:35] oncques la bonne dame à seruir / loy- [332d:36] aument amer & honorer / et quant il [332d:37] fu mort elle franchi la femme et la [332d:38] BL1

--333--

[333r:1] de La Cité des dames xxix [333a:1] maria a un homme franc Et ie [333a:2] xpcristine respondis adonc / certes dame à ce pro- [333a:3] pos que uous dites me souuient auoir ueu [333a:4] femmes semblables les quelles pour chose [333a:5] qu'elles sceussent bien que petite loyauté leur [333a:6] portoient leurs maris ne les en laissoient [333a:7] pour tant à amer et faire bonne chere / et [333a:8] releuoient et confortoient les femmes de [333a:9] qui ilz auoient des enfans / et mesmes l'ay [333a:10] ainsi ouy dire d'une dame de bretaigne [333a:11] qui n´a gueres uiuoit et estoit uicontesse [333a:12] de coitmen qui estoit en fleur de ieunece [333a:13] et belle sur toutes Dames et par sa tres [333a:14] grant constance et bonté ainsi le faisoit [333a:15] Ci dit de xancippe femme du philoso- [333a:16] phe Socrates • xxi • [333a:17] X2ancippe la tresnoble dame fu de [333a:18] grant sauoir et bonté / si ot espou- [333a:19] le tres grant philosophe Socrates \ et non [333a:20] obstant fust ia enuiellis et que il eust plus [333a:21] grant cure de cercher et reuercher les liures [333a:22] que de pourchacer à sa femme choses souef- [333a:23] ues et curieuses la uaillant dame ne le [333a:24] laissa pas pour tant à amer / ains extimoit [333a:25] estre tant grant chose l'excellence de son [333a:26] sauoir et la grant uertu de lui et de sa [333a:27] constance qu'elle l'auoit en souueraine [333a:28] amour et reuerence / et quant ceste uail- [333a:29] lant dame sceut que son mari estoit con- [333a:30] dampné à mort par ceulx d'athenes pour [333a:31] ce que il les reprenoit d'aourer les ydoles [333a:32] et disoit qu'il n'estoit que un seul dieu [333a:33] que aourer et seruir on deuoit / ceste [333a:34] noble dame ne pot auoir de ceste chose pa- [333a:35] cience / ains s'en fuÿ toute escheuelée plai- [333a:36] ne de dueil plourant et batant au palais [333a:37] oû son mari estoit qu'elle trouua entre [333b:1] entre les faulx iuges qui ia lui auoient [333b:2] liuré le buurage uenimeux pour abregier [333b:3] sa uie / et comme elle arriuast sur le point [333b:4] que Socrates uouloit mettre le hanap à [333b:5] la bouche pour boire le uenim elle affuy cel- [333b:6] le part et par grant yre lui esracha le [333b:7] hanap des mains et tout uersa par ter- [333b:8] re / De la quelle chose socrates la reprist & [333b:9] la admonnesta de pacience et la reconfor- [333b:10] ta et comme celle ne peust mettre empes- [333b:11] chement en sa mort s'en doulousoit forment [333b:12] en disant / Ha quel dommage et quel [333b:13] grant perte faire mourir un si iuste hom- [333b:14] me à tort et à pechié / et Socrates tou- [333b:15] dis la reconfortoit en disant que mieulx [333b:16] ualoit que il mourust à tort que à cause [333b:17] et ainsi fina / mais ne fina mie toute sa uie [333b:18] le dueil oû cuer de celle qui l'amoit De pom- [333b:19] peye pauline femme de seneque • xxii • [333b:20] S2eneque le tres sage philosophe / non [333b:21] obstant que il fust ia enuiellis et que [333b:22] toute s'entente estoit à l'estude / ne demoura [333b:23] pas pour ce que il ne fust tres amé de sa [333b:24] femme belle et ieune qui nommée estoit [333b:25] pompeye pauline / toute la cure de celle no- [333b:26] ble dame estoit de le seruir et garder sa [333b:27] paix comme celle qui tres loyaument et [333b:28] cherement l'amoit / et quant elle sceut que [333b:29] le tirant empereur noiron à qui il auoit [333b:30] esté maistre l'auoit condampnéz à mourir [333b:31] par estre seignéz en un bain / celle comme [333b:32] forcenée deuint de douleur / et comme cel- [333b:33] le qui auec son mari mourir uoulsist [333b:34] ala crier moult de uillenies au tirant ne- [333b:35] ron / affin que il estendist sa cruaulté [333b:36] semblablement sur elle / mais comme tout [333b:37] ce Riens ne lui uaulsist / tant se doulousa

--333--

[333v:1] La Cité des dames xxix [333c:1] de la mort de son espous que gueres après ne [333c:2] uesqui Et ie xpcristine dis adont à la dame [333c:3] qui parloit / Certes dame honnourée uoz pa- [333c:4] roles m'ont ramenteu et trait à memoire main- [333c:5] tes autres femmes belles et ieunes tres par- [333c:6] faictement amantes leurs maris non ob- [333c:7] stant que moult fussent lait et uieulx et [333c:8] mesmes en mon temps l'ay assez ueu que [333c:9] ama tres parfaictement son seigneur / et [333c:10] loyale amour lui porta tant qu'il uesqui [333c:11] la noble dame fille d'un des grans barons [333c:12] de bretaigne qui fu donnée par mariage [333c:13] au tres uaillant connestable de France messire [333c:14] Bertran de claquin / le quel non obstant [333c:15] fust il tres lait de corps et uiel celle uail- [333c:16] lant dame estant en la fleur de sa ieunece [333c:17] qui plus regarda au grant pris de ses uertus [333c:18] que à la façon de la personne l'ama de tres [333c:19] grant amour tant que elle à toute sa uie [333c:20] plainte la mort de lui / Et ainsi d'assez d'au- [333c:21] tres en cas pareil pourroie dire que ie lais- [333c:22] se pour briefté • Responce • de ce te crois [333c:23] ie moult bien et ancore te diray des da- [333c:24] mes amantes leurs maris de la noble [333c:25] sulpice • xxiii • [333c:26] S2ulpice fu femme de lentulius cru- [333c:27] solien noble homme de romme que [333c:28] elle ama de si grant amour comme il y [333c:29] paru / Car comme cellui fust condampnéz [333c:30] par les iuges de romme pour certaines [333c:31] choses dont il fu encoulpéz à estre enuo- [333c:32] yéz miserablement en exil et que là po- [333c:33] urement usast sa uie la tres bonne sulpi- [333c:34] ce / non obstant que elle fust à romme de [333c:35] moult grant richece et peust demourer [333c:36] aise et en delices à repos / ama mieulx sui- [333c:37] ure son mari en sa poureté et exil que [333c:38] demourer en habondance de richeces [333d:1] sanz lui / si renonça à tous heritages à ses [333d:2] auoirs et à son paÿs et fist tant à quelque [333d:3] peine que elle s´embla de sa mere et de ses [333d:4] parens qui pour celle cause moult curieu- [333d:5] sement la gardoient et en abit mescongneu [333d:6] ala à son mari / dit xpcristine certes Dame il [333d:7] me souuient par ce que uous dites de aucu- [333d:8] nes femmes que i'ay ueu en mon temps au- [333d:9] ques en cas pareil / car de teles ay congneu- [333d:10] es de qui leurs maris deuenoient meseaulx [333d:11] & que il couuenoit que ilz fussent sepparéz [333d:12] du siecle et mis en maladerie / mais leur [333d:13] bonnes femmes oncques laissier ne les uol- [333d:14] drent et mieulx amoient aler auecques [333d:15] eulx pour les seruir en leur maladie & [333d:16] leur tenir la loyal foy promise en maria- [333d:17] ge que demourer sanz leurs maris / bien [333d:18] aises en leurs maisons / et si cuide au iour [333d:19] d'uy congnoistre tele qui est ieune et bon- [333d:20] ne et belle / de la quelle le mari est moult [333d:21] souspeçonné d'auoir tel maladie / mais [333d:22] comme ses parens la timonnent souuent [333d:23] et la pressent de laissier sa compaignie [333d:24] et s'en aler demourer auecques eulx / el- [333d:25] le leur respont que iour de sa uie ne le [333d:26] laira • / et que se ilz le font esprouuer et il [333d:27] est trouué ataint de la dicte maladie [333d:28] par quoy il couuiengne que il laisse le [333d:29] siecle que sanz faille elle yra auec lui [333d:30] Et pour celle cause ses parens le laissent [333d:31] à faire esprouuer Item autres fem- [333d:32] mes ie congnois / et les laisse à nommer [333d:33] pour ce que par auenture il leur en des- [333d:34] plairoit qui ont maris si peruers et de si [333d:35] desordenée uie que les parens des fem- [333d:36] mes uouldroient que ilz fussent mors & [333d:37] mettent toute peine de retraire ycelles [333d:38] femmes auecques eulx / et hors de leurs [333d:39] BL1

--334--

[334r:1] La Cité des dames xxix [334a:1] mauuais maris mais elles aiment mieulx [334a:2] estre bien batues mau peues en grant po- [334a:3] ureté et subgecion auecques leurs maris [334a:4] que les laissier et dient à leurs amis uous [334a:5] le m'auez donné auecques lui uiuray et [334a:6] mourray / et ce sont choses que chacun iour [334a:7] on \ uoit mais chacun n'y uise Ci dit de plu- [334a:8] sieurs dames ensemble qui respiterent [334a:9] leurs maris de mort •xxiiii• [334a:10] De plusieurs femmes ensemble pareil- [334a:11] lement ensemble que les susdictes de [334a:12] grant amour à leurs maris te uueil ancores [334a:13] raconter / Il auint après ce que iason ot esté [334a:14] en colcos pour conquerre la toison d'or que au- [334a:15] cuns des cheualiers que il mena auecques [334a:16] lui qui estoient d'une contrée de grece que [334a:17] on nommoit menudie laissierent leur pro- [334a:18] pre paÿs et cité et s'en alerent demourer en [334a:19] une autre cité de grece que on nommoit [334a:20] lacedemonie Si y furent grandement \ re- [334a:21] ceus et honnouréz tant pour leur ancien- [334a:22] ne noblece comme pour leurs richeces / La [334a:23] se marierent à des nobles filles de la cité [334a:24] et tant enrichirent yceulx & monterent [334a:25] en honneurs que ilz se esleuerent en si [334a:26] grant orgueil que conspiracion uouldrent [334a:27] faire contre les souuerains de la cité / et [334a:28] eulx attribuer la seigneurie / si fu descou- [334a:29] uerte leur machinacion par quoy tous [334a:30] furent mis en prison et condampnéz à mort [334a:31] De ceste chose furent leurs femmes à moult [334a:32] grant douleur / et ensemble se assemblerent [334a:33] comme pour faire leur dueil / si se uont [334a:34] la conseiller entre elles se aucune uoye [334a:35] pourroient trouuer comment leurs maris [334a:36] peussent deliurer / A la fin fu le effect de [334a:37] leur conclusion tel que toutes ensemble [334a:38] par nuit se uestiroient de mauuaises robes [334b:1] & affubleroient leurs testes de manteaulx [334b:2] comme se elles le feissent pour non estre [334b:3] congneues / en cel estat alerent en la prison [334b:4] et tant prierent en plourant auec promes- [334b:5] ses et dons aux gardes des prisons que ilz [334b:6] leur souffrirent aler ueoir leurs maris quant [334b:7] les dames furent là elles uestirent leurs [334b:8] maris de leur robes et prirent pour elles [334b:9] les robes que ilz uestus auoient et puis [334b:10] les mirent hors et les gardes cuiderent que [334b:11] ce fussent les femmes qui s'en retournassent [334b:12] Quant uint au iour que mourir deuoient [334b:13] les bourriaulx les menerent au tourment [334b:14] et quant il fu ueu que s'estoient femmes [334b:15] Chacun ot admiracion de leur sage cautel- [334b:16] le / si en furent louées / et les citoyens orent [334b:17] pitié de leurs filles / si n'en mourut nulle [334b:18] et ainsi ces uaillans femmes deliurerent [334b:19] de mort leurs maris Dit xpcristine à dame [334b:20] droiture contre ceulx qui dient que fem- [334b:21] mes ne sceuent riens celer / et la respon- [334b:22] ce que elle lui fait est de porcia fille [334b:23] de Catho •xxu• [334b:24] Dame ie congnois certainement main- [334b:25] tenant et autrefoiz l'ay apperceu que [334b:26] grant est l'amour et la foy que maintes [334b:27] femmes ont eu et ont à leurs maris pour [334b:28] ce ie me donne merueille d'un lengage qui [334b:29] cuert assez communement entre les hom- [334b:30] mes et mesmement maistre Iehan de Meun [334b:31] trop fort l'afferme en son rommant de la [334b:32] rose et autres aucteurs aussi le font que [334b:33] homme ne die à sa femme chose chose que [334b:34] il uueille celer et que femmes ne se sceuent [334b:35] taire •Responce• Amie chiere / tu dois [334b:36] sauoir que toutes femmes ne sont mie [334b:37] sages et semblablement ne sont les hommes [334b:38] par quoy se un homme a aucun sçauoir

--334--

[334v:1] de La Cité des dames xxix [334c:1] il doit bien uoirement auiser quel sens sa fem- [334c:2] me a et quel bonté ains qu'il lui die gaires [334c:3] chose qu'il uueille celer car peril y peut auoir [334c:4] mais quant un homme sent qu'il a une fem- [334c:5] me bonne sage et discrete il n'est oû monde [334c:6] chose plus fiable ne qui tant le peust recon- [334c:7] forter Et que femmes fussent si pou se- [334c:8] cretes comme yceulx ueulent dire / et anco- [334c:9] re à propos de femmes amantes leurs ma- [334c:10] ris n'ot mie celle oppinion iadis à romme [334c:11] le noble homme brutus mari de porcia / cel- [334c:12] le noble dame porcia fu fille de cathon le [334c:13] mendre qui neueu estoit au grant catho [334c:14] son dit mari qui la senti tres sage secrete [334c:15] et chaste lui dist l'entencion que il auoit [334c:16] lui et cassien qui estoit un autre noble homme [334c:17] de romme de occire iulius cesar au conseil [334c:18] la quelle chose la sage dame auisant le grant [334c:19] mal qui en uendroit de toute sa puissance [334c:20] lui desconseilla et desloua / et du soucy de [334c:21] ceste chose fu à si grant meschef que tou- [334c:22] te nuit dormir ne pot / le matin uenu quant [334c:23] brutus yssoit de sa chambre pour aler [334c:24] parfournir son emprise / la dame qui moultuoulentiers l'en destournast prist le rasoir [334c:25] du barbier sicomme pour trancher ses on- [334c:26] gles et le laissa cheoir / puis fist maniere [334c:27] de le reprendre et tout de gré le se ficha [334c:28] en la main par quoy ses femmes qui na- [334c:29] urée la uirent si fort s'escrierent que bru- [334c:30] tus retourna / et quant bleciée la uit il [334c:31] la blasma et dist que ce n'estoit mie son [334c:32] office de ouurer de rasouer / mais au bar- [334c:33] bier / et elle lui respondi qu'elle ne l'auoit [334c:34] pas fait si follement comme il pensoit [334c:35] car ce auoit elle fait tout de gré pour [334c:36] essayer comment elle se occiroit / se l'empri- [334c:37] se qu'il auoit faicte uenoit mal pour [334d:1] lui / mais cellui ne s'en laissa oncques et ala [334d:2] et occist tantost après entre lui et cassien Iu- [334d:3] lius cesar mais ilz en furent exilléz et en [334d:4] fu puis occis brutus non obstant que il s'en [334d:5] fust fuys hors de romme / mais quant por- [334d:6] cia sa bonne femme sceut sa mort tant fu [334d:7] grande sa douleur qu'elle renonça à ioye [334d:8] et uie et pour ce que on lui tolli couteaulx [334d:9] et toute chose dont occire se peust / car on [334d:10] ueoit bien ce que faire uouloit / elle ala [334d:11] au feu et prist charbons ardans & les aua- [334d:12] la et ainsi se ardi et estaigni / et par celle [334d:13] uoye qui fu la plus estrange dont oncques [334d:14] autre mourust fina la noble porcia [334d:15] A ce mesmes propos dit de la noble [334d:16] dame Curia • xxui • [334d:17] Ancore te diray à propos contre ceulz [334d:18] qui dient que femmes riens celer [334d:19] ne sceuent et tous iours continuant la [334d:20] matiere de la grant amour que maintes [334d:21] ont à leurs maris / curia la noble rommaine [334d:22] fu de merueilleuse foy constance sagece [334d:23] et bonne amour enuers Quintus lucre- [334d:24] cius son mari Car comme son dit mari [334d:25] et aussi d'autres semblablement fussent [334d:26] condampnéz à mort pour certain crisme [334d:27] que on leur mettoit sus / et il leur uenist [334d:28] à congnoissance que on les queroit pour [334d:29] estre iusticiéz tant de bien leur auint que [334d:30] ilz orent espace de eulx en fuir / mais pour [334d:31] la grant paour que auoient d'estre trou- [334d:32] uéz ilz s'aloient cachant ès cauernes des [334d:33] bestes sauuages / et ancore pas bien abi- [334d:34] ter n'i osoient / mais lucrecius par le senz [334d:35] et bon conseil de sa femme oncques ne se [334d:36] parti de sa chambre / et quant ceulx qui [334d:37] le queroient uindrent là elle le tenoit entre [334d:38] ses bras en son lit mais si sagement le

--335--

[335r:1] La Cité des dames xxix [335a:1] cachoit et muçoit que oncques ne l'apperceu- [335a:2] rent et entre les murs de sa chambre / si bien [335a:3] bien le sceut celer et mucier que oncques [335a:4] mesgnée que elle eust ne personne ne le sceut [335a:5] et par si grant cautelle sauoit couurir le [335a:6] fait que elle uestue de poures draps escheue- [335a:7] lée et esplourée batant ses paumes fuyoit [335a:8] et traçoit par les rues par temples et par [335a:9] moutiers comme se fole fust / et par tout [335a:10] demandoit et encerchoit se personne sauoit [335a:11] que son mari estoit deuenus ne où il estoit [335a:12] fuys / car où qu'il fust aler uoulsist a- [335a:13] uecques lui pour estre compaigne de son [335a:14] exil et de ses miseres / et par celle uoye [335a:15] si sagement sauoit faindre que iamais [335a:16] homme ne l'apperceust et ainsi le sauua [335a:17] et auec ce son mari qui estoit plain de [335a:18] paour reconfortoit et à brief parler tant [335a:19] fist et tant pourchaça qu'elle de mort et [335a:20] de exil le sauua Encore à ce mesmes [335a:21] propos • xxuii • [335a:22] Et pour ce que nous sommes entrézde dire exemples contre ceulx qui [335a:23] dient que femmes ne sceuent riens ce- [335a:24] ler / certes infinis dire t'en pourroie / mais [335a:25] souffise toy seulement d'un que ie te di- [335a:26] ray ancores / Oû temps que noiron le [335a:27] tirant empereur regnoit à romme furent [335a:28] aucuns hommes qui considererent que pour [335a:29] les tres grans maulx et cruaultéz que le [335a:30] dit neron faisoit que grant bien et grant [335a:31] prouffit seroit de lui tolir la uie / si firent [335a:32] conspiracion contre lui et delibererent de [335a:33] le tuer yceulx hommes repairoient cheus [335a:34] une femme en qui tant se fioyent que [335a:35] point ne laissierent à dire l'effait de leur [335a:36] conspiracion deuant elle / et comme il [335b:1] auenist un soir que ilz auoient deliberé de [335b:2] mettre l'endemain à effect leur entreprise [335b:3] souppoient cheux la dicte femme & pas assez [335b:4] sagement ne se garderent de parler par quoy [335b:5] par mesauenture furent ouys et escoutéz de [335b:6] personne qui pour flater & auoir la grace [335b:7] de l'empereur lui ala tantost dire ce qu'il [335b:8] auoit ouy par quoy ne s'en furent pas plus [335b:9] tost partis decheus la dicte femme les hom- [335b:10] mes qui la conspiracion auoient faicte que [335b:11] uindrent à l'uys de la femme les sergens [335b:12] de l'empereur / les quieulx pour ce que pas [335b:13] ne trouuerent les hommes menerent la [335b:14] femme deuant l'empereur le quel moult [335b:15] lui enquist de ceste chose / mais comme on- [335b:16] ques il ne peust tant faire par beaulx dons [335b:17] offrir et promettre ne par force de tour- [335b:18] mens où il ne l'espargna mie que il peust [335b:19] traire de ceste femme qui ces hommes es- [335b:20] toient ne mesmes que elle en sceust Riens [335b:21] fu esprouuée constant et secrete merueil- [335b:22] leusement •• Preuues contre ce que [335b:23] aucuns dient que homme est uil qui [335b:24] croit au conseil de sa femme ne y [335b:25] adiouste foy demande xpcristine et droit- [335b:26] ture lui Respont • xxuiii • [335b:27] Dame par les raisons que i´entens [335b:28] de uous / et par ce que ie uoy tant de [335b:29] sens et de bien estre en femme / Ie me mer- [335b:30] ueille de ce que plusieurs dient que yceulz [335b:31] hommes sont uilz et folz qui croyent et [335b:32] adioustent foy au conseil de leurs fem- [335b:33] mes • Responce • Ie t'ay ia dit deuant que [335b:34] toutes femmes ne sont mie sages / mais [335b:35] ceulx qui les ont bonnes et sages font [335b:36] que folz quant ilz ne les croyent / si que tu [335b:37] peus ueoir par ce que cy deuant t'ay

--335--

[335v:1] de la Cité des dames xxix [335c:1] dit / car se brutus eust creu porcia sa femme [335c:2] de non occire iulius cesar / il mesmes n'eust [335c:3] pas esté occis ne le mal ne fust auenu qui [335c:4] en aduint / et pour ce qu'en ce propos sommes [335c:5] entréz te diray de plusieurs à qui semblable- [335c:6] ment en est mal auenu / pour non les croi- [335c:7] re / et aussi te diray après de ceulx à qui [335c:8] il est bien uenu par les croire / Se iulius [335c:9] cesar dont nous auons parlé eust creu sa [335c:10] tres sage et bonne femme la quelle pour [335c:11] plusieurs signes qu'elle auoit ueu apparens [335c:12] qui signiffioient la mort de son mari / et [335c:13] le orrible songe quela nuit deuant en a- [335c:14] uoit fait par quoy en tout quanque elle [335c:15] auoit peu auoit destourné que il n'alast [335c:16] celle iournée au conseil / il n'y fust pas a- [335c:17] léz et ne eust mie esté occis / Item sem- [335c:18] blablement pompée qui auoit eu espousée [335c:19] Iulie fille du dit Iulius cesar si que de- [335c:20] uant t'ay dit / et après celle en auoit espou- [335c:21] sée une autre moult noble dame nommée [335c:22] Cornelia la quelle au propos dessus dit [335c:23] tant l'ama que oncques pour male fortu- [335c:24] ne qui lui auenist ne le uolt laissier et [335c:25] mesmement quant il fu contraint de [335c:26] s'en fuir par mer après la bataille où il ot [335c:27] esté desconfit par Iulius cesar / la bonne da- [335c:28] me estoit auecques lui et en tous perilz l'ac- [335c:29] compaignoit / et quant il arriua oû royau- [335c:30] me d'egipte et que tholomée le Roy du lieu [335c:31] fist semblant par trayson que il auoit ioye [335c:32] de sa uenue & enuoya au deuant de lui ses [335c:33] gens en semblant de le receuoir à ioye & [335c:34] ce estoit pour le occire / les quieulx gens [335c:35] lui dirent que il entrast en leurs nefs [335c:36] & que il laissast ses gens affin que plus [335c:37] legierement le peussent mettre à port [335d:1] pour leur uaissel qui estoit plus leger / [335d:2] mais comme il y uoulsist entrer sa sage [335d:3] et bonne femme cornille lui desconseilloit [335d:4] que il n'y alast nullement et qu'il ne se de- [335d:5] partist point des siens / et quant elle uit [335d:6] que il ne l'en uouloit croire / elle à qui le [335d:7] cuer n'en disoit nul bien / se uolt lancier [335d:8] à toutes fins en la nef auecques lui / mais [335d:9] il ne le uolt souffrir et la couuint tenir [335d:10] sicomme à force dont dès lors commença [335d:11] le dueil à la uaillant dame qui puis ne [335d:12] lui failli toute sa uie / car ne l'ot pas moult [335d:13] eslongné que elle qui n'auoit ailleurs son [335d:14] regart et qui aux yeulx le suiuoit le uit [335d:15] murtir aux traiteurs dedens leur nef [335d:16] pour le quel dueil en mer se fust getée [335d:17] se à force n'en eust esté gardée / Item [335d:18] pareillement en mesauint au preux [335d:19] hector de troye / Car comme la nuit de- [335d:20] uant qu'il fust occis sa femme andro- [335d:21] macha eust eu en auision trop merueil- [335d:22] leuse que se hector aloit en la bataille [335d:23] le lendemain que il y mourroit sanz [335d:24] faille par quoy la dame effraée de [335d:25] ceste chose qui ne fu mie songe / mais [335d:26] uraye prophecie le pria à iointes mains [335d:27] agenoullie deuant lui en lui apportant [335d:28] entre ses bras ses •ii• beaulx enfans [335d:29] que il se uoulsist à cellui iour de porter [335d:30] d'aler en la bataille / mais comme il des- [335d:31] prisast du tout ses parolles pensant que [335d:32] à tous iours mais ce lui sembloit lui eust [335d:33] tourné à reprouche que pour le conseil [335d:34] et parolles d'une femme laissast d´aler [335d:35] en la bataille / ne pour priere de pere [335d:36] ne de mere par qui elle l'en fist requerir

--336--

[336r:1] La Cité des dames xxix [336a:1] ne s'en uolt deporter / si en auint ainsi que [336a:2] dit auoit Car occis y fu par Achilles dont [336a:3] mieulx lui uaulsist l'auoir creue De [336a:4] infinis cas dire te pourroye d´ommes à qui [336a:5] il est mal uenu en plusieurs manieres par [336a:6] non daigner croire le conseil de leur bon- [336a:7] nes et sages femmes mais se mal en ui- [336a:8] ent à ceulx qui le desprisent ne doiuent [336a:9] mie estre plaint des hommes à qui bi- [336a:10] en est ensuiui de croire leurs femmes [336a:11] donne exemple d´aucuns xxix • [336a:13] De ceulx à qui il est bien pris de croi- [336a:14] re le conseil de leurs femmes te di- [336a:15] ray d'aucuns et te souffise pour preuue [336a:16] car de tant dire en pourroie que procés se- [336a:17] roit sanz finer / et uaille à ce propos ce que [336a:18] i'ay deuant dit de maintes sages et bon- [336a:19] nes dames / l'empereur iustinien dont [336a:20] cy deuant ay parlé auoit un sien baron [336a:21] que il tenoit à compaignon / et l'amoit [336a:22] comme soy mesmes et auoit cellui à nom [336a:23] belisere qui moult uaillant cheualier es- [336a:24] toit / si l'auoit fait l'empereur maistre et [336a:25] gouuerneur de sa cheualerie et le faisoit [336a:26] seoir à sa table et seruir comme lui propre- [336a:27] ment et à tout dire tant lui monstroit [336a:28] signes d'amour que les barons en orent [336a:29] tres grant enuie et tant que ilz dirent [336a:30] à l'empereur que belisere tendoit à le [336a:31] faire mourir et à se reuestir de l'empire [336a:32] Ceste chose creut l'empereur trop legie- [336a:33] rement et pour trouuer uoye couuertement [336a:34] comment le peust faire mourir / lui com- [336a:35] manda que il alast combatre contre [336a:36] une gent que on appelloit les uendres [336a:37] dont il ne pouoit uenir à chief pour leur [336b:1] grant force / Quant Belisaire entendi [336b:2] ce commendement il uid bien et congneut [336b:3] que l'empereur ia ne lui enchargiast ceste [336b:4] chose se il n'estoit forment decheut de grace [336b:5] et de sa beniuolence / si en fu si durement [336b:6] dolent que plus ne peust et s'en ala en son [336b:7] hostel / quant sa femme qui anthoine on [336b:8] nommoit et seur de l'empereris estoit / uit [336b:9] son mari gitté sur le lit palle et pensif & [336b:10] les yeulx plains de larmes / elle qui grant [336b:11] pitié en ot lui enquist tant qu'à toute [336b:12] peine lui dist la cause de son dueil / et [336b:13] quant la sage dame l'ot entendu adont [336b:14] elle fist semblant d'estre tres ioyeuse & [336b:15] le reconforta et dist comment! n'auez uous [336b:16] autre chose de ce ne uous desconfortez [336b:17] nullement et est à sauoir que oû temps [336b:18] de lors la foy de ihesucrist estoit ancores [336b:19] assez nouuelle / et pour ce la bonne dame [336b:20] qui xpcrestianne estoit prist à dire ayés fian- [336b:21] ce en ihesucrist le crucifié et de ce uendrés [336b:22] uous à l'ayde de lui bien à chief / et se les [336b:23] enuieux uous bëent à nuire par leurs fau- [336b:24] lses parolles uous les rendrés par uoz bien- [336b:25] fais menteurs et decheus de leur fraude [336b:26] Si me croyez et ne desprisiez mes paroles [336b:27] Si soit toute uostre esperance en dieu le [336b:28] uif et ie uous promet que uous uaincrés [336b:29] et gardez bien que ne monstrez nul sem- [336b:30] blant de auoir de ceste chose nulle pesan- [336b:31] ce et que on ne uous uoye triste / mais tres [336b:32] ioyeux comme cellui qui moult en est con- [336b:33] tent et ie uous diray que nous ferons [336b:34] Assemblez uostre ost le plus hastiuement [336b:35] que uous pourrés et gardez que nul ne [336b:36] sache quel part uous uoulez aler / et [336b:37] autre si faictes que ayés du nauire assez

--336--

[336v:1] de la Cité des dames xxix [336c:1] et puis partez uostre ost en • ii •• parties et le plus [336c:2] tost et le plus secretement que uous pourrés à [336c:3] tout une partie de uostre ost entrez en aufri- [336c:4] que / et tantost courez sus à uoz ennemis & [336c:5] ie raray l'autre partie de uoz gens auec moy [336c:6] et par mer ariuerons de l'autre part au [336c:7] port et tandis que ilz entendront à uous don- [336c:8] ner la bataille nous entrerons de l'autre part [336c:9] ès uilles et ès citez et mettrons tout à mort [336c:10] et à feu et flame et tous les destruirons / Ce [336c:11] conseil de sa femme crut belisaire si fist que [336c:12] sage / car ne plus ne moins qu'elle auoit [336c:13] dit il ordena son erre dont si bien lui prist [336c:14] que il uainqui et subiugua ses ennemis [336c:15] prist le roy des uendres / et ot par le bon con- [336c:16] seil sens et uaillance de sa femme si noble [336c:17] uictoire que l'empereur l'ama mieulx que [336c:18] oncques mais Item une autre fois [336c:19] aduint que par le faulx rapport des en- [336c:20] uieux cellui belisaire decheut de la grace [336c:21] de l'empereur telement que il fu du tout [336c:22] mis hors de l'office de la cheualerie / mais [336c:23] sa femme le reconfortoit et donnoit espe- [336c:24] rance / Si auint que l'empereur mesme- [336c:25] ment fu deposé de l'empire par les diz [336c:26] enuieux / mais bellisaire par le conseil [336c:27] de sa femme à tele puissance comme il [336c:28] pot auoir fist tant non obstant que l'em- [336c:29] pereur lui eust fait grant tort que il le [336c:30] remist en son siege en ainsi esprouua l'em- [336c:31] pereur la loyauté de son cheualier et la [336c:32] trahison des autres / et tout par le sens & [336c:33] bon conseil de la sage dame / Item le roy [336c:34] alixandre n'ot pas en despris le conseil & [336c:35] paroles de la royne sa femme qui ot esté [336c:36] fille de daire le roy de perse / lors que le [336c:37] dit Alixandre senti que il auoit esté em- [336d:1] poisonné par ses desloyaulx seruiteurs [336d:2] et de la grant douleur que il sentoit [336d:3] se uouloit aler giter en une riuiere pour [336d:4] plus tost finer sa uie et la dame qui l'en- [336d:5] contra quoy qu'elle eust grant douleur [336d:6] le prist à reconforter et lui dist que il [336d:7] retournast et se couchast en son lit et là [336d:8] parlast à ses barons et feist ses ordenan- [336d:9] ces sicomme à tel empereur qu'il estoit [336d:10] appartenoit / car trop seroit grant amen- [336d:11] drissement de son honneur se après lui on [336d:12] pouoit dire que impacience l'eust conuain- [336d:13] cus / si crut sa femme et par son conseil [336d:14] fist ses ordenances du grant bien qui [336d:15] est uenu au monde et uient tous les [336d:16] iours pour cause de femmes dit xpcristi- [336d:17] ne • xxx • [336d:18] Dame ie uoy infinis biens au mon- [336d:19] de uenus par femme / et touteuoyes [336d:20] ces hommes dient qu´il n´est mal qui par [336d:21] elles ne uiengne • Responce • belle amie [336d:22] tu peus ueoir par ce que ia pieça t'est dit [336d:23] que le contraire de ce qu'ilz en dient est [336d:24] uray car il n'est homme qui sommer peust [336d:25] les grans biens qui par femmes sont [336d:26] auenus et chacun iour auiennent / ia [336d:27] le t'ay prouué par les nobles dames [336d:28] qui les sciences et ars donnerent au mon- [336d:29] de / mais se il ne te souffit ce que dit t'ay [336d:30] des biens temporeulx qui par elles sont [336d:31] uenus / ie te diray des espiritueulx / O [336d:32] comment est iamais homme si ingrat [336d:33] que il oublie que par femme la porte [336d:34] de paradis lui est ouuerte / C'est par la [336d:35] uierge marie Quel plus grant bien [336d:36] peut il demander / et que dieux est fait [336d:37] homme si que deuant t'a esté dit / et qui

--337--

[337r:1] La Cité des dames xxix [337a:1] ueult oublier les grans biens que font les [337a:2] meres à leurs filz et femmes à tous hommes [337a:3] à tout le moins ie leur pry que les biens [337a:4] qui touchent dons espiritueulx ilz ne uueil- [337a:5] lent pas oublier / et regardons en l'ancien- [337a:6] ne loy des iuifs se tu ueulx regarder l'i- [337a:7] stoire des iuifs / à qui dieu donna la loy [337a:8] escripte des iuifs tu trouueras que par fem- [337a:9] me cellui saint prophete par qui puis tant [337a:10] de grans biens uindrent fu respité de mort [337a:11] Si que ie te diray Oû temps que les [337a:12] iuifs estoient en la seruitude des roys de [337a:13] egipte il estoit prophetisé que un homme [337a:14] naistroit des ebrieux qui tireroit le peuple [337a:15] d'israel de la seruitude d'iceulx / Si auint [337a:16] que quant moyse le noble duc fu nez sa [337a:17] mere qui nourrir ne l'osoit fu contrainte [337a:18] de le mettre en un petit escrin & l'enuoyer [337a:19] contre ual la riuiere / si auint si que dieu [337a:20] uolt qui sauue ce qui lui plaist que theri- [337a:21] nich la fille du roy pharaon s'esbatoit sur [337a:22] le riuage à l'eure que l'escrinet flottoit sur [337a:23] l'eaue par quoy tantost le fist prendre [337a:24] pour sauoir qu'il auoit ens / & quant elle [337a:25] uid que un enfant estoit / et si tres bel que [337a:26] plus bel ne pot estre ueu / elle ot à merueilles [337a:27] grant ioye / si le fist nourrir et dist que [337a:28] il estoit sien / et pour ce que par miracle [337a:29] il ne uouloit alaictier femme qui fust [337a:30] d'estrange loy / elle le fist alaictier et [337a:31] nourrir par une femme ebrée / cellui mo- [337a:32] yse de dieu esleu quant il fu grant fu [337a:33] cellui à qui nostre seigneur donna la loy [337a:34] & qui tira les iuifs hors des mains des [337a:35] egipciens & passa la mer rouge & fu duc [337a:36] et conduiseur des enfans d'israel / et [337a:37] ainsi uint ce grant bien aux iuifs à cau- [337a:38] se de la femme qui le sauua de Iudich [337b:1] la noble dame uesue qui sauua le peuple [337b:2] I2udich la noble dame • xxxi • [337b:3] uesue sauua le peuple d'israel d'estre [337b:4] peris oû temps que le second nabugodono- [337b:5] sor auoit enuoyé olophernes duc de sa che- [337b:6] ualerie sur les iuifs après ce qu'il ot con- [337b:7] quis la terre d'egipte et comme le dit olo- [337b:8] phernes eust à moult grant puissance [337b:9] assegiez les iuifs en la cité et ia les auoit si [337b:10] mal menez que mais ne se pouoient te- [337b:11] nir \ et les conduis de l'eaue leur auoit to- [337b:12] lus / et tous uiures leur estoient comme au [337b:13] faillir / ne n'auoient mais esperance de [337b:14] eulx pouoir tenir et estoient iuifs sicomme [337b:15] au point d'estre prins de cellui qui moult [337b:16] les menaçoit dont ilz estoient à grant [337b:17] douleur et adès estoient en oroisons pri- [337b:18] ant dieu que il uoulsist auoir pitié de son [337b:19] peuple et les uoulsist deffendre des mains [337b:20] de leurs ennemis / dieu ouy leurs oroisons [337b:21] & sicomme il uolt sauuer l'umain ligna- [337b:22] ge par femme uolt dieux yceulx autre- [337b:23] si secourir & sauuer par femme / En celle [337b:24] cité estoit adonc iudich la noble preude- [337b:25] femme qui ancore ieune femme estoit & [337b:26] moult belle mais ancore trop plus chaste [337b:27] et meilleur estoit / celle ot moult grant [337b:28] pitié du peuple qu'elle ueoit en si grant [337b:29] desolacion / si prioit iour et nuit nostre sei- [337b:30] gneur que secourir les uoulsist / et sicom- [337b:31] me dieu l'inspira en qui auoit sa fian- [337b:32] ce / elle se ua auiser de grant hardement [337b:33] et une nuit se recommandant à nostre seigneur [337b:34] se parti de la cité entre elle et sa seruan- [337b:35] te / et ala tant qu'elle uint en l'ost de [337b:36] olophernes / et quant ceulx qui faisoient [337b:37] le gait de l'ost apperceurent à la lumiere [337b:38] de la lune sa grant beauté ilz la menerent

--337--

[337v:1] de la Cité des dames xxix [337c:1] tantost à olophernes qui à grant ioye la [337c:2] receut pour ce qu'elle estoit belle et coste lui [337c:3] la fist seoir et moult prisa son sauoir be- [337c:4] auté et maintien et en la regardant estoit [337c:5] fort embrasé d'elle et par grant desir la [337c:6] couuoitoit / mais celle qui ailleurs pensoit [337c:7] prioit tous iours dieu en son courage que [337c:8] il lui pleust lui estre en ayde de parfour- [337c:9] nir ce que faire uouloit / celle par belles pa- [337c:10] roles auoit tous iours pourmené olopher- [337c:11] nes tant qu'elle ueist son point / Quant [337c:12] uint à la • iii •e nuitée olophernes auoit don- [337c:13] né à soupper à ses barons et auoit moult [337c:14] bien beu / si fu eschauffé de uin et de uian- [337c:15] de et ne uolt plus attendre de coucher a- [337c:16] uec la femme ebrée / si la manda et elle [337c:17] uint uers lui / il lui dist sa uoulenté et cel- [337c:18] le point ne l'en escondit / mais elle dist [337c:19] qu'elle lui prioit que pour plus grant hon- [337c:20] nesteté il feist uuider son paueillon de [337c:21] toute gent et qu'il se couchast le premier & [337c:22] qu'elle uendroit à lui sanz faille enuiron [337c:23] mie nuit quant chacun dormiroit / et ain- [337c:24] si cellui l'accorda et la bonne dame se mist [337c:25] en oroisons priant tous iours dieu qu'à [337c:26] son cuer femenin et paoureux donnast har- [337c:27] dement et force de deliurer son peuple du [337c:28] fel tirant / Quant iudich pensa que olo- [337c:29] phernes fust endormis elle uint tout coye- [337c:30] ment entre elle et sa meschine & escoute [337c:31] à l'uys du paueillon et entent que cellui [337c:32] dormoit tres fort / Adont dit la dame a- [337c:33] lons hardiement / car dieux est auec nous [337c:34] Si entra dedens et sanz paour prist l'es- [337c:35] pée qu'elle uid au cheuet et la trait nue [337c:36] puis la haulce de toute sa force et tranche [337c:37] à olophernes la teste sanz que de nul fust [337d:1] ouye Si met le chief en son giron / et le plus [337d:2] tost que elle pot s'en uait uers la cité tant que [337d:3] sanz encombre s'en uint aux portes / Si hu- [337d:4] cha uenez uenez ouurir / car dieux est auec [337d:5] nous / et quant elle fu dedens entrée / nul [337d:6] ne scet la ioye qui fu faicte de celle auen- [337d:7] ture Et le matin pendirent la teste à une [337d:8] perche sur les murs et tous se armerent & [337d:9] hardiement coururent sus à leurs enne- [337d:10] mis qui ancores estoient en leurs lis / Car [337d:11] iamais de ceulx ne se gaitassent / et quant [337d:12] ilz furent au paueillon de leur duc où ilz [337d:13] estoient fuys pour le resueiller et faire [337d:14] hastiuement leuer et mort le trouuerent [337d:15] oncques gent ne furent plus esperdus / si [337d:16] les occirent tous les iuifs et prirent / et ain- [337d:17] si fu deliuré le peuple de dieu des mains [337d:18] de olophernes par iudich la preude femme [337d:19] qui à tous iours en la sainte escripture [337d:20] en sera louée Ci dit de la Royne hester [337d:21] qui sauua le peuple • [337d:22] Par la noble sage Royne Hester uolt [337d:23] autre si dieux deliurer son peu- [337d:24] ple de la seruitude du roy assuere / cellui [337d:25] Roy Assuere estoit de moult grant puis- [337d:26] sance sur tous Roys et possedoit moult de [337d:27] Royaumes payen estoit et tenoit les iuifs [337d:28] en seruage et comme cellui feist querir [337d:29] par tous royaumes les plus nobles pucel- [337d:30] les / les plus belles et mieulx enseignées [337d:31] pour choisir une qui mieulx lui plairoit [337d:32] pour estre sa femme / entre les autres [337d:33] lui fu amenée la noble sage bonne et bel- [337d:34] le et de dieu amée la pucelle hester qui [337d:35] estoit ebrée / la quelle lui plut sur toutes [337d:36] et l'espousa et tant l'ama cellui de grant [337d:37] amour que ne lui refusast chose qu'elle [337d:38] BL1

--338--

[338r:1] de la Cité des dames xxix [338a:1] requeist / aduint un temps après que un faulz [338a:2] flateur qui nommé estoit naman ennorta [338a:3] tant le roy contre les iuifs que il comman- [338a:4] da que par tout où ilz seroient trouuéz fus- [338a:5] sent pris et occis / de ceste chose ne sauoit ri- [338a:6] ens la royne hester / car se elle le sceust moult [338a:7] lui en pesast mallement que son peuple fust [338a:8] ainsi mal menez / touteuoies un sien oncle [338a:9] nommé mardocius qui estoit comme chief [338a:10] des iuifs lui fist sauoir / et que elle y reme- [338a:11] diast tost car le iour esoit brief dedens le- [338a:12] quel on deuoit excecuter la sentence du roy [338a:13] De ceste chose fu moult dolente la royne [338a:14] si se uesti et para le plus noblement que elle [338a:15] pot & ala ses femmes auecques elle comme [338a:16] pour soy esbatre en un iardin où elle sauoit [338a:17] que le roy estoit aux fenestres / et quant [338a:18] uint au retour uers la chambre du roy [338a:19] comme se elle n'y pensast point / et elle ueist [338a:20] le roy aux fenestres tantost celle se laissa che- [338a:21] oir à genoulx toute estendue sur sa face [338a:22] le salua / et le roy à qui moult plut son hu- [338a:23] milité et qui à grant plaisance regarda [338a:24] la grant beauté dont elle resplandissoit l'ap- [338a:25] pella et lui dist qu'elle demandast quel- [338a:26] conques chose qu'elle uouldroit et elle l'aroit [338a:27] la dame respondi que autre chose ne uou- [338a:28] loit fors que il alast disner en ses cham- [338a:29] bres et que il menast auecques lui naman [338a:30] et il luy ottroya uoulentiers et comme par [338a:31] iii• iours suiuemment y disnast et eust a- [338a:32] gréable la chiere l'onneur la bonté et beau- [338a:33] té de celle dame / que adès la pressoit de [338a:34] lui faire aucune requeste / celle se gita à ses [338a:35] piez et en plourant lui prist à dire que elle [338a:36] lui prioit que il eust pitié de son peuple [338a:37] et que il ne la uoulsist mie tant auiler puis [338a:38] qu'en si hault honneur l'auoit mise que son [338b:1] lignage et ceulz de sa nacion fussent si uillai- [338b:2] nement destruis / Adont le roy tout ayrés res- [338b:3] pondi / dame qui est cil si hardis qui l'ose faire [338b:4] elle Respondi Sire ce fait faire naman uostre [338b:5] preuost qui ycy est/ à te dire la chose en brief [338b:6] le roy rappella sa sentence / naman qui par [338b:7] enuie auoit tout ce basti fu prins et pendu [338b:8] par ses desmerites et mardocius l'oncle de la [338b:9] Royne mis en son lieu / Les iuifs franchis [338b:10] et fais les plus preuilegiez de tous autres [338b:11] peuples et les plus honorez / et ainsi sembla- [338b:12] blement que de Iudich uolt dieux à ceste [338b:13] fois sauuer son peuple par femme / Et ne [338b:14] cuides pas que ycestes • ii • dames soient [338b:15] seules en la sainte escripture par qui dieux [338b:16] uolt sauuer par diuerses fois son peuple [338b:17] Car assez en y ot d'autres que ie laisse pour [338b:18] briefté sicomme delbora dont i'ay ycy [338b:19] dessus parlé qui deliura aussi le peuple de [338b:20] seruitude et semblablement le firent d'au- [338b:21] tres des dames de sabine qui mirent paix [338b:22] entre leurs amis • xxxiii • [338b:23] Des dames de la loy ancienne des pay- [338b:24] ens aussi te pourroie de maintes ra- [338b:25] conter qui furent cause de sauuer paÿs uil- [338b:26] les et citez / mais de • ii • exemples moult [338b:27] nottables sanz plus pour toutes preuues [338b:28] d'elles me passeray / Quant remus et Ro- [338b:29] mulus orent fondée la cité de Romme / & [338b:30] Romulus ot peuplée la dicte cité et remplie [338b:31] de tous les cheualiers et hommes d'armes que [338b:32] il auoit peu finer et assembler après plu- [338b:33] sieurs uictoires que il auoit eues Romulus [338b:34] moult uoulentiers pourchaçast que ilz pe- [338b:35] ussent auoir lignée qui à tous iours pos- [338b:36] sedast la cité et seigneurie / mais ne sauoit [338b:37] pas bien comment peust faire que lui & [338b:38] tous ses compaignons eussent femmes

--338--

[338v:1] La Cité des dames xxix [338c:1] et fussent mariez / car les roys et les princes [338c:2] et les gens du paÿs ne leur uouloient don- [338c:3] ner leur filles pour ce que trop leur sembloi- [338c:4] ent gent uolages et ressongnoient à auoir [338c:5] affinité à eulx car trop estoient fiers et diuers [338c:6] et pour ce romulus auisié de grant cautele [338c:7] fist crier un tournoy et unes ioustes par tout [338c:8] paÿs et que il pleust aux princes et aux roys [338c:9] et à toute gent d'y mener les dames et les [338c:10] damoiselles pour ueoir l'esbatement des che- [338c:11] ualiers estranges le iour de la feste uenu [338c:12] grant y fu l'assemblée d'un costé et d'autre [338c:13] et la furent uenues grant foison dames & [338c:14] pucelles pour les gieux regarder / entre les [338c:15] autres y ot amené le roy de sabine une moult [338c:16] belle et gente fille que il auoit / et auec elle [338c:17] toutes les dames et pucelles de la contrée [338c:18] qui suiuie l'auoient / si furent les ioustes [338c:19] ordenées hors de la cité en une plaine lez [338c:20] une montaigne / et les dames furent assi- [338c:21] ses toutes de renc au dessus sur le mont [338c:22] La s'efforcierent les cheualiers les uns contre [338c:23] les autres de faire forces et uasselages / car [338c:24] les belles dames que ilz ueoient leur croi- [338c:25] ssoient adès cuer force et hardement de [338c:26] faire cheualeries / à te faire le conte brief [338c:27] quant assez orent tournoyé / et que il sem- [338c:28] bla temps à romulus de faire ce qu'il auoit [338c:29] ordené il print un grant cor d'olephant & [338c:30] tres haultement corna / Ce son et celle en- [338c:31] seigne entendirent bien tous / si laissierent [338c:32] le gieu et tous coururent uers les dames [338c:33] Romulus print la fille du roy dont ia [338c:34] moult estoit ferus / et tous les autres sem- [338c:35] blablement prirent chacun la sienne et à [338c:36] force les leuerent sur leur cheuaulx et [338c:37] à tout s'en alerent fuyant uers la cité & [338d:1] les portes bien et bel cloyrent / là fu grande [338d:2] la criée et le dueil mené des peres et parens [338d:3] de dehors et des dames aussi qui à force [338d:4] estoient rauies / mais leur pleur riens ne [338d:5] leur ualu • Romulus à grant feste espou- [338d:6] sa la sienne et pareillement le firent les [338d:7] autres / De ceste chose sourdi grant guerre [338d:8] car au plus tost que le roy de sabine pot [338d:9] uint à tout grant ost sur les rommains [338d:10] mais n'estoit pas legiere chose à les des- [338d:11] confire car moult estoient uaillant gent [338d:12] •u• ans entiers auoit ia duré la guerre quant [338d:13] un iour se deurent assembler en champ à [338d:14] toute leur puissance d'un costé et d'autre [338d:15] et moult estoit la chose disposée que grant [338d:16] perte de gent et grant occision y deust a- [338d:17] uoir / Ia estoient yssus dehors les rommains [338d:18] à moult grant ost quant la royne assem- [338d:19] bla à parlement en un temple toutes les [338d:20] dames de la cité / adont comme celle qui [338d:21] moult estoit sage et bonne et belle leur [338d:22] prist ainsi à dire dames honorées de sabi- [338d:23] ne mes chieres seurs et compaignes uous [338d:24] sauez le rauissement qui fu fait de nous [338d:25] par noz maris pour la quelle cause noz [338d:26] peres et parens leur mainent guerre et [338d:27] noz maris à eulx / Si ne peut de nostre part [338d:28] en nulle maniere terminer ceste mortel [338d:29] guerre ne estre maintenue qui qu'en ait la [338d:30] uictoire que ce ne soit a nostre preiudice / Car [338d:31] se noz maris sont uaincus ce deura estre [338d:32] à nous qui les amons si que raison est & [338d:33] qui ia des enfans en auons grant courroux [338d:34] et desolacion que ia noz petis enfans de- [338d:35] meurent orphelins / et se il auient que noz [338d:36] maris ayent la uictoire et noz peres et [338d:37] parens soient mors et destruis / certes

--339--

[339r:1] de la Cité des dames xxix [339a:1] moult deurions auoir grant pitié que pour [339a:2] nous soit tel meschief auenu / et ce qui est [339a:3] fait est fait et ne peut autrement estre / et [339a:4] pour ce me semble que moult seroit grant [339a:5] bien se aucun conseil par nous y pouoit es- [339a:6] tre trouué que paix fust mise en ceste guer- [339a:7] re et se mon conseil en uoulez croire & me [339a:8] suiure et faire ce que ie feray ie tiens que [339a:9] de ce uendrons nous bien à chief / aux paro- [339a:10] les de la dame respondirent toutes qu'elle [339a:11] commandast et ilz obeiroient tres uoulentiers [339a:12] Adont la royne se escheuela et mist nuds [339a:13] piez et toutes les dames pareillement [339a:14] le firent et celles qui auoient enfans les [339a:15] porterent entre leurs bras & menerent a- [339a:16] uecques elles / si y auoit ia foison enfans [339a:17] et de femmes ençaintes / la royne se mist [339a:18] deuant et toute celle piteuse procession [339a:19] après / si uint oû champ de la bataille [339a:20] droictement à l'eure que assembler deuoy- [339a:21] ent / et entre les • ii • osts s'ala mettre tele- [339a:22] ment que assembler ne peussent fors par- [339a:23] mi elles / si s'agenoullia la royne et tou- [339a:24] tes aussi firent cryant à haulte uoix pe- [339a:25] res et parens tres chiers et seigneurs ma- [339a:26] ris tres amez pour dieu faites paix ou [339a:27] se non toutes uoulons ycy mourir soubz [339a:28] les piez de uoz cheuaulx / les maris qui [339a:29] là uirent plourans leurs femmes et leur [339a:30] enfans moult furent esmerueillez et bien [339a:31] enuis n'est pas doubte courussent par my [339a:32] eulx / semblablement apitoya et atendri [339a:33] moult les cuers aux peres d'ainsi ueoir leur [339a:34] filles par quoy regardant les uns les au- [339a:35] tres pour la pitié des dames qui si hum- [339a:36] blement les prioyent tourna leur felon- [339a:37] nie en amoureuse pitié comme de filz à [339b:1] peres tant que ilz furent contrains à gitter [339b:2] ius leur armes d'ambe •ii• pars et d'aler em- [339b:3] bracer les uns les autres et de faire paix [339b:4] Romulus mena le roy de Sabine son sire [339b:5] en sa cité et grandement l'onora et toute [339b:6] la compaignie / et ainsi par le sens et uertu [339b:7] de celle royne et des dames furent gardez [339b:8] les rommains et les sabins d'estre destruis [339b:9] de la noble dame ueturie qui apaisa [339b:10] son filz qui uouloit destruire romme •xxxiiii [339b:11] Ueturie fu une noble dame de romme [339b:12] mere d'un tres grant homme rommain [339b:13] appellé marcien / homme plain de grant uer- [339b:14] tu et conseil soubtil et prompt preux et har- [339b:15] di / ce noble cheualier filz de ueturie fu en- [339b:16] uoyé par les rommains à tout grant ost [339b:17] contre les coriens desquieulx il ot la uic- [339b:18] toire et prist la forterece des uolques pour [339b:19] la quelle uictoire que il ot sur les coriens [339b:20] fu appellez coriolus / De ceste chose fu tant [339b:21] honorez cestui que il ot auques tout le gou- [339b:22] uernement de romme / mais comme ce [339b:23] soit chose moult dangereuse que de gou- [339b:24] uerner un peuple au gré de chacun / à la [339b:25] parfin les rommains ayréz contre lui le [339b:26] condampnerent à exil et fu banis hors [339b:27] de Romme / mais de ce se sot il bien uen- [339b:28] ger car il s'en ala deuers ceulx que il [339b:29] auoit par auant desconfis / et les fist re- [339b:30] beller contre les rommains et ilz le firent [339b:31] leur cheuetaine / et à tres grant puissan- [339b:32] ce uindrent sur la cité de romme et moult [339b:33] grant dommage faisoient par tout où [339b:34] ilz aloient / ceste chose moult redoubterent [339b:35] les rommains / et pour le peril où ilz se [339b:36] uirent enuoyerent uers lui leur messages [339b:37] pour traictier paix mais marcien ne les

--339--

[339v:1] La cité des dames xxix [339c:1] daigna ouyr / de rechief y enuoyerent mais ri- [339c:2] ens n'y ualu et tous iours cellui les domma- [339c:3] gioit Si y enuoyerent les euesques et les pre- [339c:4] stres tous reuestus le suppliant moult hum- [339c:5] blement mais riens n'y firent tant que les [339c:6] Rommains qui ne sauoient que faire enuoy- [339c:7] erent les nobles dames de la cité uers la noble [339c:8] dame ueturie mere de marcien lui supplier [339c:9] qu'elle se uoulsist traueiller de pacifier son [339c:10] filz uers eulx • Adoncques la bonne dame ue- [339c:11] turie se parti de la cité auecques elle tou- [339c:12] tes les nobles dames / et à celle procession [339c:13] s'en ala deuers son filz le quel comme bon & [339c:14] humain si tost que il sot sa uenue dessen- [339c:15] di de son cheual et lui ala à l'encontre [339c:16] et si humblement la receut que filz doit [339c:17] faire mere / et adont comme celle le uoul- [339c:18] sist prier de la paix / il respondi que il [339c:19] appartenoit à mere de commander à [339c:20] filz et non mie supplier / et ainsi celle no- [339c:21] ble dame le ramena à romme et par elle [339c:22] furent les rommains à celle foiz gardez [339c:23] d'estre destruis et elle seule y fist ce que [339c:24] les haulx legas de romme n'auoient peu [339c:25] faire Ci dit de la Royne de France cro- [339c:26] tilde par la quelle son mari le Roy clo- [339c:27] douée fu conuertis à la foy•• xxxu • [339c:28] Des grans biens qui sont uenus par [339c:29] femme à regarder à l'espirituauté [339c:30] si que deuant t'auoie dit / Crotilde fille du [339c:31] Roy de bourgongne et femme du fort clo- [339c:32] douée roy de france ne fu elle pas celle par [339c:33] qui la foy de ihesucrist fu premierement [339c:34] mise et espandue ès roys et ès princes de [339c:35] france / quel plus grant bien pourroit estre [339c:36] fait que celle y fist / car comme elle fust en- [339c:37] luminée de la foy comme bonne xpcrestienne [339d:1] qu'elle estoit et sainte dame elle ne finoit [339d:2] de timonner et prier son seigneur que il [339d:3] uoulsist receuoir la sainte foy et estre bap- [339d:4] tisiez mais accorder ne s'i uouloit par quoy [339d:5] celle dame ne cessoit de prier dieu en grans [339d:6] larmes et ieunes et deuocions que il uoul- [339d:7] sist enluminer le cuer du roy / et tant en pri- [339d:8] a que à la parfin nostre seigneur ot pitié de [339d:9] son affliccion et inspira le roy en tele ma- [339d:10] niere que comme il fust une fois alé en [339d:11] bataille contre le roy des alemans / et la [339d:12] perte et desconfiture de la bataille tour- [339d:13] nast sur lui / Adont le roy Clodouée si que [339d:14] dieu le uoult inspirer leua les yeulx uers [339d:15] le ciel et par grant affeccion dist dieux [339d:16] tout puissant que la royne ma femme [339d:17] croit et aoure uueilles moy aidier en ces- [339d:18] te bataille et ie te promet que ie receuray [339d:19] ta sainte foy / iI n'ot pas plus tost dit le [339d:20] mot / que le fait de la bataille se tourna [339d:21] pour lui et ot plaine uictoire / si rendi gra- [339d:22] ces à dieu et lui retournez à grant ioye [339d:23] et consolacion de lui et de la royne fu bap- [339d:24] tisiez / et aussi tous les barons et puis tout [339d:25] le peuple / et de tele heure fu / et tant y [339d:26] estendi dieu sa grace par les prieres de [339d:27] celle bonne et sainte royne Crotilde que [339d:28] oncques puis ne deffailli la foy en fran- [339d:29] ce ne oncques dieu merci n'y ot Roy here- [339d:30] tique ce qu'il n'a mie esté d'autres Roys [339d:31] et de plusieurs empereurs / la quelle cho- [339d:32] se est grant louange à eulx et pour ce [339d:33] sont appellez tres xpcrestiens Se tous [339d:34] te uouloie dire les grans biens qui par [339d:35] femme sont uenus trop grant escriptu- [339d:36] re y couuendroit / mais ancore sur le [339d:37] fait qui touche l'espirituauté / quans

--340--

[340r:1] de la Cité des dames xxix [340a:1] sains martirs si que ie diray cy après furent [340a:2] reconfortez hebergez et repeus par femmel- [340a:3] lettes uesues bonnes preudes femmes / se tu [340a:4] lis leur legendes tu trouueras que il plai- [340a:5] soit à dieu que tous ou la plus grant par- [340a:6] tie en leurs aduersitéz et martire fussent [340a:7] reconfortez par femmes que dis ie les mar- [340a:8] tirs uoire autre si les appostres saint paul [340a:9] et les autres et mesmement ihesucrist pe- [340a:10] us et reconfortéz par les femmes Et les [340a:11] françois qui ont eu si grant deuocion au corps [340a:12] mon seigneur saint denis et à bonne cause qui [340a:13] apporta premier la foy en france / ne ont ilz [340a:14] ce benoit corps et ceulx de ses benois compai- [340a:15] gnons saint rustin et saint elentaire à cau- [340a:16] se d'une femme / car le tirant qui les auoit [340a:17] fait decoler ordena que les corps fussent [340a:18] gittez en saine et ceulx qui ce deuoient faire [340a:19] les mirent en un sac pour les y porter / ilz se [340a:20] hebergerent cheus une bonne dame uesue qui [340a:21] nommée estoit catulle la quelle les enyura [340a:22] et puis osta les sains corps et mist pourciaulz [340a:23] mors ou sac et enterra les benois martirs [340a:24] au plus honorablement qu'elle pot en sa [340a:25] maison et mist un escript dessus affin que [340a:26] le temps auenir fust sceu / Et lonc temps [340a:27] après pareillement par une femme fu oû [340a:28] dit lieu faite premierement chappelle en [340a:29] l'onneur de eulx / ce fu par ma dame sainte [340a:30] geneuieue iusques ad ce que le bon Roy [340a:31] de france Dagobert y fonda l'eglise qui [340a:32] ores y est Contre ceulx qui dient qu'il [340a:33] n'est pas bon que femmes appreignent [340a:34] letres • xxxui • [340a:35] Après ces choses dites ie xpcristine dis [340a:36] ainsi / Dame ie uoy bien que mains [340a:37] grans biens sont uenus par femmes / et se [340b:1] aucuns maulx sont ensuiuis par aucunes [340b:2] mauuaises / touteuoyes me semble il que trop [340b:3] plus sont grans les biens qui par les bons [340b:4] auiennent et sont auenus et mesmement [340b:5] par les sages et par les lettrées et apprises [340b:6] ès sciences dont cy dessus est faicte mencion [340b:7] par quoy ie me merueil trop fort de l'oppinion [340b:8] d'aucuns hommes qui dient que ilz ne uoul- [340b:9] droient point que leurs filles ou femmes [340b:10] ou parentes apprensissent sciences et que [340b:11] leurs meurs en empireroient • responce / par [340b:12] ce peus tu bien ueoir que toutes oppinions [340b:13] d'ommes ne sont pas fondées sur raison & [340b:14] que yceulx ont tort / car il ne doit mie estre [340b:15] presumé que de sçauoir les sciences mora- [340b:16] les et qui enseignent les uertus • les meurs [340b:17] en doyent empirer / ains n'est point de doub- [340b:18] te que ilz en amendent et anoblissent / com- [340b:19] ment est il à penser ne croire que qui suit [340b:20] bonne leçon et de doctrine en doye empirer [340b:21] ceste chose n'est à dire ne soustenir / Ie ne [340b:22] di mie que bon fust que homme ne fem- [340b:23] me estudiast ès sciences de sors ne en celles [340b:24] qui sont deffendues / car pour néant ne [340b:25] les a pas l'eglise sainte ostées de commun [340b:26] usage / mais que les femmes empirent de [340b:27] sauoir le bien ce n'est pas à croire N'es- [340b:28] toit pas de celle oppinion Quintus orten- [340b:29] cius qui estoit à romme grant rethoricien [340b:30] et souuerain dicteur / cellui ot une fille nom- [340b:31] mée ortence que il moult ama pour la soub- [340b:32] tilleté de son engin / et lui fist apprendre [340b:33] letres et estudier en la dicte science de [340b:34] rethorique / dont elle tant en apprist que [340b:35] non pas tant seulement ce dit bocace à son [340b:36] pere ortencius par engin et uiue memoi- [340b:37] re elle ressembla et en toute faconde / mais

--340--

[340v:1] La Cité des Dames xxix [340c:1] aussi de bien prononcier et de toute ordre de par- [340c:2] leure si bien que en riens il ne la passoit / et au [340c:3] propos de ce qui est dit dessus du bien qui ui- [340c:4] ent par femmes le bien qui par ceste femme [340c:5] et par son sauoir auint fu un nottable entre [340c:6] les autres / c'est assauoir que oû temps que [340c:7] Romme estoit gouuernée par • ii • hommes [340c:8] Ceste ortence prist à soustenir la cause des [340c:9] femmes et à demener ce que homme n'osoit [340c:10] entreprendre / c'estoit de certaines charges que [340c:11] on uouloit imposer sur elles et sur leur a- [340c:12] ournemens oû temps de la neccessité de rom- [340c:13] me / et de ceste femme tant estoit belle la [340c:14] eloquence que non pas moins uoulentiers [340c:15] que son pere estoit ouye et gaigna sa cause [340c:16] Pareillement à parler de plus nouui- [340c:17] aulx temps sanz querre les anciannes his- [340c:18] toires / Iehan andry le sollempnel legiste [340c:19] à boulongne la grace n'a mie • lx • ans [340c:20] n'estoit pas d'oppinion que mal fust que [340c:21] femmes fussent letrées quant à sa belle & [340c:22] bonne fille que il tant ama qui ot nom [340c:23] nouuelle fist apprendre letres & si auant [340c:24] ès lois que quant il estoit occuppez d'aucun [340c:25] essoine par quoy ne pouoit uaquer à lire [340c:26] les leçons à ses escoliers il enuoyoit nouuel- [340c:27] le sa fille en son lieu lire aux escoles en cha- [340c:28] yere et affin que la beauté d'elle n'empechast [340c:29] la pensée des oyans / elle auoit une petite c [340c:30] courtine au deuant de elle / et par celle mani- [340c:31] ere suppleoit et alegioit aucune foiz les oc- [340c:32] cupacions de son pere / le quel l'aima tant [340c:33] que pour mettre le nom d'elle en memoire [340c:34] fist une nottable lecture d'un liure de lois [340c:35] que il nomma du nom de sa fille la nou- [340c:36] uelle Si ne sont mie tous hommes [340c:37] et par especial les plus sages de la sus [340d:1] dicte oppinion / que mal soit que femmes [340d:2] sachent letres / mais bien est uoir que plusi- [340d:3] eurs qui ne sont pas sages le dient pour [340d:4] ce que il leur desplairoit que femmes sceus- [340d:5] sent plus que eulx / ton pere qui fu grant [340d:6] naturien et philosophe n'oppinoit pas que [340d:7] femmes uaulsissent pis par science / Ains [340d:8] de ce que encline te ueoit aux letres si que [340d:9] tu scez y prenoit grant plaisir / mais l'oppi- [340d:10] nion femenine de ta mere qui te uouloit [340d:11] occupper en fillasses selon l'usage commun [340d:12] des femmes / fu cause de l'empeschement [340d:13] que ne fus en ton enfance plus auant bou- [340d:14] tée ès sciences et plus en parfont / mais [340d:15] si que dit le prouerbe ci deuant ia alle- [340d:16] gué / Ce que nature donne nul ne peut [340d:17] tollir / ne te pot ta mere si empescher le [340d:18] sentir des sciences que tu par inclinaci- [340d:19] on naturelle n'en ayes recueilli à tout [340d:20] le moins des petites goutellettes / des [340d:21] quelles choses ie tiens que tu ne cuides [340d:22] pas pis ualoir / ains le te repputes à [340d:23] grant tresor / et sanz faille tu as cause [340d:24] Et ie xpcristine respondis à tant certes [340d:25] dame ce que uous dites est uoir com [340d:26] pater noster Dit xpcristine à droitture [340d:27] et responces contre ceulx qui dient [340d:28] que il est pou de femmes chastes et [340d:29] parle de Susanne • xxxuii • [340d:31] A ce que ie uoy dame tous les biens [340d:32] et toutes les uertus peuent estre [340d:33] trouués en femmes Et dont uient ce que [340d:34] ces hommes dient qu'il en soit si pou de [340d:35] chastes / se il estoit ainsi tout seroit ne- [340d:36] ant leurs autres uertus comme chasteté [340d:37] soit souueraine uertu en femme / mais

--341--

[341r:1] de la Cité des dames xxix [341a:1] par ce que ouy dire uous ay il est tout aul- [341a:2] trement que ilz ne dient • Responce • par [341a:3] ce que ia t'ay dit uoirement & ce que tu en [341a:4] scez t'est assez magnifeste le contraire & [341a:5] encore t'en puis dire et tous iours diroye [341a:6] O de quantes uaillans dames chastes [341a:7] parle la sainte escripture qui auant esli- [341a:8] sissent la mort que enfraindre leur cha- [341a:9] steté et netteté de corps et de pensée sicom- [341a:10] me la belle et bonne susanne femme de [341a:11] Ioachin qui estoit homme riche et de grant [341a:12] auctorité de la lignée des iuifs / et comme [341a:13] ceste uaillant dame susanne s'esbatist seu- [341a:14] le en son iardin entrerent deuers ele • ii • [341a:15] uiellars faulx prestres et la requirent [341a:16] de pechié et elle du tout les escondit par [341a:17] quoy quant ilz uirent que priere n'y ua- [341a:18] loit / ilz la menacierent d'acuser à la iusti- [341a:19] ce de lui mettre sus que trouuée l'auoient [341a:20] auec un iouuencel / et comme celle ouyst [341a:21] leurs menaces / car la coustume de lors [341a:22] estoit que femmes estoient en tel cas la- [341a:23] pidées / elle dist adont angoisses m'a- [341a:24] uironnent de toutes pars car se ie ne [341a:25] fais ce que ces hommes me requierent [341a:26] i'encourray mort corporelle / et se ie le foiz [341a:27] ie offense deuant la face de mon créateur [341a:28] mais non pour tant trop mieulx m'est [341a:29] innocent soustenir la mort corporelle [341a:30] que cheoir par pechié en l'ire de mon di- [341a:31] eu / si s'escria adont susanne et les gens [341a:32] de l'ostel uindrent / et à brief dire tant [341a:33] firent les faulx prestres par leur des- [341a:34] loyal tesmoignage que susanne fu con- [341a:35] dampnée à mort / mais dieux qui tous [341a:36] iours pouruoit à ses amis ouuri la bouche [341a:37] du prophete Daniel qui estoit petit enfant [341b:1] entre les bras de sa mere / le quel quant on [341b:2] menoit susanne à la iustice à grant proces- [341b:3] sion de gent qui après elle plouroient s'es- [341b:4] cria que à grant tort estoit condampnée [341b:5] l'innocent susanne / si fu ramenée et les [341b:6] faulx prestres mieulx examinez et trouuez [341b:7] par leur mesmes confession coulpables [341b:8] et susanne innocent fu deliurée et eulx [341b:9] iusticiez [341b:10] Ci dit de Sarra • xxxuiii • [341b:11] De la chasteté et bonté de sarra parle [341b:12] la bible enuiron le •xxe• chapitre du [341b:13] premier liure / ceste dame fu femme de [341b:14] Abraham le grant patriarche / moult [341b:15] de grans biens sont dis de ceste dame [341b:16] en la sainte escripture que ie laisse à [341b:17] te dire pour briefté / mais de sa chasteté [341b:18] peut estre dit au propos que nous disons [341b:19] cy dessus que assez de belles femmes sont [341b:20] chastes / car elle fu de si souueraine be- [341b:21] auté qu'en son temps toutes femmes el- [341b:22] le passoit tant que mains princes la cou- [341b:23] uoiterent / mais si loyale estoit que nul [341b:24] n'en daigna ouyr entre les autres qui [341b:25] la couuoitierent fu le roy pharaon tant [341b:26] que à force la toli à son mari / mais la [341b:27] grant bonté d'elle qui ancores passoit [341b:28] la beauté / lui empetra tel grace que nostreseigneur [341b:29] l'amoit si tendrement que il la garda [341b:30] de toute uillenie / car il tourmenta tant [341b:31] pharaon et lui et sa mesgnie de cuer [341b:32] et de corps par griefs maladies et par [341b:33] diuerses uisions que oncques ne la [341b:34] toucha et qu'il fu contraint à la rendre [341b:35] Ci dit de Rebecha • xxxix [341b:36] Ne fu pas moins bonne et belle de [341b:37] sarra la tres bonne preude femme

--341--

[341v:1] La Cité des dames xxix [341c:1] Rebecha
femme de ysac le patriarche pere de ia- [341c:2] cob / ceste est louée merueilleusement en la [341c:3] sainte escripture de moult de choses et est es- [341c:4] cript d'elle oû xxiiii • chapitre du premier [341c:5] liure de la bible / ceste estoit tant preude femme [341c:6] et bonne et honneste qu'elle estoit exemple [341c:7] de toute chasteté à toutes celles qui la ueoient [341c:8] & auec ce elle se portoit à merueilles humble- [341c:9] ment enuers son mari et si humblement que [341c:10] il sembloit qu'elle ne fust pas dame / et pour [341c:11] ce le preudoms ysac l'onnouroit et amoit [341c:12] à merueilles / mais plus grant bien que [341c:13] l'amour de son mari empetra pour sa grant [341c:14] chasteté et bonté ceste dame / ce fu la grace [341c:15] et amour de dieu qu'elle ot si grandement [341c:16] que non obstant fust elle ia enuiellie et bra- [341c:17] haigne / dieu lui donna • ii • enfans à une [341c:18] uentrée ce fu iacob et esau des quieulx [341c:19] uindrent les lignées de israel [341c:20] Ci dit de Ruch • xxxix • [341c:21] Assez te pourroie dire des dames bonnes [341c:22] et chastes / des quelles la sainte es- [341c:23] cripture fait mencion que ie laisse pour [341c:24] abregier Ruch fu une autre noble dame [341c:25] de cui lignée descendi dauid le prophete [341c:26] ceste dame fu moult chaste en mariage [341c:27] et autre si en sa uesueté / et de grant amour [341c:28] à son mari comme il y paru / car pour la [341c:29] grant amour qu'elle auoit eu à lui / elle [341c:30] laissa quant il fu mort son propre paÿs [341c:31] et sa nacion et ala demourer et user sa [341c:32] uie auec les iuifs de quel lignée auoit es- [341c:33] té son mari et mesmement auec la mere [341c:34] de lui uolt demourer / et à brief dire tant [341c:35] fu bonne et chaste ceste noble dame que [341c:36] un liure fu faict de lui et de sa uie oû quel [341c:37] ces choses sont escriptes De peneloppe [341c:38] femme de ulixes • xli • [341d:1] Des dames payennes assez de chastes [341d:2] et de bonnes preudes femmes treu- [341d:3] ue l'en ès escriptures / peneloppe la femme [341d:4] du prince ulixes fu dame moult uertueu- [341d:5] se / et entre les autres graces qu'elle ot moult [341d:6] fu louée de la uertu de chasteté / et d'elle [341d:7] font grant mencion plusieurs histoires [341d:8] Car ceste dame tant que son mari fu [341d:9] au siege deuant troye qui dura • x • ans [341d:10] se gouuerna moult sagement / et non [341d:11] obstant que moult fust requise de plusieurs [341d:12] Roys et princes pour sa grant beauté / nul [341d:13] ne uolt ouyr ne escouter / elle estoit sage [341d:14] prudent deuote aux dieux et de belle uie [341d:15] et mesmement après la destruccion de [341d:16] troye attendi son dit mari autres • x • ans [341d:17] et cuidoit on que il fust peri en mer où [341d:18] il ot maintes pestillences / et quant il fu [341d:19] retournez il la trouua assegée d'un roy [341d:20] qui à force la uouloit auoir en mariage [341d:21] pour sa grant chasteté et bonté / son mari [341d:22] uint en guise d'un pellerin & enquist d'el- [341d:23] le / si fu moult ioyeux des bonnes nou- [341d:24] uelles que il en ouy dire / et grant ioye [341d:25] ot de son filz thelemacus que il auoit [341d:26] laissié petit et le trouua parcreus / / Et [341d:27] ie xpcristine dis ainsi / Dame par ce que [341d:28] ouy dire uous ay n´en laissererent pas [341d:29] à estre chastes ycelles dames pour tant [341d:30] se belles furent / car assez d´ommes dient [341d:31] que à trop grant peine est trouuée belle [341d:32] femme chaste • Responce • caulx qui le [341d:33] dient faillent à parler que moult en est [341d:34] fu et sera de belles treschastes Ci dit [341d:35] Contre ceulx qui dient que à peines [341d:36] sont belles femmes chastes dit de [341d:37] M2ariamire Mariamire • xlii • [341d:38] fu femme hebrée fille du Roy

--342--

[342r:1] La Cité des dames xxix [342a:1] Aristobolus
/ elle fu de si grant beauté que non [342a:2] pas tant seulement en cellui temps on creoit [342a:3] que elle excedoit et passoit et excedoit toutes [342a:4] femmes en beauté mais iugioit on que plus- [342a:5] tost fust ymage celestiel et diuin que fem- [342a:6] me mortelle / et de ceste fu painte la figure [342a:7] en un tablet et enuoyée au roy anthoine de [342a:8] egipte le quel par tres grant amiracion de [342a:9] tel beauté / dist & iugia qu'elle estoit fille [342a:10] du dieu iupiter / car ne creoit mie que de [342a:11] homme mortel peust estre engendrée / ceste [342a:12] dame non obstant son excellent beauté et [342a:13] qu'elle fust temptée et essayée à auoir de [342a:14] plusieurs grans princes et roys / touteuoi- [342a:15] es par grant uertu et force de courage re- [342a:16] sista à tous et pour tant fu plus louée [342a:17] et plus resplandi en renommée / et anco- [342a:18] res qui plus croist son grant loz est qu'el- [342a:19] le estoit tres mal mariée / c'est assauoir à [342a:20] herode Anthipater Roy des iuifs qui [342a:21] fu homme de grant cruauté et qui mes- [342a:22] mement auoit fait mourir le frere d'el- [342a:23] le pour la quelle cause et pour maintes [342a:24] durtez que il lui faisoit elle l'ot en hayne [342a:25] mais pour tant n'en laissa à estre preu- [342a:26] de femme et chaste et ancore auec ce uint [342a:27] à congnoissance à la dicte dame que il [342a:28] auoit ordené que se il mouroit auant [342a:29] que elle que tantost on la feist mourir [342a:30] affin que autre n'eust la possession de si [342a:31] grant beauté après lui Encore de ce [342a:32] mesmes dit de Anthoyne femme [342a:33] de druse thibere • xliii • [342a:34] Pour ce que on dit communement que [342a:35] c'est aussi forte chose que une belle [342a:36] femme se puist garder entre les iouuen- [342a:37] ciaulx & les gens curiaulx desireurs [342b:1] d'amours sanz ce qu'elle soit prise que c'est d'es- [342b:2] stre entre les flames sanz soy ardoir / bien s'en [342b:3] sot deffendre la belle et bonne Anthoine fem- [342b:4] me de druse thibere frere de neron l'empereur [342b:5] ceste dame demoura en la fleur de sa ieu- [342b:6] nece resplandissant de tres souueraine be- [342b:7] auté uesue de thibere son mari qui fu oc- [342b:8] cis de son frere par uenim dont la noble da- [342b:9] me ot moult grant douleur / et proposa [342b:10] de iamais plus n'estre mariée et uiure en [342b:11] chasteté de uesuage / le quel propos elle [342b:12] tint tant comme elle uesqui si tres entie- [342b:13] rement que nulle dame des payens n'ot [342b:14] oncques plus grant loz de chasteté / Si fist [342b:15] de ceste chose plus à louer ce dit bocace que [342b:16] en telle continence estoit demourant à [342b:17] court entre les iouuenceaulx bien parez [342b:18] et assesmez iolis et amoureux uiuans [342b:19] oysiuement / celle y usa sa uie sanz notte [342b:20] et sanz blame de quelconques legiereté [342b:21] la quelle chose dit l'aucteur est digne [342b:22] d'estre esleuée en louange sicomme d'u- [342b:23] ne ione femme en beauté tres excellente [342b:24] qui estoit fille de Marc anthoine qui [342b:25] menoit uie moult luxurieuse et lubre [342b:26] mais non pour tant ne pour lait exem- [342b:27] ple qu'elle ueist ne laisssa qu'elle ne de- [342b:28] mourast saine entre les flames ardens [342b:29] plaine de chasteté / et non pas pou de [342b:30] temps / mais toute sa uie perseuerente [342b:31] iusques à la mort de uiellece De [342b:32] teles belles et tres chastes uiuans entre [342b:33] les mondains et mesmement à court [342b:34] et entre les iouuenceaulx assez d'exem- [342b:35] ples te trouueroie et au iour d'ui mes- [342b:36] mes n'en doubtes pas en est mainte & [342b:37] il en est bien besoing quoy que les

--342--

[342v:1] De la Cité des dames xxix [342c:1] mauuaises gens dient / mais ie ne cuide mie [342c:2] qu'en tous les temps passez fussent ne courussent [342c:3] autant de mauuaises lengues comme il est [342c:4] au iour d'uy ne que tant fussent hommes [342c:5] enclins à mesdire de femmes sanz sauoir a- [342c:6] choison qu'ilz font ores / et fois doubte que se [342c:7] ycelles bonnes et belles / dont ie t'ay parlé [342c:8] uiuoient oû temps de maintenant qu'en lieu [342c:9] du loz que les ancians leur donnerent leur [342c:10] seroient par enuie mis sus mains blasmes [342c:11] Mais à retourner à nostre matiere anco- [342c:12] re d'icelles bonnes et chastes dames menant [342c:13] uie honneste meismes demourans et fre- [342c:14] quentans les plus mondains parle ualere [342c:15] de la noble dame Sulpice qui de grant [342c:16] beauté estoit et touteuoies entre toutes [342c:17] les dames de romme elle fu reputée la [342c:18] plus chaste Contre ceulx qui dient que [342c:19] femmes ueulent estre efforciées donne [342c:20] • exemple de plusieurs et premierement [342c:21] de Lucrece • xliiii • [342c:23] Adont ie xpcristine dis ainsi Dame moult [342c:24] bien croy ce que uous dites & suis [342c:25] certaine qu'assez est de belles femmes bon- [342c:26] nes et chastes et qui bien se sceuent gar- [342c:27] der des agais des deceueurs / si m'anuye [342c:28] et me grieue de ce que hommes dient tant [342c:29] que femmes se ueulent efforcier / et que [342c:30] il ne leur desplait mie quoy que elles [342c:31] escondissent de bouche de estre par hom- [342c:32] mes efforciées / mais fort me seroit à [342c:33] croire que agréable leur fust si grant [342c:34] uillenie • Responce • n'en doubtes pas a- [342c:35] mie chiere que ce n'est mie plaisir aux [342c:36] dames chastes et de belle uie estre effor- [342c:37] ciées / ains leur est douleur sur toutes [342d:1] autres / et que ce soit uray l'ont demonstré [342d:2] plusieurs d'elles par uray exemple sicom- [342d:3] me de lucrece / la tres noble rommaine sou- [342d:4] ueraine en chasteté entre toutes les fem- [342d:5] mes rommaines / femme d'un noble hom- [342d:6] me nommé tarquin colatin / Et comme [342d:7] Tarquin l'orgueilleux filz du roy tar- [342d:8] quin fust forment espris de l'amour de [342d:9] ceste noble lucrece et ne lui osast dire [342d:10] pour la grant chasteté dont il la ueoit / de- [342d:11] sesperé d'i auenir pour don ou priere se [342d:12] pourpensa de l'auoir par cautelle / iI se di- [342d:13] soit estre moult ami du mari d'elle par [342d:14] quoy il auoit assez entrée en son hostel [342d:15] quant il lui plaisoit par quoy comme [342d:16] une fois il y alast qu'il sauoit que le [342d:17] dit mari pas n'y estoit / la noble dame [342d:18] le receut honnourablement comme cellui [342d:19] qu'elle tenoit estre grant ami de son [342d:20] mari / mais Tarquin qui à autre cho- [342d:21] se pensoit fist tant que il entra la nuit [342d:22] en la chambre de lucrece dont elle fu [342d:23] moult espouantée / et à brief dire quant [342d:24] il l'ot assez sermonnée par grans promes- [342d:25] ses dons et offres que faire uoulsist [342d:26] sa uoulenté et il uit que priere riens ne [342d:27] lui ualoit il tira son espée et la mena- [342d:28] ça d'occire se elle disoit mot et se elle ne [342d:29] se consentoit à sa uoulenté / et celle respon- [342d:30] di que hardiement l'occisist et que mi- [342d:31] eulx amoit mourir que s'i consentir [342d:32] Tarquin qui uit bien que riens ne [342d:33] lui ualoit s'auisa d'une autre grant [342d:34] malice et dit que il diroit publique- [342d:35] ment que il l'auoit trouuée auecques [342d:36] un de ses sergens / et à brief dire de [342d:37] ceste chose tant l'espouanta pensant

--343--

[343r:1] La Cité des dames xxix [343a:1] que on croiroit aux parolles de lui que au par- [343a:2] aler elle souffri sa force / mais ne pot lucrece [343a:3] porter paciemment ce grant desplaisir / dont [343a:4] quant uint au iour elle enuoya querre son [343a:5] mari et son pere et ses prochains parens [343a:6] qui estoient les plus grans de romme / si [343a:7] leur regehi à grans pleurs et à grans ge- [343a:8] missemens ce qui lui estoit auenu / Adont [343a:9] comme son mari et parens qui la ueoient [343a:10] oultrée de grant douleur la reconfortas- [343a:11] sent / elle tira un coutel qu'elle auoit soubz [343a:12] sa robe en disant se il est ainsi que ie me [343a:13] assoille de pechié et que ie monstre mon [343a:14] innocence / touteuoies ie ne me deliure pas [343a:15] de tourment ne de peine ne me mes hors [343a:16] ne d'or en auant ne uiura femme hontoy- [343a:17] ée ne uergondée à l'exemple de lucrece / & [343a:18] ces choses dites elle par grant force se [343a:19] ficha le coutel en la poitrine si chut tan- [343a:20] tost en mourant uoyant son mari et ses [343a:21] amis / Si coururent comme tous force- [343a:22] nez sus à tarquin et pour celle cause fu [343a:23] toute romme esmeue / et chacierent le [343a:24] Roy hors / et le filz eussent occis se trouué [343a:25] fust ne oncques puis n'ot roy à Romme [343a:26] Et à cause de cel oultrage fait à lucrece [343a:27] comme dient aucuns uint la loy que [343a:28] homme mouroit pour prendre femme [343a:29] à force / la quelle loy est couuenable [343a:30] iuste et sainte [343a:31] De ce mesmes propos dit de la Royne [343a:32] des gausgres • xlu • [343a:33] Bien au propos dessus dit fait l'is- [343a:34] toire de la noble Royne des [343a:35] gausgres femme de orgiagontes roy [343a:36] il auint oû temps que les Rommains [343a:37] faisoient leurs grans conquestes sur [343b:1] Les estranges terres que cellui roy des gaus- [343b:2] gres fu prins en une bataille / et sa femme [343b:3] auec lui par les diz rommains / Quant [343b:4] ilz furent au logis la noble royne qui [343b:5] moult estoit belle simple chaste et bonne [343b:6] plut moult à un des connestables du dit [343b:7] ost de romme qui tenoit prins le Roy [343b:8] et elle / si la pria moult et requist par [343b:9] grans offres / mais quant il uid que [343b:10] priere riens n'y ualoit il l'efforça de fait [343b:11] de ceste iniure ot moult grant dueil la [343b:12] dame et ne finoit de penser comment [343b:13] uengier s'en pourroit / si attendi et dissi- [343b:14] mula tant que son point ueist / Quant [343b:15] uint que la rençon fu apportée pour de- [343b:16] liurer son mari et elle / la dame uolt [343b:17] que la finance fust baillée elle presen- [343b:18] te au sus dit connestable qui les tenoit [343b:19] au quel dist que elle uouloit que il pe- [343b:20] sast l'or affin de mieulx auoir son comp- [343b:21] te et que deceu ne fust / et ainsi que [343b:22] elle uit que il entendoit à peser l'or & [343b:23] qu'il n'y auoit nul de ses gens / la dame [343b:24] qui fu saisie d'un coutel le frapa en [343b:25] la gorge et l'occist et en prist le chief [343b:26] et sanz nul encombrier le porta à son [343b:27] mari et lui dist tout le fait et comment [343b:28] la uengence en auoit prise Encore [343b:29] de ce mesmes dit des sicombres et [343b:30] d'aucunes uierges •• xlui • [343b:31] Se ie te puis donner exemple de [343b:32] femmes mariées dont assez te [343b:33] compteroie à qui la douleur d'estre [343b:34] efforciées fut importable ne t'en diroie [343b:35] pas moins des uesues et des uierges [343b:36] Sispone fu une femme de grece / elle [343b:37] fu prise et rauie des maronniers et

--343--

[343v:1] de La Cité des dames xxix [343c:1] escumeurs de mer qui ennemis estoient de [343c:2] la contrée / la quelle femme comme elle [343c:3] fust de grant beauté fu par eulx moult [343c:4] requise / et quant elle uit que eschapper ne [343c:5] pourroit sanz estre efforciée / elle ot celle chose [343c:6] en si grant orreur et desplaisance que elle [343c:7] ama mieulx mourir et pour ce se lança en [343c:8] la mer et fu noyée Item les sicambrins [343c:9] qui ores sont appellez françois à grant ost [343c:10] et multitude de gens assaillirent une foiz [343c:11] entre les autres la cité de romme et en espe- [343c:12] rance de la destruire auoient mené auecques [343c:13] eulx leurs femmes et leurs enfans auint [343c:14] que la desconfiture tourna sur ceulx de [343c:15] Sicambre / Quant les femmes uirent ce [343c:16] elles se conseillerent entre elles que mieulx [343c:17] leur ualoit mourir en deffendant leur [343c:18] chasteté / car bien sauoient que selon l'u- [343c:19] sage de guerre toutes seroient efforciées [343c:20] que estre si faictement deshonorées / si fi- [343c:21] rent enuiron elles forterece de leur char- [343c:22] rettes et charios et s'armerent contre les [343c:23] Rommains et tant se deffendirent comme [343c:24] elles porent et moult en occirent / mais [343c:25] comme au derrain elles fussent auques [343c:26] toutes occises / celles qui demourerent re- [343c:27] quirent à iointes mains qu'elles ne fussent [343c:28] touchées en uillenie et que elles peussent [343c:29] user le dermourant de leur uie en seruant au [343c:30] temple des uierges de la déesse uesta / mais [343c:31] pour ce que il ne leur fu pas ottroyé elles [343c:32] mesmes se uoldrent auant occire que estre [343c:33] efforciées / Item des uierges semblable- [343c:34] ment sicomme de uirgine la noble pucelle [343c:35] de Romme que le faulx iuge Claudien [343c:36] cuida auoir par cautelle et par force quant [343c:37] il ot ueu que priere Riens n'y ualoit / mais [343d:1] elle non obstant fust elle moult ieunette [343d:2] ot plus cher estre occise que efforciée Item [343d:3] une cité fu prise en lombardie par les [343d:4] ennemis qui le seigneur tuerent / les fil- [343d:5] les du dit seigneur qui moult belles estoi- [343d:6] ent pour ce que elles se penserent que on [343d:7] les uendroit efforcier y pourueyrent d'es- [343d:8] trange remede dont moult font à louer [343d:9] car elles prindrent char de poucins crue [343d:10] et la mirent en leur sains / si fu tantost [343d:11] corrompue pour la chaleur dont il ad- [343d:12] uint que quant ilz en cuidierent appro- [343d:13] cher et ilz sentirent la pueur tantost les [343d:14] laisserent aler / en disant dieux que [343d:15] ces lombardes puent mais celle puan- [343d:16] tise les rendi tres odorans / Preuues con- [343d:17] tre ce que on dit de l'inconstance des fem- [343d:18] mes parle xpcristine et puis droitture lui [343d:19] respont de l'inconstance et fragilité [343d:20] d'aucuns empereurs xlui • [343d:23] Dame certes merueilleuse constan- [343d:24] ce force et uertu & fermeté me [343d:25] racontez de femmes que pourroit on [343d:26] plus dire des plus fors hommes qui [343d:27] oncques furent / et touteuoyes sur tous [343d:28] les uices que hommes et mesmement [343d:29] les liures dient estre en femmes crient [343d:30] tous d'une uoix sur elles que uariables [343d:31] et inconstans sont muables et legieres [343d:32] et de fraisle courage flechissans com- [343d:33] me enfans ne qu'il n'y a aucune fer- [343d:34] meté / sont doncques ces hommes si [343d:35] constans que uarier leur soit comme chose [343d:36] hors de tout leur usage ou pou commun [343d:37] qui tant accusent femmes de muableté

--344--

[344r:1] La Cité des dames xxix [344a:1] & d'inconstance / et certes se ilz ne sont bien fer- [344a:2] mes trop leur est lait d'accuser autrui de [344a:3] leur mesmes uice ou d'i demander la uertu [344a:4] que ilz ne sceuent auoir • Responce belle doul- [344a:5] ce amie n'as tu pas tous iours ouy dire que [344a:6] le fol apperçoit trop bien la petite buchette [344a:7] en la face de son uoisin / mais il ne se don- [344a:8] ne de garde du grant tref qui lui pent [344a:9] à l'ueil / Si te monstreray grant contradicion [344a:10] en ce que les hommes tant dient de la uari- [344a:11] acion & inconstance des femmes / Il est ain- [344a:12] si que tous generaument afferment que [344a:13] femmes par nature sont moult fresles [344a:14] Et puis que ilz accusent de fragilité les [344a:15] femmes il est à presupposer que ilz se repu- [344a:16] tent estre constans ou à tout le moins que [344a:17] les femmes ne le soient pas sicomme eulx [344a:18] et il est uoir touteuoyes que ilz demandent [344a:19] aux femmes trop plus grant constance [344a:20] que ilz mesmes ne sceuent auoir / car eulx [344a:21] qui se dient tant estre fors et de noble [344a:22] condicion ne se peuent tenir de cheoir en [344a:23] plusieurs tres grans deffaulx et pechez [344a:24] non mie tous par ignorence mais par [344a:25] pure malice ayant congnoissance que [344a:26] ilz mesprennent / mais de tout cilz s'ex- [344a:27] cusent et dient que c'est humaine chose que [344a:28] de pecher / mais quant il auient que au- [344a:29] cunes femmes chëent en aucune deffail- [344a:30] lance / et dont eulx mesmes sont cause [344a:31] par leur grant pourchas de longue main [344a:32] Adont c'est toute fragilité et inconstan- [344a:33] ce selon leurs diz / mais comme il me sem- [344a:34] ble à droit iuger puis que tant fraisles [344a:35] les reputent ilz deussent aucunement [344a:36] suporter leur fragilité / et non pas repu- [344a:37] ter à elles estre grant crisme / ce que [344b:1] ilz tiennent à eulx estre petit deffault / car il [344b:2] n'est tenu en loy ne trouuée en nulle escriptu- [344b:3] re que il leur loise à pecher ne que aux fem- [344b:4] mes ne que uice leur soit plus excusable / mais [344b:5] de fait ilz se donnent tele auctorité que ilz [344b:6] ne ueulent supporter les femmes ains leur [344b:7] font et dient plusieurs en ya moult d'oul- [344b:8] trages et de griefs ne ilz ne les daignent [344b:9] reputer fortes et constans quant elles [344b:10] endurent leurs durs oultrages / et ainsi [344b:11] à tous propos ueulent auoir les hommes [344b:12] le droit pour eulx et les • ii • bous de la con- [344b:13] roie / et de ce as tu assez souffisamment [344b:14] parlé en ton Epistre du dieu d'amours [344b:15] Mais à ce que tu m'as demandé se les [344b:16] hommes sont tant fors et tant constans [344b:17] que ilz ayent cause de blasmer autrui d'in- [344b:18] constance / se tu regardes depuis les aages [344b:19] et temps ancians iusques au iour d'uy [344b:20] ie te di que par les liures et par ce que tu [344b:21] en as ueu en ton aage et tous les iours [344b:22] peus ueoir aux yeulx non mie ès simples [344b:23] hommes ne de bas estat / mais des plus [344b:24] grans / tu pourras ueoir et congnoistre la [344b:25] perfeccion / la force et la constance qui [344b:26] y est / uoire generaument en la plus grant [344b:27] partie / combien que il en soit de sage [344b:28] constans et fors et il en est bien besoing [344b:29] Et se tu ueulx que ie t'en donne preu- [344b:30] ues / et de pieça et du temps d'ores / pour [344b:31] ce que ainsi que se ès courages des hom- [344b:32] mes ne eust aucune inconstance ne uari- [344b:33] eté / ilz accusent tant les femmes de cellui [344b:34] Regardes ès estas des plus poissans prin- [344b:35] ces et des greigneurs hommes qui est [344b:36] chose impartinent plus que ès aultres [344b:37] que te puis ie dire des imperiaulx / Ie te

--344--

[344v:1] de la Cité des dames xxix [344c:1] demande où fu oncques courage de femme tant fraisle [344c:2] tant paoureux ne si malostru ne moins [344c:3] constant que fu cellui de l'empereur claudi- [344c:4] en / il estoit tant uariable que tout quanque [344c:5] il ordenoit à une heure il despeçoit à l'autre [344c:6] ne quelconques fermeté n'estoit trouuée en [344c:7] sa parole / il s'accordoit à tous conseulx / il [344c:8] fist occire sa femme par sa folie et cruaulté [344c:9] et puis au soir demanda pour quoy elle [344c:10] ne se aloit coucher et à ses famillers à qui [344c:11] il auoit fait trancher les testes manda que [344c:12] ilz se uenissent iouer auecques lui / cestui es- [344c:13] toit tant de chetif courage que adès il [344c:14] trembloit ne de nul ne se fioit / Que t'en [344c:15] diroie toutes maleurtez de meurs et de [344c:16] courage furent en ce chetif empereur / mais [344c:17] à quoy te dis ie de cestui fu il seul en l'em- [344c:18] pire séant plain de tel fragilité / thibere [344c:19] l'empereur de combien ualut il mieulx [344c:20] toute inconstance / toute uarieté / toute lu- [344c:21] brieté n'estoit elle en lui plus qu'il n'est [344c:22] trouué de nulle femme [344c:23] Ci parle de Neron • xluiii [344c:24] Et Neron quel fu il puis que nous [344c:25] sommes entrez ès fais des empereurs [344c:26] De cestui apparut bien la tres grant fra- [344c:27] gilité et uariance / car au commencemen [344c:28] il fu assez bon et mettoit peine de plaire [344c:29] à tous / mais après n'ot nul frain à sa lu- [344c:30] xure à sa rapine et cruaulté / et pour mi- [344c:31] eulx la excerciter souuentes foiz il s'ar- [344c:32] moit par nuit et aloit auec les gloutons [344c:33] ses complices ès gloutonnies et lieux dis- [344c:34] solus iouant et foloyant par les Rues [344c:35] faisant tous maulx et pour trouuer oc- [344c:36] casion de mal faire il boutoit ceulx que [344c:37] il encontroit / et se ilz disoient mot il les [344d:1] nauroit et occioit / il rompoit tauernes et [344d:2] huis deshonnestes il prenoit femmes à force [344d:3] dont à pou fu une fois occis du mari d'u- [344d:4] ne femme que efforciée auoit / il faisoit fai- [344d:5] re baings dissolus et mengioit toute nuit [344d:6] Il ordenoit une chose et puis un autre selon [344d:7] que sa folie lui amonnestoit diuerses choses [344d:8] toutes lecheries toutes superfluitez / tou- [344d:9] tes curiositez tout orgueil et foles despen- [344d:10] ses il excercitoit / il amoit les mauuais et [344d:11] percecutoit les bons / il fu consentant de [344d:12] la mort de son pere et sa mere fist il puis [344d:13] mourir / et quant elle fu morte il la fist [344d:14] ouurir pour ueoir le lieu où il auoit [344d:15] esté conceu / et dist quant il l'ot ueue que [344d:16] elle auoit esté belle femme / il occist octa- [344d:17] uiene sa femme qui estoit bonne dame [344d:18] une autre prist que il ama moult au [344d:19] commencement et puis l'occist il fist [344d:20] mourir claudienne fille de son deuan- [344d:21] cier pour ce que elle ne le uolt prendre à [344d:22] mari / il fist mourir son fillastre des- [344d:23] soubz l'aage de uii • ans pour ce que on [344d:24] le portoit iouer comme filz de duc / se- [344d:25] neque son maistre le noble philosophe [344d:26] fist mourir pour ce que il ne se pouoit te- [344d:27] nir d'auoir honte de ce qu'il faisoit de- [344d:28] uant lui / il empoisonna son preuost en [344d:29] faignant que il le gaireroit des dens / [344d:30] les nobles princes et barons ancians et [344d:31] de grant auctorité qui auoient grant [344d:32] gouuernement il empoisonna en boires [344d:33] et mengiers / il fist tuer son ante et [344d:34] prist ses biens / il fist destruire tous les [344d:35] plus nobles de Romme et aler en exil [344d:36] et leurs enfans destruit / il fist accoustu- [344d:37] mer à un cruel homme d'egipte à men-

--345--

[345r:1] La Cité des dames xxix [345a:1] ger char d'omme crue / affin que par cellui il [345a:2] feist menger tous uifs / que t'en diroie on ne [345a:3] pourroit tous raconter les crueulx maulx que [345a:4] il fist ne ses grans mauuaistiez et en comble [345a:5] de tout il fist bouter le feu par toute la cité [345a:6] de Romme par • ui • iours et par • ui • nuis & [345a:7] par celle pestillence moururent moult de [345a:8] gens / et il regardoit l'embrasement et la [345a:9] Ruyne de sa tour et faisoit grant ioye de [345a:10] la beauté de la flame et chantoit / il fist [345a:11] decoller à son disner saint pierre et saint [345a:12] paul et moult d'autres martirs / et en tieulx [345a:13] choses faisant quant il ot regné l'espace de [345a:14] xiiii• ans les rommains qui trop en auoient [345a:15] souffert se rebellerent contre lui et il se deses- [345a:16] pera et lui mesmes s'occist • De L'empereur [345a:17] galba et d'autres • xlix • [345a:18] T'ay ie dit par grant merueille com- [345a:19] me il te semble par auenture de la [345a:20] mauuaistié de cellui neron et de ses fragili- [345a:21] tez / mais ie te promet que l'empereur qui [345a:22] le succeda qui fu nommé galba ne fut gai- [345a:23] res meilleur se autant eust uescu / sa cru- [345a:24] auté fut desmesurée / et auec ses autres [345a:25] uices estoit tant muable qu'il n'y auoit quel- [345a:26] conques arrest ne point n'estoit en un es- [345a:27] tat / maintenant cruel et sanz mesure [345a:28] maintenant trop mol et sanz iustice ne- [345a:29] gligent enuieux et souspeçonneux / pou [345a:30] amant ses princes et ses cheualiers chetif [345a:31] et paoureux de courage et couuoiteux [345a:32] sur toute riens ne regna que • ui • mois [345a:33] car occis fu pour abregier ses cruaultez [345a:34] Mais othon l'empereur qui le succeda [345a:35] de combien ualut il mieulx / certes pour [345a:36] ce que on dit que femmes sont curieuses [345a:37] cestui estoit tant mignot et delicatif de [345b:1] son corps que oncques chose ne fu plus mole [345b:2] de chetif courage ne queroit que ses ayses [345b:3] grant rapineur fol large / grant glouton [345b:4] faint / luxurieux / faulx traitre / plain de des- [345b:5] daing et de toute maleurté / et la fin de [345b:6] lui fu qu'il s'occist après ce qu'il ot regné [345b:7] iii • mois pour ce que ses ennemis auoient [345b:8] eu uictoire sur lui Uincilien qui à cestui [345b:9] Othon susceda ne fu de riens meilleur [345b:10] mais plain de toute peruersité / ne sçay que [345b:11] plus riens t'en diroie / ne cuides pas que [345b:12] ie te mente / lis les histoires des empereurs [345b:13] et le procès de leurs uies / et tu trouueras que [345b:14] bien petit nombre de tout quanque ilz fu- [345b:15] rent en a esté de bons de droitturiers & [345b:16] de constans desquieulx bons fu Iulius [345b:17] cesar / Othouien / trayan l'empereur et [345b:18] titus / mais ie te promet que contre un de [345b:19] ces bons en trouueras • x • tres mauuais [345b:20] Et pareillement ie te dis des papes [345b:21] et des gens de sainte eglise qui plus que [345b:22] autre gent doiuent estre parfais et esleus [345b:23] mais quoy que au commencement de la [345b:24] xpcrestianté fussent sains depuis que con- [345b:25] stantin ot douée l'eglise de grans reuenu- [345b:26] es et de Richeces / la sainteté qui y est ne [345b:27] fault que lire en leurs gestes et croniques [345b:28] Et se tu me ueulx dire que ces choses fus- [345b:29] sent iadis et que à present soient bons / tu [345b:30] peus ueoir au iour d'uy en tous estas se [345b:31] le monde ua en amendant / et se grant [345b:32] fermeté et grant constance a ès fais & ès [345b:33] conseulx tant des princes temporeulx com- [345b:34] me des espiritueulx / il y pert assez plus [345b:35] ne t'en dy • Si ne sçay à quoy hommes par- [345b:36] lent d'inconstance ne uarieté de femmes [345b:37] et comment ilz n'ont honte d'en ouurir la

--345--

[345v:1] de la Cité des dames xxix [345c:1] bouche / quant ilz Regardent comment ès [345c:2] grans fais par eulx gouuernez / et non mie [345c:3] par les femmes a tant de inconstances et [345c:4] uarietez que ce semblent fais d'enfans / et [345c:5] comment bien sont tenus les propos et ac- [345c:6] cors que ilz font en leurs consaulx Et [345c:7] à tout dire que c'est que inconstance ou [345c:8] uarieté / autre chose proprement n'est ne [345c:9] mais faire contre ce que raison commande [345c:10] car elle ennorte à bien faire toute créature [345c:11] de bon entendement / Et quant l'omme ou [345c:12] femme laisse uaincre à sensualité / le regart [345c:13] de raison / c'est fragilité et inconstance / et [345c:14] de tant que la personne chet en plus grant [345c:15] deffaulte ou pechié / de tant est en lui la [345c:16] fragilité plus grande / car elle est plus [345c:17] loing du regart de raison / Or est il ain- [345c:18] si selon ce que les histoires accordent et [345c:19] l'experience ie croy ne le contredit que quoy [345c:20] que philosophes et autres aucteurs dient [345c:21] de la uariacion des femmes / que tu ne trou- [345c:22] ueras point auoir esté quelconques femme [345c:23] de si grant peruersité que ont esté en grant [345c:24] quantité de hommes / Les plus mauuai- [345c:25] ses femmes que tu trouueras en nulle es- [345c:26] cripture / furent / Athalis et Iesabel sa [345c:27] mere Roynes de iherusalem qui persecu- [345c:28] terent le peuple d'israel bruneheult roy- [345c:29] ne de France / et aucunes autres / mais [345c:30] auise moy la peruersité de iudas qui si [345c:31] cruellement traÿ son bon maistre à qui il [345c:32] estoit apostre / et qui tant de biens lui auoit [345c:33] faiz / la durté et cruaulté des iuifs et du [345c:34] peuple d'israel qui n'occirent pas tant seu- [345c:35] lement Ihesucrist par enuie / mais aussi [345c:36] plusieurs sains prophetes qui deuant lui [345c:37] furent / les uns sierent par mi / les autres [345c:38] assommerent et diuersement occirent / [345d:1] et me prens aussi iulien l'appostat / le quel [345d:2] pour sa grant peruersité aucuns reputent [345d:3] auoir esté l'un des antecrists / Denis le faulx [345d:4] tirant de cecile qui tant estoit detestable [345d:5] que deshonneste chose est de lire sa uie [345d:6] auec ce tant de mauuais Roys en diuer- [345d:7] ses contrées de desloyaulx empereurs de [345d:8] papes hereges / et d'autres prelas sanz [345d:9] foy plains de couuoitise / les antecrists [345d:10] qui doiuent estre et tu trouueras que hom- [345d:11] mes se ont beau taire et que femmes doi- [345d:12] uent beneistre dieu et louer qui a mis [345d:13] le tresor de leur ames en uaisseaulx fe- [345d:14] menins / si me tairay à tant de ce / et pour [345d:15] contredire par exemples aux diz d'iceulx [345d:16] qui si fraisles les appellent te diray de [345d:17] aucunes femmes tres fortes desquelles [345d:18] les histoires sont belles à ouyr et de bon [345d:19] exemple Ci dit de gliselidis marqui- [345d:20] se de Saluces forte femme en uertu [345d:21] • l • [345d:22] Il est escript que il fu un marquis [345d:23] de saluces nommé par nom / gau- [345d:24] tier sans per cellui estoit bel de corps [345d:25] et preudomme assez / mais moult estran- [345d:26] ge de meurs / ses barons souuent l'admon- [345d:27] nestoient et prioient que pour auoir li- [345d:28] gnée marier se uoulsist / mais comme [345d:29] par lonc temps accorder ne s'i uoulsist [345d:30] au derrain leur dist mais que promet- [345d:31] tre lui uoulsissent que agréable aroient [345d:32] telle femme comme il uouldroit prendre [345d:33] que il s'accorderoit à estre marié / la quel- [345d:34] le chose lui accorderent et iurerent ses ba- [345d:35] rons / cellui marquis hantoit souuent de- [345d:36] duit de chace et d'oysiaulx / Si y auoit [345d:37] auques pres de sa forteresce une petite [345d:38] uille champestre en la quelle entre les

--346--

[346r:1] de la cité des dames xxix [346a:1] poures laboureurs d'icelle demouroit un tres [346a:2] poure homme impotent et uiel qui auoit nom [346a:3] ianicola / bon homme et preudoms auoit es- [346a:4] té toute sa uie / cellui preudoms auoit une [346a:5] sienne fille de l'aage de xuiii • ans nommée [346a:6] gliselidis qui le seruoit par grant diligence [346a:7] et le gouuernoit du labour de sa fillasse / le [346a:8] dit marquis qui souuent par là passoit a- [346a:9] uoit bien auisié les bonnes meurs et l'onnesteté [346a:10] d'icelle pucelle qui assez belle de corps et de [346a:11] uiaire estoit dont l'auoit moult en grace / ad- [346a:12] uint que le marquis qui auoit accordé à ses [346a:13] barons que il prendroit femme leur ua dire [346a:14] que à certain iour fussent assemblez pour [346a:15] ses nopces et ordena que toutes les dames [346a:16] y fussent si fist faire grant appareil / et au [346a:17] dit iour comme tous et toutes fussent as- [346a:18] semblez deuers lui fist toute la Route mon- [346a:19] ter à cheual pour aler auec lui querir l'espou- [346a:20] sée / si s'en ala droit à la maison de ianicola [346a:21] & encontra gliselidis à tout une cruche d'eaue [346a:22] sur son chief qui de la fontaine uenoit / il lui [346a:23] demanda où estoit son pere et gliselidis s'a- [346a:24] genoullia et lui dist que il estoit à l'ostel [346a:25] ua le querre dist il / et le bon homme uenu [346a:26] le marchis lui dist que il uouloit prendre [346a:27] sa fille par mariage et ianicola lui respon- [346a:28] di que il feist son plaisir / si entrerent les da- [346a:29] mes dedens la petite maisonnette et uestirent [346a:30] et parerent l'espousée moult noblement / si- [346a:31] comme à l'estat du marquis appartenoit de [346a:32] robes et de ioyaulx que il auoit fait appre- [346a:33] ster / si l'en amena et espousa en son palais [346a:34] et à faire le conte brief / ceste dame tant [346a:35] bien se porta uers toute personne que les [346a:36] nobles et grans et petis & tout le peuple [346a:37] moult l'amoit et tant bien se sauoit auoir [346a:38] auec chacun que tous s'en tenoient tres [346b:1] pour contemps / et son seigneur seruoit et [346b:2] cherissoit si qu'elle deuoit / celle année la [346b:3] marquise ot une fille qui à grant ioye fu [346b:4] receue / mais quant elle fu en aage et qu'el- [346b:5] le fut ceurée / le marquis pour esprouuer [346b:6] la constance et pacience de gliselidis / lui [346b:7] fist à croire que il desplaisoit aux barons [346b:8] que la lignée d'elle seigneurisist sur eulx [346b:9] et pour ce uouloit que l'enfant fust occis [346b:10] à ceste chose qui dure deust estre à toute [346b:11] mere respondi gliselidis que la fille es- [346b:12] toit sienne et que faire en pouoit son plai- [346b:13] sir / si la fist bailler à un sien escuyer / le quel [346b:14] en faisant semblant que il la uenist querir [346b:15] pour occire la porta secretement à boulongne [346b:16] la grasse à la contesse de panigo qui estoit [346b:17] seur du marquis pour la garder et nourrir [346b:18] mais de tout ce ne faisoit quelconques sem- [346b:19] blant de tristece gliselidis qui cuidoit sa fil- [346b:20] le estre occise / au chief d'un an après la [346b:21] marquise fu ençainte et se deliura d'un tres [346b:22] bel filz à grant ioye receus / mais de rechef [346b:23] uolt le marquis essaier comme deuant [346b:24] sa femme et lui dist que il couuenoit que [346b:25] il fust occis pour contempter les barons [346b:26] et ses hommes / et la dame respondi que [346b:27] se il ne souffisoit que son filz mourust que [346b:28] elle estoit preste de mourir se il lui plai- [346b:29] soit Si le bailla à l'escuier semblablement [346b:30] que ot fait la fille sanz que nul semblant [346b:31] de tristece feist ne autre chose ne dist [346b:32] fors tant qu'elle pria à l'escuier que quant [346b:33] il aroit l'enfant occis / que il le uoulsist [346b:34] enterrer / affin que la tendre char de l'en- [346b:35] fant \ ne fust pas mengiée des bestes sau- [346b:36] uages ne des oysiaulx / De ceste grant [346b:37] durté n'apparut oncques chere muée à [346b:38] gliselidis / mais ne se passa mie à tant

--346--

[346v:1] La Cité des dames xxix [346c:1] le marquis / ancore la uolt plus essayer / ia auoient [346c:2] esté • xii • ans ensemble oû quel temps la bon- [346c:3] ne dame tant s'estoit bien portée que assez de- [346c:4] ust souffire l'espreuue de sa uertu / quant un [346c:5] iour le marquis \ l'appella en sa chambre et lui [346c:6] dist que il estoit mal de ses subgez et de sa [346c:7] gent et en peril de perdre sa seigneurie pour [346c:8] elle / car trop auoient grant desdaing de [346c:9] tenir pour dame et maistresse la fille de [346c:10] ianicola / si couuenoit se il les uouloit ap- [346c:11] paisier qu'elle s'en ralast chieux son pere [346c:12] ainsi qu'elle estoit uenue et qu'il en espou- [346c:13] sast une autre plus gentil femme / À ceste [346c:14] chose qui moult grieue et dure lui dot estre [346c:15] respondi gliselidis \ mon seigneur ie sauoie [346c:16] bien tous iours et souuent le pensoie que [346c:17] entre ta noblece et magnificence et ma po- [346c:18] ureté ne pouoit auoir aucune preposicion [346c:19] n'oncques ne me reputay non pas tant [346c:20] seulement digne d'estre ton espouse / mais [346c:21] d'estre ta meschine / et dès maintenant ie [346c:22] suis appareillée de retourner en la mai- [346c:23] son de mon pere oû quel lieu ie useray [346c:24] ma uiellece / et quant est du douaire que [346c:25] tu as ordené que ie doie emporter ie le [346c:26] uoy / tu scez bien que quant tu me preis [346c:27] à l'issue de l'ostel de mon pere / tu me [346c:28] feis despouller toute nue et me reuestir [346c:29] de robes auec les quelles ie uins auec toy [346c:30] ne du mien autre dotte n'aporteray fors que [346c:31] foy meureté amour reuerence et poureté / si [346c:32] est raison que ie te restitue ton meuble / et [346c:33] uoy cy ta robe dont ie me despoulle / et si te [346c:34] restitue l'anel dont tu me espousas / et te [346c:35] rens tous les autres ioyaulx aniaulx ue- [346c:36] stemens et atours par les quieulx / ie [346c:37] estoie aournée et enrichie en ta chambre [346d:1] toute nue en la maison de mon pere ie yssis [346d:2] et toute nue ie y retourneray sauue que ce [346d:3] me semble inconuenable que cestui uentre [346d:4] oû quel furent les enfans que tu as engen- [346d:5] drez deust apparoir tout nu deuant le [346d:6] peuple par quoy s'il te plaist et non au- [346d:7] trement ie te prie que pour recompensa- [346d:8] cion de ma uirginité que i'apportay en ton [346d:9] palais la quelle ie n'en rapporte pas que [346d:10] il te plaise que une seule chemise me soit [346d:11] laissée de la quelle ie couureray le uentre [346d:12] de ta femme iadis marquise / Adont le [346d:13] marquis ne se pot plus tenir de plourer [346d:14] de compassion et touteuoies uainqui son [346d:15] courage et partant de la chambre orde- [346d:16] na que une chemise lui fust baillée / / [346d:17] Adont en la presence de tous les cheualiers [346d:18] et dames gliselidis se despoullia et des- [346d:19] chauça / osta tous ses aournemens & ne [346d:20] lui remaint que la seule chemise / ia estoit [346d:21] respandue la renommée par tout que [346d:22] le marquis se uouloit deppartir de sa [346d:23] femme et tous et toutes estoient uenus [346d:24] au palais moult dolens de ceste chose / et [346d:25] gliselidis toute nue en sa chemise nue te- [346d:26] ste et deschaucée fu montée à cheual [346d:27] et accompaignée des barons cheualiers [346d:28] et dames qui tous et toutes plouroient [346d:29] maudissant le marquis et regraitant [346d:30] la bonté de la dame / mais oncques [346d:31] gliselidis larme n'en gitta fu conuoy- [346d:32] ée en la maison de son pere / le quel [346d:33] uiellart auoit tous iours esté de ce [346d:34] en doubte pensant que son seigneur [346d:35] seroit quelque iour `saoulé de si poure [346d:36] mariage / Adont cellui oyant le bruit [346d:37] ala à l'encontre de sa fille et lui apor-

--347--

[347r:1] de la Cité des dames xxix [347a:1] ta sa uielle cotte toute desroupte qu'il a- [347a:2] uoit gardée si l'en reuesti sans monstrer [347a:3] semblant d'aucune douleur / et ainsi de- [347a:4] moura gliselidis auec son pere une piece [347a:5] de temps en tele humilité et poureté et [347a:6] en seruant son pere comme faire souloit [347a:7] sanz que nul semblant d'aucune tristece [347a:8] ou d'aucun regrait fust ueus en lui / ains [347a:9] reconfortoit son pere de la tristece que il [347a:10] pouoit auoir de ueoir sa fille choite de si [347a:11] grant haultece en si grant poureté [347a:13] Quant au marquis ot assez semblé [347a:14] que souffisamment auoit esprou- [347a:15] uée sa loyal espouse il manda à sa seur [347a:16] que elle uenist uers lui tres noblement [347a:17] accompaignée de seigneurs et de dames [347a:18] & amenast ses • ii • enfans sanz faire nul [347a:19] semblant que siens fussent / et il fist en- [347a:20] tendant à ses barons et subgés que il uou- [347a:21] loit prendre nouuelle femme et espou- [347a:22] ser une moult noble pucelle que sa seur [347a:23] auoit en gouuernement / si fist assembler [347a:24] moult belle compaignie de cheualiers [347a:25] et de dames et de tous gentilz hommes [347a:26] en son palais au iour que sa seur arri- [347a:27] uer deuoit et moult y auoit belle feste [347a:28] fait apprester / si manda gliselidis & [347a:29] lui dist en tele maniere gliselidis la [347a:30] pucelle que ie uueil espouser sera demain [347a:31] ycy / et pour ce que ie desire que ma seur [347a:32] et toute sa noble compaignie soient gran- [347a:33] dement receus / pour ce que tu congnois [347a:34] mes meurs et scez comment on doit re- [347a:35] ceuoir seigneurs et dames / et scez les [347a:36] chambres et les lieux affin que chacun [347a:37] soit receu selon son estat & par especial [347b:1] m'espousée qu´i sera ie uueil que tu en ayes [347b:2] la charge et tous les offices t'obeÿront [347b:3] si penses que tout soit bien ordené / glise- [347b:4] lidis respondi que ce feroit elle tres [347b:5] uoulentiers et l'endemain que la compai- [347b:6] gnie fu arriuée grande y fu la feste / & [347b:7] gliselidis ne laissa pas pour sa mauuai- [347b:8] se robe qu'elle n'alast à lie face à l'encon- [347b:9] tre de la pucelle nouuelle espousée com- [347b:10] me elle cuidoit lui faire la reuerence [347b:11] humblement disant madame uous soiez [347b:12] la bien uenue / et ainsi au filz et à [347b:13] tous et / toutes de la compai- [347b:14] gnie chacun selon lui receut ioyeusement [347b:15] et combien qu'elle fust en abit d'une [347b:16] tres poure femme si sembloit il bien à [347b:17] son maintien qu'elle estoit femme de [347b:18] tres grant honneur et de merueilleuse [347b:19] prudence tant que les estranges se es- [347b:20] merueilloient comment tele faconde [347b:21] et tele honneur pouoit estre soubz si po- [347b:22] ure abit / Gliselidis auoit si bien fait orde- [347b:23] ner toutes choses que riens n'y auoit mal [347b:24] à point / mais se tiroit uoulentiers uers la [347b:25] pucelle et uers le filz que partir ne s'en pou- [347b:26] oit et regardoit ententiuement leur beau- [347b:27] té que elle moult louoit / le marquis auoit [347b:28] fait apprester toutes choses comme pour [347b:29] espouser la pucelle et quant uint à l'eure [347b:30] de chanter la messe / Adont uint le mar- [347b:31] quis et present tous appella gliselidis et [347b:32] lui dist deuant tous que te semble glise- [347b:33] lidis de ma nouuelle espouse n'est elle [347b:34] belle et honneste / et celle respont haulte- [347b:35] ment / certainement monseigneur plus [347b:36] belle ne plus honneste ne pourroit estre [347b:37] trouuée / mais d'une chose par bonne foy

--347--

[347v:1] La Cité des dames xxix [347c:1] ie te uueil prier et admonnester / c'est que tu [347c:2] ne la uueilles pas molester ne aguillonner [347c:3] des aguillons dont tu as l'autre si fort es- [347c:4] peronnée / car ceste est plus ione et plus [347c:5] souef nourrie / si ne pourroit pas souffrir [347c:6] par auenture comme l'autre a fait / Adont [347c:7] le marquis oyant les parolles de gliselidis [347c:8] considerant sa grant fermeté force et con- [347c:9] stance ot grant admiracion de sa uertu & [347c:10] pitié lui prist de ce que tant et si longue- [347c:11] ment lui auoit donné et donnoit à souffrir [347c:12] sanz aucune desserte d'elle / si prist adont [347c:13] en presence de tous ainsi à dire • [347c:15] G2liselidis il doit assez souffire l'espreu- [347c:16] ue de ta constance / et de la uraye [347c:17] foy / loyauté / et grant amour / obeissance / & [347c:18] humilité / bien esprouuée / que tu a uers [347c:19] moy / et croy que il n'a homme soubz les [347c:20] cieulx qui par tant d'espreuues ait con- [347c:21] gneue l'amour de mariage comme i'ay fait [347c:22] en toy et lors le marquis s'aprocha d'elle [347c:23] si l'embraça estroictement et baysa en [347c:24] disant tu seule es mon espouse / autre ne [347c:25] uueil ne iamais n'aray / ceste pucelle [347c:26] que tu penses qui deust estre m'espouse [347c:27] est ta fille et la moye / et cestui enfant [347c:28] est ton filz / Si sachent tous ceulx qui [347c:29] cy sont que tout ce que i'ay fait a esté [347c:30] pour esprouuer ma loyal espouse et non [347c:31] pas condampner / et mes enfans ay fait [347c:32] nourrir a boulongne la grasse auecques [347c:33] ma seur et non pas occire et uëez les ycy [347c:34] Adont la marquise oyant les parolles [347c:35] de son seigneur fu de ioye comme pasmée [347c:36] et quant elle reuint à soy les enfans [347c:37] print entre ses bras et de ioyeuses lar- [347d:1] mes tous les arrosoit et n'est pas doubte [347d:2] que son cuer auoit merueilleuse ioye & [347d:3] tous et toutes qui ce ueoyent plouroient [347d:4] de ioye et de pitié / là fu auctorisiée gli- [347d:5] selidis plus que oncques mais / si fu re- [347d:6] uestue et parée moult richement / et la [347d:7] feste fu grande et moult ioyeuse où tous [347d:8] tenoient grant parolle de la louange de [347d:9] celle dame et uesquirent depuis ensem- [347d:10] ble • xx • ans en ioye et paix / et le marquis [347d:11] fist ianicola pere d'elle dont il n'auoit [347d:12] les temps passé fait compte uenir au pa- [347d:13] lais et le tint en grant honneur ses en- [347d:14] fans maria haultement et après sa fin [347d:15] son filz le susceda par bon uouloir des [347d:16] barons Cy cit de fleurence de Romme • li • [347d:17] Se gliselidis marquise de saluces [347d:18] ot uertueuse force et constance [347d:19] assez l'en retray la noble flourence empe- [347d:20] reris de romme qui par merueilleuse [347d:21] pacience porta grant aduersité / si que [347d:22] il est escript d'elle ès miracles de nostre [347d:23] Dame / Ceste dame estoit de souueraine [347d:24] beauté / mais ancore plus chaste et uertu- [347d:25] euse / auint que son mari dot aler en [347d:26] une longue guerre en uoyage assez loings [347d:27] si laissa garde de son paÿs et de sa femme [347d:28] un frere que il auoit le quel tempté de [347d:29] l'ennemi après la deppartie de l'empereur [347d:30] couuoita folement sa serourge flouren- [347d:31] ce / et à brief parler tant la tint court [347d:32] que elle s'accordast à sa uoulenté que [347d:33] de paour que après les prieres il uoul- [347d:34] sist user de force le fist la dame empri- [347d:35] sonner en une tour et là fu iusques à [347d:36] la uenue de l'empereur / Quant uint [347d:37] que nouuelles furent apportées que

--348--

[348r:1] de la Cité des dames [348a:1] le dit empereur s'en retournoit / la dame qui [348a:2] iamais ne cuidast que à tort il mesdisist d'el- [348a:3] le / le fist mettre dehors affin que l'empereur [348a:4] ne sceust la faulseté de son frere et que il lui [348a:5] alast à l'encontre / mais quant il fu arriué [348a:6] deuers l'empereur dit de la dame tous les [348a:7] maulx que dire se pourroit de la pire qui [348a:8] soit et que pour sa mauuaistié faire plus [348a:9] à son loisir l'auoit tenu en prison / L'empereur [348a:10] qui l'en crut enuoya ses gens et ordena que [348a:11] auant que il arriuast sanz faire de ce nul- [348a:12] le mencion qu'elle fust occise / car ueoir ne [348a:13] la uouloit ne trouuer uiue mais elle moult [348a:14] esmerueillée de ces nouuelles pria tant [348a:15] à ceulx qui à ce faire estoient commis que [348a:16] uiue l'en laisserent aler en abit mescongneu [348a:17] Si ala tant ceste noble dame par estran- [348a:18] ge auenture qu'il lui auint qu'elle fut com- [348a:19] mise à garder l'enfant d'un grant prince [348a:20] Si auint que le frere de cellui fu espris [348a:21] de l'amour d'elle en tant que après ce que [348a:22] il l'ot assez requise par despit de ce que [348a:23] accorder ne le uouloit il occist le petit en- [348a:24] fant coste elle si que elle dormoit affin [348a:25] de la faire destruire / Toutes ces aduer- [348a:26] sitéz qui ne furent pas petites porta cel- [348a:27] le noble dame tres paciemment et par [348a:28] tres fort et constant courage / et quant [348a:29] elle dot estre menée au lieu pour estre [348a:30] destruitte comme celle que on cuidoit [348a:31] que l'enfant eust occis / tel pitié prist [348a:32] d'elle au seigneur et à la dame pour la [348a:33] belle uie et grans uertus qui ilz auoient [348a:34] ueus en / elle que cuer n'orent de la faire [348a:35] mourir / ains l'enuoyerent en exil oû quel [348a:36] lieu comme elle fust en tres grant poure- [348a:37] té et tres paciente et deuote uers dieu [348b:1] & sa doulce mere / une foiz s'en dormy après [348b:2] ses oroisons dites en un uerger / là ot en a- [348b:3] uision de la uierge que elle cueillist une [348b:4] certaine herbe qui estoit soubz sa teste & [348b:5] de ce gaigneroit sa uie en garissant de tou- [348b:6] tes maladies / et comme un temps après [348b:7] par la dicte herbe la dame eust ia garies [348b:8] tant de maladies que par tout en estoit [348b:9] renommée / auint si que dieux le uolt [348b:10] que le frere du prince qui auoit occis le [348b:11] dit enfant fu malade du grant mal [348b:12] trop orriblement par quoy fu enuoyée [348b:13] querre ceste femme pour le garir / et [348b:14] comme elle fust uenue en sa presence elle [348b:15] lui dist que il pouoit bien ueoir que dieu [348b:16] le batoit de ses uerges et que il recongneust [348b:17] son pechié publiquement et il seroit garis [348b:18] Car autrement garir ne le pourroit & [348b:19] adont cellui meu de grant contriction [348b:20] confessa son orrible mauuaistié et comment [348b:21] il mesmes auoit occis l'enfant dont il [348b:22] auoit encoulpé la bonne darne qui en gar- [348b:23] de l'auoit / De ceste chose fu moult ayréz [348b:24] le prince et uouloit à toutes fins faire [348b:25] iustice de son frere mais la noble dame tant [348b:26] l'en pria que elle l'appaisa uers lui et le [348b:27] gari / et ainsi lui rendi bien pour mal [348b:28] selon le commandement de dieu / Aduint [348b:29] semblablement ne demoura pas moult [348b:30] que le frere de l'empereur par qui flou- [348b:31] rence auoit esté exillée cheut en si orri- [348b:32] ble meselerie que il estoit comme tous [348b:33] pourris / Et comme la uoix fust ia par [348b:34] tout le monde comment une femme es- [348b:35] toit qui garissoit de toutes maladies [348b:36] fu enuoyée querre de par l'empereur [348b:37] sanz qu'il eust congnoissance qui elle

--348--

[348v:1] La Cité des dames xxix [348c:1] estoit / car pieça cuidoit sa femme morte / et [348c:2] si que elle fu uenue deuant lui / elle lui dist [348c:3] que il couuenoit que il se confessast publi- [348c:4] quement autrement elle ne le pourroit ga- [348c:5] rir / mais comme il le refusast longuement [348c:6] au derrain regehi toute la mauuaistié que [348c:7] sanz cause et sanz raison auoit faicte et [348c:8] bastie à l'empereris pour le quel peché bien [348c:9] sauoit que dieu le punissoit / Ceste chose [348c:10] de l'empereur ouye lui comme enragiéz de [348c:11] ce que ainsi cuidoit auoir fait mourir sa [348c:12] loyal espouse que tant amoit uouloit faire [348c:13] occire son frere / mais la bonne dame se [348c:14] magnifesta et pacifia l'empereur uers son [348c:15] frere / et ainsi recouura flourence par le [348c:16] merite de sa pacience son estat et sa felicité [348c:17] à grant ioye de l'empereur et de toutes [348c:18] gens De la femme bernabo le geneuois •lii•• [348c:19] Ancores à propos de femmes constans [348c:20] et sages peut bien estre ramenée [348c:21] l'istoire que bocace raconte en son liure des [348c:22] cent nouuelles / Comment une foiz auint [348c:23] à paris que plusieurs marchans lombars [348c:24] et ytaliens se trouuerent ensemble à un [348c:25] soupper / au quel comme ilz parlassent [348c:26] de maintes choses churent à parler de [348c:27] leurs femmes tant qu'entre les autres [348c:28] un genneuois qui auoit nom bernabo [348c:29] prist moult à louer sa femme de beauté [348c:30] de sens de chasteté sur toute riens et de [348c:31] toutes uertus / si y ot un oultrageux en [348c:32] la compaignie nommé ambroise qui ua [348c:33] dire que il estoit bien fol de tant louer [348c:34] sa femme par especial de chasteté et que [348c:35] il n'en estoit nulle tant fust forte que [348c:36] qui bien la presseroit par dons promes- [348c:37] ses et belles parolles que on n'en finast [348d:1] bien / de ceste chose commença grant estrif [348d:2] entre eulx •ii• et à tant uint que ilz ga- [348d:3] gerent la somme de •u•m flourins / berna- [348d:4] bo mettoit que l'autre ne coucheroit mie [348d:5] auec sa femme pour toute sa puissance [348d:6] et ambroise gagoit que si feroit / et que [348d:7] si bonnes enseignes lui en apporteroit que [348d:8] il lui souffiroit / grant peine mirent [348d:9] les autres de deffaire ce debat / mais [348d:10] riens n'y ualu / Ambroise s'en party au [348d:11] plus tost qu'il pot / et a iennes s'en ala lui [348d:12] uenu celle part moult enquist de la uie [348d:13] et de l'ordenance de la femme de berna- [348d:14] bo / mais à brief dire tant en ouyt recor- [348d:15] der de grans biens que il perdi toute l'es- [348d:16] perance de iamais y auenir dont moult [348d:17] se trouua esbahi et repentant de sa folie & [348d:18] s'auisa de grant malice car moult lui [348d:19] douloit le cuer de ainsi perdre •u•m florins [348d:20] si fist tant que il parla à une uielle po- [348d:21] ure femme qui repairoit à l'ostel de cel- [348d:22] le dame et tant lui donna et promist [348d:23] que en une huche où il se mist fu por- [348d:24] téz en la chambre de la dicte dame à [348d:25] qui la uielle auoit fait entendant que [348d:26] en celle huche auoit de moult bonnes [348d:27] choses qui lui auoient esté baillées en [348d:28] garde et que les larrons l'auoient uou- [348d:29] lu desrober / et pour ce lui prioit que [348d:30] en sa chambre lui uoulsist un pou de [348d:31] temps garder tant que ceulx à qui [348d:32] les choses estoient fussent reuenus / la [348d:33] quelle chose la dame lui auoit uoulentiers [348d:34] accordée / Ambroise qui en la huche estoit [348d:35] tant agaita la dame par nuit que il [348d:36] la uid toute nue / et auec ce print une [348d:37] boursette et une çainture faicte à l'eguil-

--349--

[349r:1] de la Cité des dames xxix [349a:1] le qu'elle auoit faite moult bien ouurée [349a:2] puis s'en rentra en sa huche si coyement [349a:3] que la dame qui dormoit et une petite [349a:4] fillette qu'elle auoit auec lui riens n'en [349a:5] sentirent / et quant ainsi y ot esté • iii • [349a:6] iours la ueille reuint querre sa huche [349a:7] Ambroise qui grant ioye auoit et bien [349a:8] lui sembloit auoir exploitié rapporta au [349a:9] mari tout deuant la belle compaignie [349a:10] que sanz faille il auoit couché tout à [349a:11] son aise auec sa femme et tout premiere- [349a:12] ment lui dist l'enseigne de la chambre [349a:13] et des paintures qui y estoient après lui [349a:14] monstra la bourse et la çainture que il [349a:15] bien congnoissoit et dit que elle lui auoit [349a:16] donnée / et en sur que tout quant il ot dit [349a:17] la façon du corps tout nu de la dame [349a:18] il dit qu'elle auoit un seing comme un petit [349a:19] porel uermeil soubz la mamelle senestre [349a:20] le mari crut fermement par les ensei- [349a:21] gnes les paroles d'ambroise dont s'il fu [349a:22] dolent nul ne le demand / et touteuoies [349a:23] lui paya tous contemps les • u •m florins / et [349a:24] au plus tost que il pot s'en ala a Iennes / mais [349a:25] auant que il y arriuast manda expresse- [349a:26] ment à un sien facteur qui gouuernoit [349a:27] son faict et en qui il se fioit de toutes choses [349a:28] que il uouloit comment qu'il fust qu'il [349a:29] occisist sa femme et la maniere comment [349a:30] il l'occiroit / le quel ueu le commandement [349a:31] fist ycelle monter à cheual / et lui fist à [349a:32] croire que au deuant de son mari la [349a:33] uouloit mener / et la dame qui l'en crut [349a:34] uoulentiers et à grant ioye auecques [349a:35] lui ala / mais comme ilz fussent arriuéz [349a:36] en un bois lui dist comment il couuenoit [349a:37] que il l'occisist par le commandement [349b:1] de son mari / et à brief dire tant fist celle [349b:2] dame qui bonne et belle estoit / et tant le [349b:3] sçot prescher que cellui l'en laissa aller [349b:4] par si que elle lui promist que hors du [349b:5] paÿs yroit / celle qui fu eschappée ala en [349b:6] une uillette / et fist tant o une bonne femme [349b:7] que elle lui acheta robes d'omme / si ron- [349b:8] gna ses cheueulx et en guise d'un iouuencel [349b:9] se mist et tant ala qu'elle print à seruir un [349b:10] riche homme de catellongne que on nom- [349b:11] moit signir ferrant qui estoit de sa nef [349b:12] descendu à un port pour se refrechir / si [349b:13] le serui tant bien que à merueilles s'en te- [349b:14] noit pour contempt ne oncques n'auoit [349b:15] trouué ce disoit si bon seruiteur / et se fai- [349b:16] soit celle dame appeller sagurat d'affino- [349b:17] li / Cellui siguir ferrant qui fu rentré [349b:18] en sa nef sagurat auecques lui ala tant [349b:19] par mer que il uint en alexandrie / et là [349b:20] acheta faucons moult beaulx et cheuaulx [349b:21] et à tout ala deuers le souldan de babi- [349b:22] loine à qui auoit grant amistié / et com- [349b:23] me il y fust ia demouré un temps / et le [349b:24] souldan auisast sagurat qui seruoit tant [349b:25] diligemment son maistre et qui tant [349b:26] lui sembloit bel et gracieux lui plut à [349b:27] merueilles tant que il pria à signir [349b:28] ferrant que il lui uoulsist donner et il le [349b:29] feroit grant maistre / et cellui quoy que [349b:30] il le feist enuis lui ottroya / A brief dire [349b:31] tant et si bien serui sagurat le souldan [349b:32] que il ne se fyoit qu'en lui / et estoit si [349b:33] grant maistre entour lui que il le gouuer- [349b:34] noit comme tout / Aduint que en une [349b:35] uille du souldan deuoit auoir une tres- [349b:36] grant foire où marchans uenoient [349b:37] de toutes pars / le souldan ordena à

--349--

[349v:1] La Cité des dames xxix [349c:1] Sagurat que il alast en celle uille pour [349c:2] garder la foire et se prendre garde de [349c:3] son droit / et comme il auenist / si que di- [349c:4] eux le uolt que là feust uenus auec autres [349c:5] ytaliens qui auoient porté ioyaulx ycel- [349c:6] lui faulx ambroise dessus dit qui moult [349c:7] estoit enrichis de l'auoir de bernabo / Sa- [349c:8] gurat qui estoit en la uille lieu tenant [349c:9] du souldan estoit de tous moult honoréz [349c:10] et pour ce que il estoit grant seigneur & [349c:11] grant maistre les marchans lui apportoient [349c:12] tous ioyaulx estranges à uendre / tant que [349c:13] entre les autres uint uers lui cellui ambroi- [349c:14] se / et sicomme il ot ouuert un petit escrinet [349c:15] plain de ioyaulx deuant sagurat affin que [349c:16] il les ueist en cellui escrinet auoit la peti- [349c:17] te boursette et la çainture dessus dicte par [349c:18] quoy aussi tost que Sagurat la uit il la [349c:19] recongneut et la prist en sa main et fort [349c:20] la regarda en s'esmerueillant comment [349c:21] là pouoit estre uenue / et ambroise qui en [349c:22] piece ne pensast l'auenture se prist fort [349c:23] à soubzrire / et sagurat qui le uid Rire lui [349c:24] dit amis ie croy que uous riez pour ce que [349c:25] ie me suis amusée à ceste boursette qui est [349c:26] chose femenine mais elle est moult belle [349c:27] Ambroise respondi / mon seigneur elle est [349c:28] bien en uostre commandement / mais ie [349c:29] me rioye pour ce que il me souuient de [349c:30] la maniere comment ie l'oz / Se Dieux te [349c:31] doint ioye dist sagurat dis moy comment [349c:32] tu l'oz / par ma foy dist ambroise ie l'oz [349c:33] d'une belle femme qui la me donna auec [349c:34] la quelle ie couchay une nuit / et auec ce [349c:35] gaignay • u •m flourins pour une gageu- [349c:36] re que ie feis au fol mari d'elle qui a nom [349c:37] bernabo qui osa mettre à moy que ie n'y [349d:1] coucheroie mie / et le maleureux en occist [349d:2] sa femme / mais il auoit mieulx desser- [349d:3] ui punicion d'elle / Car homme doit sauoir [349d:4] que toute femme est fraisle et de leger [349d:5] uaincue / si n'i doit auoir tel fiance / Adont [349d:6] congneut la dame la cause de l'ire de son [349d:7] mari qu'elle n'auoit oncques mais sceue [349d:8] mais comme tres prudent et ferme que [349d:9] elle estoit sagement le uolt dissimuler ius- [349d:10] ques en temps et en lieu / si fist semblant [349d:11] d'auoir de ceste chose moult grant solas [349d:12] et lui dist que il estoit un tres bon compai- [349d:13] gnon et que à lui il uouloit auoir singu- [349d:14] liere amistié et que il uouloit que il de- [349d:15] mourast oû paÿs et marchandast fort [349d:16] pour eulx • ii • et que il lui bailleroit assez [349d:17] d'argent entre mains pour eulx • ii • de ce [349d:18] ot moult grant ioye Ambroise / et de fait [349d:19] Sagurat lui fist bailler un hostel et pour [349d:20] le deceuoir mieulx lui mist argent entre [349d:21] mains / et lui monstroit si grant signe [349d:22] d'amour que il estoit tous les iours auec- [349d:23] ques lui et la truffe lui fist compter deuant [349d:24] le souldan sicomme pour le faire rire [349d:25] À dire en brief comment la chose fu ter- [349d:26] minée tant fist et tant pourchaça sagu- [349d:27] rat que il fist tant à genneuois qui [349d:28] estoient en cellui paÿs après ce que il ot [349d:29] sceu de l'estat de bernabo qui estoit cheut [349d:30] en poureté tant pour la grant finance [349d:31] que il auoit baillée comme pour le cou- [349d:32] rous que il auoit eu / que le dit berna- [349d:33] bo se transporta en cellui paÿs par le [349d:34] mandement du souldan / et quant il [349d:35] fu uenu deuant le dit souldan tantost [349d:36] Sagurat enuoya querre ambroise / mais [349d:37] il auoit ainçois bien informé le souldan

--350--

[350r:1] La Cité des dames xxix [350a:1] que Ambroise mentoit de la uantance que [350a:2] il faisoit de la dame et lui auoit prié que [350a:3] oû cas que la uerité lui en uendroit à congnois- [350a:4] sance que il uoulsist punir iustement selon [350a:5] le cas le dit ambroise / la quelle chose le soul- [350a:6] dan lui auoit accordée Quant bernabo [350a:7] et ambroise furent deuant le souldan / Sa- [350a:8] gurat print à dire en telle maniere / Am- [350a:9] broise il plaist à nostre sire le souldan qui cy [350a:10] est que tu comptes la truffe tout au lonc [350a:11] comment tu gaignas à bernabo que uois cy [350a:12] les • u •m flourins dont tu lui as compté et [350a:13] par quelle maniere tu couchas auec sa fem- [350a:14] me / Adont ambroise changia couleur com- [350a:15] me cellui à qui uerité souffroit à peine [350a:16] uaincre si desloyal fraude / Car trop lui fu [350a:17] la chose soubdaine de la quelle garde ne [350a:18] se donnoit / touteuoyes il reprist un pou sa [350a:19] maniere et respondi mon seigneur il ne [350a:20] peut chaloir que ie le die bernabo le scet as- [350a:21] sez i´ay grant honte de sa honte / Et adont [350a:22] bernabo plain de douleur et de honte sup- [350a:23] plia que il nen ouyst iamais parler / et que [350a:24] il en fust laissié aller / mais sagurat res- [350a:25] pondi comme en soubzriant que il ne s´en [350a:26] yroit mie et que il couuenoit que il ouyst [350a:27] la chose / Adont ambroise qui uid que il [350a:28] en estoit contraint commença à dire et à [350a:29] compter tout à uoix tremblant la chose ainsi [350a:30] comme il l´auoit donnée à entendre à berna- [350a:31] bo et comme il leur auoit compté / et quant [350a:32] il ot finée sa raison Sagurat demanda à [350a:33] bernabo se ce estoit uoir que ambroise a- [350a:34] uoit dit et il respondi que oyl sanz [350a:35] faille / et comment ce dist Sagurat estes [350a:36] uous bien certain que cest homme cy cou- [350a:37] chast auec uostre femme pour tant se [350b:1] il uous rapporta aucunes enseignes estes uous [350b:2] si beste que uous ne doyez sauoir que par as- [350b:3] sez de uoyes frauduleusement il pouoit sa- [350b:4] uoir la façon du corps d´elle sans y auoir [350b:5] couchié / et l´auez pour celle cause faicte mou- [350b:6] rir uous estes digne de mort / car uous n´a- [350b:7] uiés mie preuue souffisant / Adont ot ber- [350b:8] nabo grant paour / et lors sagurat qui [350b:9] plus ne uoult tarder ce qui lui sembla temps [350b:10] de dire / dist à Ambroise faulx traitre des- [350b:11] loyal dis la uerité dis la uerité sanz ce que [350b:12] pour la dire tu te faces tourmenter / car di- [350b:13] re la te couuient / et c´est chose certaine que [350b:14] de ce que tu as dit mens par ta faulse gor- [350b:15] ge / et uueil que tu saches que la femme [350b:16] dont tu te uantes n´est pas morte Ains est [350b:17] assez prochaine de toy pour contredire tes [350b:18] desloyaulx mençonges car oncques ne la [350b:19] touchas / et c´est chose certaine / là estoit [350b:20] grande l´assemblée tant des barons du [350b:21] souldan comme de tres grant foison de [350b:22] lombars qui à merueilles escoutoient cel- [350b:23] le chose / et à le faire brief à tant fu menez [350b:24] Ambroise que deuant le souldan / et present [350b:25] tous confessa toute la fraude comment [350b:26] il auoit ouuré par couuoitise de gaigner [350b:27] les • u •m flourins / Quant bernabo ouy [350b:28] ceste chose à pou que il ne deuint comme [350b:29] tous forcenez de ce que il cuidoit sa femme [350b:30] estre occise / mais la bonne dame uint à [350b:31] lui / et lui dist que donneroies tu bernabo [350b:32] qui te rendroit ta femme uiue entiere et [350b:33] chaste / bernabo dist que il donneroit tout [350b:34] quanque finer pourroit / Adont lui dist [350b:35] celle comment bernabo frere et ami ne [350b:36] la congnois tu mie et comme cellui fust [350b:37] tant esbahi que il ne sauoit que il faisoit

--350--

[350v:1] de la Cité des dames xxix [350c:1] elle se desboutonna sa poitrine et lui dist [350c:2] Regardes bernabo ie suis ta loyal compai- [350c:3] gne que tu sans cause auoies condamp- [350c:4] née à mort / adont s´entre embracierent par [350c:5] merueilleuse ioye et le souldan et tous fu- [350c:6] rent moult esmerueillez de ceste chose & [350c:7] moult grandement louerent la uertu de [350c:8] ceste dame / et grans dons lui furent don- [350c:9] nez et tout l´auoir de ambroise fust sien [350c:10] que le souldan fist mourir à grant dou- [350c:11] leur et ainsi sen retournerent \ en leur [350c:12] paÿs Après ce que droiture A conté [350c:13] des dames constantes xpcristine lui de- [350c:14] mande pourquoy c´est que tant de uaillans [350c:15] femmes qui \ ont esté n´ont contredit [350c:16] aux liures et aux hommes qui mesdisoient [350c:17] d´elles / et les Responces que droiture fait [350c:18] • liii • [350c:19] Quant toutes ces choses m´ot dame [350c:20] Droitture raconté et assez dautres [350c:21] que ie laisse pour briefté sicomme de le- [350c:22] once qui fu femme grecque / la quelle ne [350c:23] uolt oncques pour tourment que on lui [350c:24] feist encuser • ii • hommes dont elle estoit [350c:25] accointe / ains coppa sa lengue à ses dens [350c:26] deuant le iuge affin qu´il neust esperance [350c:27] que par force de tourment lui feist dire [350c:28] Et d´assez d´autres dames aussi me dist [350c:29] qui tant furent de constant courage que [350c:30] elles amerent mieulx boire uenim et mou- [350c:31] rir / que flechir contre droitture et uerité [350c:32] Et ie lui dis après ces choses / Dame as- [350c:33] sez m´auez demonstré grant constance [350c:34] en courage de femmes et toutes autres [350c:35] uertus / et tant que urayement plus grant [350c:36] ne se pourroit dire de nul homme / Si [350d:1] me merueil trop comment tant de uaillans [350d:2] dames qui ont esté et de si sages et de [350d:3] si lettrées et qui le bel stile ont eu de dic- [350d:4] ter et faire beaulx liures ont souffert [350d:5] si longuement sans contredire tant de or- [350d:6] reurs estre tesmoignées contre elles par di- [350d:7] uers hommes / quant bien sauoient que à [350d:8] grant tort estoit • Responce • Amie chiere [350d:9] Ceste question est assez legiere à souldre [350d:10] Tu peus ueoir par ce que deuant t´est dit [350d:11] comment les dames dont ie t´ay raconté [350d:12] cy dessus les grans uertus occuppoient les [350d:13] diuerses oeuures differenciées l´une de [350d:14] l´autre leur entendement et non mie tou- [350d:15] tes en une meismes chose / Ceste oeuure à [350d:16] bastir estoit à toy reseruée et non mie à [350d:17] elles / car par leurs oeuures estoient assez [350d:18] les femmes louées aux gens de bon en- [350d:19] tendement et de consideracion uraye sanz [350d:20] ce que autre escript elles en feissent et [350d:21] quant à la longueur du temps passé [350d:22] sanz estre contrediz leurs accuseurs et [350d:23] mesdisans Ie te di que toutes choses [350d:24] uiennent bien à point et assez à heure [350d:25] au regart du lonc siecle / car comment [350d:26] souffri si longuement dieux estre les [350d:27] heresies au monde contre sa sainte loy [350d:28] qui à si grant peine en furent estirpées [350d:29] et ancore durassent qui ne les eust con- [350d:30] tredictes et conuaincues / ainsi est il ´ [350d:31] de maintes autres choses qui longue- [350d:32] ment sont souffertes qui puis sont de- [350d:33] batues et redarguées De Rechief [350d:34] Ie xpcristine dis à elle / Dame moult bien [350d:35] dites mais ie me rens certaine que [350d:36] maintes murmures naistront entre les [350d:37] mesdisans de ceste present oeuure / car

--351--

[351r:1] la Cité des dames xxix [351a:1] Ilz diront que supposé que il soit uoir que au- [351a:2] cunes femmes ayent esté ou soient bonnes [351a:3] que touteuoyes ne le sont elles mie toutes ne [351a:4] meismes la plus grant partie • Responce • que [351a:5] la plus grant partie ne le soient / c´est faulx [351a:6] et par ce que deuant t´ay dit de lexperience [351a:7] que on peut chacun iour ueoir de leurs deuo- [351a:8] cions et autres charitables biens et uertus [351a:9] et que par elles ne uiennent pas les grans [351a:10] orreurs et maulx que on fait au monde [351a:11] continuellement est assez prouué / mais [351a:12] que toutes ne soient pas bonnes / quel mer- [351a:13] ueille en toute la cité de niniue qui tant es- [351a:14] toit grande ne fu pas trouué un bon homme [351a:15] quant ionas le prophete y ala de par nostreseigneur [351a:16] pour la confondre se conuertie ne se fust [351a:17] N´en fu il ancore moins en celle de Sodome [351a:18] comme il y paru quant loth la delaissa [351a:19] que le feu du ciel l´ardi / et nottes qui plus [351a:20] est que la compaignie de ihesucrist [351a:21] où n´estoient que • xii • hommes si en y ot [351a:22] il un tres mauuais homme / et les hommes [351a:23] oseroient dire que toutes femmes deussent [351a:24] estre bonnes ou celles qui ne le sont que on [351a:25] les doye tant lappider / mais ie leur prie [351a:26] que ilz regardent en eulx mesmes / et [351a:27] cellui seul qui sera sans pechié si giette [351a:28] la premiere pierre / mais eulx mesmes que [351a:29] deuroient ilz estre / certes ie tiens que quant [351a:30] ilz seront parfais que les femmes les [351a:31] ensuiuront Demande xpcristine à droiture [351a:32] se c´est uoir ce que plusieurs hommes dient [351a:33] que si pou soit de femmes loyalles en la [351a:34] uie amoureuse / et la Response de [351a:35] Droiture • liiii • [351a:36] En procedant oultre ie xpcristine dis [351a:37] de rechef ainsi / Dame or passons [351b:1] oultre ycestes questions / et yssant un petit [351b:2] hors des termez continuez iusques [351b:3] ycy moult uoulentiers uous feroie aucu- [351b:4] nes demandes se ie sauoie que ennuyer [351b:5] ne uous en deust pour ce que la matiere [351b:6] sur quoy ie parleroie quoy que la chose soit [351b:7] fondée sur loy de nature yst aucunement [351b:8] hors de l´atrempement de raison / et celle [351b:9] à moy respondi / Amie dis ce que il te [351b:10] plaira / car le disciple qui pour apprendre [351b:11] demande au maistre ne soit estre Repris [351b:12] se il enquiert de toutes choses / Dame il [351b:13] cuert au monde une loy naturelle des hom- [351b:14] mes aux femmes et des femmes aux [351b:15] hommes non mie loy faicte par establis- [351b:16] sement de gens / mais par inclinacion [351b:17] charnelle par la quelle ilz s´entre aiment [351b:18] de tres grant et enforciée amour par [351b:19] une fole plaisance et si ne sceuent à quel- [351b:20] le cause ne pour quoy tele amour l´un de [351b:21] l´autre en eulx se fiche & en ycelle amour [351b:22] qui est assez commune et que on appelle [351b:23] la uie amoureuse dient communement [351b:24] les hommes que femmes quoy que elles [351b:25] promettent y sont moult pou arrestées [351b:26] en un lieu et de pou d´amour et à mer- [351b:27] ueilles faulses et faintes / et que tout [351b:28] ce leur uient de la legiereté de leur cou- [351b:29] rage / et entre les autres aucteurs qui de [351b:30] ce les accusent / Ouide en son liure de [351b:31] l´art d´amours leur donne moult grant [351b:32] charge / et dit cellui Ouide et semblable- [351b:33] ment les autres quant assez ont blasmées [351b:34] sur celles choses les femmes que ce qu´ilz [351b:35] en mettent en leurs liures tant des [351b:36] meurs deceuables d´elles comme de [351b:37] leurs mauaistiéez que ilz le font pour

--351--

[351v:1] de la Cité des dames xxix [351c:1] le bien publique et commun adfin de auiser [351c:2] les hommes de leurs cautelles pour mi- [351c:3] eulx les escheuer sicomme du serpent mucié [351c:4] soubz l´erbe / Si uous plaise chiere dame m´ap- [351c:5] prendre de ceste chose le uray • Responce • Ami- [351c:6] e / chere quant est ad ce quilz dient que si [351c:7] deceuables soient ne sçay à quoy plus t´en [351c:8] diroie / car toy mesmes as assez souffisam- [351c:9] ment traictié la matiere tant contre cellui [351c:10] Ouide comme contre autres en ton epistre [351c:11] du dieu d´amours et ès epistres sus le rom- [351c:12] mant de la rose / mais sur le point que tu [351c:13] m´as touchié que ilz dient que pour le [351c:14] bien commun le firent / ie monstreray que [351c:15] pour ce ne fust ce mie et uoy cy la raison [351c:16] autre chose n´est bien commun ou publique [351c:17] en une cité ou paÿs ou communité de peu- [351c:18] ple fors un prouffit et bien general ou [351c:19] quel chacun tant femmes comme hommes [351c:20] particippent ou ont part / mais la chose [351c:21] qui seroit faicte en cuidant prouffiter [351c:22] aux uns et non aux autres seroit appellé [351c:23] bien priué ou propre et non mie publi- [351c:24] que / et ancore moins le seroit le bien que [351c:25] on touldroit aux uns pour donner aux [351c:26] autres / et tele chose doit estre appellée non [351c:27] mie seulement bien propre ou priué mais [351c:28] droitte extorcion faite à autrui en faueur de [351c:29] partie et à son grief pour soustenir l´autre [351c:30] Car ilz ne parlent point aux femmes en el- [351c:31] les auisant que elles se gardent des agais [351c:32] des hommes / et touteuoies est ce chose certai- [351c:33] ne que tres souuent et menu ilz deçoiuent [351c:34] les femmes par leurs cautelles et faulx [351c:35] semblans / et n´est mie doubte que les fem- [351c:36] mes sont aussi bien oû nombre du peuple [351c:37] de dieu et de créature humaine que sont [351d:1] les hommes et non mie une autre espece [351d:2] ne de semblable generacion par quoy el- [351d:3] les doyent estre forcloses des enseigne- [351d:4] mens moraulx / doncques ie conclus que [351d:5] se pour le bien commun le feissent c´est [351d:6] assauoir des • ii • parties ilz eussent aussi [351d:7] bien parlé aux femmes que elles se gar- [351d:8] dassent des agais des hommes comme [351d:9] ilz ont fait aux hommes que ilz se gar- [351d:10] dassent des femmes / mais à laisser a- [351d:11] ler ycestes questions / Et en suiuant l´au- [351d:12] tre c´est assauoir que femmes ne soient [351d:13] mie de si pou d´amour là où leur cuer [351d:14] s´applique et que plus y sont arrestées que [351d:15] ilz ne dient me souffira de le te prouuer [351d:16] par exemple par deduisant en tesmoing [351d:17] partie de celles qui iusques à la mort [351d:18] y ont perseueré / Et premierement te di- [351d:19] ray de la noble dido Royne de cartage [351d:20] dont cy dessus a esté parlé de sa grant [351d:21] ualeur quoy que toy mesmes en tes dic- [351d:22] tiez autre fois en ayes parlé De dido [351d:23] Royne de Cartage à propos d´amour [351d:24] ferme en femme • lu• [351d:25] Sicomme cy dessus est dit dido Roy- [351d:26] ne de Cartage estant en sa cité [351d:27] à ioye et à paix regnant glorieusement [351d:28] uint par fortune enéas fuitif de troye [351d:29] après la destruccion d´icelle / duc et che- [351d:30] uetaine de grant foison troyens deget- [351d:31] té par diuerses tempestes ses nefs cas- [351d:32] sées ses uiures faillis à grant perte des [351d:33] siens / souffreteux de repos / diseteux de [351d:34] peccune / las de errer par mer besongneux [351d:35] de heberge arriua au port de cartage [351d:36] Et adont pour doubtance de mespren- [351d:37] dre se à terre descendist sanz licence

--352--

[352r:1] La Cité des dames xxix [352a:1] il enuoya deuers la Royne sauoir se il lui [352a:2] plairoit que port prensist la noble dame [352a:3] plaine d´onneur et de uaillance qui bien [352a:4] sauoit que les troyens estoient plus que [352a:5] nacion du monde pour le temps en grant [352a:6] repputacion / Et que cellui duc Enéas es- [352a:7] toit de la lignée royal de troye ne donna [352a:8] pas seulement le congié de dessendre / ains [352a:9] elle mesmes à tres noble compaignie de [352a:10] barons de dames et de pucelles lui uint à [352a:11] l´encontre iusques à la marine et à tres [352a:12] grant honnneur receut lui et toute sa com- [352a:13] paignie le mena en sa cité / et tres gran- [352a:14] dement l´onora festoya et aysa / que t´en [352a:15] feroie lonc compte / tant fu enéas là à [352a:16] seiour aysé et à repos que mais lui souue- [352a:17] noit petit de tous les tourmens que eus auoit & [352a:18] à tant uint la frequentacion que amours [352a:19] qui soubtillement scet cuers soubtraire les [352a:20] fist enamourer l´un de l´autre / mais selon ce [352a:21] que l´experience se monstra / moult fu plus [352a:22] grande l´amour de dido uers Enéas que cel- [352a:23] le de lui uers elle / Car non obstant que [352a:24] il lui eust sa foy baillée que iamais autre [352a:25] femme qu´elle ne prendroit / et que à [352a:26] tous iours mais sien seroit il se parti aps [352a:27] ce que elle lot tout reffait et enrichi d´a- [352a:28] uoir et d´aise / ses nefs refrechies refai- [352a:29] tes et ordenées plain de tresor et de biens [352a:30] comme celle qui n´auoit espargnié l´auoir [352a:31] là où le cuer estoit mis / s´en ala sans con- [352a:32] gié prendre de nuit en recelée traytreu- [352a:33] sement sanz le sceu d´elle / et ainsi paya [352a:34] son oste / la quelle departie fu si grant [352a:35] douleur à la lasse dido qui trop amoit [352a:36] que elle uoult renoncier à ioye et uie [352a:37] et de fait après ce que elle ot fait assez [352b:1] de regrais se geta en un grant feu que [352b:2] fait alumer auoit / et autres dient que elle [352b:3] s´occist de la mesmes espée de enéas / et ain- [352b:4] si piteusement fina la noble royne dido [352b:5] qui tant honorée auoit esté que elle pas- [352b:6] soit en renommée toutes les femmes de [352b:7] son temps De medée amante • lui •• [352b:8] M2edée fille du roy de Colcos qui tant [352b:9] auoit de sauoir ama de trop grant [352b:10] amour Iason / cellui iason estoit un cheua- [352b:11] lier de grece moult preux aux armes il [352b:12] ouy parler que en l´isle de colcos qui estoit [352b:13] oû paÿs dont le pere de medée estoit roy [352b:14] auoit un mouton d´or merueilleux gardé [352b:15] par diuers enchantemens / et que non ob- [352b:16] stant que la toyson d´icellui mouton sem- [352b:17] blast comme impossible à conquerre / tou- [352b:18] teuoies estoit prophetisié que par un che- [352b:19] ualier deuoit estre conquise / iason qui [352b:20] ceste chose entendi lui comme desireux [352b:21] d´accroistre de mieulx en mieulx sa renom- [352b:22] mée se parti de grece à grant compaignie [352b:23] en entencion de s´esprouuer à celle conqueste [352b:24] et comme il fust arriuéz oû dit paÿs de [352b:25] colcos le roy de la terre lui dist que impos- [352b:26] sible seroit que par armes ne par proece [352b:27] d´omme fust conquise la toison dor car [352b:28] c´estoit chose faée / et que plusieurs cheualiers [352b:29] qui essayéz s´i estoient y auoient esté [352b:30] perilz / si ne uoulsist pas perdre la uie [352b:31] en telle maniere / brief et court Iason [352b:32] dist que puis que entrepris l´auoit ne [352b:33] le lairoit pour mourir / medée la fille [352b:34] du roy qui uid iason de tele beauté / de [352b:35] lignée royal et de si grant renommée [352b:36] que il lui sembla que bon mariage se- [352b:37] roit pour elle / et que mieulx ne pourroit

--352--

[352v:1] de la Cité des dames xxix [352c:1] employer s´amour le uolt garder de mort car [352c:2] trop grant pitié lui prist que tel cheualier [352c:3] deust ainsi perir / si parla à lui longuement [352c:4] et à loisir et à brief dire elle lui bailla char- [352c:5] mes et enchantemens comme celle qui tous [352c:6] les sauoit et lui apprist toute la maniere com- [352c:7] ment et par quelle uoye il conquerroit la [352c:8] toison d´or par si que iason lui promist la [352c:9] prendre à femme sanz iamais autre auoir [352c:10] et que loyale foy et amour à tous iours [352c:11] lui porteroit mais de ceste promesse lui men- [352c:12] ti iason car après ce quil fu du tout aue- [352c:13] nu à son entente il la laissa pour un autre [352c:14] dont \ elle qui plus tost se laissast detraire [352c:15] que lui auoir fait ce tour fu comme deses- [352c:16] perée ne oncques puis bien ne ioye son [352c:17] cuer n´ot De thisbé • luii • [352c:18] O2uide racompte en son liure de metha- [352c:19] morphoseos si que tu le scez que en [352c:20] la cité de babiloine ot • ii • riches citoiens [352c:21] et nobles hommes si prochains uoysins [352c:22] que les parois des palais où ilz demou- [352c:23] roient s´entre ioingnoient yceulx auoient [352c:24] ii • enfans sur tous autres beaulx et [352c:25] auenans l´un un filz qui auoit nom [352c:26] piramus et l´autre une fille qui nommée [352c:27] estoit thisbé / Ces • ii • enfans qui anco- [352c:28] res estoient sanz malice comme de l´aage [352c:29] de • uii • ans s´entre amoient des ia si par- [352c:30] faictement que durer ne pouoient l´un [352c:31] sanz l´autre / et tart leur estoit tous les [352c:32] iours de leuer matin ou de prendre leur [352c:33] reffeccion en leurs maisons affin que ilz [352c:34] alassent iouer auec les autres enfans [352c:35] et que ilz s´entre trouuassent / et tous iours [352c:36] à tous leurs gieux ueist on ces • ii • enfans [352d:1] ensemble / et ainsi dura si longuement que [352d:2] ia furent grandellés et au feur que leur [352d:3] aage croisçoit multiplioit la flame de [352d:4] leur amour en leur courage / et tant que [352d:5] pour la grant frequentacion d´entre eulz [352d:6] qui fu d´aucuns apperceue nasqui sous- [352d:7] peçon par quoy rapporté fu à la mere [352d:8] de thisbé qui l´enferma en ses chambres [352d:9] et dist yréement que bien garderoit sa [352d:10] fille de la hantise de piramus / De ces- [352d:11] te prison furent tant dolens les • ii • en- [352d:12] fans que moult piteux estoient leurs [352d:13] plains et pleurs / et trop leur estoit la dou- [352d:14] leur dure de ce que ueoir ne s´entre pouoy- [352d:15] ent / longuement dura celle destrece / la [352d:16] quelle point n´appetissoit ne n´amendris- [352d:17] soit leur amour pour tant se ilz ne s´entre [352d:18] ueoient / ains tous iours auiuoit au feur [352d:19] de leur ans tant que ia furent uenus com- [352d:20] me en l´aage de xu • ans / Aduint un [352d:21] iour si que fortune le uolt que thisbé [352d:22] qui ailleurs ne pensoit regardant tou- [352d:23] te esplourée seule en sa chambre la pa- [352d:24] roy qui estoit moyenne entre les • ii • [352d:25] palais en disant piteusement / ha paroi [352d:26] de pierre dure qui feis la deceurance [352d:27] de mon ami et moy se il auoit en toy [352d:28] aucune pitié tu fendroies affin que [352d:29] ie peusse ueoir cellui que ie tant desi- [352d:30] re et sicomme elle disoit ces parolles [352d:31] elle uit d´auenture en un quignet la [352d:32] paroit creuée par où la lueur de l´autre [352d:33] part apperceuoit / adont elle fuy à la [352d:34] creueure et à tout le mordant de sa çain- [352d:35] ture car autre outil n´auoit crut aucu- [352d:36] nement le pertuis tant que le mordant

--353--

[353r:1] La Cité des dames xxix [353a:1] fichia tout oultre affin que piramus le [353a:2] peust apperceuoir / la quelle chose aduint [353a:3] et comme par celle enseigne les • ii • amans [353a:4] moult souuent s´assemblassent à parler [353a:5] ensemble au dit pertuis où leurs piteux [353a:6] complains faisoient / à la parfin contrains [353a:7] par trop grant amour prirent complot [353a:8] de eulx embler de leurs parens par nuit [353a:9] en recellée / et de eulx entre trouuer dehors [353a:10] la cité sus une fontaine soubz un murier [353a:11] blanc où en leur enfance aler iouer sou- [353a:12] loient / et comme thisbé qui plus amoit [353a:13] feust la premiere uenue à la fontaine [353a:14] attendant son \ ami elle espouantée d´un [353a:15] lyon que ouy uenir bruyant pour boire [353a:16] à la fontaine s´en fuy cacher en un buis- [353a:17] son là pres et en alant laissa cheoir un [353a:18] blanc cueuurechef que elle auoit le quel [353a:19] le lyon trouua et uomi dessus l´entraille des [353a:20] bestes que deuourées auoit / piramus uint [353a:21] ains que thisbé s´osast bouger du buisson [353a:22] Et pour ce que il trouua le cueuurechief [353a:23] thisbé que il apperceut à la lumiere de [353a:24] la lune chargié des entrailles / cuida fer- [353a:25] mement que s´amie fust deuourée / Si [353a:26] ot si grant douleur que il meismes s´oc- [353a:27] cist de s´espée / et sicomme il mouroit this- [353a:28] uint qui en ce point le trouua / et par [353a:29] l´enseigne du cueuurechief qu´elle lui [353a:30] uit tenir embracié / elle sceut la cause de [353a:31] celle male auenture / dont elle ot tel [353a:32] douleur que plus uiure ne uolt / et quant [353a:33] elle uit que l´esperit de son ami estoit [353a:34] hors après moult piteux regrais que [353a:35] elle fist s´occist de la mesme espée [353a:36] H2ero la noble Cy dit de hero •luiii • [353a:37] iouuencelle n´ama pas moins [353b:1] Lehander que fist thisbé piramus / Car [353b:2] comme cellui lehander pour garder l´on- [353b:3] neur d´elle amast mieulx se exposer à [353b:4] grant peril affin que leur amour fust [353b:5] celée que ce que baudement et à la ueue [353b:6] des gens alast uers elle auoit prins une [353b:7] tele maniere de ueoir sa dame que sou- [353b:8] uent et menu il se leuoit par nuit de [353b:9] son lit affin que personne ne le sceust / & [353b:10] tout seul s´en aloit à un bras de mer as- [353b:11] sez large que on nomme herlés et tout à [353b:12] no le passsoit tant que il uenoit à un chas- [353b:13] tel que on appelloit Abidon qui seoit sus [353b:14] la riue de l´autre part oû quel hero demo- [353b:15] roit qui l´attendoit à une fenestre / et ès [353b:16] longues nuis de yuer obscures elle tenoit [353b:17] un brandon de feu à une fenestre affin [353b:18] que elle lui donnast adrece d´aler droit [353b:19] celle part par plusieurs années continu- [353b:20] erent les • ii •• amans ceste uoye tant que [353b:21] fortune ot enuie de leur uie solacieuse [353b:22] et destourner les en uolt / Car comme il [353b:23] aduenist une foiz oû dit temps d´iuer [353b:24] que par \ orage de temps la mer fust moult [353b:25] tempesteuse grosse enflée et perilleuse [353b:26] la quelle tempeste durast par tant de [353b:27] iours sanz cesser que moult fust anuyeu- [353b:28] se la longue attente de ueoir l´un l´autre [353b:29] aux • ii • amans et moult fort se complai- [353b:30] gnoient du uent et du temps qui tant [353b:31] duroit / à la parfin lehander que grant [353b:32] desir trop chaçoit pour ce que il uit une [353b:33] nuit le brandon à la fenestre que hero te- [353b:34] noit lui sembla que par ce signe elle l´ap- [353b:35] pelloit et que à grant recréandise lui [353b:36] deuroit tourner en quelque peril que [353b:37] il se meist se il n´y aloit / helas et la lasse

--353--

[353v:1] de la Cité des dames xxix [353c:1] qui se doubtoit et qui uoulentiers lui deffen- [353c:2] dist qu´il n´y alast pour se mettre en tel pe- [353c:3] ril se elle peust tenoit le brandon à l´auen- [353c:4] ture pour lui donner adresce oû cas que il [353c:5] s´i seroit mis / si auint telement la male [353c:6] fortune que lehander qui se fu mis à no [353c:7] ne pot estriuer contre les flos de la mer qui [353c:8] le porterent si loings que noyer lui couuint [353c:9] la poure hero à qui le cuer disoit ce que auenu [353c:10] estoit ne cessoit de plourer / et quant le [353c:11] cler iour apparu comme celle qui point [353c:12] ne dormoit ne repposoit se mist de rechief [353c:13] à la fenestre où toute nuit auoit esté / et [353c:14] sicomme elle uid le corps mort de son amy [353c:15] flotter par dessus la marine / Adont comme [353c:16] celle qui plus après lui ne uouloit uiure se [353c:17] geta en mer et tant fist que elle l´ala em- [353c:18] bracier et ainsi par trop amer fu perie [353c:19] De sismonde fille du prince de salerne lix • [353c:20] B2ocace raconte oû liure des cent nou- [353c:21] uelles que un prince de Salerne [353c:22] fu qui nomméz estoit tancré / cellui auoit [353c:23] une moult belle fille courtoise sage et bien [353c:24] moriginée la quelle auoit nom Sismonde [353c:25] Le pere amoit celle fille de si grant amour [353c:26] que durer ne pouoit se il ne la ueoit / et à [353c:27] trop grant peine quoy que il en feust moult [353c:28] presséz se uolt accorder à la marier / toute- [353c:29] uoyes fu donnée au conte de Campaigne [353c:30] mais comme elle ne demourast gueres [353c:31] en mariage / le dit conte mort le pere la [353c:32] reprist deuers soy deliberant de iamais [353c:33] plus ne la marier / la dame qui estoit tou- [353c:34] te la ioye de la uiellece du pere se sentoit [353c:35] belle et en la fleur de sa ieunesce soueuement [353c:36] nourrie / croy bien que n´auoit pas moult [353c:37] agréable d´ainsi user sa ieunece sanz mari [353d:1] mais au uouloir de son pere contredire n´o- [353d:2] soit / ycelle dame si que elle estoit souuent [353d:3] en sale coste son pere ua auiser entre les [353d:4] gentilz hommes de la court un escuier [353d:5] le quel sur tous les autres quoy que [353d:6] grant foison de cheualiers et de nobles [353d:7] gens y eust lui sembla bel et ancore mielx [353d:8] condicionné et en toutes choses bien di- [353d:9] gne d´estre amé / et à brief dire tant se [353d:10] prist garde de ses manieres que elle [353d:11] delibera pour passer sa ieunece plus [353d:12] ioyeusement et appaisier la gayeté de [353d:13] son iolis courage que elle prendroit sa [353d:14] plaisance en cellui / et touteuoies par [353d:15] longue piece ains que ceste chose des- [353d:16] couurist regardoit par chacun iour si que [353d:17] elle se seoit à la table bien les meurs & [353d:18] contenances de cellui qui nomméz guis- [353d:19] cart estoit / mais plus s´en prenoit gar- [353d:20] de tant plus de iour en iour lui sembloit [353d:21] estre plus parfaict en toutes choses par [353d:22] quoy quant assez y ot auisié le manda [353d:23] un iour uers elle et lui dist en tele ma- [353d:24] niere / Guiscart beaulx amis la fiance [353d:25] que i´ay en uostre bonté loyauté et pro- [353d:26] dommie me meut et m´amonneste à [353d:27] me descouurir à uous daucunes choses [353d:28] qui me touchent moult secrettes / les quel- [353d:29] les ie ne diroie à nul autre / mais Ie [353d:30] uueil ainçois que le uous die auoir uo- [353d:31] stre serment que iamais par uous ne [353d:32] sera reuellé ne sceu / Guiscart respon- [353d:33] di Ma dame ne uous fault ia doub- [353d:34] ter que ia par moy ne sera reuellé cho- [353d:35] se que me disiés / et de ce par ma loy- [353d:36] auté ie uous asseure • Adont lui dist [353d:37] Sismonde guiscart ie uueil que tu

--354--

[354r:1] de la Cité des dames xxix [354a:1] saches que ma plaisance est en un gentil hom- [354a:2] me que i´aime et uueil amer / Et pource que [354a:3] ie ne puis pas bien parler à lui ne n´ay par [354a:4] qui mander mes uouloirs ie uueil que tu soies [354a:5] moyen de noz amours • Or regardes guis- [354a:6] cart se i´ay fiance en toy plus que en nul [354a:7] autre quant ie uueil mon honneur mettre [354a:8] en tes mains et baillie Adont cellui se [354a:9] mist à genoulx / et dist ma dame ie sçay [354a:10] bien que en uous a tant de sens et de uaillan- [354a:11] ce que ne uouldriés faire chose descouuena- [354a:12] ble / Si uous merci tres humblement de ce que [354a:13] en moy plus qu´en nul autre auez tel fian- [354a:14] ce que descouurir me uoulez le secret de uo- [354a:15] stre pensée / Si me pouez commander tres [354a:16] chiere dame tous uoz bons plaisirs sanz nul- [354a:17] le doubtance comme à cellui qui cuer et corps [354a:18] offre à obeir à tous uoz bons commandemens [354a:19] de toute ma puissance et auec ce ie m´of- [354a:20] fre à estre tres humble seruiteur à cellui [354a:21] qui tant est eureux qui a l´amour de dame [354a:22] de si digne ualue comme uous estes car [354a:23] urayement il n´a mie failli à haulte et tres [354a:24] noble amour / quant Sismonde qui l´auoit [354a:25] uoulu esprouuer l´ot ouy si sagement parler [354a:26] Adont le prist par la main et lui dist / [354a:27] Amis guiscart Saches que tu es cellui que [354a:28] i´ay choisi pour seul ami / et en qui pren- [354a:29] dre uueil toute ma plaisance / car il me [354a:30] semble que la noblece de ton courage & [354a:31] les bonnes meurs dont tu es plain te ren- [354a:32] dent digne d´auoir haulte amour / de ce- [354a:33] ste chose ot moult grant ioye le iouuencel [354a:34] et humblement l´en mercia / et à brief [354a:35] dire / longue piece continuerent leurs [354a:36] amours / sanz ce que nouuelle aucune [354a:37] en feust sentie / mais fortune enuieuse [354b:1] de leur soulas ne uoult plus souffrir ui- [354b:2] ure en ioye les • ii • amans / ains tourna [354b:3] leur deduis en moult amere tristece & [354b:4] par merueilleuse auenture Il auint à [354b:5] un des iours d´esté que Sismonde s´esba- [354b:6] toit en un iardin auec ses damoiselles / [354b:7] A celle heure son pere qui n´auoit bien fors [354b:8] quant il la ueoit ala tout seul en la cham- [354b:9] bre d´elle pour deuiser et s´esbatre / mais [354b:10] comme il trouuast les fenestres closes & [354b:11] les courtines du lit tirées et que ame n´y [354b:12] estoit cuida que elle se dormist à remon- [354b:13] tée / si ne la uolt mie esueiller / ains se [354b:14] coucha sur une couche et là moult fort [354b:15] s´en dormi / Sismonde quant assez lui [354b:16] sembla auoir demouré oû iardin s´en [354b:17] uint en sa chambre sus son lit se coucha [354b:18] comme pour dormir / toutes ses femmes [354b:19] fist uuider et clorre l´uys sur elle sanz ce [354b:20] que son pere fust d´elle ne d´autre apper- [354b:21] ceu / Quant elle se uit toute seule se [354b:22] leua de son lit et querir ala guiscart qui [354b:23] en une de ses gardes robes estoit enclos [354b:24] et en sa chambre le mena et sicomme ilz [354b:25] deuisoient entre eulx • ii • entre les cour- [354b:26] tines comme ceulx qui se cuidoient tous [354b:27] seulz / le prince s´esueilla et